avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Chevaleresque.
Exp : 2233

Messages : 229
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie -

MessageSujet: [Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie - Lun 5 Mar - 10:28
Midgard

--- Personnage...

  • Nom : Leodenor
  • Prénom : Ulrich
  • Sexe : Mazel tov, c’est un garçon !
  • Âge : 18 ans
  • Classe : Prêtre


  • Magie & Armes :
Le jeune Ulrich ne possède pas d’armes à proprement parler. En effet, son statut de prêtre ne l’autorise pas à manier les armes, qu’elles soient blanches ou à feu. Pourtant, il garde toujours sur lui une dague au manche en or incrusté de topazes d’un bleu iridescent ; celle-ci reste la plupart du temps à l’abri dans son fourreau, sous l’humble robe qu’il porte habituellement. Elle lui est très précieuse, malgré le fait qu’elle ne lui ait servi qu’une seule fois.
Quant à la magie qu’il utilise, Ulrich est convaincu qu’elle n’est pas si « magique » que cela. Ayant appris les soins de base à son entrée dans les ordres, on lui a aussi inculqué des sorts de guérison très simples, qui ne remplacent cependant pas l’habileté naturelle du garçon quand il s’agit de suturer ou de réparer une fracture. On lui a aussi enseigné le rituel d’exorcisme que tous les prêtres apprennent depuis des siècles, mais il ne l’a jamais réellement appliqué. Néanmoins, le jeune homme semble être doté d’un pouvoir assimilable au magnétisme, grâce auquel il inhibe toute douleur du corps du malade, allant même parfois, contre toute attente, jusqu’à la guérison de celui-ci. Ce « pouvoir » reste pour l’instant à l’état de friche puisque Ulrich est très peu enclin à croire en ses propres capacités.
Bien qu’il ne soit pas une arme, Ulrich ne se sépare jamais d’un petit livre relié, aux angles racornis et usés par le temps, qu’il a volé dans la bibliothèque du prieuré où il a suivi sa formation. Le contenu de ce livre reste cependant inconnu ; en effet, il est scellé par une large pastille de cire où l’on voit imprimé un dessin qu’il n’a jamais pu identifier, et Ulrich lui-même se garde bien de l’ouvrir, animé d’un étrange pressentiment à chaque fois qu’il tente de défaire le sceau.

  • Stats :
Vitalité
Attaque
Magie
Déf. Physique
Déf. Magique
Vitesse


  • Caractère :
Depuis son plus jeune âge, Ulrich est un jeune homme débordant d’énergie. Petit, il était sans cesse en mouvement, courant d’un bout à l’autre de la demeure familiale, le sourire toujours aux lèvres, et son rire clair d’enfant résonnant contre les parois de pierres froides. Son âme joueuse et son tempérament chapardeur faisaient la joie des domestiques qui le couvaient d’un regard protecteur. Aujourd’hui encore, Ulrich est le boute-en-train du prieuré, ayant toujours le mot pour rire des abbés aigris qui leur inculquent la foi et le respect des règles canoniques. Mais malgré ses apparences d’adolescent insouciant, il sait se montrer appliqué et se révèle très réceptif à toute forme d’apprentissage ; en effet, il se trouve être assez intelligent, même s’il préfère ne pas se vanter des connaissances emmagasinées au fil des pages lues et recopiées sur le vélin, dans la bibliothèque du prieuré. Mise à part cette joie de vivre débordante qui inonde le jeune homme, on peut aussi observer la détermination dans le regard avide d’Ulrich. Derrière un masque d’assurance, il se révèle être peu confiant en ses capacités, malgré son immense volonté d’aller toujours plus loin dans ce qu’il entreprend, de se surpasser pour obtenir la reconnaissance que son père ne lui a jamais accordée. Il lui arrive d’ailleurs parfois d’être un peu trop obstiné, voire même totalement inconscient du danger qu’il encourt, lorsque se dresse devant lui un obstacle bien trop imposant, mais qu’il ignore complètement pour aller jusqu’au bout. Ce trait de son caractère s’est largement développé au cours de son enfance, alors que son père se désintéressait totalement de lui pour lui préférer son frère aîné, futur héritier du nom ; la frustration, d’année en année, l’a gagné, rendant tous ses efforts vains, mais surtout, réveillant en lui un cruel besoin de reconnaissance, encore grandissant aujourd’hui.

