Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2278

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Jeu 6 Déc - 11:28
Söl avait tenté en vain de retenir l’enfant orc, de peur qu’il ne se blesse ou pire encore, en essayant de rejoindre trop hâtivement ses semblables. Fort heureusement, ce petit était fort débrouillard et avait atterrit sans aucune égratignure. Après quelques échanges, certains orcs se préparaient à rentrer chez eux, victorieux d’avoir retrouvé l’une de leurs progénitures égarées, tandis que d’autres, comptaient bien faire payer les deux présumés kidnappeurs… Deux humains piégés ! Une première hache s’était plantée brusquement sur le tronc de l'arbre, sous la cabane, s’enfonçant sans peine dans l’écorce. Le paladin avait aussitôt saisi son impressionnant bouclier, comprenant que les festivités étaient à présent ouvertes ! Un second projectile, une massue cette fois-ci, avait réduit une partie de la cabane en morceaux, dans une dangereuse et brusque explosion de copeaux de bois. Söl, le bouclier tendu, s’était précipité devant Ourya, protégeant son camarade.

- « Je crois que la négociation ne sera pas si facile… » Lança Söl entre ses dents en stoppant la trajectoire d’une nouvelle hache à l’aide de son écu divin.

Il ne pouvait rester plus longtemps dans ce qui était devenu un véritable piège à rats, ils étaient des cibles beaucoup trop vulnérables ! Rassemblant son courage, le paladin chargea vers l’entrée de la petite cabine de bois et à la surprise générale, sauta sans hésitation dans le vide. Dans un bruit sec et une sombre éclaboussure, le guerrier saint avait atterrit devant le groupe d’orcs déroutés. Les yeux bleus du guerrier étaient à présent plus durs, plus froids. Dans un cri furieux, l’un des habitants des marais ouvrit l'attaque, confrontant sa hache usée au bouclier du jeune humain. Très vite, c’est tout une troupe d’orcs qui s’acharna sur le paladin. Malgré sa prouesse au combat, Söl Randell fit rapidement débordé, parant et esquivant autant qu’il le pouvait, se fiant à la confiance qu’il portait envers la résistance de son armure quant au reste. S’il ne pouvait pas les vaincre, il pouvait toujours tenter de les éloigner de la cabane, afin qu’Ourya puisse prendre la fuite. C’était là tout ce que le jeune homme pouvait faire. Il avait à plusieurs reprises essayé de communiquer dans la langue barbares des orcs, mais ces derniers refusaient catégoriquement de l’écouter, hurlant et attaquant avec une rage bestiale.
Revenir en haut Aller en bas
" Ourya "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : rêveuse
Exp : 3060

Messages : 350
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 1 600

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Dim 9 Déc - 18:36
Sauf en suivant l'innocent optimisme d'un pégase, il ne fallait certes pas être un devin pour deviner la suite des événements... Heureusement, un grand bouclier se chargea de couvrir la trop grande confiance d'Ourya concernant l'arrivée du vol "hache des orcs" à destination des crânes...

Il ne sut pourtant avoir le temps de remercier son compagnon : à la surprise générale (dont la sienne), Söl sauta... Ourya mit plus longtemps que les orcs à se remettre de cette action. Les orcs furent rapidement désorientés et désorganisés mais cela ne dura hélas! pas très longtemps. Le terrain ne jouant certes pas en la faveur d'un paladin en armure.

C'était une victoire insensée et Ourya fut clairement en colère de penser que, selon les apparences, Söl imaginait se sacrifier pour qu'il se sauve. Et, en effet, la situation était facile de ce point de vue là : la totalité des orcs étant acharnés sur Söl. D'ailleurs, le bruit des haches sur son armure ou son bouclier faisait un tintamarre des plus épouvantables.

Que faire, pourtant ? Combattre à ses côtés ne risquait pas de beaucoup arranger les choses, surtout si Söl devait s'organiser pour le protéger en même temps. En cette circonstance, l'armure et le bouclier était la parade la plus nécessaire... Mais les orcs ne pouvaient être les premiers à se fatiguer, tant qu'il n'avaient pas fait rôtir l'impudent qui osait émousser le tranchant de leurs haches.

Soudain, la meilleure alternative s'imposa pourtant au pégase. Sauta agilement de l'autre côté, il fit semblant de prendre la fuite, trop discrètement pour qu'un seul orc le suive (encore qu'il aurait pu chanter, vu la diversion de Söl, cela aurait été pareil...) mais le paladin remarqua son geste et le coeur du pégase se serra à la pensée qu'il croyait le voir fuir et l'abandonner. Mais dans un tel cas Ourya n'aurait plus su regarder ses plumes dans une glace. Il disparut dans les ombres, mais...

Soudain, la marée verte qui tentait d'engloutir le paladin se figea, et les visages orcs se tournèrent, médusés, vers un autre point de repère. Une symphonie de divers grognements salua le spectacle, certes peu banal, qui leur tendait les bras.

Un cheval qui rayonnait d'une lueur nacrée, incroyable îlot de blanc dans ce paysage sali et sans couleurs, les narguait et semblait rire d'eux dans ses piaffements. Comme un seul orc, tous les guerriers abandonnèrent le paladin pour se lancer à sa poursuite. Quel trophée légendaire se serait pour celui qui aurait la tête d'un tel animal au mur de sa cabane !

Quelques haches volèrent et furent déviées par l'aura du pégase, qui ne pouvait être touché que par des coups plus directs ou plus puissants. Il aurait pu être amusant de tester l'aura de pacification naturelle touchant toute personne à moins de trois mètres de son corps mais, à défaut d'être certain que cela marcherait avec des orcs, il préféra s'enfuir. Les orcs coururent avec une rapidité prodigieuse, laissant Söl tout seul en un rien de temps. Mais allez rattraper un pégase à la course, même dans un marécage ! Ourya prit cependant soin de les amener le plus loin possible... Lorsqu'il fut satisfait de la distance, il les sema tout à fait et fit demi tour, en prenant soin de voler quelques distances pour supprimer toute possibilité d'être pisté. Lorsqu'il sentit enfin la présence de Söl, il reprit en cachette sa forme habituelle et courut maladroitement vers lui, tout sale et un peu essoufflé, faisant semblant de s'étonner qu'il n'y ait plus d'orcs.

