avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2185

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Lun 26 Nov - 8:30
Elle n'avait aucune chance. Je la guettais depuis une heure, attendant le moment propice, tapi dans les hautes herbes. Aucun vent ne faisait frémir l'herbe verdoyante qui poussait dans ce lieu fabuleux et un beau soleil illuminait ces plaines que j'aimais tant. La faible gravité présente ici facilitait grandement ces parties de chasse. Soudain, je bondis sur ma proie. Elle n'eut le temps que de constater avec stupeur qu'une panthère tachetée lui fondais dessus. Le goût sublime de la viande crue envahissait tout mon être mais je me retins de la dévorer en entier et l'amenai près de ma cabane. Je hissai la carcasse dans un arbre, comme le font souvent les animaux de mon espèce, afin de la protéger d'éventuels prédateurs.

Je me trouvais sur les îles flottantes au dessus de GreenArrow depuis plus d'un mois et je pense pouvoir affirmer que ces cinq semaines ont été les meilleures de ma courte vie. Si un jour je devais m'établir quelque part, avec peut être une famille, ce serait a cet endroit. Je vivais de chasse et plus rarement de cueillette, au jour le jour, sans penser à l'avenir. J'avais été télé-transporté ici depuis le contact assez brutal de mes runes avec celle de ce nain, Drazh je crois, et de mon ami Hinata... Mais je ne m'étais pas posé de questions et j'avais adopté ce mode de vie immédiatement.

Je repensais parfois a ma famille, ou a mon seul ami, Hinata. Il m'avait entraîné de force avec lui a l'aide d'un piège paralysant sous prétexte que nous avions les mêmes runes sur la peau, mais j'ai fini par l'apprécier. Mais c'est sans regret que je compte passer ma vie en solitaire.

Tout a coup, une lumière intolérablement forte s'éleva de mon corps jusque plus haut encore dans le ciel. Oh non... J'avais oublié cet enchantement et il s'est ré-activé pour une raison inconnue.



***** Edit *****

Je savais plus quoi écrire alors j'ai réécrit un ancien post pour faire un avant-après  

Le soleil d’un ciel estival nous dardait depuis plusieurs heures déjà, dans le ciel d’un bleu roi tout à fait exempt de nuages – naturellement, puisqu’ils se trouvaient en dessous de cette gigantesque masse de terre flottante parmi ses semblables, placides forces de la nature lévitant allègrement plusieurs centaines de mètres au-dessus de la forêt verdoyante de Lysa et de ses arbres chantants, faisant fi de toutes les lois de la gravité pour rester en altitude, et moult légendes Elfiques couraient à leur sujet, sans qu’aucune théorie concrète ne les confirme ; nous savions tous cependant qu’elles existaient depuis la création, malgré que nul ne s’y étant rendu pour le vérifier… Jusqu’à maintenant. Car je me trouvais bien à l’emplacement de mon clan, plus ou moins, malgré qu’au-dessus des volutes crémeuses et éternelles, non pas pour concrétiser une certaine fable, mais bien par un fâcheux et inexpliqué accident : lors de la rencontre avec sieur Thoragrim, le brave forgeron du Petit Peuple, en compagnie d’Hinata, nos mains, à un moment donné, étaient toutes trois entrées en contact direct, provoquant une magique et inopinée réaction entre des runes qui parcouraient nos corps respectifs, ou tout du moins, une partie ; elles s’étaient alors mises à briller d’une intense lumière, nous envoyant tous aux quatre coins de Midgard sans crier gare, et si j’avais eu de la chance en me retrouvant en ces lieux, il était possible que l’un de mes compagnons s’en retrouve coincé dans un lieu froid et sordide… On parlait même d’autres mondes bordant le nôtre, et j’osais espérer qu’ils étaient restés sur le continent.
 