  • Physique :
Ulrich, entouré de jeunes hommes de son âge, passerait complètement inaperçu. On l’a d’ailleurs bien souvent comparé à son frère, plus grand que lui, plus musclé, au visage plus harmonieux, enfin, plus élégant. Pourtant, doté d’une carrure fine et élancée, Ulrich a tout de même su développer sa musculature dans une juste mesure, restant libre de ses mouvements, capable de tenir une épée correctement, mais taillé pour la course de fond. Sa peau est loin d’être d’un blanc laiteux comme l’est celle des jeunes nobles passant des journées entières enfermées dans leurs châteaux de pierres ; légèrement hâlée par le soleil, sa couleur prend des teintes de miel sous l’étoile du jour. De nombreuses taches de rousseur criblent ses épaules, son torse et ses pommettes, bien que ses cheveux soient d’un châtain assez foncé, tirant vers l’acajou. Sa tête a le port altier des jeunes hommes de la cour, sans l’air hautain qui s’en dégage. L’ovale de son visage tend à devenir plutôt anguleux, notamment au niveau de la mâchoire inférieure. De ses yeux doux, d’un vert irisé de petites taches brunes, émane une jeunesse tendre et malicieuse, tandis que son nez droit, légèrement convexe, lui donne l’air sérieux d’un homme d’âge mûr. Ses lèvres fines, à peine pincées, sont généralement fendues par un large sourire franc laissant éclater des dents blanches et bien alignées. Ulrich est loin d’être laid, mais son apparence ne compte guère pour lui ; en témoignent ses cheveux mi-longs à l’avant et assez courts à l’arrière, qu’il laisse aller négligemment sur son front haut, cachant à demi ses yeux.

  • Thème : Je n’en ai pas encore trouvé un qui lui aille vraiment... mais j’édite dès que c’est le cas !
  • Adore : La vie, bien sûr ; Les belles enluminures ainsi que les vieux livres, même si leur lecture lui est plutôt ennuyeuse ; La compagnie des hommes, autour d’une choppe de bière ; Les promenades paisibles dans les champs ; Toute forme d’apprentissage ; ...
  • Déteste : Les animaux en général, plus particulièrement ceux qui sont gros et qui bavent ; Son frère aîné (qu’on peut facilement apparenter à la catégorie précédente), son père (ibidem) ; Etre rabaissé, qu’on se moque de lui ; La tristesse ; Les mets épicés ; ...


  • Histoire :
Dans les couloirs sinueux de son humble demeure, le seigneur Leodenor avançait à grand pas pour semer une petite ombre bruyante qui le suivait en caracolant depuis plusieurs minutes, le hélant d’une voix criarde qui l’insupportait.
« Père ! Père ! »
La voix le poursuivait encore et toujours, adhérant à ses tympans irrités. Il n’osa tourner la tête, de crainte que la petite voix l’atteignît de plein fouet et le mît au tapis. Ses éperons s’entrechoquaient dans un bruit de métal aigu. Sur ses tempes roulèrent quelques gouttes de sueur. Il allait s’emporter, il le sentait.
« Père, aujourd’hui, c’est mon annivers-
‒ IL SUFFIT ! » aboya-t-il en faisant volte-face. La petite voix se mua tout d’un coup en un visage poupon, celui d’un enfant de six ans aux yeux grand ouverts. Ceux-ci se remplirent peu à peu de larmes énormes dans lesquelles se noyèrent deux iris de couleur émeraude. La face du seigneur était désormais d’un ton vermillon, sa bouche tordue en une grimace de colère terrifiante.
« Retourne étudier avec ton précepteur. Je n’ai pas le temps de penser à des futilités pareilles. »
Il fit claquer sa grande cape bleu nuit, ignorant le petit garçon à la mine déconfite qui tentait désespérément de bégayer une excuse. C’était ce jour-ci qu’Ulrich comprit que son père, à défaut de le détester, se moquait complètement de son existence. Dès lors, une bouffée de haine l’envahit à chaque parole du géniteur détesté, de cet homme à l’allure si noble, mais qui cachait derrière un sourire de personnage de comédie tous les vices les plus horribles, dont celui d’ignorer son fils.

