" Invité "
avatar
Who am i !

Rêves éveillés ( Pv)

MessageSujet: Rêves éveillés ( Pv) Sam 13 Oct - 10:32
    Le bord de l’océan était particulièrement animé ce soir-là. Peut-être était-ce la faute à la fin des beaux jours, cet hiver qui serait bientôt là et forcerait la plupart des équipages à garder la côte jusqu’au retour du printemps… Toujours était-il qu’un nombre incalculable de pirates tous plus éméchés les uns que les autres se pressaient dans les rues où coulaient à flots Rhum, bières et… sang. Une silhouette, à peine discernable dans la pâleur nocturne, observait depuis le sable tout cet enchevêtrement de tissus colorés, de rires gras et de lames émoussées. La pâleur de ses joues fut troublée par le las sourire qui se dessina sur ses lèvres.

    La jeune fille n’était pas habituée à cet endroit. Elle avait débarqué le matin même, passagère clandestine dans un grand rafiot, plus discrète qu’un rat dans une cale pleine de victuailles. Sa journée aurait pu être plus mouvementée, quelques vols à l’étalage, quelques rixes évitées de justices en faussant compagnie à des boucaniers l’ayant prises pour une victime potentielle… Il était rare qu’elle n’ait pas à se dissimuler, alors qu’elle battait la foule. Hors, les rues de cette cité possédait cette principale différence avec celles du monde civilisé : On y croisait tellement de personnages différents, tous plus louches et excentriques les uns que les autres, qu’il était plus que facile de s’y glisser sans attirer l’attention. Un véritable repos pour la jeune mercenaire, qui avait passé une relaxante journée de « vacance », à ne pas se glisser perpétuellement dans l’ombre pour ne pas qu’on voit son visage. Après tout, si elle trouvait du travail ici, à quoi bon s’assurer que personne n’ait jamais vu son visage ? Le meurtre et la débauche hantaient chaque centimètre carré de cette ville. Qu’elle tue un badaud en pleine rue un soir de beuverie, et les passants seraient capable de l’applaudir et de lui payer des coups à boire…

    Cette pensée lui refroidis brutalement les idées. Non, clairement, la piraterie la dégoutait. Tous ces costumes, ce franc parlé, ces encanailleries, ces débauches diverses et variées allaient à l’encontre de tout ce qu’elle avait toujours connu. Cela l’agaçait de voir ces gens si sales, si grossier, si malappris, se permettre d’afficher toutes leur dérives en public,… Non, vraiment, alors que la vie était si cruelle même quand on faisait tous les efforts du monde pour ne pas chercher les ennuis…

    Atia se sentit soudain sale, souillée par la présence de ces êtres qui la dégoutait. L’eau noirâtre qui s’étendait à quelques centimètres de ses pieds lui paraissait relativement saine. Elle y plongea brusquement le visage, entreprit de se frictionner brutalement visage et bras avec ce breuvage salé qui lui piquait les yeux. Après quelques instants de violence incontrôlée, elle se trouvait, haletante, trempée, à fixer l’horizon. Sa colère redoubla lorsqu’elle réalisa qu’elle ressemblait plus que jamais à ses ivrognes qui se laissaient aller à leur plus sombre délire. Peut-être était-ce ce lieux qui la faisait agir de la sorte, une étrange ambiance qui avait assaillit ses sens pour lui faire perdre le fil de ses actes… Elle se redressa brusquement, debout sur ses deux jambes, son capuchon de cuir repoussé en arrière.

    En parlant d’ambiance, l’actuel rivage paisible tendait à se couvrir d’une brume lente de milieu de nuit, et une étrange aura s’était installée. Méfiance faite femme, Atia se campa sur ses membres, prête à détaler au moindre murmure qui ne proviendrait pas des vagues.

