" Invité "
avatar
Who am i !

Crystal

MessageSujet: Crystal Jeu 26 Avr - 10:33
Midgard

--- Personnage...

  • Nom : Kedaleweth
  • Prénom : Nyderrawiëlle
  • Surnom :Crystal
  • Sexe : Féminin
  • Âge : 18 ans
  • Classe : Mage



  • Magie & Armes :
Si je peux bien me vanter d'une chose c'est bien ma maîtrise de la magie, plus précisément de l'élément de plus terrifiant et excitant à la fois : L'électricité ! Inutile de vous préciser que je le connais par cœur ayant passé toutes ces années à l’étude de près, je connais bon nombre de sorts, de tour de passe passe tel que faire naitre un orage, déclencher une électricité statique un peu exagérée autour de moi ( J'ai toujours trouvé très drôle cette farce, ça doit picoter un peu, surement ). Grâce à mes années d'apprentissage et d'approfondissement j'ai appris à maîtriser même sous la colère ma magie et quand on en est ainsi rempli croyez-moi j'ai de quoi être très fière.

En revanche je ne brille absolument pas pour l'art du combat. A vrai dire je ne l'aime pas, ne l'ai jamais aimé et ne l'aimerai jamais. Les armes ? Ces choses pointues qui coupent ? Non merci, très peu pour moi. Je suis incapable d'en tenir une sans trembler sous son poids et je risque plutôt de me blesser qu'autre chose...

Autre chose, plutôt étrange, lorsque je m’énerve je me transforme en une boule de poils volante, ce qui me rend plus plus inoffensive et insignifiante. Cela peut durer assez longtemps même... Cependant je garde ma faculté de parler. Je n'ai jamais su d'où cela venait, peut être de mes ancêtres.

Cependant, malgré ma grande maîtrise de la magie je possède d'autres failles que celle du combat armé. En effet, ma plus grande hantise est l'eau ! Un sors d'eau et je m’évanouis sur le champs ! Je ne suis pas non plus très résistante aux coups et même magie en tout genre, cela est compensé par ma capacité à me remettre plutôt aisément sur pieds dû à ma grande vitalité et ma rapidité et agilité étonnante !


Spoiler:
 


  • Stats : (15 étoiles à distribuer)
Vitalité
Attaque
Magie
Déf. Physique
Déf. Magique
Vitesse


  • Caractère :
Crystal possède deux personnalités, sans pour autant se prendre pour deux personnes différentes. En soit, la jeune femme n'a jamais su comment se comporter en société, c'est pourquoi elle vous paraitra aussi mûre et sensée que parfaitement gamine et farfelue. En premier lieu, faites donc attention à son apparence, c'est à dire non pas son physique mais l'air que qu'elle donne. Voyez-vous à première vu c'est femme sérieuse, prétendant à qui veut l'entendre qu'elle a vingt-cinq ans, ce qu'elle peut donner parfaitement. Elle semble bien élevée, possède un bon langage sans grossièreté et élégant. Elle est cultivée, posée, sage, attentive et compréhensive... Elle vous le dira d'elle même : " Je sais parfaitement gérer les situations en toutes circonstances. Je suis une adulte responsable et sérieuse. "

Cependant à y regarder de plus près, elle n'est pas vraiment une femme sérieuse et réfléchie, et mûre oh que non ! Il suffit de peu pour qu'on puisse la démasquer... En faite, il suffit qu'elle craque pour vous, enfin, qu’elle vous apprécie... En réalité elle est une pure gamine, ultra pot de colle, toujours toute excitée. Elle ne prend pas les choses trop au sérieux préférant au contraire l'éviter à tout prix. Il faut savoir qu’elle ne parlera jamais de son passé, et usera de ce caractère là pour éviter les choses sérieuses. Ainsi, elle va prendre les gens comme des jouets, des peluches pour ceux qu’elle apprécie le plus, et cherchera à ce qu'on ne la prenne pas au sérieux.

