" Invité "
avatar
Who am i !

Lyrielle Laurelin [Prêtre]

MessageSujet: Lyrielle Laurelin [Prêtre] Jeu 7 Juin - 11:50
Midgard

--- Personnage...

  • Nom : Laurelin (à prononcer Laurelinne)
  • Prénom : Lyrielle
  • Sexe : Féminin
  • Âge : 42 ans
  • Race : Elfe
  • Classe : Prêtre (si vous trouvez que ses pouvoirs sont trop fumés pour une prêtresse, elle sera mage ^-^


  • Magie & Armes :
Bien que qualifiée de prêtresse, Lyrielle n'a pas de convictions religieuses. Le peuple elfique la qualifierait plus de guérisseuse. En tant que digne héritière du peuple des oreilles pointues, sa principale qualité, que ce soit dans le combat ou l'art de soigner, est logiquement la précision. Elle dispose d'une véritable panoplie d'outils chirurgicaux lui permettant une exécution de certains soins de manière la plus pointilleuse possible : fil elfique, pinces, aiguilles, bandages et autres. Mais son instrument préféré est une paire de scalpels en mithril offert par son père.
Une faible magie de vent lui permet de rendre encore plus tranchant ses outils, elle ne sait s'en servir autrement que pour affûter ses instruments, les entourant d'une fine aura tantôt tranchante, perçante voir même lacérante.
Descendante d'une vieille famille ayant côtoyé les anges il y a fort longtemps, Lyrielle est capable d'utiliser une magie faite de lumière ayant de multiples fonctions offensives ou curatives. Elle peut s'en servir pour créer un arc de lumière et de fines flèches de même nature, ces projectiles ont pour particularité de ne pas créer de dégâts visibles, ne déchirant pas la peau. Très précises et traversant la protection cutanée sans dommages, ces flèches peuvent atteindre les muscles, voir même certains nerfs afin d'entraver l'adversaire.
Dans le domaine du soin, cette magie lui permet d'extraire du corps certains poisons s'ils ne sont pas trop puissants, d'accélérer légèrement la cicatrisation, ou d'autres types de guérison faibles à moyennes.

  • Stats : (15 étoiles à distribuer)
Vitalité
Attaque
Magie
Déf. Physique
Déf. Magique
Vitesse

  • Caractère :

Lyrielle n'est pas une elfe typique. Bien que comme ses congénères, elle est d'une nature très calme et réfléchie. Très proche de la nature, elle aime se poser au pied d'un arbre et communiquer avec les êtres sylvestres. Cependant, au contraire des autres de sa race, elle déteste la solitude et le silence à cause de la peur de se retrouver seule avec elle-même.
Particulièrement altruiste, elle s'inquiète beaucoup trop du sort des autres et se retrouve donc fréquemment dans des situations délicates. C'est lorsque des évènements faisant trait à de l'injustice, ou de la maltraitance qu'elle parvient à vaincre sa naturelle timidité et réussit à nouer contact avec les gens.

La particularité de Lyrielle vient du fait qu'elle n'affiche pas toujours ce côté tranquille et réservé. Frappée d'une malédiction, possédée par un esprit maléfique, ou atteinte d'une dissociation de la personnalité; personne ne sait réellement de quoi souffre cette charmante elfe. Toujours est-il qu'à intervalles très irréguliers, l'elfe se transforme, psychiquement et énergiquement, en monstre. Alors la personne douce, gentille et attentionnée laisse place à une personnalité sadique, furieuse et sans pitié.
La plupart du temps ces états de crise surviennent lors de moments de rage, de peur extrême ou même pendant son sommeil. Cet état se manifeste plus ou moins consciemment et Lyrielle n'en garde généralement que très peu, voir même pas du tout, de souvenirs.

  • Physique :

Comme la plupart de sa race, Lyrielle est particulièrement gracile. Pour environ 1m70, sa silhouette s'affiche de manière particulièrement fine.
Ses yeux brillent d'un éclat vert émeraude, au dessus d'un nez très légèrement aquilin. Son teint presque pâle vient marquer le contraste avec ses lèvres fines, roses foncées, presque rouges.
Ses cheveux sont d'un noir de jais et tombent jusqu'au bas du dos. Relâchés, une frange sur le côté vient dissimuler une petite partie de son front. De temps à autres, Lyrielle se noue les cheveux en une longue tresse qu'elle laisse tomber devant elle, par dessus son épaule droite. Evidemment, ses oreilles sont pointues, trait physique commun à son peuple, mais étant dissimulées par ses cheveux, les gens peuvent ne pas remarquer au premier coup d'oeil qu'elle fait partie de la race elfique.

Elle est souvent drapée d'une longue tunique vert sombre, fendue au niveau des jambes lui permettant ainsi une plus grande liberté de mouvements. Sa tunique lui colle au corps, laissant deviner ses formes fines et épousant une poitrine pas très généreuse mais faisant malgré tout remarquer sa présence du fait de sa tenue qui est assez serrée.
Les manches, longues, viennent s'élargir au niveau des poignets couvrant ses mains jusqu'à la base des doigts. Une large ceinture de cuir blanc lui enserre la taille, servant de fixation pour de nombreuses petites sacoches contenant de nombreuses herbes médicinales et autres fioles elfiques ainsi que ses précieux outils.

