" Invité "
avatar
Who am i !

May ( En court )

MessageSujet: May ( En court ) Ven 13 Avr - 12:12
[list]
Midgard

--- Personnage...

  • Nom : Dans ses souvenirs, elle serait la Malika Ouardi ( Reine des Roses ).
  • Prénom : May.
  • Sexe : Féminin.
  • Âge : Il semblerait qu'elle soit vieille de plusieurs siècles, et les étoiles qui l'ont vu naître lui donnent plus de 200ans.
  • Classe : Créature


  • Magie & Armes :

    Armes : En cours
  • Stats : (15 étoiles à distribuer)
    Vitalité
    Attaque
    Magie
    Déf. Physique
    Déf. Magique
    Vitesse


  • Caractère :
    Qui peut me définir ? Si ce n'est la brise étouffante du désert ? La morsure glaciale de son ciel nocturne ? Le scorpion moqueur ou encore ces fruits doux et épineux qui font tomber les arbres squelettiques sur les terres arides ? Même moi je ne peux choisir.

    Je vais donc commencer par les défauts. Peu concentrée, je me disperse facilement, m'étonnant de rien et me surprenant de tout. Je ne parviens pas à tenir en place facilement, il faut que j'ai quelque chose d'intéressant à faire pour rester concentrée. Les discussions trop longues m'ennuient, les gens me lassent rapidement. Aussi je préfère me tourner vers des activités où je me retrouve seule. Je n'y peux rien si je n'arrive pas à participer à des fêtes où la foule est nombreuse, si les banquets m'horripilent. Je préfère me promener, à la limite avec un ou deux compagnons, de préférence des animaux. Je vois donc en la solitude une amie agréable et douce.

    On m'a souvent qualifiée de sans coeur. A tord ? Le sort du monde m'indiffère, un mendiant éploré ne m'attriste pas. Un enfant pourrait perdre ses deux parents sous mes yeux et se retrouver condamné à gagner son pain par des moyens horribles que je ne me remuerais pas plus que ça. Sauf à une condition : que j'y trouve un intérêt. Si ce n'est que de la satisfaction personnelle et voir le sourire sur le visage d'autrui désolée cela ne me suffit pas. Pas toujours. J'agis selon mes envies mais surtout l'appât du gain. Je suis d'un naturel égoïste, ce qui est souvent mal vu. Mais il faut également noter que sentimentalement, je suis pratiquement intouchable. Il est facile de me faire rire, mais il est à l'inverse pas loin de l'impossible de me faire pleurer ou de m'énerver. Si jamais c'est le cas, je suis comme transformée. Impulsive, je vis la plupart de mes ressentis à un point culminant. Mes colères sont palpables, ma haine est réellement féroce. Je n'entends plus rien sauf mon courroux, et c'est lui qui dirige mes actes qui peuvent être parfois extrêmes. J'ai beau savoir que céder à l'énervement est une faiblesse, dans ces cas-là je n'ai plus de raison, ce qui est très contradictoire avec mon calme habituel.

    Je mène donc une vie solitaire de façon globale. Oh, j'ai bien quelques connaissances, des personnes agréables avec qui je m'entretiens plus ou moins régulièrement. Ce sont les seules avec qui je montre le peu d'amabilité dont je suis capable. Il faut dire ce qui est : j'en ai très peu. Une fois, on m'a demandé si j'avais peur de m'attacher, voir si j'avais peur d'aimer. Ce la ne doit pas faire partie de mes fonctions, tout simplement. Le monde est pour moi une source de distraction, ni plus ni moins. J'aurais parfois envie de le faire pleurer, de le faire rire, histoire de voir comment ça marche. Assez bonne comédienne, j'adapte mon comportement en fonction des affinités que je veux faire croire. Ainsi certains se penseront à l'abri de mon mépris, d'autres au contraire me voueront une haine qu'ils ne sauraient expliquer. Je suis ainsi, une semeuse de trouble, bien que ce soit ce trouble qui fasse mon charme et renforce le mystère dont je me pare.

    Le pire attrait qui me possède est le jeu. Mais non ! Pas les jeux d'argent ! Je ne mange pas de ce pain-là. Je vous parle du vrai jeu, du pari avec le Destin, celui ùn l'on fricote avec la Chance en espérant lui soudoyer quelques bons augures. Vous voyez ? Alors c'est bon, vous avez le pire de mes défauts. J'ai toujours aimé ça, repousser les limites au plus loin, le plus possible, les dépasser autant qu'on le peut. Cela m'arrive dans mon quotidien, de ce fait je ne suis pas souvent en sécurité. Cela a commencé avec les gens, que je m'amusais à tester de différentes façons ; me faisant passer pour telle ou telle personne, je m'amusais de les voir réagir à mes nombreux comprtements. Je voulais voir jusqu'où on pouvait me résister, m'abuser me détester ou m'aimer. Mais les gens me lassent bien vite, ma petite comédie ne dure jamais longtemps. En revanche, je trouvais un grand plaisir en voyageant dans des contrées dangereuses. En exemple, me dire que le pas que je fais est probablement le dernier, que c'est peut-être la dernière fois que je respire, que plus jamais je ne reverrais quoique ce soit, a une tendance à m'effrayer, une peur dont je tire une immense excitation. Dans ces moments-là, je cherche la plus belle chose qui me soit donnée de voir, souhaitant de pouvoir en observer d'autres, puis je continue ma route.