A première vu elle n'aura peur de rien, courageuse ou... En réalité inconsciente. Elle refuse de voir le mal, et si elle est forcée de le constater elle voudra contourner les problèmes ou les fuir. C'est aussi ce pourquoi elle ne sait pas se battre, et n'use la magie que pour des choses sans réelle importance ou si elle n'a pas le choix. Mettez-là face à ses responsabilités et sa nonchalance, sa bonne humeur et ses fantaisies disparaitront pour laisser place à des sentiments qui chez elle sont très forts. A ce sujet... Lorsque la damoiselle s'énerve elle se transforme en boule de poils et sous cette forme elle prend étrangement les choses plus au sérieux, et laisse ses sentiments parler d'eux mêmes.

La jeune femme possède des peurs viscérales. Elle est agoraphobe et claustrophobe. Elle craint plus que tout la souffrance, c'est pourquoi elle cherche à tout prix à éviter les conflits. Ses peurs sont les raisons les plus évidentes de son envie de liberté. Mais par contre elle, ne vous lâchera pas si elle ne le veut pas, inutile d'insister. Les points les moins positifs de sa personnalité sont le mensonge et la manipulation, bien qu'elle ne veut pas les utiliser d'une mauvaise manière, elle à tendance à en user pour son bien à elle...


  • Physique :
Et bien en voilà un joli minois que voici ! Ce n'est clairement pas l'avis de l'intéressée pourtant elle est bien craquante avec ses grands yeux en amande aux couleur douce d'un bleu pale mais presque triste, ses formes bien proportionnées voir peut être un peu trop et son visage bien dessiné : Des lèvres délicates et fines, un nez droit et fin, ses longs cils et ses pommettes hautes. La damoiselle pourrait très bien se servir de son charme ravageur si elle en avait conscience, mais la belle ne pense pas ainsi c'est pourquoi elle n'en joue jamais avec son corps.

Pourtant, Crystal prend soin de celui-ci : Sa longue chevelure sombre est toujours bien coiffée, elle sait rehausser le teint de sa peau. En ce qui concerne son style vestimentaire, la jeune femme est très élégante : Elle porte des robes aux belles soieries très souvent et même si elle varie beaucoup ses vêtements, elle sait se mettre en valeurs part leur qualité. Ce n'est pas qu'elle cherche à se mettre en valeur, elle ne fait simplement que suivre les conseils de son oncle, puisque auparavant elle ne savait décidément pas se vêtir correctement pour une dame...

Crystal porte quelques bijoux : Des bracelets, ainsi que deux roses d'un bleu allant parfaitement avec ses yeux... Difficile à dire s'il s'agit de vraies mais elles sont toujours sans le moindre défaut. Rien ce plus cependant à part ses longs gants de soie fine. En soit elle est plutôt simple et ne cherche pas à attirer plus que cela l'attention.


  • Thème : http://www.youtube.com/watch?v=rc0Mm9_aCR8
  • Adore : Crystal ne porte que peut de jugements, elle aime les choses simples, les personnes qui lui rappellent son oncle, autant dire des gens biens. Elle aime la nature et les animaux, qui sont si beaux et ne cherchent pas à causer du mal.
  • Déteste :Sa mère, son beau père. Elle refuse de parler de son passé et déteste qu'il lui pose des questions gênantes.



  • Histoire :
Quelle bien triste histoire que la mienne. Je n'aime pas la raconter mais puisqu'il le faut...

Ma mère avait rencontré un homme dont elle était follement amoureuse, mon Père. Malheureusement pour elle c'était un homme dur, froid et calculateur. Je ne sais même pas s'il l'a aimé réellement. Quoi qu'il en soit ils se marièrent et au bout de quelques années ma mère tomba enceinte. Neufs mois plus tard je naissais. Ce fut ma mère qui me donna un nom, même si je ne peut le prouver j'en ai la sincère conviction. En effet, je grandis sans avoir réellement l'impression de posséder un père. Même dans mes souvenirs les plus anciens il n'apparaissait pas comme tel. Accaparé par son travail, il venait peu à la maison et je ressentais une certaine angoisse et appréhension lorsque le moment fatidique de sa venue approchait. Cet homme était hautain, dur envers moi. Jamais la moindre tendresse et toujours reproches et corrections. J'avais si peur de lui que je n'osais jamais le désobéir ni même pleurer lorsqu'il me donnait de violentes claques que je ne méritais pourtant pas. quand il s'en allait, je courais me réfugier dans les bras de ma douce Alénéa, ma très chère mère, la seule personne au monde dont l'amour débordait rien qu'à ma vue. Elle me répétait sans cesse quel bonheur avait été ma venue au monde.