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : WTF?!
Localisation : Île Kynthos
Exp : 2293

Messages : 77
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Rêves éveillés ( Pv)

MessageSujet: Re: Rêves éveillés ( Pv) Dim 14 Oct - 9:37
C’était une de ses journées où Jill, ma très gentille et adorable tortionnaire, m’amenait à la Bouteille Damnée, taverne miteuse où elle travaillait pour… le plaisir ? Avec le trésor colossal qu’elle conservait dans sa cachette, cette fille n’avait nullement besoin de travailler. Mais aller savoir, la vie de princesse, ça ne l’intéressait pas. Quoi qu’il en soit et pour revenir à nos lamas, elle avait eu la brillante idée de m’amener avec elle cette nuit-là, voulant que je l’attende sagement dans un coin isolé de la taverne « où personne n’aurait envie de m’en coller une ». A force d’écouter les paroles douteuses de pirates ivre-morts, j’en avais déduit qu’une grande fête avait lieu sur l’île entière, une fête célébrant la piraterie, l’eau-de-vie et… Des choses que mon esprit n’avait pas voulu retenir.

Après plusieurs heures à m’ennuyer - et après m'être assuré que l’autre sorcière était trop occupée pour me surveiller -, j’avais abandonné ma cachette, me servant d’une foule de hors-la-loi pour quitter discrètement la taverne. Une fois dehors, l’envie de « faire un tour quelques heures en tant qu'homme libre » me prit. S'il faisait nuit, la pleine lune offrait une visibilité plutôt rassurante, en plus des centaines de torches allumées ci-et-là. Partout dans les rues, des hommes buvaient, hurlaient, tiraient des coups de feu à tout va, vomissaient, s’entre-tuaient, violaient de pauvres femmes qui… semblaient aimer ça et le pire, était sans nul doute leur chants. A en faire saigner les oreilles !

Depuis mon enlèvement et ce, jusqu'à aujourd'hui, je n'avais jamais cessé de penser à mon petit village d'Utguard, à mon chez-moi. Je n'étais pas à ma place ici, je… Un homme m'avait violemment bousculé, au point que j'avais eu toute la peine du monde à ne pas me vautrer pitoyablement au sol. En guise de « Pardon ! », j'avais eu le droit à un flot d’injures, toutes plus créatives les unes que les autres. S'il n'avait pas été bourré - et ce n'était pas très difficile à deviner en vu l'abominable et forte odeur qui agressait mes navires -, il m'aurait très certainement tué de sang-froid. Sur Kynthos, tout prétexte était bon pour prendre la vie d'autrui. Alors que les regards sournois des bandits alentours commençaient à se pointer sur moi, avec trop d'insistance, j'avais pris le large, marchant d'un pas rapide et craintif.

Il y avait-il seulement une autre personne de normale sur cette maudite île de forbans, de mauvais coucheurs et de pourritures en tout genre ? M’éloignant de l’agitation principale, j’en étais venu à errer seul sur la plage nocturne. Mon manteau rouge était fermé et son capuchon relevé sur ma tête. C’est qu’il ne faisait pas spécialement chaud cette nuit-là… D’ailleurs, en quelle saison étions-nous ? Je m’étais arrêté un instant, droit comme un piquet, levant un triste regard sur le voile nocturne où scintillait d’innombrables étoiles. Avec tout ce qui c’était passé dernièrement, j’en avais même perdu le fil des saisons…

Mes pensées cafardeuses s’étaient envolées au moment-même où mon regard était retombé, croisant par hasard une silhouette, elle aussi hantant la plage. Fronçant les sourcils pour mieux voir dans la pénombre, j’avais cru distinguer le corps fin d’une femme… Mais impossible de le confirmer à cette distance. Que pouvait-elle bien faire ici ? Toute seule ? Il n’y avait probablement rien de plus dangereux au monde qu’une jeune femme se baladant seule en pleine nuit sur Kynthos… A moins qu’elle était tout aussi redoutable que Jill ? J’en avais ravalé ma salive. Suivant les chemins de ma curiosité, je m’étais rapproché, distinguant de mieux en mieux ses formes puis ses traits sous la clarté de la lune. J’ignorai si c’était dû à l’obscurité mais, ses cheveux m’apparaissaient noirs comme les ailes d’un corbeau et son visage aussi pâle que la lune elle-même. Elle portait des vêtements de couleurs sombres, noirs dans la nuit, rien qui ne me semblait très chaud… Peut-être était-elle perdue ou, était-elle à la recherche d’une issue au cauchemar de cette maudite île ? Et voici que maintenant je me prenais pour un héros en quête d’une demoiselle à sauver… Kynthos allait finir par me rendre dingue - si ce n'était pas déjà fait.