    J'idolâtre, dit-on, une passion pour la vérité. Je supporte mal la trahison, le mensonge et les cachotteries. Pour commencer, je porte en horreur les superstitions ou toute autre stupidité plausible d'impressionner un esprit simple. C'est pour cela que j'aime les domaines rationnels, capables d'être prouvés par des faits. Quand bien même il y a un doute, la possibilité de rétablir ce qui est vrai est plus grande que celle de désamorcer une personnalité humaine, probablement fausse et incertaine. Néanmoins, je suis maladroite. Je ne conçois pas que l'on puisse s'offusquer de ma franchise, ou ne serait-ce que de s'en étonner. J'ai du blesser quelques personnes sans le voir, en énerver d'autres, mais moi même je n'ai jamais été trop atteinte d'une critique négative à mon sujet. Au contraire, je préfère la surpasser. Je reconnais que je peux être un tantinet sarcastique lorsque je tente de me débarrasser de quelqu'un, mais rien de trop méchant.

    Je ne saurais vous en dire plus, car une personnalité ne se décrit pas avec des mots, aussi longue soit-elle. Apprenez à me connaître plutôt que de vous attarder sur ces lignes.

  • Physique :

    Avant de lire mes prochaines paroles, ne pensez pas que je suis vaniteuse. Je n'ai rien choisit, je n'ai rien voulut. Je suis belle, et ce sont vos regards qui le disent. Je suis attirante, et ces sont les corps qui parlent. Je suis belle et bien une beauté exceptionnelle. Il arrive, bien sûr, que je ne soit pas du goût de quelqu'un, mais cela est rare. Aussi, ne voyez aucune prétention dans ce que je dis. Ce soir même, j'ai fait la rencontre d'une femme peu timide. Elle a vite été prise de désir, mais il faut bien admettre qu'elle est d'un caractère fiévreux, elle a su me le montrer toute à l'heure. En ce moment, c'est elle qui chante.

    «Que tu es belle, que tu es agréable,
    O mon amour, au milieu des délices !
    Ta taille ressemble au palmier,
    Et tes seins à des grappes.
    Je monterai sur le palmier,
    J'en saisirai les rameaux !
    Que tes seins soient comme les grappes de la vigne,
    Le parfum de ton souffle comme celui des pommes,
    Et ta bouche comme un vin excellent
    Qui glisse sur les lèvres de ceux qui s'endorment ! »

    Un vieux poème, très connu, vouée à une femme splendide. De fait, il me va très bien. Je délaisse ma compagne pour aller me recoiffer et me rhabiller. D'abord, je me déplace avec nonchalance jusque devant le miroir, mes vêtements en main trainant sur le sol. Je les laisse choir et démêle avec délicatesse ma longue chevelure. Noire et lisse, aux reflets bruns. Je les parfume et les entretiens avec plaisir, mais j'ai en horreur qu'on les touche, tout comme mon dos, ce sont les endroits les plus sensibles de mon corps et rares sont les personnes sachant leur attribuer des caresses délicates. Pressées de sentir leur douceur, elles ont plutôt tendance à y aller fort ainsi qu'à trop jouer avec, hors je déteste cela. Quoiqu'il en soit, c'est un atout très utile dans la séduction, il n'est pas nécessaire de dévoiler son corps. De beaux cheveux, bien coiffés, font partie du charme féminin, c'est pourquoi le j'use de fragrance et de parures pour les embellir.

    Ishrat, ma compagne, m'a rejoint, et je sais qu'elle me désire encore. Ses lèvres fines déposent des baisers sur ma peau alors que ses mains parcourent de part et d'autres mon corps. Comme plein de monde, elle ne se lasse pas de mon épiderme bronzée et satinée, dépourvu d'imperfection. De temps à autres, je me fais tatouer au henné ou une autre substance qui s'en va naturellement. Je me prête avec plaisir aux massages, aux bains, et aussi au maquillage. J'aime me mettre en valeur, d'ailleurs cela me divertit énormément. Certains aiment manger, se droguer, jouer, moi c'est me chouchouter. La main d'Ishrat qui glisse sur mon bas-ventre interrompt mes pensées. Je l'arrête, mais elle en profite pour se mettre face à moi et m'enlacer.