- Han ! Söl... J'ai eu peur, je me suis enfui mais la culpabilité me rongeant je suis finalement revenu... Mais, que s'est-il passé ? Il n'y a plus d'assaillants, vous en êtes donc venu à bout tout seul ?

Je suis tellement désolé de vous avoir lâché...
rajouta-t-il d'un air faussement malheureux, mais se réjouissant immensément en son for intérieur que tout se soit apparemment passé comme prévu...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2278

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Ven 4 Jan - 6:58
Une hache furieuse s’acharnait sur le bouclier, pourtant indestructible, du paladin. Si les attaques de l’orc pouvaient paraître inutiles, elles compliquaient farouchement les choses pour Söl. Les autres orcs en avaient profité pour porter des attaques directes et, le paladin commençait à faiblir, ses muscles se faisant de plus en plus lourds sous le poids considérables des assauts. La prodigieuse armure du guerrier saint avait commencée à céder sous les efforts féroces des créatures humanoïdes et, Söl Randell le savait fort bien, une fois son armure percée, ce n’est pas sa cote de mailles qui le sauvera. Mais le paladin Randell n’était pas inquiet quant à son devenir. Au contraire, il acceptait l’évidence même de son sort avec une parfaite neutralité. C’était sa raison même d’exister que de protéger les autres. Ourya avait pris la poudre d’escampette et, c’était-là tout ce qui comptait.

Puis, sans que le paladin ne puisse saisir le pourquoi du comment, la hache harceleuse, après avoir portée un dernier coup, une dernière attaque manquant totalement de combattivité et d’agressivité, s'était immobilisée. Quand il osa un regard derrière l’Ahura, son bouclier divin, le jeune homme ne put que remarquer les visages des orcs, qui avaient cessés de combattre, éblouir par une importante lumière nacrée. Tout les orcs, sans exception, contempler cette lueur surnaturelle dans le dos du paladin. Faisant subitement volte-face, Söl Randell, le visage figé dans une expression de surprise, n’arrivait tout simplement pas à en croire ses yeux.

Baignant dans une lumière céleste d’un blanc parfait, une créature d’un blanc tout aussi pure avait subitement fait son apparition au milieu de ce lieu si inapproprié. Un majestueux cheval ailé se tenait à une faible distance de lui, poussant un hennissement avant de s’enfuir, les monstres verts des marécages tous lancés à sa poursuite. Söl fût d’abord inquiet quant au sort que réservaient les orcs à l’animal divin mais, même si sa connaissance sur cette créature était limitée à quelques légendes et histoires pour enfants, il lui semblait évident qu’une telle créature devait être capable de galoper à une vitesse vertigineuse, autant sur terre que dans les cieux, là où aucun orc ne pouvait la rattraper. Du moins, Söl priait silencieusement pour qu’il en soit ainsi. Ourya était réapparut mais, c’était à peine si le paladin Randell avait pris conscience de son retour…

- « Han ! Söl... J'ai eu peur, je me suis enfui mais la culpabilité me rongeant je suis finalement revenu... Mais, que s'est-il passé ? Il n'y a plus d'assaillants, vous en êtes donc venu à bout tout seul ? Je suis tellement désolé de vous avoir lâché... » S’excusa le voyageur aux allures d’elfe.

- « Je… Je… » Commença le paladin dans un murmure, encore sous le choc de cette rencontre fabuleuse. – « Le cheval ! L’avez-vous aperçu ? Il était juste-ici ! Transporté par deux grandes ailes blanches ! Il m’a porté secours ! Les orcs sont à ses trousses ! » Lança t-il, le souffle court et épuisé.

Puis, comprenant l’affront qu’il faisait à son compagnon en se focalisant sur l’apparition du cheval ailé, le jeune homme secoua la tête avant de se reprendre.

- « Vous-allez bien ? » Demanda-t-il en sondant Ourya de ses dons magiques. Son compagnon de quête n’était pas blessé. – « Je suis heureux de vous voir en un seul morceau ! Je ne peux pas en dire autant de mon armure… » Confia-t-il avant de porter son regard bleu sur son épaulière droite, manquante.

Son armure était dans un sale état mais, encore capable de le protéger à nouveau des haches féroces des habitants des marées. Ses blessures n’étant que superficielles, Söl considérait la sécurité d'Ourya et la sienne comme prioritaires dans l’instant présent. Il s'occuperait de soigner ses plaies et hématomes plus tard.

- « Ne restons pas ici ! Les orcs pourraient nous surprendre de nouveau. Je serai incapable de les semer s’ils venaient à nous pourchasser dans ce marécage. » Déclara-t-il en cherchant du regard la bonne direction à prendre dans ce labyrinthe composé d’une eau boueuse malodorante et, de formes incertaines baignant dans un éternel brouillard.
Revenir en haut Aller en bas
" Ourya "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : rêveuse
Exp : 3060

Messages : 350
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 1 600

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Mar 8 Jan - 0:19
Ourya mima sur-le-champ un air balancé entre la curiosité et l'émerveillement, ponctué d'un petit élan d'incrédulité.

- Vraiment ? Vous en êtes sûr ? Peut-être est-ce là le signe d'une protection divine à votre égard ! La description que vous en faites est merveilleuse... Mais n'était-ce pas une hallucination causée par votre fatigue ? Les orcs sembleraient capables de rompre une formation de combat pour un simple appel à la soupe... Je ne crois pas avoir déjà connu des créatures aussi versatiles.

Malheureusement je ne l'ai pas vu ! Je ne doute pas de votre parole bien entendu, mais je me réjouis avant tout que les circonstances présentes nous soient favorables !


Le paladin s'étant inquiété de lui, il fronça cependant légèrement les sourcils

- Allons, ce n'est pas à moi qu'il faut demander cela... Surtout que vous avez pris pour vous seul les coups théoriquement destinés à nous deux... Pourrez-vous marcher à peu près ?

Ses pieds s'enfoncèrent dans le sol mou et collant qui semblait vouloir contredire la seule idée de marche, en cet endroit qui avait fini par rompre sa naturelle patience.

- Je commence à en avoir marre de ce bourbier !!