- « Euh… Bonsoir ? » Lançai-je d’une voix incertaine en avançant d’un pas méfiant. On n’était jamais trop prudent sur l’île de la piraterie. – « Vous allez bien ? » Demandai-je en remarquant les gouttelettes d’eau perlant sur ses mèches de cheveux. Un bain de minuit, peut-être ?

Certes, elle devait se demander sur quel drôle de gars elle était tombée… Tout comme moi je me demandai à quel genre de fille j’allais avoir à faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Rêves éveillés ( Pv)

MessageSujet: Re: Rêves éveillés ( Pv) Lun 15 Oct - 1:36
    La voix de l’inconnu avait percé la nuit, à quelques pas à peine dans le dos d’Atia. En quelques secondes, une vague de pensées s’entrechoquant déferlèrent dans les méninges à l’ordinaire paisible et organisées de la jeune femme. C’est en faisant volte-face qu’elle les organisa sommairement : Premièrement, comment pouvait-elle avoir baissé sa garde de façon aussi idiote ? Certes, l’île était pleine de forbans tous plus ignares les uns que les autres, mais on était jamais à l’abri d’un petit malin assez chanceux ou assez costaud pour vous mettre dans l’embarras. Ensuite, comment cet être avait-il été capable de s’approcher de la sorte, sans que les sens aiguisés par l’entrainement de la mercenaire ne le détectent cent mètre plus loin ? Et finalement, que lui voulait-il à l’aborder de la sorte en pleine nuit : la prenait-il pour une proie potentielle ? Cherchait-il les ennuis ? Était-il éméché ?
    Le temps de songer à cela n’avait pris que quelque instant. Instants qui lui avaient était suffisant pour parcourir d’un bond souple la distance qui la séparait de l’étranger, et également pour faire jaillir un poignard argenté et le placer contre la peau pâle de son cou, à quelques millimètres d’une veine palpitante.

    Cependant, lorsque la lumière pâle de la lune lui révéla le visage de cet inconnu, et qu’elle perçut le timbre de sa voix, elle marqua une seconde d’hésitation. Voilà un bien curieux individu, contrastant avec force avec les lieux tout comme avec la nuit ! Si celle-ci n’avait pas enlevé un peu du flamboyant de la couleur de ses cheveux, ils auraient probablement suffit à éblouir la jeune fille ! Elle n’avait à première vue tout bonnement pas affaire à un pirate, ni à un mercenaire aguerris, qui ne se serait certainement pas présenté de la sorte. Que faire maintenant qu’elle avait montré ne serait-ce qu’un quart de ses aptitudes à l’attaque? C’était désormais aisé de deviner son occupation principale…

    Elle pouvait difficilement fuir désormais, ou alors, elle pouvait revêtir son rôle de jeune demoiselle en détresse et tromper cet homme. Elle retint difficilement une grimace de dépit. Qui allait gober un truc pareil, un coutelas acéré sous la gorge ? Certes, l’individu face à elle ne semblait pas très âgé, de condition physique moyenne, mais elle était trop bien placée pour savoir que le danger se dissimule là où on ne l’attend pas, et ne pouvait pas vraiment juger de son intelligence… Même si les temps actuels n’étaient pas les meilleurs pour aborder des inconnus dans une ville en délire !

    Peut-être fut-ce son allure extérieure excentrique, ce manteau et ces cheveux d’une couleur qu’elle n’avait l’impression de n’avoir vu que jaillissant du corps de ses victimes, couleur qui n’était pas de celles que revêtent ceux qui se dissimulent ou on quelque chose à cacher, reflet totalement opposé au sien. Ou était-ce cet air hésitant, cette mine de gamin sur un corps plutôt adulte pour le reste. Toujours est-il que la jeune femme baissa progressivement sa lame, le regard fixé dans celui du jeune homme, la mine toujours impassible. C’est à cet instant qu’elle se souvint des mots qu’il avait prononcés, et surtout de sa question. Elle se fit l’habile réflexion d’éluder de répondre à cela, mais plutôt de chercher à brouiller les pistes. Elle fit quelques pas en arrière, d’une démarche naturelle, une esquisse de sourire aux lèvres. La méfiance perlait à ses mèches folles, mais elle choisit d’adopter l’attitude de la décontraction. Après tout, elle était à fleur de peau ce soir, il n’y avait pas de raison de s’en prendre à un inconnu solitaire. Elle s’était laissé entraîner par ses démons, voilà tout. D’un geste discret elle rangea son poignard.