L'année de mes cinq ans se produisit un drame qui reste encore aujourd'hui gravé dans ma mémoire comme un traumatisme absolu. En fermant les yeux je pourrait aisément revoir la scène terrifiante que mes yeux innocents ont du contempler. Les mots fous et cruels qui avaient été prononcés à mon égard tout autant...
Cela faisait quelques temps déjà que rien ne sembler aller entre mes parents, depuis que mon père ne partait plus au travail, l'ayant perdu. Souvent, je découvrait ma mère en larmes, qu'elle essuyait à la hâte en m'apercevant et quand je lui demandais ce qui la rendait si triste elle me répondait comme toujours que ce n'était pas grave, qu'il s'agissait d'une histoire d'adultes. Mon esprit d'enfant se satisfaisait de cela et je retournais jouer tranquillement. Mais les choses ont empiré, les cris des disputes incessantes de mes géniteurs redoublaient et bientôt je remarquait des bleus, des blessures sur le corps de ma mère. Les prétextes devenaient difficiles à trouver pour calmer mon inquiétude. Une chute, un coupure en cuisinant... Tant de mensonges qui sonnaient faux à sa bouche.

Et puis vint ce jour terrible ou mon père semblait être devenu complètement fou. Alénéa était partie au marché pour prévoir le repas. Il n'y avait donc plus que moi et ce Père qui était devenu ivre et violent depuis quelques mois. Et fou. Mes yeux d'enfant pouvaient aisément voir la folie effrayante dans son regard. Il me faisait peur, bien plus qu'auparavant, et il en était conscient. Il m'avait demandé ce jour maudit de le rejoindre au salon. Je devais l'aider à ranger des ouvrages. Par maladresse j'en fit tomber un. Fou de rage, il vint me soulever du sol et m'assena un coup violent au visage. Des larmes silencieuses perlèrent à mes yeux et coulaient lentement sur mon visage car je me retenais de crier de douleur avec difficulté ayant terriblement peur qu'il se fâche encore plus contre moi. Mécontent de me voir si faible il me jeta contre un mur et commença à déferler sa rage.

" Tu ne sers à rien, tu n'aurais jamais du exister ! Tu n'es rien d'autre qu'une erreur, et tu ne seras jamais rien d'autre... Petite peste, elle était à moi et uniquement à moi seul ! Tu ne mérite pas son amour, tu m'a volé son amour ! Garce. C'est ta faute, tout est de ta faute si ma vie est devenue aussi misérable. Mais tu vas payer ça. "


Il s'était penché et je crus qu'il allait me frapper, mais il en sortit une arme. Cette fois la peur fut si forte que j'en étais pétrifiée. Mais c'est alors qu'il pointa l'arme vers lui, vers son cœur. Il se l'enfonça, s'empalant devant mes yeux et s'écroula au sol. Il ne mourut pas sur l'instant, il agonisait... Avec un sourire absolument mauvais, le regard vitreux. Le dégout, l'horreur, m'envahit alors que je tremblais de tout mon corps. Je ne parvins même pas à me relever, à moitié sous le choc et la douleur que m'infligeait ma jambe droit lorsqu'il m'avait projetée contre le mur. Je remarquais seulement à présent qu'elle n'avait pas là une posture naturelle. Ma jambe était brisée.
J'étais donc restée là, devant le cadavre de mon paternel le temps que ma mère rentre à la maison et me découvre tétanisée. Un cri d'horreur s'échappa de ses lèvres délicates à la vue de son mari.

Ce fut l'année de la découverte de mes dons magiques. Ma mère m'envoya chez mon oncle qui était un grand Mage pour apprendre à me servir de mes pouvoirs encore à l'état brut. Les années défilèrent... Ma mère s'est très vite remariée car elle ne supportait pas la solitude, totalement incapable de vivre sans un homme. Ce fut là une des raisons de mon second traumatisme. Bien que ma mère avait relayé ma garde à son frère ainé, je lui rendais visite très souvent, presque chaque weekend. Au début cet inconnu me semblait chaleureux, doux et gentil. En vérité il s'occupait de moi et prenait même très soin de ma santé. Je ne savais alors pas quelle attitude adopter, de la joie ou de la méfiance, après tout l'ancienne image masculine que j'avais eu m'avait démontré que je n'étais rien de plus qu'une abomination à ses yeux, et la responsable de sa mort atroce qu'il s'était pourtant infligée tout seul... Cet homme-là me portait bien trop d'attention et mon instinct me commandais de garder mes distances même si je ne saisissait pas quel était le danger.