Oh, pardon... C'est surtout vous qui pourriez vous plaindre, et vous ne le faites pas. J'ai horreur de ce paysage gris, je suis en manque de soleil, et pour ne rien vous cacher, j'ai beaucoup de mal à supporter la lourdeur que suggère ce terrain à mes pieds...


Avoir pu galoper un peu tout à l'heure lui avait fait du bien, mais n'avait finalement que rappelé à quel point les vastes espaces dégagés pouvaient lui manquer...

- Vous avez raison, il nous faut nous hâter...

Il tenta de mettre son bras autour des épaules de Söl mais, d'une part il n'avait pas le bras assez long pour contourner toute l'armure d'une épaulière à l'autre, d'autre part il avait l'impression, en sentant le poids du paladin (presque) entièrement équipé, qu'il aurait aussi bien pu espérer aider un rocher à changer de place...

Sur un sol normal, il aurait été aisé de retrouver l'épaulière manquante, mais dans ce cas... Et passer des heures à retourner le sol à sa recherche n'était pas engageant, même sans orcs à leurs trousses. Il espéra que ce n'était pas une trop grosse perte.

- ça vous va bien aussi, sans cette épaulière, esthétiquement cela rompt un peu avec le côté carré de votre harnois... tenta-t-il très maladroitement de dire tandis qu'ils tentaient les premiers pas.

Le problème étaient qu'ils étaient maintenant encore plus lents qu'à l'aller... qu'il ne savait pas si Söl allait seulement avoir la force d'aller jusqu'au bout... et que la vitesse des orcs sur un sol bourbeux semblait presque magique.

Essayant de changer les idées du paladin dont les pas devaient lui demander beaucoup d'effort, il continua de meubler comme il pouvait la conversation

- Au moins maintenant on sait que PERSONNE ne viendra à notre secours s'ils n'ont pas de nouvelles de nous... C'est de la motivation pour sortir !

Evidemment il fallait s'appeler Söl et Ourya pour rigoler d'une telle blague...

- Ce qui est drôle aussi, c'est de penser aux orcs coursant un pégase ! On dit que le seul moyen de rattraper un pégase c'est qu'il soit attaché à un arbre, mais pour l'attacher à un arbre encore faudrait-il l'avoir rattrapé !

L'instinct-de-pégase lui manquant dans sa forme non originelle, il sortait se temps à autre son épée, qui se faisait pour lui une boussole en brillant en direction de la plus proche sortie. Il ne pouvait cependant savoir ni prévoir dans combien de temps elle serait accessible... Il valait mieux ne pas s'inquiéter en pensant. On verrait bien ce que le futur immédiat réservait à chaque nouvel instant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2278

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Mar 29 Jan - 5:46
Ourya, tout en restant courtois, ne semblait pas croire un seul mot de ce que le paladin pensait avoir vu à l’instant. Le jeune garçon en armure devait bien avouer que ce genre d’apparition divine n’était pas coutume courante sur Midgard… Tout autant que les pégases étaient plus présents dans les contes pour enfants que dans les recueils scientifiques. D’une nature un peu naïve, Söl s’était laissé convaincre que son imagination avait entièrement inventée cet animal fabuleux. Rougissant un peu, à présent honteux, il affichait une mine triste et abattue.

- « Vous avez probablement raison. C’est un peu être un mauvais tour de la fatigue et … Il me semble avoir été frappé à la tête durant l’affrontement. » Se lamenta-t-il. – « Ne vous inquiétez pas pour moi. Mes blessures ne sont que superficielles. Je peux marcher, continuions. » Ajouta-t-il pour rassurer son compagnon.

Tout en marchant d’un pas trainant, le regard rivé sur l’eau verdâtre et malodorante des marécages, le paladin écoutait son compagnon sans ajouter mot, se remémorant l’apparition du cheval ailé… Si le pégase n’existait pas, qu'est-ce qui pouvait expliquer la soudaine retraite des orcs ? Ce n'était guère dans leur habitude de laisser un humain vivant, encore moins sur leurs terres hostiles. Et cette lumière aveuglante ? Comment Ourya avait-il pu la manquer ?

- « Ce qui est drôle aussi, c'est de penser aux orcs coursant un pégase ! On dit que le seul moyen de rattraper un pégase c'est qu'il soit attaché à un arbre, mais pour l'attacher à un arbre encore faudrait-il l'avoir rattrapé ! » Déclara le voyageur aux allures d’elfe, sortant le paladin Randell de ses réflexions.

- « Je ne pense pas que de simples mortels puissent attraper ce genre de créature… Elles doivent être très rares, peut-être même uniques. Puis une fois dans les cieux, elles sont des rois. » Approuva le guerrier saint.

Le jeune homme avançait en suivant les traces laissées par l'aura des orcs qui, devaient à présent être de retour dans leur village. Une fois à proximité de celui-ci, Söl espérait pouvoir distinguer l’aura de l’enfant humain égaré de celui des habitants des marécages. Avant d’agir, ils devaient être certains de la culpabilité des orcs. Les humains et les orcs étaient en guerre depuis des temps mémorables et, l’homme de foi ne voulait pas être responsable d’avantage de tension entre les deux races. Soudainement, le paladin s'immobilisa, fronçant les sourcils, l'air grave. A force de cogiter, une évidence s'était installée dans son esprit.

- « Dites-moi Ourya. Ce cheval ailé, se pourrait-il qu'il soit capable de changer d'apparence ? » Demanda le guerrier en armure d'une voix posée, ses yeux bleus bravant ceux d'Ourya.
Revenir en haut Aller en bas
" Ourya "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : rêveuse
Exp : 3060

Messages : 350
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 1 600

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Mar 19 Fév - 5:25
- « Je ne pense pas que de simples mortels puissent attraper ce genre de créature… Elles doivent être très rares, peut-être même uniques. Puis une fois dans les cieux, elles sont des rois. »

- Oh, ce n'est qu'à moitié vrai ! On voit que vous n'avez jamais croisé de dragon, parce que ce sont eux les vrais rois des cieux !

Ourya semblait lancé en mode créature. Söl paraissait avoir totalement écarté le rapprochement entre lui et le pégase et, très satisfait de s'être sorti de cet aveu gênant concernant sa personne, il échappait au contexte difficile de leur marche par le fil de ces pensées.