Pour ma part, le sort en avait décidé de ces îlots célestes, et je doutais que l’on aurait pu m’expédier à un endroit plus seyant que celui-ci, car, certes, présentement, je n’avais nul moyen d’en redescendre, mais je n’en avais cure : la vie était belle ici, le gibier abondant et les fruits juteux, et si j’avais bien appris une chose de ma jeunesse, c’est qu’il fallait profiter de ce que l’on a, sans se bombarder de questions fortuites ; et actuellement, je n’avais besoin de rien d’autre que ce pauvre cervidé qui broutait tranquillement l’herbe tendre, l’œil un peu idiot et le museau remuant, à la recherche d’un quelconque prédateur alentour. Et à travers les hauts herbages, j’observais son pelage luisant sous les rayons dorés de l’après-midi, la terre chatouillant mon ventre poilu de léopard en position de chasse, le corps aplati contre le sol terreux.
 
D’un bond, je fus sur elle, ayant initié ce bond à peine une seconde plus tôt d’une puissante pression de mes larges pattes ; et mes crocs avaient été saisir sa gorge, la descendant sans souffrir. La chasse faisait partie du cycle de la vie, et je ne parviendrais jamais à comprendre ceux des miens qui refusaient toute violence. Le loup tuait la brebis, le chat la poule, et la panthère la biche ; il fallait bien se nourrir, et si l’univers avait été ainsi fait, cela n’était pas pour le renier un peu plus tard, en refusant de participer à la chaine alimentaire. Je chassai ces pensées inutiles et traînai le corps du cervidé vers l’arbre qui me semblait le plus proche, et bondis dans une de ses branches parallèles au sol avec une aisance anormale. La gravité ici était bien plus faible, et si cela facilitait les sauts et les sprints, ma respiration s’accélérait bien plus vite : en cinq semaines, j’avais bien eu le temps de m’en rendre compte.
 
De mon perchoir, j’avais une belle vue sur l’ensemble, ou presque, des îles qui se trouvaient non loin, et pouvais observer à loisir la faune locale ; car, à part cerfs et biches, il se trouvait ici également moult créatures étranges et inconnues, les lieux n’ayant été investis par l’homme. Des rivières parcouraient certaines d’entre elles, s’écoulant d’une petite source sur une distance ridicule avant de s’en aller s’écouler éternellement dans le vide céleste, et le soleil ici pour toujours  pour la foule de créatures qui y vaquaient, paisiblement pour la plupart, rendant le cadre idyllique ; et à vrai dire, s’il m’avait fallu choisir dès aujourd’hui un lieu pour m’y installer et y passer mes vieux jours, le choix aurait été immédiat : rien n’égalait la quiétude des îles flottantes de GreenArrow.
 
Rien, sauf cette immense colonne de lumière aveuglante qui venait de s’élever dans les cieux, me rappelant de sa clarté trop blanche l’idiot enchantement qu’Hinata m’avait appliqué un mois plus tôt, que j’avais oublié au profit de souvenirs plus important. Pourquoi diable avait-il ressenti le besoin de l’activer à nouveau ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2002

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Mar 27 Nov - 9:19
Une feuille le frappa si violemment qu'Hinata faillit tomber à la renverse. Le mage se frotta le nez, il détestait la jungle ! Tout ce vert, ces insectes, ces cris d'animaux le rendait malade ! Comment des êtres vivants pouvaient-ils apprécier cela ? Il n'y avait rien de mieux que l'odeur des livres anciens et du renfermé ! Hinata continua à critiquer la jungle jusqu'à ce qu'il s'arrête violemment, au milieu d'un espace sans arbres, et s'écria:

-Je suis déjà passé par ici tout à l'heure !

Sérieusement, il en avait marre. C'en était trop, tout ça pour retrouver Léo qui pouvait tout aussi bien être autre part. Drazh n'était pas à Tubalcain, il était allé vérifier après la rencontre de Faörih. Ah Faörih ! Cette seule pensée le fit se sentir plus heureux, pour quelques secondes seulement. Sa frustration le reprit et il recommença à s'énerver sur tout ce qu'il voyait.