    « Tu me rends folle, me murmure-t-elle. »

    Remarque qui ne me surprend guère. Ce n'est pas la première fois que j'entends ces paroles, et elle n'est pas la seule à m'en dire de ce genre-là. En revanche, je fais rarement part du désintérêt voué à mes partenaires. Elle n'est qu'une femme de passage. Belle, bonne chanteuse, douée en amour. D'ailleurs, tant de qualités m'ennuient. Je l'embrasse sur le front puis elle ramasse gentiment ma sous-tunique.

    « C'est bien dommage de cacher tant de jolies choses ! »

    Oui, je sais, mais se promener nue ce n'est pas très discret. Toutefois, je vois très bien ou elle veut en venir. La fermeté de mes membres a tôt fait d'attiser l'envie. Je ne suis faite que de courbes sensuelles et de finesse ; une poitrine opulente couronnée de jasmin pour une taille frêle, une cambrure légère qui donne naissance à une chute de reins et un fessier rebondit. Toute ma personne inspire à la sensualité. Je suis assez grande, 1m68, pour 59 kg environ. Je lis le désire dans les yeux de ceux qui m'observent, traduis leurs multiples sous entendus ou une certaine nervosité lorsque indécemment leur regard se pose là où cela ne se doit pas. Dès lors, je joue avec mes expressions faciales. . .

    Tout d'abord avec mes yeux. Verts, ourlés de longs cils sombres, ils sont vifs et dégagent beaucoup de sentiments. Rendus ensorceleurs par le khôl et des fards lumineux, ils captivent facilement. Un plissement malicieux pour se moquer, ou alors une ignorance candide qui vise à impatienter mes interlocuteurs, quelques fois même y voit-on de la bêtise ! Ou tout à l'inverse, très explicite, à la limite de la provocation, une moquerie méchante et douce à la fois. Deux émeraudes perdues sur le soleil, des joyaux qu'il vaut mieux regarder plutôt que toucher. Mon est nez fin, avec des narines délicates parfois percées d'un anneau fin, il me donne un joli profil. Quand à ma bouche purpurine, elle est comme dessinée, charnue mais pas épaisse. Elle appelle les baiser, est mordue lorsque je suis contrariée ou alors, avec plus d'élégance, devient un code coquin. Elles s'ouvrent sur une dentition parfaite, un véritable collier de perles. L'ensemble est le sésame d'une voix troublante, qui touche jusqu'au plus profond de ceux qui la perçoivent. Si elle se veut langoureuse, elle peut devenir amusée, tout comme elle sait être une mélopée mélancolique ou évoquer une nostalgie réconfortante.

    J'achève de m'habiller, avec l'aide d'Ishrat. Cette dernière réajuste ma ceinture pour valoriser la finesse de ma taille et la rondeur de mes seins. Lorsque je me vêts, je veille à ce que mes tenues m'embellissent, mes vêtements sont par conséquent très évocateur quand aux formes qui puissent se trouver en dessous d'eux. Pour les couleurs, je préfère le vert, mais je varie régulièrement. Alors que je m'apprêtait à partir, la belle qui me tient lieu de compagnie me retiens et m'attire à elle. Je me suis habillée pour rien, je l'ai su dès que je m'étais levée.


  • Thème : http://www.youtube.com/watch?v=wL25R6oC_gU&feature=relmfu
  • Adore : Je suis une passionnée de l'art, quelque soit sa forme. Je ne sais pas me battre, je ne suis certainement pas une bonne épouse, mais je suis douée dans plusieurs domaines artistiques ; le chant, et donc l'écriture de chant, la sculpture, la musique, et ces dernières années je me suis essayée à la peinture et à la danse. Cela peut vous sembler beaucoup, mais n'oubliez pas mon âge. J'aime aussi la compagnie de mon chat, un mau argenté appelé Maître. Il est plein de qualités, à savoir doux, affectueux, intelligent, mais il est énormément exigeant et capricieux.
  • Déteste : Les gens. Je ne l'ai pas assez répété ? Enfin, je sais faire quelques exceptions, mettre de l'eau dans mon vin. . . Je n'aime pas être dirigée aussi, et quelques autres broutilles comme les mensonges, et cetera. Ah oui, dernière chose, je suis claustrophobe et achluophobe. Pour finir, je n'aime pas me battre.


    Le reste à venir.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

May ( En court )

MessageSujet: Re: May ( En court ) Lun 6 Aoû - 3:58
Fiche toujours d'actualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les 10 plus court régnes des champions WWe
» Il court, il court, le furet ... [Naya]
» Court-Métrage "Freins a l'embauche"
» [Court Métrage]Explosion de sentiments !
» Liés par le destin. [Linvala, RP Court.] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: Archives :: Archives :: Fiches personnages archivées-