- Après, tout dépend des sensibilités. Une enfant pourrait davantage s'émerveiller du vol d'une petite fée. Il y a aussi les griffons, plus impressionnants qu'un pégase ! Comme je le disais, un dragon captive la totalité des attentions. Mais le pégase possède un don, qui se rapproche de ceux de la fée. C'est une créature de la lumière qui guérit le coeur et soigne le corps et qui, par sa seule aura, peut transmuer la violence en douceur. Enfin... ce n'est pas non plus de l'ordre du miracle, il ne peut pas transformer un scorpion-tigre en papillon colibri, et donc pas un orc en gentil compagnon de route. A la rigueur ça pourrait marcher avec un seul, mais avec une horde... Pfff.

Malheureusement pour lui, Söl n'était tout de même pas aussi dupe qu'un enfant, et il posa soudainement une question embarrassante.

- Heu !!! Je n'en sais rien ! En fait si ! ...Vous n'avez jamais entendu parler des chevaliers dragons ? C'est un couple de guerriers en apparence normal, mais dont l'un des deux est un véritable dragon, qui peut prendre sa forme véritable si bon lui semble.

Les yeux bleus du paladin semblaient sonder son âme et Ourya tentait maladroitement d'y échapper en faisant semblant d'avoir le pas mal assuré.

- Alors oui j'imagine qu'un pégase peut changer d'apparence, puisqu'un dragon le peut...

Vous ne croyez pas... ?

Cette dernière interrogation relevé d'un regard moins détourné semblait la pierre de voûte de l'espoir d'Ourya de renverser la situation, et faire interroger le paladin pour éviter qu'il ne continue à se poser certaines questions.

Évidemment, pensa-t-il en lui même, la question de changer d'apparence pouvait résoudre certains défis... Rien de tel qu'une apparence d'orc pour entrer dans un village d'orc et poser certaines questions... Mais cette alternative était tellement grossière, presque obscène, pour un pégase, qu'il ne l'aurait même pas pensé sans la remarque du paladin. Encore fallait-il y réussir, à sa connaissance l'orc n'avait jamais été une apparence de pégase dans les cinq derniers millénaires.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2278

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Dim 31 Mar - 4:01
Il faisait à présent si sombre, qu’il était difficile de croire que le jour s’était levé il y a quelques heures seulement. La brume s’était intensifiée ainsi que la mélodie des marécages. Chants de grenouilles et autres crapauds, bourdonnements d’insectes et autres bruits provenant des mouvements causés par de gros reptiles dans les eaux boueuses, accompagnés la progression du paladin et de son étrange compagnon aux allures d’elfe. Ourya semblait à présent anxieux et gêné vis-à-vis du questionnement du jeune homme en armure et, cela n’avait pas échappé à Söl.

- « Alors oui j'imagine qu'un pégase peut changer d'apparence, puisqu'un dragon le peut... Vous ne croyez pas... ? » Avait terminé par lâcher Ourya.

Söl avait un instant fermé les yeux, réfléchissant une dernière fois. Puis, comme s’il avait trouvé réponse, le jeune homme afficha un sourire doux et confiant.

- « J’imagine que c’est un moyen passible de se protéger. »

Sur ce, le paladin n’avait plus rien ajouté à ce propos, se contentant de déployer toute son énergie sur la traversé des marécages plutôt qu’à se questionner sur des éléments qu’il jugeait peu important pour le moment. Un enfant était peut-être en danger… Ils devaient se hâter. C’est après quelques heures de marches dans l’eau sale et malodorante que les deux hommes retrouvèrent enfin la terre ferme. Certes, ils étaient bien toujours dans le vaste territoire des orcs mais, ils pouvaient à présent se mouvoir plus facilement. Söl Randell avait constaté avec horreur que plusieurs de ses pièces d’armures étaient condamnées à la rouille. Le forgeron d’Asunia n’allait pas être ravi ... Soudainement, le regard bleu du guerrier saint s’était figé et dans un geste protecteur, son bras barra subitement la route à Ourya.

- « Leur village est tout prêt… Je ressens la présence de plus d’une centaine d’orcs. » Annonça-t-il.

Le paladin se concentra d’avantage, focalisant sa magie sur chaque être qu’il ressentait autour d’un rayon de quelques kilomètres autour de lui. Il s’arrêtait sur chaque âme, la sondant rapidement, la fouillant dans son essence même, cherchant une lueur particulière… Une lueur particulière à un seul type d’être sur terre. Quand le jeune homme reprit ses esprits, son visage semblait bien plus froid et sérieux qu'auparavant. Il avait trouvé !

- « L’enfant humain… Il est bien dans le village des orcs ! » Déclara-t-il enfin d’une voix grave. – « La question reste… Comment allons-nous le secourir sans lancer une véritable armés d’orcs à nos trousses ? »
Revenir en haut Aller en bas
" Ourya "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : rêveuse
Exp : 3060

Messages : 350
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 1 600

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Mer 3 Avr - 6:06
Le pégase était sauvé. Tout du moins, il semblait que la douceur et la politesse de Söl Randell ne permettrait jamais d’embarrasser Ourya au delà de ces limites... Il en éprouva une culpabilité légère. Un être plus méfiant et moins doux ne l'aurait probablement pas laissé à son mystère. Ne devait-il pas la vérité à Söl ? Ne risquait-il pas sa vie plus encore que le pégase, qui pouvait s'échapper plus facilement qu'un paladin en armure ? Tout était contre Söl dans cet environnement. Il ne s'en plaignait pas, mais méritait la vérité.

La terre ferme fut une si grande bénédiction qu'ils en oublièrent un instant le reste. Seule la mine désappointée du paladin concernant l'état de son armure trahissait le soupir contenu. Après les coups des orcs, l'épaulière perdue, et maintenant l'érosion à l'eau marécageuse... il semblait que jamais son armure n'avait vécu pareille épreuve, quelle que fut été ses antécédents.

Mais, sans perdre un instant à la focalisation de la quête, Söl Randell sut dévoiler le pas à ne pas franchir, et même le but ultime de la mission.

La question posée encouragea Ourya à la franchise.

- Comment... ? Eh bien... Justement... Je voulais vous dire...

Il déglutit, un peu perdu.

- c'est à dire que je suis... enfin, que je pourrais... il y a... on pourrait imaginer de...