  • Thème : Earth - Assassin's creed 2, thème
  • Adore : La nature, son père, la musique, rendre service, ses scalpels, la liberté, les livres.
  • Déteste : L'injustice, la solitude, la maltraitance.


  • Histoire :
Noire, cette pièce est décidément bien trop noire.
Je ne me rappelle même plus vraiment comment je suis arrivée ici. Je me souviens juste de ces gens que j'avais rencontré à la sortie de la forêt. Ils avaient l'air gentils, je ne m'étais douté de rien. Puis je crois qu'ils m'ont endormie avec un tissu qui avait une odeur très forte, brûlant les narines.
Ensuite ... le vide total. Je me suis réveillée dans cette ... cellule, oui je crois pouvoir appelé cette pièce ainsi. Une faible lumière tente de percer à travers les ténèbres du couloir, mais elle n'est pas assez forte pour éclairer ma pièce, mais juste assez pour se faire désirer.
Assise dans un coin de ma "cage", je repense à mon enfance, à tous ces évènements qui m'ont menés jusqu'ici.


Il est vrai que tout le monde a toujours su que j'étais différente, tout le monde sauf moi bien entendu. On ne m'avait jamais dit de quoi il retournait exactement. Les autres enfants elfes, bien qu'ils sont pas de nature très joueuse, esquivaient sans cesse ma présence.
Je me rappelle qu'une fois, ma famille m'avait emmené consulter l'oracle au Jardin Secret. L'entretien ne dura que très peu de temps, en effet, à peine l'élue posa sa main sur mon front qu'elle recula. Elle s'était ensuite entretenue avec mes parents sans que je puisse assister à la conversation.De retour au domicile, j'avais compris que quelque chose de grave s'était passé. Mes parents me regardaient avec crainte et inquiétude. Mes quarante premières années, ma jeunesse, se déroulèrent sans trop d'incidents, juste ma chambre en grand désordre certains matins. Crises de somnambulisme je m'étais dit à l'époque.

Mon père, un des plus vaillants elfes de Green Arrow, m'avait rompu à l'art de la guérison, tant magique que physique. C'est donc ainsi que j'appris à me manier à la perfection scalpels, pinces et autres outils chirurgicaux. Toutefois, toujours dans la crainte de revivre la grande guerre d'antan, mon géniteur m'apprit à me défendre en utilisant les instruments qui me servait à sauver des vies.
Etant une grande passionnée de lectures en tout genre, et ayant une immense bibliothèque dans notre demeure, j'ai passé un temps incommensurable à lire les ouvrages de nos ancêtres. C'est de cette manière que j'ai acquis un certaine maîtrise d'une magie quasi divine : celle de la lumière.

Les années passèrent, accompagnées de leurs décennies puis arriva l'évènement qui sauva mon peuple ... et me condamna.
Un matin qui s'annonçait paisible, comme la plupart des journées à Green Arrow, les rayons du Soleil perçaient timidement l'épaisse couverture de feuillage nous servant de toit, affichant un diaporama zébré au sol. Quelques animaux nous rendaient visite, profitant de la douce chaleur de notre cité. La plupart des combattants étaient partis à la chasse et ne seraient de retour qu'en fin de journée.
Moi-même je me trouvais en lisière du village et de la forêt, assise au bord d'une de mes fontaines favorites. Sculptée dans du marbre de terres lointaines, ayant la particularité de devenir transparent quand exposé à la lumière du jour. La fontaine affichait alors de fantastiques éclats lumineux, des reflets parcourant l'intégralité du spectre lumineux, de véritables défilés d'arcs-en-ciel.
Soudainement, des dizaines d'oiseaux s'envolèrent précipitamment, s'échappant des branchages comme pour fuir un danger.
Un bruit sourd retentit, en provenance de l'obscurité de la forêt, des impacts puissants se faisaient entendre. Puis, je le vis. Deux énormes défenses sortaient de sa gueule, une épaisse fumée s'échappait de son groin, au rythme de respiration haletante et nauséabonde. Devant moi se dressait probablement un de descendants du légendaire sanglier Gullinbursti, me toisant de son regard ardent, m'arguant du haut de ses plus de trois mètres.
Son sabot droit se leva, le moment de la charge était venue. La sonorité du galop m'était parvenu aux oreilles que j'étais déjà partie dans la direction opposée pour avertir les autres habitants. Je sentais chaque muscle de mon corps se contractait sous la pression de ma course. Je ne ne voyais plus que des formes floues se dessinaient autour de moi, une odeur âcre envahissait mon nez et ma bouche à cause du danger. Mais le sens qui marqua le plus fut l'ouïe, un cri horrible résonna dans mes tympans, celui d'une enfant confrontée à la mort sans même savoir ce que cela signifiait.
La suite des évènements est étrangères à mes propres souvenirs, je me souviens juste m'être réveillée, avoir ouvert les yeux et découvrir deux corps. Un gisant sans vie, les chairs déchirées à de multiples endroits ... Le sanglier était mort, la carcasse inanimée, sans vie. Mes genoux tremblaient encore et c'est avec difficulté que je m'étais levée et précipitée vers l'enfant, inconscient mais toujours en vie. Une large plaie trônait sur son abdomen de laquelle s'écoulait une quantité abondante de sang. D'une main, je m'efforçais d'arrêter l'hémorragie grâce à la faible énergie de lumière qui m'habitait encore; avec l'autre main je préparais le matériel nécessaire à la fermeture de la plaie. Lorsque la quantité de sang en écoulement fut négligeable, je m'étais attelée à évacuer les corps étrangers présent dans la blessure. Une fois la plaie à peu près propre, je pu enfin suturer l'ouverture, et une fois le dernier point posé, je m'étais évanouie.