Lorsqu'il se retrouva encore dans cette même plaine, et que les injures envers ce lieu allaient reprendre, Hinata eut une idée et se traita de stupide de ne pas y avoir pensé plus tôt. Il chercha dans sa sacoche le talisman dont il avait besoin, et le trouva finalement un peu froissé. Il avait, lors de sa première rencontre avec Léo, imposé un sceau sur ce dernier pour le retrouver facilement si il s'enfuyait, mais il l'avait désactivé lorsqu'ils étaient allés à Tubalcain, Hinata avait jugé Léo digne du certaine confiance. Il était venu le moment de le réactiver, il prit le parchemin entre son index et son majeur, il l'activa en prononçant le mot écrit sur le talisman. Une lumière apparut.

Le mage parut étonné, l'origine de la lumière était dans le ciel, et pas sur terre. Ce pourrait-il que Léo aie appris à voler ? Non, c'est impossible. Hinata se douta que Léo était en hauteur, et qu'il était surement impossible de l'atteindre à pied. Il fixa un des ses talismans, il avait déjà eu des problèmes à cause de celui-çi, mais c'était le seul moyen d'arriver à Léo. Le talisman dans sa main, le mage lut le mot écrit sur le parchemin et se transforma en milliers de feuilles vierges qui se dirigèrent vers l'origine de la lumière.

Lorsqu'il arriva sur une île verte, Hinata s'observa, il ne manquait qu'une partie de son pantalon, ce n'était pas une grosse perte, les papiers s'étaient surement coincés dans un arbre. Le mage observa Léo, sourit et lui dit:

-Salut !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2185

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Mar 11 Déc - 8:24
Je n'étais finalement pas surpris de son arrivée. Il manquait a mon ami une partie de son pantalon qui allait du genou jusqu'au haut de la cuisse, mais je ne posai aucune question sur cet élément douteux.

- Bonjour! Avant toute chose, pourrais tu enlever cet enchantement qui me transforme en phare vivant? Ce serait très aimable a toi.

Il s'exécuta en s'excusant.

- Alors, qu'est ce que tu fais ici?

Je vis. Cela doit être le seul endroit ou je me sens chez moi, et en sécurité. En outre, certaines bêtes ici sont plutôt amusantes et inconnues. Si un jour je devais vivre a long terme quelque part ce serait ici, pour faire des recherches et vivre de chasse sous ma vraie forme. D'ailleurs, j'ai passé le plus clair de mon temps sous forme animale. J'avais parfois du mal a revenir sous forme humaine et civilisée, c'est effrayant. Bref. Et toi, que fais tu ici?

-Ben, j'étais venu voir où tu pouvais te cacher. Et j'ai réactiver ton sceau pour te retrouver. Le reste serait trop long à expliquer.

On raconte que les animaux ont un instinct particulier pour prédire les catastrophes naturelles. C'est vrai. Je ressentais moi même cette panique qui me serrait la gorge. Quelque chose de grave se passait, ou du moins allait se passer. Tout les animaux autour de moi paniquèrent soudainement. Ils couraient en tout sens, se bousculant, oubliant leur rôles de prédateur ou de proie. Ils cherchaient simplement a sauver leur peau. Hinata, légèrement inquiet, me demanda ce qui se passait. je ne saisis que trop tard. Les autres îles avaient déjà commencé a monter. Mais en jetant un oeuil vers le bord de la terre, je vis les nuages se rapprocher dangereusement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2002

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Lun 17 Déc - 6:08

La plaine était abondante d'animaux tous différents les uns des autres et remplie de petites fleurs colorées, allant d'un jaune pure au bleu cyan. On aurait pu dire que c'était un arc-en-ciel terrestre. Une légère brise animait les brins d'herbes, dans un rythme calme et irrégulier qui les faisait presque danser. Le reflet du soleil sur le vert miroitant de l'étendue verte donnait un paysage magnifique, unique et resplendissant de beauté. Les bruits des différentes bêtes sonnaient comme une douce mélodie sauvage et envoûtante.