Les mots s'échappaient au fur et à mesure qu'il les cherchait. Enfin, il conclut, un peu maladroitement :

- Laissez-moi tenter quelque chose ! Je pense pouvoir m'introduire sans éveiller les soupçons... Si vous vous cachez bien et que vous m'attendez quelques heures. D'accord ?

Révéler sa vraie nature à un humain était une épreuve terrible. Déjà avec un elfe ce n'était pas chose forcément très aisée. Mais les hommes avaient tellement de mal à comprendre les Créatures... Et Ourya, qui s'était attaché au paladin, avait un peu peur que celui-ci ne prenne soudainement ses distances s'il apprenait la vérité. Mais peut-être ne devait-il pas l'apprendre, s'il se cachait pour faire ce à quoi il pensait... Encore fallait-il qu'il y réussisse. Il s'était déjà amusé à prendre différentes formes, dans les deux sexes, elfiques ou humains. Mais un orc... Berk ! L'idée lui répugnait mais il ne connaissait pas vraiment de solution de rechange... surtout au vu de leurs fatigues respectives.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2278

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Mar 16 Avr - 10:18
L’homme à l’allure d’elfe maintenait le mystère malgré lui, percutant sur les mots, cherchant en vain une façon facile de se dévoiler, de s’exposer au risque. Söl ressentait son malaise et, ne pouvait qu’être compatissant. Chaque être possède ses propres secrets, ses propres faiblesses… Il était dans la nature de chacun de vouloir se préserver des autres.

- « Comment... ? Eh bien... Justement... Je voulais vous dire... C'est à dire que je suis... enfin, que je pourrais... il y a... on pourrait imaginer de... »
Tenta Ourya avec peine.

- « Vous n’avez pas besoin d’en venir aux révélations.Je sais. » Déclara l’homme de foi dans un sourire paisible.

S’il y avait un homme à qui il était difficile de dissimuler un secret, c’était bien Söl Randell. Sa capacité à lire le cœur des autres lui permettait de connaître même les arcanes les plus sombres de l’esprit humain. Né avec cette grande sensibilité si particulière, le paladin n’avait jamais pris pour acquis de juger les personnes au premier abord, même en les épiant à l'aide des ses dons. Comme tout le monde, il apprenait à les connaître de jour en jour, acceptant qu’ils aient eux aussi leur jardin secret.

- « Laissez-moi tenter quelque chose ! Je pense pouvoir m'introduire sans éveiller les soupçons... Si vous vous cachez bien et que vous m'attendez quelques heures. D'accord ? »

- « Je ne peux pas vous laisser faire ! » Désapprouva le jeune homme. – « C’est dangereux là-bas ! Si les orcs venaient à découvrir la supercherie, ils prendront votre vie sans crier garde ! » Riposta le paladin, fronçant les sourcils et abordant un visage sérieux.

Si pour un homme de foi, la mort n’était que la libération de l’âme, Söl refusait de laisser quiconque périr sous ses yeux. Il ne pouvait accepter qu’une âme pure et innocente soit sacrifiée et ce, même pour la plus noble des causes. Il est dit que le paladin est « le bouclier de ceux qu'on peut encore pardonner ».

- « Qui plus est… Je ne peux pas rester cacher quand d’autres risquent leur vie. Je ne peux agir avec tant de lâcheté. » Ajouta-t-il, vexé.

S’il ne voyait toujours pas d’autres options que celle proposait par Ourya, le guerrier saint ne pouvait se résoudre à le laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
" Ourya "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : rêveuse
Exp : 3060

Messages : 350
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 1 600

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Jeu 18 Avr - 7:35
Il savait ?

Plus le temps passait avec lui, et plus Ourya se demandait si Söl n'était pas un demi-humain, croisé de quelque race angélique ou céleste. Il semblait plus doux, plus protecteur et plus sensible que même un pégase pouvait être, et par dessus tout, il savait comprendre et ressentir comme si rien n'avait de secret de l'intérieur. Ourya laissa échapper quelques rêves, images fugaces l'éloignant de ces lieux difficiles l'espace de quelques battements de coeur. Assurément, la place d'un tel homme n'était pas ici, mais sur le trône d'un vaste royaume. Nul utopie ne pouvait s'égarer, avec un tel monarque à la tête de l'empire des hommes. N'était-ce pas le sommet ultime de la perfection d'un gouvernement pour cette race si fruste et immature, si loin de l'entendement du coeur et de la nature ?

Le pégase se reprit rapidement, chassant ses pensées d'un discret mouvement de la tête. La réponse du paladin ne le surprenait guère. Il savait que l'argument le plus incisif ne saurait lui faire changer d'avis. Il savait aussi que s'ils allaient tous les deux chercher l'enfant, il était possible que la force du paladin les sauve, lui et l'enfant... Mais juste en les épargnant par son propre sacrifice. Or, cette idée était aussi insoutenable que celle que le paladin réfutait. Il n'y avait qu'un moyen de résoudre ce dilemme terrible.

- Je suis d'accord, se contenta de répondre doucement le pégase.

Mais nous devons nous reposer, ne fut-ce qu'un tout petit moment... Juste pour dégourdir nos membres et notre esprit. Profiter de cette terre ferme...

Il s'assit, s'adossant au tronc maigre d'un arbre quasiment dénudé. Fermant les yeux, il concentra toute son énergie, tout son pouvoir, dans la volonté absolue de réussir sa magie... Toute la force de la créature rayonna de son corps, et enfin, il ouvrit les yeux.

Söl Randell dormait profondément. Il sourit. Il avait réussit...

Épuisé par la concentration, il espéra réussir sans encombre la suite de son idée première. Mes ses forces revenaient vite ; c'était plutôt comme un flux ayant étreint la totalité de son aura, et qui revenait à lui comme un reflux, laissant un sommeil d'une profondeur intense dans son sillage.

Le village était tout proche, là où l'avait senti le paladin. Il s'y dirigea vivement. Un mouvement, tout près ! On l'avait vu ! Trois orcs arrivèrent sur lui... l'urgence donna des ailes (si l'on ose dire) au pégase, qui s'était "changé" en trois battements de cils.