A mon réveil, on me raconta que plusieurs elfes m'avait aperçus au loin, brandissant un arc qui semblait constitué d'énergie obscure duquel fusaient des flèches à peine décelables à l'oeil nu car faites d'une magie de tempête. Le sanglier, surpris par cette soudaine attaque avait alors fait un écart sur le côté et bousculé la jeune enfant. Et alors que l'ennemi retournait vers la forêt, je l'aurais poursuivi pour l'achever avec cette même aura négative, accompagné d'un rire à vous glacer le sang.
Ce récit me sembla fort improbable compte tenu que ma faible maîtrise élémentale me permettait tout juste d'en imbiber mes scalpels pour des opérations chirurgicales. Quant à cette force démoniaque, comment une telle chose était possible ? Moi, descendante d'une lignée ayant toujours côtoyée la lumière. Je fis à ce moment-là le lien de ma rencontre avec l'oracle, c'était donc cela qui l'avait effrayée. Cette chose dont personne n'osait me parler, cette chose qui effrayait les autres, cette chose qui avait scellée ma vie.

Deux jours plus tard, mon père était venu me voir dans ma chambre, un air grave sur le visage.
"Lyrielle, ma fille, le roi a prit une décision te concernant, une décision appuyée par ses nombreux consultants. Tu dois quitter Green Arrow. Ils ont jugé que tu étais devenue trop dangereuse pour pouvoir rester parmi nous ..."
Frappée de stupeur et d'incompréhension, je m'étais relevée d'un bond, faisant sursauter mon père.
"Mais ... Mais enfin, j'ai sauvé cet enfant et repoussé un ennemi dangereux !"
"Je sais tout cela ma fille, mais cette force, ou quoi que ce soit d'autre, qui vit en toi, inquiète tout le monde et l'oracle même ne sait pas ce dont il s'agit.
Cependant il y a une chose dont je dois à présent te parler. Les Hommes s'agitent dans leurs Terres, la quête pour l'objet divin aurait repris. Nous ne sommes jamais intervenus dans ce conflit mais toi, tu devrais partir à sa recherche. Si cette relique est si puissante, qu'importe la nature de cette force étrangère qui te ronge, elle pourra sûrement t'en débarrasser.
Maintenant, va, découvre le monde et ses mystères. Mène ta quête comme tu l'entends. Et sache que si jamais tu as à revenir dans nos lieux, viens me voir, mais brièvement et dissimulée."


Sans un mot, j'étais partie de Green Arrow sous les murmures des autres elfes. Et à peine, mon périple commencé que j'étais déjà prise au piège dans cet endroit lugubre qui m'était encore inconnu.

"Numéro 3453, c'est l'heure de la bouffe ! Prends ce plateau et mange ...

Midgard

--- Joueur...

  • Pseudonyme ou Prénom : Anthony
  • Âge & sexe : 19 ans, et attendez je vérifie ... Oui, je suis toujours un homme ^-^
  • Expérience Role Play :Et bien, Ciral Dowin ... C'est moi !!! =D
  • Avez-vous lu le règlement ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Lasse.
Exp : 3371

Messages : 592
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Lyrielle Laurelin [Prêtre]

MessageSujet: Re: Lyrielle Laurelin [Prêtre] Ven 8 Juin - 5:12
Bonjour et bienvenu sur Midgard !

Aucun problème pour les pouvoirs, les prêtres ne sont pas si inoffensifs qu'on pourrait le croire ! Ça fait plaisir de voir un elfe également, surtout que ton personnage est particulièrement prometteur !

Fiche validée. Il ne te manque plus qu'un joli avatar.

N'oublie pas de remplir la feuille personnage dans ton profil.

Amuses-toi bien parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Laurelin et Telperion
» Laurelin X sac
» ~ Laurelin, monstre malgré elle.
» Une petite nouvelle...
» Laurelin - Elfe - [UC]*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: Archives :: Archives :: Fiches personnages archivées-