Après avoir enlever l'enchantement de Léo, Hinata ne faisait que très peu attention à ses dires, c'était à vrai dire très difficile de pouvoir se concentrer quand tu avais ce merveilleux champs sous les yeux. Le mage aimait suivre des yeux les petits papillons colorés qui volaient de part et d'autre de la grande plaine. Mais au fur et à mesure que son regard poursuivait le vol des papillons, ses idées s'embrumèrent et sa vision se troubla. Un léger mal de tête se fit ressentir, l'obligeant à fermer les yeux quelques secondes pour essayer de dissiper ce malaise. Quand il les rouvrit, pendant une fraction de seconde à peine, il revit le paysage de ses rêves. Les papillons mort, le paysage triste et les nuages sombres et inquiétant. Lorsque sa vision redevint normal, il détourna rapidement du regard ce qu'il lui semblait si merveilleux quelques secondes au par avant. Ce qu'il venait de se passer l'avait en quelque sortes dégoûté.

Dés que Léo lui demanda ce qu'il faisait ici, le mage ne le regarda presque pas et expliqua de manière brève et précise que sa recherche l'avait mené ici.

Quand le morceau de terre volant se mit à bouger de manière inquiétante, le mage questionna le changeling du regard. En pliant légèrement ses genoux, Hinata alla voir près du bord ce qu'il se passait. À première vue, l'île tombait tout simplement. L'illusionniste recula du bord et s'assit pour utiliser le moins d'énergie possible, l'air changeait et Hinata commençait à ne plus se sentir bien. Ses genoux repliés contre sa poitrine, ses pensées commencèrent à danser dans sa tête pour essayer de trouver une idée pouvant expliquer ce phénomène et comment le résoudre.

Se balançant d'avant en arrière doucement, le mage réfléchissait à l'aide de tout ce qu'il voyait et ce qu'il ressentait. L'île tombait, c'était un fait. Mais comment et pourquoi ? C'était des questions qui le hantaient. Mais il fallait réagir, et au plus vite. Si ils étaient tout le deux morts écrasés, savoir la cause de ce phénomène ne serait d'aucune utilité.

En se relevant, un craquement d'os se fit entendre très distinctement. Il fallait bien s'étirer avant de faire ce que l'illusionniste avait prévu de faire. Prenant sa sacoche entre son bassin et sa main gauche, sa fouille frénétique lui donna les quelques parchemins dont il avait besoin. Son regard en coin vers Léo lui signala que la changeling était près du bord. Tant mieux, cela faciliterait le déroulement de ses plans. Leurs chances de survies étaient très faibles, mais il fallait jouer le tout pour le tout.

Dans une grande respiration, Hinata se mit à courir vers Léo, le plus furtivement possible. Quand il fut assez près, il utilisa son premier talisman. Un vieux sort de répulsion qui n'était pas du tout de la bonne qualité, mais dans cette situation-ci, c'était parfait. Le changeling volait à présent dans les airs, en bonne voie pour rattraper la chute de l'île. Quand ce fut le tour du mage, il hésita pendant une fraction de seconde. Fallait il vraiment risqué sa vie ? Il trouverait bien un talisman de substitution non-utilisé ...
Sa réflexion fut coupée par le morceau de terre où il se trouvait qui tomba subitement. Son coeur se mit à battre très rapidement, au point de le faire sentir très mal. Ses cheveux noirs volant et ses yeux fermés par la puissance du vent, il se positionna de façon à avoir la tête vers le sol. Encore quelques secondes de vol avant de rattraper Léo, et ensuite une demi-minute avant d'atterrir. Cela allait surement être très juste, mais il fallait tenter.
Se concentrant le plus possible lors de son piqué, l'illusionniste récita une même formule à voix haute. Lorsqu'il toucha Léo, il l'agrippa fermement et rentra complètement dans sa transe.

