" Invité "
avatar
Who am i !

[Ratepi] Hyacinth.

MessageSujet: [Ratepi] Hyacinth. Mer 4 Avr - 2:31
Midgard

--- Personnage...

  • Nom : Inconnu.
  • Prénom : Hyacinth.
  • Sexe : Féminin.
  • Âge : 20 ans.
  • Classe : Pirate.


  • Magie & Armes :
Hyacinth n’est pas magicienne. Ces dons ne lui ont pas été conférés, et elle s’en félicite : elle n’y attache strictement aucune importance et n’y entends de toute façon absolument rien. Elle se dit toujours que, de toute façon, le temps qu’il lâche son juron magique, elle pourrait dégommer un magicien d’un bon direct du gauche. Les armes donc de Hyacinth sont d’abord ses poings et ses pieds : le corps à corps franc. De plus, elle porte toujours dans une de ses bottes un petit couteau papillon couleur de bronze, au cas où. Franchement, elle arbore à la hanche gauche un vieux colt rouillé, mais toujours chatouilleux de la gâchette, dont elle stocke les balles dans une cartouchière élimée qui ceint aussi sa taille. Lourd, rouillé, miteux peut-être, mais solide, précis, et au métal toujours tiède, tant il sert souvent. Quand on débouche les bouteilles en tirant dessus, aussi, ça n’aide pas. Ouvrir les portes de la même façon, d’autant plus.

  • Stats : (15 étoiles à distribuer)
Vitalité
Attaque
Magie
Déf. Physique
Déf. Magique
Vitesse


  • Caractère :
Les connaissances de Hyacinth vous le diront : « C’est une adorable jeune fille vraiment très raffinée ! Voilà ! C’est dit ! Maintenant, retire ce canon de mon œil gauche ! ». Étonnamment, ce n’est pas tout à fait objectif. Hyacinth est tout d’abord une jeune fille que l’on pourrait qualifier de relativement lunatique. Reine du monde un jour, pâmée le suivant. Elle oscille toujours entre la joie la plus intense, l’exaltation et les rires et la langueur, les larmes et les fausses inclinaisons au suicide. Dans ses bons jours, Hyacinth est une jeune fille exubérante, charismatique, un sourire énorme vissé sur son visage, sa voix tonitruante résonnant partout où elle passe. Généreuse, elle prête à tous sa fortune qui part bien souvent en boisson et en paris stupides. (« Si je dégomme le canard qui boite, là-bas, à gauche de l’abreuvoir, je gagne ton fric et ta bière ! – Tenu ! » ) Car, bien sûr, Hyancinth n’est jamais autant heureuse que si elle troue de balle le premier panneau, la première porte, le premier ragondin venu, agissant comme si le monde était son immense stand de tir personnel. C’est d’ailleurs assez problématique quand elle est en mer. ( Même si elle tente de descendre quelques mouettes, avant de se faire mettre au fer pour sa conduite dangereuse )
Dans ses mauvais jours cependant, Hyacinth disparaît des bars et des docks de Kynthos où elle traîne habituellement, où se perd dans la cale, si elle est en mer. Son mal-être est tel qu’il lui donne même le mal de mer. ( Un comble pour un marin. ) Soupirante, elle fond régulièrement en larmes, quitte ses vêtements déchirés habituels pour revêtir de longues robes à smocks au goût douteux, peigne ses cheveux en une lourde tresse, et, à chaque visite d’un ami penaud qui vient s’entretenir de son état, elle singe un suicide en agitant une fiole de cyanure autour de sa tête. Hyacinth est donc toujours dans la modération, la douceur et la tempérance, vous l’aurez remarqué.


  • Physique :
Les connaissances de Hyacinth vous diront d’elle qu’elle est « une jeune grâce parmi les rustres, à la beauté é-pous-tou-flante ! Maintenant, rends moi ma bière ! » Mais globalement Hyacinth est une fille tout ce qu’il y a de plus normal, excepté ses cheveux. Dans une crise de mélancolie particulièrement aigue, elle est sortie de sa chambrette, vêtue d’une longue robe en tulle mauve assez ( elle-même l’a reconnue un peu plus tard ) dégueulasse à voir, et a couru chez un magicien véreux qui officiait à Kynthos. En larmes, elle lui a montré ses cheveux bruns, et l’a supplié de les rendre rose, parce que, a-t-il compris entre les larmes et les hoquets, « le brun évoque le froid et le bois, c’est trop trivial pour une si jeune et frêle jacinthe, il eut fallu qu’ils soient rose tendre, méchés de blanc, comme les cerisiers en fleur, qui auraient fait très bien dans une confiture » La fin de la phrase ne fut pas très bien entendue par le magicien, qui hésite toujours à avoir entendu « auraient fait très bien dans une confiture » et « pourraient passer très bien en architecture ». Les deux propositions étant tout à fait incongrues, il escroqua grassement la jeune fille aveuglée par ses larmes et enchanta ses cheveux selon son souhait. Le lendemain, Hyacinth, qui pensait sortir d’un état assez lamentable d’ébriété, s’examina dans le miroir de la tête aux pieds ( séparés d’environ 170 centimètres ). Son visage était toujours le même. Des yeux noirs aux cils fins, des sourcils noirs arqués, un front assez haut, une bouche large et charnue, qui barrait son visage comme une insulte, des dents larges et carrées mais assez bien ordonnées ( toujours sorties pour sourire ou mordre un bout de viande- humain ou non ), un menton trop pointu, des pommettes saillantes, un corps musclé, mais qui gardait cependant les formes gracieuse d’une jeune fille, un short élimé, des bottes informes, un débardeur incolore à force d’usage, et une pièce de tissu rougeâtre qui couvrait ses cheveux d’un rose éclatant. D’un rose. Éclatant. A l’instar du miroir, qu’elle brisa dans une détonation sonore, s’écorchant un coude, ce qui ne faisait qu’ajouter une strie de plus aux multiples cicatrices et marques qui parsemaient déjà sa peau.