Ulrich, pourtant, n’était pas le seul fils de la famille Leodenor. Lui n’était que le cadet de cette lignée au sang bleu pâle, presque délavé. Avant lui, il y avait Almar, de trois ans son aîné. Fier, beau, doué, il portait tous les espoirs de son père en lui. Il était son protégé, avait le droit aux précepteurs les plus illustres, à une place de choix auprès de son père, à tous les honneurs des amis de celui-ci. Il avait toujours à ces lèvres ce sourire innocent qui, dès qu’il se tournait vers Ulrich, se transformait en un rictus de mépris. Son orgueil n’avait d’égal que celui du seigneur Leodenor. Le petit Ulrich, quant à lui, était partagé entre l’admiration de ce grand frère si habile en tout, et la jalousie de cette copie si conforme à celui qu’il avait en horreur.
Personne ne le voyait enrager à chaque cadeau, à chaque avantage donné à ce fils prodigue.
Même sa mère, si douce et si aimante, peu à peu s’éloignait de lui. Elle avait été gagnée par l’appât du gain que pourrait rapporter Almar. Il épouserait une demoiselle de noble lignage, avec une dot si conséquente que les caisses du seigneur Leodenor en déborderaient. Mais aussi, il deviendrait chevalier. Un beau, noble chevalier, sur une monture fringante, paradant parmi l’élite des gens bien nés.
Et c’est ce qui ulcérait son frère cadet au plus haut point.

Par cette journée sans un nuage dans le ciel, il faisait chaud dans la cour intérieure, et même à l’ombre des arbres, les rayons assassins du soleil venaient lécher la peau de leur langue de feu. Pourtant, un jeune homme s’entraînait ardument contre un soldat de paille, maniant avec une dextérité encore ingénue une grande épée de bois gravée de deux initiales, A.L. Sous les galeries de pierres fraîches, une silhouette fine observait ce combat inique entre l’adolescent et le mannequin. Elle s’approchait furtivement, serrant dans sa main une réplique en modèle réduit de l’épée que tenait le garçon ; cependant, cette réplique laissait apercevoir sur le pommeau des petites pierres aux couleurs célestes, serties dans un manche tout doré.
La silhouette suivait les moindres mouvements du jeune homme. Elle pouvait prédire les coups, imiter le déplacement du corps svelte autour de la botte de paille ; elle savait ce que savait l’autre, parce qu’elle avait suivi en cachette les cours et entraînements inculqués par un maître dans ledit art de manier les armes.
Soudain, sortant de l’ombre, la silhouette se dressa derrière le jeune homme qui ahanait, sautant à gauche puis à droite du mannequin pour lui asséner un coup en plein estomac.
« Tu pourrais t’entraîner avec moi... » pria Ulrich qui, du haut de ses dix ans, désirait ardemment devenir chevalier, avoir le même avenir que son frère. Celui-ci sursauta et se retourna vers le gamin.
« ... je sais comment tu t’y prends. J’ai suivi toutes tes leçons avec Maître Osvald. »
Almar ricana, fit deux pas vers son jeune frère. Il était largement plus grand que lui, même si trois ans les séparaient. Ses fins cheveux blonds étaient liés sur sa nuque par un cordon de cuir, et sa peau pâle luisait de sueur.
« Jamais tu ne seras aussi bon que moi... Maître Osvald dit que je suis un des meilleurs élèves qu’il n’ait jamais eus.
- Tu mens, lui lança Ulrich, dont les joues se colorèrent tout d’un coup.
- Pas autant que toi quand tu dis que tu deviendras chevalier. »
Cette dernière réplique fut comme un coup de massue assénée sur le crâne du petit Ulrich, qui serrait de plus en plus fort la dague dans son petit poing aux phalanges blanches. La colère grandissait en lui comme un feu ardent qui lui dévorait les entrailles. Il aurait voulu fuir en courant, ne plus entendre le rire méchant de son frère qui s’amusait de son sort de cadet. Mais il était résolu à prouver sa vaillance face à ce garçon si orgueilleux.
« Père a dit qu’il m’offrirait un cheval blanc comme Skínfaxi ! »
Skínfaxi... Perdu dans sa rêverie, où il se voyait chevauchant la monture du Soleil, Ulrich oublia un instant l’arrogance de son frère, bercé par les légendes que lui contait le précepteur. Il aimait à regarder les livres pleins d’enluminures représentant les dieux et leurs hauts faits. Pourtant, en face de lui, il ne voyait rien d’autre qu’un jeune homme méprisable, gonflé d’orgueil par son père.
Alors, prenant son courage ainsi que la petite dague à deux mains, il se jeta sur son frère en hurlant, mais son pied dérapa avant même qu’il eût atteint sa cible. Il parvint à entailler les lèvres de l’adolescent qui regardait, hébété, son propre sang sur ses mains tremblantes.