Son esprit était rempli d'idées plus contradictoires les unes que les autres, allant d'un bout à l'autre comme une autoroute. On n'aurait pu dire une grand place le samedi après-midi. Dans un ton sec, un cri résonna et toutes les pensées d'Hinata s'envolèrent pour ne laisser place qu'à son rituel. Les même phrases, toujours les mêmes phrases. En boucle, sans relâche. Une seconde paraissait être une heure, et une heure un jour. Le temps n'était plus maître dans l'esprit du mage. Plus les mots résonnaient, plus l'écho devint fort. Jusqu’à ce que les formules se récitent presque toute seule.
À ce moment précis, l'illusionniste rassembla le peu de force qu'il avait sur quelque chose de doux et de grand. Une énorme coussin de plumes. Son esprit demeura fixé sur cette seule pensée et, dans son corps physique, il projeta le talisman qu'il tenait dans sa main droite vers le sol.

Sa battant pour rester éveiller, Hinata ouvrit les yeux. Un énorme coussin s'était formé à l'endroit précis où il avait lancé le parchemin. Le seconde qui suivit, ils étaient tout deux dans le coussin. Question timing, c'était vraiment juste. Peu à peu, le coussin rapetissait pour redevenir le talisman qu'il était avant, mais vierge cette fois. Ils étaient intactes, c'était tant mieux.

Sur cette bonne nouvelle, Hinata eut à peine le temps de jauger la durée de son sommeil. Deux ou trois jours minimum. Sur cette nouvelle qui le ravit - pour un sort de cette envergure, c'est une semaine minimum - il sombra dans le noir réconfortant du sommeil.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2185

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Mer 26 Déc - 2:54
Hinata, manifestement captivé par les champs de fleurs des îles alentours, ne m'écoutait absolument pas. Il est vrai que la beauté de la flore locale était saisissante: des plaines entières maculées de minuscules fleurs frémissaient doucement sous la brise, telles des taches colorées égayant ce paysage déjà magnifique. On aurait dit que mère nature avait tenté de rassembler toutes les couleurs en un même endroit, de la manière la plus éloquente possible.

Il était vêtu d'un habit noir dont la jambe droite était nue a cause de divers déchirements du a son sort de transformation. Le beau sourire présent sur les lèvres de l'arrogant mage s’effaça aussi vite qu'il s'était formé à son arrivée ici. Après quelques instants le regard perdu dans le vide, les yeux emplis de désespoir, le jeune homme m'expliqua brièvement sa présence ici.

À l'instant ou la terre s'était mise a trembler puis a chuter, après avoir vaguement constaté la catastrophe, Hinata s'assit sur l'herbe verte et se mit a se balancer d'avant en arrière, les genoux entre ses bras, tel un enfant. Le calme de mon ami était aussi étonnant que agaçant et je me retenais de m'énerver sur le jeune homme qui tentait de résoudre le problème en toute sérénité. Alors, je me dirigeai près du bord de l'île et, imitant son calme, le regardai le morceau de terre chuter, réfléchissant a une solution. Soudain, il se releva et s'étira, les mains croisées du haut de ses bras tendus au dessus de sa tête, en courbant son dos. Je remarquai son hésitation: il ne parvenait pas a se décider si risquer sa vie fallait la peine pour me sauver. Mais je me retournai et continuai a observer les nuages se rapprochant.

Mais je compris que il avait changé d'avis a l'instant ou un sort me propulsa dans le vide. Je me retenais de hurler sur Hinata, non pas de peur mais de rage. A l'instant ou j'étais tombé du bord de terre, je m'étais métamorphosé par réflexe. L'adrénaline montait dans mes veines mais cela ne pouvait rien arranger. Je chutais vers la mort.

C'est alors que, a mon soulagement, je sentis Hinata, qui s'était efforcé de tomber plus vite que moi, m'agripper le dos et réciter une formule. Ses longs cheveux noirs lui fouettaient le visage plus que jamais et il flottait sur son visage un air de malaise. comme pour confirmer mes dires, le mage laissa échapper un cri paniqué puis sembla se reprendre afin d'être tout a son rituel complexe.