  • Thème : Stupeflip – A bas la hiérarchie.
  • Adore : Hyacinth adore tout ce qui a trait à des armes à feu, ou des ustensiles pouvant emmètre une détonation assez bruyante et pouvant dégommer quelque chose avec force. Elle adore la mer, les navire et tout ce qui a trait à la navigation ( ne nécessitant pas cependant une grande réflexion ), toute sorte d’alcools ( mais pas le rhum ! ) et donc par conséquent les bars et les beuveries. Elle affectionne aussi particulièrement les paris, les défis, et tout ce qui pourrait montrer, oui, qu’elle est capable de tout. Elle aime également les chiens, ses compagnons d’infortune quand elle est trop saoule pour rentrer dormir chez elle, et les chats pour leur silence. Kynthos parce que c’est chez elle. Quand elle est triste, elle adore toutes sortes de robes à volants et à rubans immondes, le thé, les biscuits au raisin et les miroirs sculptés.
  • Déteste : Elle déteste les volatiles qu’elle considère comme stupide, comme les poules ou les mouettes, ou encore certains canards imprudents. Hyacinth déteste également rester enfermée contre son gré, ou encore réfléchir à des sujets plus profonds que ce qu’elle pourrait bien avoir de coincé sous sa molaire gauche. Elle déteste qu’on lui donne des ordres, les capitaines en général, la police maritime, la police territoriale, la police des mœurs, les gardes côtes et les gens de la fourrière. Quand elle déprime, elle se déteste elle-même. ( Classique. )


  • Histoire :
Il était une fois, un uppercut bien senti qui fit sombrer Hyacinth dans une douce torpeur.
Une vingtaine d’année auparavant, une jeune fille s’embarqua en tant que commise de cuisine dans un bateau marchand. Menue, brune, elle ne devait pas avoir plus de seize ans, et son ventre pourtant était lourd, rendant ses mouvements patauds et sa démarche difficile. Elle était douce et calme, se rendait invisible en évitant le regard de tous, et servait une nourriture assez peu moisie pour que personne ne se plaigne d’elle. Personne ne savait son nom, ni qui elle était, et tout le monde s’en fichait, à vrai dire, éperdument. Elle-même ne se souvenait qu’à peine de son nom, et comme tout le monde ne l’appelait qu’en criant « Eh ! », elle avait fini par se persuader qu’un prénom n’était, somme toute, pas si important, puisqu’elle n’avait personne à qui le dire. Un jour comme les autres, alors que le maître coq l’avait sommée de préparer un énième ragoût rat-morue-froment ( « Bien haché, sinon on voit de trop les viscères ! » ), elle sentit une faiblesse se répandre dans ses jambes et remonter le long de ses côtes. Coupant une tête de morue dans un geste fébrile, elle s’agenouilla, pris son gros ventre entre ses mains et se mit à gémir tout doucement, priant pour que personne ne remarque qu’elle avait quelques secondes quitté son poste. Puis, s’accroupissant, elle laissa la nature faire ce qu’elle faisait de mieux : dilater un vagin et laisser une tête, des épaules et enfin tout un corps de nourrisson glisser sur le sol puant. Tremblante, elle le ramassa, coupa le cordon qui le reliait au placenta qu’elle balança par-dessus bord, et, le bébé poussant son premier vagissement, elle le prit sans ménagement, le fourra dans un sac qu’elle suspendit près d’un jambon séché. Ainsi naquit Hyacinth. Tout aurait pu bien se passer, sa très jeune mère aurait pris soin d’elle, et peut-être même qu’elle aurait pu lui donner un semblant d’amour maternel, si elle n’avait eu pas mauvaise mémoire à cause des nombreux coups qu’elle avait reçu dans sa courte vie, et qu’elle n’aie pas oublié son bébé à côté du jambon. Ce fut donc le maître coq, qui, lorsque le bateau débarqua sur Kynthos le lendemain, trouva le nourrisson, braillant de tous ses poumons, dans le sac de toile. Après avoir sollicité un de ses rares neurones, il eut deux choix : le mettre dans son prochain ragoût, ou le donner au premier venu. Comme il lui restait encore un peu de chat errant, il choisit de le donner à la première personne venue.
Il y a des gens qui ont ne serait-ce qu’un peu de chance, une fois dans leurs vie. Hyacinth était de ceux-là, mais pas à ce moment précis, puisque la seule personne qui croisa le chemin du maître coq fut un vieux notaire qui n’entendait absolument rien aux enfants, et encore moins aux nourrissons. Il le recueillit quelques jours par piété catholique, mais, comme tous les habitants de Kynthos, finit par en avoir marre des cris incessants du nourrisson, et l’abandonna sur les marches, non pas d’une église, mais d’un vieux pub miteux construits sur pilotis. C’est là qu’un vieil hurluberlu, que l’on nommait Lawrence La Grimace à cause d’un coup de mousquet qui avait emporté une moitié de son nez et avait laissé un souvenir en forme de V sur toute sa joue. Lawrence n’avait aucune idée de comment élever, ni s’occuper d’un jeune enfant, alors décida de le laisser nu, de lui faire boire au pis d’une vieille chèvre décharnée qui traînait souvent le long des docks, et ainsi grandit Hyacinth, entre haillons de torchons le tour de la taille et os de poulets à ronger. Lawrence lui apprit peu de choses, la laissant globalement se débrouiller seule, tant qu’elle rapportait quelques pièces et souriait aux rares clients. Il lui accordait, les bons jours, un sourire carié, et les mauvais, une claque sèche en guise de réponse à toute question. Elle, sans l’aimer, lui trouvait de petits riens qui l’enchantaient parfois, comme le soir d’orage où il lui fit découvrir le thé, ou encore la fois où il peigna ses longs cheveux en tresse, elle qui ne se lavait seulement que les jours de pluie.