C'est sous les traits d'une orkesse, bourrue et méprisante, qu'il les heurta et s'éloigna vers le centre du village, la tête à moitié cachée pour ne pas leur laisser un trop grand loisir de se rendre compte qu'il n'avait aucun des traits familiers des orkesses du village. Mais les orcs respectent leurs femelles, plus que les humains semblait-il. Il n'eut aucun souci.

Il y avait beaucoup d'orcs. Un instant, il crût échouer dans sa mission, avoir surestimé ses dons. Mais "on" entendit ses prières : il trouva soudainement ce qu'il cherchait...

Là bas, dans la boue, deux enfants jouaient. Un orc... et un humain. Le petit homme se blessa et pleura, hué par son camarade. Il se dirigea vers le théâtre de ces cris... pris l'enfant dans ses bras... ce dernier s'endormit sur-le-champ... ça aurait été plus facile d'endormir cent enfants comme lui, qu'un seul Söl Randell !

L'enfant orc était parti. Ourya avait un mauvais pressentiment. Il fallait partir vite... Quelques pas rapide ensuite, il entendit plusieurs exclamations assez violentes. Dès qu'il fut à couvert, il courut... Vite, vite... Söl était toujours au même endroit... Ourya s'affala à ses côtés, et le simple fait de reprendre son apparence elfique, de dissiper le charme sur le paladin, et il fut si fatigué qu'il sombra dans un demi sommeil.

Söl en se réveillant allait trouver l'enfant sommeillant contre lui, où Ourya l'avait laissé, encore sous la main d'apaisement pégasienne, et ce dernier dormant comme si la petite sieste commencée ne s'était pas interrompue... En revanche, l'atmosphère était plus pesante... Le sol résonnait même de pas lourds : aucun doute, le répit ne pouvait pas durer...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2278

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Dim 26 Mai - 4:59
Le jeune homme aux cheveux blonds s’était endormi instantanément et, avant de sombrer, Söl avait ressenti l’enchantement d’Ourya l’assiégeait de toute part. Le paladin Randell s’était simplement demander pourquoi ? Pourquoi Ourya lui infligeait-il cela ? Le corps du guerrier saint s’était effondrait à terre, somnolant, laissant tout le loisir à l’homme aux allures d’elfe d’agir à sa guise.

Quand les yeux bleus de Söl se rouvrirent enfin, le paladin découvrit avec surprise le corps inconscient d’Ourya et, plus surprenant encore, celui de l’enfant égaré sagement endormi à son côté ! Le guerrier d’élite de l’église avait secoué la tête, se redressant sur ses deux jambes, n’arrivant pas à comprendre comment la situation avait pût prendre une telle tournure… Certes, ils avaient réussi à retrouver l’enfant humain perdu sur le territoire des orcs mais, la dernière chose dont se souvenait Söl, était le sortilège d’Ourya… Pourquoi son compagnon d’infortune s’en était-il pris à lui ? Le jeune homme en armure avait tardé son regard bleu ciel sur la silhouette épuisé d’Ourya, se demandant s’il pouvait encore lui faire confiance après une telle fourberie… Mais, n’avait-il pas sauvé l’enfant ? La terre se mise à trembler et, Söl n’avait pas eu besoin d’utiliser ses dons pour deviner qu’ils devaient partir sur le champ !

- « Ourya ! Ce n’est pas le moment de… »

Le paladin s’était interrompu pour plonger sur la droite, évitant ainsi de justesse une immense masse qui s’abattit impitoyablement à quelques mètres de lui, s’enfonçant profondément dans la terre et levant un nuage de poussière. L’arme était aussi grande qu’un cheval ! Une immense main verdâtre s’était emparée de la garde de l’arme géante et, avec une force titanesque, la souleva de terre. Le guerrier de l’église avait écarquillé les yeux devant l’être immense qui se redressait devant lui… Un orc géant, avoisinant les cinq mètres de haut. Le jeune homme en armure s’était rappelé avec horreur des rumeurs qu’il avait entendu par hasard dans une auberge à Asunia, à propos d’un Seigneur des orcs, né d’une géante et d’un orc… Souhaitant plus que tout protéger les deux humains inconscients, Söl Randell avait doucement reculé en arrière, de sorte à éloigner le gigantesque colosse d'Ourya et de l'enfant.

Certain de sa supériorité, le Seigneur des orcs poussa un terrible hurlement guerrier, secouant le calme apparent des marécages. Nullement impressionné par l’adversité, Söl Randell tendit son bouclier, tel un chevalier l’aurait fait avec son épée, vers l’abominable Seigneur, défiant la créature. Le géant frappa du pied avec rage, faisant trembler la terre autour d'eux. L’impressionnante massue s’était levée au ciel, soulevé par la force colossale de l’orc. Posant un genou à terre, Söl plaça son bouclier devant lui, prenant une position défensive, prêt à subir l'attaque du géant. La masse s’écrasa avec une brutalité indescriptible sur la silhouette minuscule du guerrier saint. Contre toute attente, un bruit métallique résonna et, après avoir retiré sa massue, le géant avait lâché un grognement de frustration face à l'échec de son attaque : le bouclier n'avait pas même une égratignure ! Furieux, le Seigneur des orcs enchaîna sur d'autres attaques, tout aussi dévastatrice mais beaucoup plus rapide. Le paladin s'était relevé, parant aisément de son précieux bouclier chaque monstrueuse attaque de l'orc, esquivant agilement celle qu'il jugeait les plus dangereuses.

Alors que la bataille faisait rage, intérieurement, Söl priait pour que l'enfant et Ourya soient sauves.
Revenir en haut Aller en bas
" Ourya "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : rêveuse
Exp : 3060

Messages : 350
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 1 600

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Ven 31 Mai - 9:37
Doucement, Ourya ouvrit les yeux, l'air doux et apaisé comme au réveil après un cauchemar, se délectant de la réalité d'un bon lit et de la fin d'une aventure moins matérielle. Quelques secondes après, il sursauta pourtant comme un cheval rêveur surpris par un brusque orage qu'il n'avait pas vu venir. A la différence que l'orage aurait été un chant d'enfant en comparaison du hurlement de la... créature.