La confirmation de sa réussite me fut donnée a l'instant ou nous atterrîmes sur un coussin que j'estimais de deux mètres carrés, apparu par magie a l'endroit exact ou nous aurions dû nous fracasser, c'est à dire sur le sol de la forêt de GreenArrow. L'oreiller diminua en taille subitement et mon ami s'endormit alors profondément sur le sol dur et humide de la forêt. Le soleil tombait mais Hinata ne semblait pas décidé a dormir uniquement une nuit, le sort ayant dû lui avaler son énergie. Il m'avait sauvé la vie, je me devais au moins de le protéger et de le nourrir durant son repos. J'abattis quelques perdrix grâce a mon arbalète, que je n'avais pas l'habitude d'utiliser, et les mit a cuire. J'en dévorai la moitié et salai les autres. Les sons rassurants et familiers de la forêt me berçaient et je ne tardai pas a m'endormir sous la clarté de l'astre lunaire.

À mon réveil, il dormait encore. Durant ces deux jours que Hinata avait passé a dormir, je me ressourçais. J'avais même battu mon record de vitesse en atteignant une pointe a 90 km/h. Je tirais a l'arbalète sur des cibles, cuisinait, récoltait des plantes médicinales contre les brûlures et les ecchymoses, bref, je faisais passer le temps.

Il finit par s'éveiller et s'étira comme il en avait l'habitude avant de me demander en plongeant ses yeux rouges dans mes pupilles vertes émeraude:

- Salut! J'ai plûtot bien dormi! Alors, qu'est ce qu'on fait?

- Je suppose qu'il serait bon de comprendre pourquoi et comment cette île est tombée. Il serait préférable de remonter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2002

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Dim 30 Déc - 23:04

Une douce lumière réconfortante planait sur le visage du mage. Son visage pouvait inspirer la bonté et la générosité, mais il n'en était rien. Le sommeil était le seul moment où le jeune homme pouvait être agréable et serein. Le vent soufflait dans les feuilles vernies des arbres, les faisant vibrer. Le paysage était tranquille, mais le bruit était toujours aussi présent. Les cris des animaux et des insectes étaient bien plus fort et bruyant que nulle part ailleurs dans tout Midgard.

Hinata finit par se réveiller d'un sommeil sans rêve et se mit à battre des cils sous la lumière qui lui venait droit dans les yeux. Il passa son bras devant ses yeux et se mit en quête de se retourner pour ne pas à devoir faire face à toute cette luminosité. Son abandon fut assez rapide à venir au vu de la douleur que lui procurait chaque mouvement. La jeune homme se recoucha alors sur l'herbe écrasée par lui-même durant son sommeil et essaya de s'étirer afin de pouvoir au moins s'asseoir. C'était dans un rictus de souffrance qu'une ribambelle de crampes de part et d'autres de son corps apparurent lors de ses exercices. Tout cela fut couronné de succès quand il réussi à s'asseoir correctement et en ne ressentant presque plus de douleur.

Quand le plus gros de ses crampes fut parti, il retira son bras de sa vue et regarda Léo dans ses yeux d'un vert profond. Le cerveau du mage était hors-service pour quelques temps et, n'ayant aucune envie de réfléchir, il demanda quoi faire auprès du changeling. Sa réponse fut, évidemment, de rechercher les cause de ce phénomène. L'illusionniste se leva alors doucement en prenant bien appui sur le sol pour éviter de souffrir inutilement. Il respira un grand coup lorsqu'une douleur aux jambes faillirent le faire tomber durement sur le rocher sur lequel il avait posé sa main. Ses cheveux étaient encore un peu trempé et ses vêtements tout chiffonnés. Il essaya tant bien que mal de se rendre présentable et se dirigea d'un pas lourd vers la situation de l'île.