Le seigneur Leodenor avait déjà pris une décision depuis longtemps, et cette aventure envoya derechef le petit démon apprendre le respect et l’obéissance auprès des sages prêtres d’Asunia. Il y passa huit ans de sa vie, apprenant à copier avec soin et à apprendre par cœur les Eddas richement illustrées qu’il avait tant lues pendant ses premières années. Ces lectures avaient peu à peu convaincu Ulrich qu’un événement sans précédent allait se produire. Redoublant d’efforts, il s’entraîna en secret, avec quelques jeunes hommes de son âge, au maniement de l’épée et du glaive, parfois même au tir à l’arc. Malgré la dureté de la vie au prieuré, le jeune homme avait rapidement trouvé sa place et menait une existence paisible, entre cantiques et copies d’œuvres exceptionnelles ; il avait presque oublié combien il haïssait son père et son frère.

Pourtant, le jour où Fenrir se réveilla, Ulrich se rendit compte que son destin n’était pas de rester cloîtré entre les quatre murs d’une église. Il ne voulait pas rester les bras ballant, à prier la Valkyrie pour avoir la vie sauve. Alors il quitta les prêtres d’Asunia, pour se lancer sur les routes et découvrir l’objet divin avant que ne sonne l’heure du Ragnarök.



Midgard

--- Joueur...

  • Pseudonyme ou Prénom : Banana
  • Âge & sexe : 18 ans, femme (libérée)
  • Expérience Role Play : Cela fait bientôt quatre ans que j’erre sur les forums de RPG... Euh, à vrai dire, je suis assez assidue lorsque je trouve un RPG qui me plaît, ce qui fait que j’ai rarement changé de forum une fois que j’étais bien installée dans ceux dont le concept me plaisait... J’ai souvent incarné des animaux sur ces forums, mais mes RPs « privés », entre amis, m’ont permis de développer des personnages humains que j’affectionne tout particulièrement. Ecrivant aussi beaucoup en dehors des forums, je m’amuse à tester sur mes RPs diverses formes de récit. Quant à l’orthographe, je suis très tatillonne sur ce point, il est donc rare de croiser une faute quand je suis dans les parages...
    Par contre, en ce qui concerne le rythme – et c’est ce qui me titille à chaque fois que je décide de m’inscrire sur un RPG – je suis plutôt lente, et j’ai des grosses périodes de vide... surtout que j’ai choisi de privilégier mes études plutôt que ce plaisir personnel, et encore plus ces temps-ci puisque je suis en hypokhâgne. Alors j’espère que cela ne gênera en rien mon inscription sur ce forum, surtout que le concept m’enchante (cela faisait un bon bout de temps que je cherchais un RPG à univers fantastique) !
  • Avez-vous lu le règlement ? OUI JE LE JURE C’EST PROMIS JURE CRACHE SUR LA TETE DE MA MERE... ;w;

Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

[Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie -

MessageSujet: Re: [Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie - Mar 6 Mar - 4:07
MA PETITE PATAAATE :onion10:
Han, tu peux pas savoir comme j'suis contente de t'avoir poussée à bout, ton p'tit mec est géant o____o <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Chevaleresque.
Exp : 2233

Messages : 229
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie -

MessageSujet: Re: [Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie - Mar 6 Mar - 4:11
Owi merci mon p'tit Pot de Cancoillotte <3
J'essaie de finir cette fiche le plus tôt possible, mais bon, comme tu le sais, j'ai autre chose sur le feu... OvO
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Chevaleresque.
Exp : 2233

Messages : 229
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie -

MessageSujet: Re: [Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie - Mer 7 Mar - 10:59

    EDIT : Désolée du DP, mais... j'ai fini, très cher Maître du Jeu~

    Je... je veux ma couleur rose! ;v;
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Lasse.
Exp : 3422

Messages : 592
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie -

MessageSujet: Re: [Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie - Mer 7 Mar - 11:43
Ne t'inquiète pas, c'est seulement après le deuxième double-post que je banni.

J'aime beaucoup ton personnage, enfin un valeureux héros prêt à porter la couleur la plus gaie qu'il soit.

Fiche validée.

Bienvenue sur rune Midgard !
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

[Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie -

MessageSujet: Re: [Prêtre] Ulrich Leodenor - Finie -
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gronde la Tempête au-dehors... [Orme Aryssie & Ulrich Andersen]
» Ulrich Kore [Terminé]
» Kuat, lève-toi ! [Darth Araya & Ulrich Andersen]
» [TERMINÉ][Juin 1990] Wow...mon beau-père est un pas-doué. -feat Ulrich Beilschmidt-
» FT d'Amy (finie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Hors Jeu ] :: Fiches des personnages :: Anciennes fiches personnages-