    « Excusez ma réaction, on est jamais trop prudent, n’est-ce pas ? » fit-elle se jetant un regard las sur la ville de forbans, toute proche, d’où résonnaient les milles bruits d’un soir de beuverie.
    « Et puis, pour ma décharge, vous m’avez un peu effrayée… » Fit-elle d’un air distrait, tout en étudiant les traits de l’individu. Elle continua néanmoins, émettant l’hypothèse que forcer l’inconnu à se justifier lui éviterais peut être d’avoir à le faire en retour :
    « Drôle de soirée pour une promenade solitaire, vous ne trouvez pas ? »

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : WTF?!
Localisation : Île Kynthos
Exp : 2293

Messages : 77
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Rêves éveillés ( Pv)

MessageSujet: Re: Rêves éveillés ( Pv) Mer 17 Oct - 10:09
Elle était particulièrement proche de moi, au point que je pouvais sentir son souffle chaud venir tendrement me caresser le cou. Tout s’était comme tus autour de nous, comme si le temps lui-même s’était arrêté. Je me serai probablement laissé à l’écriture de plusieurs paragraphes décrivant sa grande beauté mais, je m’étais plus attardé sur la lame bien aiguisée brandit à mon cou que sur son joli visage. Et merde… ! Mes dents étaient serrées et mon cœur battait à la chamade. Mes yeux bleu terrorisés faisaient des allers retours de l’arme jusqu’au regard sombre de la jeune femme alors que la liste de tous les Dieux défilaient dans ma tête. Il y en avait bien un dans le lot ayant quelque chose à faire d’un pauvre et innocent petit gars comme moi ! J’ignorai si je devais parler ou garder le silence, ayant peur qu’elle me fasse taire d’une façon plus radicale si je venais à l’ouvrir. Après quelques minutes, qui m’avaient semblées être une éternité, le couteau disparut, m’autorisant de nouveau à respirer.

- « Excusez ma réaction, on est jamais trop prudent, n’est-ce pas ? » Déclara-t-elle en pointant son regard au loin, là où les pirates fêtaient leur stupide fête en versant alcool et sang à flot. Rien de peu ordinaire pour eux, à vrai dire…

- « Euh oui… » Répondis-je un peu ailleurs, encore sous le choc.

- « Et puis, pour ma décharge, vous m’avez un peu effrayée… »

Hein ? Pardon ? Je l’avais effrayé ?! Et elle alors ! Avec son couteau et son regard assassin ! Si je m’avais pas fait la rencontre de la terrible Jill avant cette curieuse inconnue, j’en aurais probablement fait une crise cardiaque ! Discrètement, j’avais fait un pas en arrière. Distance de sécurité.

- « Drôle de soirée pour une promenade solitaire, vous ne trouvez pas ? » Lança t-elle, comme si elle souhaitait conversé, comme si de rien n’était…

- « Drôle de soirée pour une jeune femme que de se promener en solitaire sur la plage de Kynthos ? Certes, armée et vive mais, jeune femme quand même. » Répliquai-je en fronçant les sourcils. – « Bien que, je dois avouer que la solitude est un ticket de survie sur cette maudite île. »

Ne me demandait pas pourquoi j'avais choisi de lui répondre plutôt que de prendre la poudre d'escampette, j'en avais pas moi-même la moindre idée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Rêves éveillés ( Pv)

MessageSujet: Re: Rêves éveillés ( Pv)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
» Zoan éveillé.
» [Sorwin]Coma éveillé
» Veillée funéraire : YAWA
» Veillées du Parc 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Île Kynthnos :: La côte-