Au fil des années, pourtant, je finis par avoir confiance en lui et l'aimer tout comme j'adorais ma mère. Il était gentil ce Jack, mais trop gentil pourtant... A l'age de mes treize ans, il dévoila enfin ses intentions. Alors que mes formes naissaient, que mon corps se transformait de l'enfant vers l'adulte, il commençait à me considérer autrement. Son affection à mon égard était emplie de désir. Une nuit il vint dans ma chambre. Il me viola sans ménagement. Quand il eut terminé, il m'interdit d'en parler à qui que ce soit, par la menace et le chantage. Mais j'étais bien trop honteuse pour oser le faire, mon être entier venait d'être souillé. En larmes, tremblante, je passai le reste de la nuit repliée sur moi-même, incapable de fermer les yeux. Ce fut là le début d'un autre calvaire... Le jour je me faisais oubliée, et je tachais de masquer mes sentiments, désirant plus que tout dévoiler à ma mère ce qu'il osait me faire mais j'avais si peur de la faire souffrir, qu'elle ait honte de moi autant que je me dégoutais moi-même, que je haïssais ce corps. La nuit je tentais de disparaitre pour qu'il m'oublie, mais je n'y échappais jamais... J'avais toujours si peur de revenir dans cette maison...

Et puis je découvris que la femme que je respectais le plus au monde acceptais cette situation. Une nuit, elle surpris la scène, mais elle ne réagit pas, restant de glace. Mon cœur s'était emballé et je tentai un appel à l'aide dans l'espoir infime qu'elle le chasse de ma chambre et me prenne dans ses bras pour me consoler. Mais elle est partie, sans un mot. Elle m'avait abandonnée. Ce fut le déclencheur d'une colère sourde en mon cœur, et je perdis tout l'amour que j'éprouvais envers cette femme, toute l'admiration et le respect que je lui témoignais. Je réalisais que sa priorité n'était pas moi, la chair de sa chair mais d'être avec un homme. Elle craignait la solitude au point de laisser faire des horreurs à sa propre fille...

Quelques mois plus tard je trouvais la force d'avertir mon oncle, qui coupa les ponts avec ma mère et jamais à ne réclama de me reprendre. Je restais donc avec la seule personne au monde qui m'aimais vraiment pour ce que je suis, il continua à m'enseigner la magie, à me défaire de mes traumatismes par petites touches, il m'apprit qu'il ne fallait jamais rester en arrière mais toujours regarder devant. Ce fut lui qui m'aida à retrouver la joie de vivre et de me sortir de mes souvenirs affreux. Pendant cinq ans il n'y avait plus que lui et ses élèves que je côtoyais. Plus la moindre nouvelle du passé...

Aujourd'hui je suis en âge de voler par mes propres ailes, et je sais que j'aurais toujours un roc solide près à me venir en aide et m'épauler si jamais je flanche.

Pour lui, je vois le futur comme une pomme à croquer à pleines dents et la vie comme une délicieuse sucrerie. On se fait plaisir et ne s'occupe pas de ce qu'il en adviendra de ce bâton de sucette, une fois jeté il fait parti du passé !



Midgard

--- Joueur...

  • Pseudonyme ou Prénom : DC de Kate ^^
  • Âge & sexe : Bah je suis une fille
  • Expérience Role Play ://
  • Avez-vous lu le règlement ? //
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Lasse.
Exp : 3371

Messages : 592
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Crystal

MessageSujet: Re: Crystal Sam 12 Mai - 0:25
Un DC très charmant. [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Fiche validée.

N'oublie pas de remplir la feuille personnage dans ton profil.

Re-Bienvenue sur Midgard !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» Fusil contre Poésie [ Pv ; Crystal Or Lune ]
» Méthadone Crystal [Shikaku-♂]
» Grâce Rose DeBeaumont> Crystal Reed
» Crystal Jones feat. Lauren Conrad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: Archives :: Archives :: Fiches personnages archivées-