Elle s’embarqua plusieurs fois, puis, dégoûtée sur système de la marine conventionnelle, se convertit à la piraterie. Lawrence mourut lorsqu’elle entrait dans sa dix-huitième année, d’une apoplexie. Elle le retrouva, raide et convulsé, le nez baignant dans une tasse de thé froid. Elle s’installa donc dans une petite chambre, au rez-de-chaussée d’une auberge, où elle accueillit toute sorte d’animaux étranges ( dont un ouistiti borgne ), et où elle vit encore.



Midgard

--- Joueur...

  • Pseudonyme ou Prénom : Koala.
  • Âge & sexe : 18 ans.
  • Expérience Role Play :J’ai pas fait de Rôle Play depuis trois ans. ( Ouivoilàc’estdit ). Veuillez excuser mon niveau, c’est tout rouillé tout ça tout ça.
  • Avez-vous lu le règlement ? Oui ? 8D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Chevaleresque.
Exp : 2298

Messages : 229
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Ratepi] Hyacinth.

MessageSujet: Re: [Ratepi] Hyacinth. Mer 4 Avr - 5:12
    Bienvenue!
    J'aime beaucoup ton personnage, et la présentation est assez originale! (:
    J'espère que tu te plairas parmi nous~

    (Et puis le thème... VITE STUPEFLIP! \o/ )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Joueuse
Localisation : Partout à la fois...
Exp : 3183

Messages : 1003
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Ratepi] Hyacinth.

MessageSujet: Re: [Ratepi] Hyacinth. Mer 4 Avr - 7:01
Bienvenue sur rune Midgard !

Il manque juste les 15 étoiles des stats. [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Lasse.
Exp : 3487

Messages : 592
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Ratepi] Hyacinth.

MessageSujet: Re: [Ratepi] Hyacinth. Jeu 5 Avr - 0:07
Bonjour et bienvenue sur Midgard !

Je vois que tout est en ordre dans ta fiche, je me permet donc de la validée.

J'aime beaucoup Hyacinth, son caractère et sa façon d'être sont particulièrement amusant à lire ! Même si tu n'as pas RP depuis 3 ans, je trouve ton niveau vraiment bon et j'aime ta façon de rédiger.

PS : N'oublie pas de compléter la feuille personnage dans ton profil.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

[Ratepi] Hyacinth.

MessageSujet: Re: [Ratepi] Hyacinth. Jeu 5 Avr - 6:01
Merci merci de votre accueil.
J'aime déjà ce forum, les smileys sont totalement dans mon délire 8D ( NYANCATSMEMESLLAMASOMAGAD > Celui là il est drôle aussi )
Maître du jeu, Seyren, Ulrich, au plaisir de vous recroiser, donc!

( Enfin le Maître du jeu je pense pas mais on sait jamais pourquoi pas, hein )
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

[Ratepi] Hyacinth.

MessageSujet: Re: [Ratepi] Hyacinth.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hyacinth & Lyleïa ❧CHAPTER ONE Introduction à l'art de la médicomagie {SUJET FORWARD}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: Archives :: Archives :: Fiches personnages archivées-