Le visage d'Ourya se décomposa tout à fait quand il vit le coup qui allait, dans quelques malheureuses secondes, faire du généreux Paladin de la bouillie sinon une galette... Au vu du monstre et de la taille du gourdin, un taureau en armure de plaques se serait transformé en poussière... Il ferma les yeux et grinça des dents quand le coup frappa, NON cria-t-il, ça ne pouvait pas se finir comme cela ! Lui, comme le géant, mirent un petit instant à réaliser que le bouclier de Söl avait complètement amorti le choc. Cela rendit le monstre plus furieux encore, frappant de plus en plus rapidement et de plus en plus fort.

Quand on pensait que la horde des orcs allait aussi arriver ! Il les sentait déjà arriver, pour tout dire !

Le pégase réfléchit à une allure folle. Que faire, que faire, que faire ? Les solutions se bousculaient, toutes en même temps, dans son esprit.

Option 1 : profiter de l'ouverture suffisante vers le ciel pour se changer en pégase et s'enfuir avec l'enfant par la voie des airs.

Il se flagella intérieurement. Abandonner Söl était impensable.

Option 2 : profiter de l'ouverture suffisante vers le ciel pour se changer en pégase et s'enfuir avec l'enfant et le paladin par la voie des airs.

Autant essayer de transporter une enclume sur un lapin de bât.

Option 3 : profiter de l'ouverture suffisante vers le ciel pour se changer en pégase et s'enfuir avec l'enfant et le paladin sans son armure par la voie des airs.

Pas assez de découvert pour un décollage aussi chargé. Il se fracasseraient contre un arbre. Par ailleurs, demander au monstre un répit pour enlever l'armure....

Option 4 : combattre le géant avec Söl

Solution logique : Ourya écrasé en moins de trente secondes. Solution prévisible : Söl écrasé en moins de trente seconde parce qu'il a plutôt voulu protéger Ourya avec son bouclier.

Option 5 : apaiser ou endormir le géant par la pacification magique

Beaucoup trop épuisé pour réussir et, même en pleine forme, ça n'aurait probablement pas marché.

Option 6 : prier.

Trop aléatoire...

Option 7 : improviser.

Quoi d'autre ?

Mieux valait faire une bêtise que de ne rien tenter du tout... Quoi que... Bon, de toute façon, il était trop tard pour réfléchir.

Il enleva sa chemise, ou ce qui en restait, d'un geste sec et, tandis qu'il courait ramasser une très grosse pierre posée contre un arbre, ses ailes s'élevèrent, le rendant à sa demi-forme pégasienne. Il sauta, s'éleva, plus haut, le plus vite possible... ça allait beaucoup plus vite sous cette forme. Il était excessivement rare cependant qu'il en profite : il se sentait mal à l'aise, tricheur, ni un pégase, ni un homme... Enfin il arriva suffisamment haut, alors il se laissa tomber.

Comme un météore, tête la première, tenant la grosse pierre à bout de bras, il arriva pile au sommet du crâne du monstre. Oh, il en aurait fallu encore davantage pour le briser, mais Ourya ne pensait pas à tuer de toute manière... Dans un fracas et un total désordre de plumes, Ourya retomba à côté du paladin, à moitié assommé lui aussi. Mais le principal était qu'il avait assommé l'autre. Celui-ci était tombé à genoux et marmonnait des choses incompréhensibles. La horde, qui venait juste d'arriver, était comme abasourdie. Sans doute cela n'était-il jamais arrivé. Personne ne savait quoi faire. Mais pour le pégase et le paladin, il y avait une seule chose à faire ! Profiter de la confusion pour s'enfuir ! Le plus vite possible !

Il n'y avait plus que Söl pour prendre les choses en mains. L'enfant, à moitié encore sous le charme d'Ourya, attendait toujours dans son coin, quant à Ourya il n'avait toujours pas retrouvé son nord. Le choc avait été fort rude.

- Je... Heu...? Que... Mais... Où...?

Il tenta de se relever mais trébucha dans ses ailes, et dut se retenir à l'épaule du paladin. Le monde entier tournait autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2278

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Ven 19 Juil - 3:21
Lorsqu’Ourya retira subitement sa chemise, un nuage d’incompréhension traversa les yeux bleus du paladin. Par tous les Ases, mais que fait-il ?! Mais il n’eut pas la chance de méditer trop longtemps sur le pourquoi, le seigneur des orcs avait redoublé ses attaques, fracassant le tranchant de sa hache contre l’indestructible bouclier du guerrier saint, portant de temps à autres de féroces coups de poings de son membre libre. Le paladin Randell se rassurait en pensant qu’un orc, aussi titanesque soit-il, restait un orc. Ils étaient certes des brutes épaisses et sans peur mais, ils étaient aussi connus pour être pauvre intellectuellement, incapables d’établir une quelconque stratégie ou d’improviser. Söl s’accrochait à cette idée car, dans le cas où l’énorme main de l’orc se refermerait sur son corps de métal, même sa prodigieuse armure, ne le protègerait pas longtemps de la force broyeuse du titan

Les voix d’autres orcs hurlaient au loin et, Söl ressentait leurs présences se rapprochaient dangereusement de leur position ! S’il était en mesure de retarder l’orc géant, il ne pourrait aucunement arrêter tout un bataillon… Même avec toute la bonne volonté du monde ! C’est alors qu’il aperçut Ourya, transportait par deux grandes ailes blanches, à plusieurs mètres au-dessus de l’immense créature. Durant un instant, le guerrier cru être prit d’hallucination… Aurait-il reçu un coup sur la tête, sans même s’en apercevoir ? S’il ne saisissait pas tout, Söl avait néanmoins repéré l’énorme pierre que son compagnon d’infortune transportait avec peine. Comprenant ce qu’Ourya comptait faire, Söl para un dernier coup de hache en posant un genou à terre, le bouclier dressé devant lui, avant de rouler subitement sur le côté pour esquiver la suivante, laissant l’arme se planter profondément dans le sol. Ainsi, si l’attaque de l’homme aux allures d’elfes venait à échouer, il aurait suffisamment de temps pour fuir, avant que le seigneur des orcs ne réussisse à ôter sa hache du sol. Ourya lâcha son bagage. La pierre frappa brutalement le sommet du crâne du titan dans un bruit mauvais. Söl avait serré les dents, ressentant les vagues de douleur que l’immense créature subissait à présent. Le groupe d’orc, armés jusqu’aux dents, venait de les rejoindre mais, voyant leur chef à genoux, se lamentant de douleurs, pas un seul n'osa boucher. Attendaient-ils des ordres ? S'inquiétaient-ils pour leur dirigeant ?

- « Fuyons ! » Lança Söl sans élever la voix, souhaitant saisir cette chance inespérée.

Il avait posé sa main gantelée sur l’épaule d’Ourya, pointant ses yeux bleus dans les siens. L’étrange elfe ailé devait se ressaisir, c’était là leur chance de quitter les marécages sains et sauves ! Prenant délicatement l’enfant, resté un peu en retrait du combat et toujours endormi sous le charme d’Ourya, dans ses bras Söl ouvrit ce qui devait être leur dernière course. Ses muscles brûlaient de douleurs mais, il était si prêt du but, si prêt de sauver l'enfant égaré, que rien ne semblait être en mesure de le freiner.
Revenir en haut Aller en bas
" Ourya "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : rêveuse
Exp : 3060

Messages : 350
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 1 600

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Dim 28 Juil - 1:43
Tout était passé comme un rêve. Les sons n'arrivaient presque plus au pégase, qui courait sans réfléchir, aux côté du paladin qui portait l'enfant dans ses bras. Le seul inconvénient était qu'il semait des plumes comme un petit poucet, sans compter que le blanc éclatant de ses ailes était comme un phare signalant leur position.

Cependant, même pour une oreille avertie, il n'y avait pas de bruit de poursuite. La totalité des orcs devait se presser autour du guerrier géant, aussi perplexes qu'inquiets. Cela ne dura pas très longtemps, mais les plaintes gargantuesques qui s'ensuivirent laissaient supposer les migraines que le rocher avait très certainement laissé en héritage. Le chef ne serait pas en état de courir les attraper, ou de penser à ordonner quelque chose avant un petit moment...

La course ne ralentit pas pourtant ! Il fallait sortir de cet enfer, et on ne pouvait plus échouer après tant de sacrifices ! Comment était-il possible de produire un tel effort ? C'était la limite pour Ourya alors qu'il ne portait quasiment rien... et, toujours dans les brumes, il n'avait pas eu la présence d'esprit de demander à Söl de prendre l'enfant à sa place.

La rive signifiant le début de la fin de leur calvaire se dessina, mais probablement que Söl, pas plus qu'Ourya, n'avait la force de se réjouir...

La terre ferme et la fin du marécage à peine franchie, Ourya tomba à terre, sans faire attention si Sol tombait lui aussi sur le söl (ou l'inverse, c'était trop compliqué de réfléchir pour l'instant...). Il s'emmitoufla dans ses ailes comme une couverture et sembla plonger dans un profond sommeil, comme si rien de tout cela ne s'était passé.

En revanche, le cri d'effroi du pégase à son réveil allait très certainement faire résonner les arbres, à la vision de ses ailes maculées de boue. Un pégase fait très attention à ses plumes et ne supporte pas de les voir salies, le spectacle allait sans nul doute être cauchemardesque pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2278

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell) Dim 6 Oct - 7:03
Le paladin avait puisé dans ses dernières forces pour fuir les orcs, les marécages et probablement la mort. Il était si épuisé par cette ultime course, qu’il se sentait comme écrasé sous le poids du métal de sa prodigieuse armure. Ourya n’était pas plus à l’aise pour autant, courir avec de telles ailes devaient être également une épreuve… Mais, c’était le dernier effort à fournir et, à cette perspective, Söl et l’homme aux allures d’elfes avaient redoublés de volonté. L’enfant était toujours sagement endormi dans les bras du guerrier saint, indifférent à tout ce qui se passait durant son sommeil, tel un Roi à l’abri dans son château.

Lorsqu’il fut incapable de ressentir la présence des orcs, Söl s’était laissé tomber à genoux, à bout de souffle, le visage trempé de sueur. Ses bras aussi lourds que le reste de son corps, il avait délicatement posé l’enfant innocent dans l’herbe. En regardant autour de lui, le jeune homme avait remarqué qu’ils étaient de retour sur le territoire des Hommes, à Asunia plus exactement. De fatigue mais aussi de soulagement, Söl Randell avait longuement soupiré. Rapidement, son regard s’était porté sur son armure. Elle était sale et puante, ayant que trop baignée dans l’immonde marécage. Elle était également abimée, en particulier du côté d'une épaulière. Le pauvre paladin en était presque triste, sa belle armure blanche n’était plus que bonne à confier à un forgeron. Enfin, Söl était tout de même heureux que personne n’ait été grièvement blessé. Même les orcs se remettront rapidement de la visite des deux « humains ». En constatant qu’Ourya n’appréciait pas plus les souvenirs du marécages, persistant sur ses ailes, le jeune guerrier lui offrit un sourire désolé.

- « N’ayez crainte Ourya, les marrés sont à présent loin derrières-nous. L’eau claire ne devrait pas être difficile à trouver. »


S’il ignorait leur position exacte, Söl savait que les rivières étaient abondantes dans les terres riches du Royaume d’Asunia.

- « Nous avons réussi… J’imagine que les orcs ont gardés cet enfant humain à la place de leur petit qui, manifestement, s’était égaré… Ce qui est étrange. Peut-être considéraient-ils l’enfant humain comme un otage ? Si les Hommes lancent souvent la faute aux orcs, peut-être que les orcs ont le même mauvais jugement envers les humains. Pensaient-ils que les Hommes avaient enlevés leur enfant ? Quoi qu’il en soit, je crains que jamais nous auront de réponses. » Déduisit-il à voix haute.

Comme s’il ne portait aucun jugement sur Ourya et son apparence angélique, Söl s’était contentait de reprendre lentement ses forces, songeant déjà au bonheur partagés qu’auraient les parents en retrouvant leur enfant sain et sauf.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Enlèvement (Söl Randell)

MessageSujet: Re: Enlèvement (Söl Randell)
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Nathan et Syb' (Avant l'enlèvement de Sybille)
» Catacombes ou l'enlèvement d'Elodie vers les enfers
» [FB] Enlèvement en bonne et due forme [PV Erwin Dog]
» Enlèvement(Benoît)
» Mensonges et trahisons [PV Jena & Hanegard]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Asunia :: Marécages :: Village des Orcs-