Quelque chose ne va pas, ce n'est pas normal, pensa-t-il quand il faillit de nouveau tombé pour la cinquième fois consécutives. Arrivé à l'endroit prévu aurait relevé du miracle tellement que sa douleur s'accentuait à chaque pas. Il avançait le dos courbé et d'une lenteur à défier toute concurrence. Peu à peu, tout n'était que souffrance. Chaque pas, chaque regard, chaque claquements de cils le faisaient souffrir. Il finit par se plier en deux et vomir tout ce qu'il avait sur l'estomac. C'en était trop. Pressentant la question de Léo, il agita son bras derrière lui.

- Ca va aller, tu vas voir. Je me suis seulement levé un peu trop vite, murmura-t-il avant qu'un nouveau haut-le-coeur fit son apparition.

Mais Hinata savait que ça n'irait pas de sitôt.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2185

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Mar 8 Jan - 7:39
Le jeune original tout de noir vêtu s’efforçait sous mes yeux de faire s'évacuer les multiples courbatures qui s'étaient accumulés en trois jours de repos sur un sol dur et froid. Hinata s'étirait, tentant de chasser de son corps meurtri les douleurs qui le parcouraient des pieds a la tête. L'image des étirements matinaux de mon ami aurait pu être amusante si il ne grimaçait pas de douleur. Après quelques minutes passées dans d'incongrues positions, les crampes semblèrent disparaître de l’illusionniste qui se risqua témérairement a tenter d'avancer quelques mètres.

De toute évidence, en vue de son état, le mage débile n'irait pas bien loin. Cependant, je gardais a l'esprit que l'homme en noir qui se trouvait devant moi n'apprécierait surement pas que je l'empêche d'aller plus loin. Je le laissai donc progresser vers l'emplacement de l'île écrasée, sous mes yeux que je voulaient protecteurs. Mais soudain, il tituba et plaça précipitamment sa main sur un rocher adjacent afin de se pencher pour remettre le peu que son estomac contenait toujours. Anticipant ma remarque, il agita son bras ganté derrière son dos afin de me rassurer.

- Ça va aller, tu vas voir. Je me suis seulement levé un peu trop vite

Nous savions pertinemment tout les deux que ce n'était pas le cas. Cela ne pouvait pas continuer ainsi. Je marchai calmement a ses cotés jusqu'à le dépasser - chose aisée vu son allure - et ma plaçai une quinzaine de mètres devant lui. Je récoltais des feuilles, de la mousse, des fruits et autres aliments tout en progressant calmement a reculons; mais l'allure d'Hinata avait encore faibli et il faisait des pauses toutes les minutes a peu près. £Je décidai donc de stopper mon allure et confectionnai un lit des plus confortables possible. Les occasions de me moquer - sans être sadique - de mon compagnon étaient rare et je décidai donc de m'asseoir sur une souche en observant le mage approcher. Je ne pouvais pas l'aider, de toute façon.

- Arrête toi ici. Tu ne peux pas aller plus loin, et si tu essayais je t'en empêcherais.

Hinata s'assit donc lentement en poussant un grognement d'un mélange de douleur et de contestation. Il posant lentement son dos sur le tapis de feuilles moelleuses que j'avais assemblées avec soin en grignotant sans grande conviction un quelconque mets. Je n'avais pas grand chose pour lui dans ma besace, mais j'y jetai tout de même un oeil. Je finis par y découvrir une poignée d'herbes séchées, qui ne soigneraient en aucun cas l'intégralité du corps molesté de Hinata. Je les mâchai, comme a mon habitude, et les tendis a mon ami, qui après un moment d'hésitation, finit par les accepter. Il devait avoir arrêté de se poser des questions sur les pratiques elfiques depuis quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2002

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Mer 16 Jan - 8:48

C'était d'une main rageuse qu'Hinata prit les herbes fraîchement mâchées que lui tendait l'elfe. Il foudroyait Léo du regard pour sa merveilleuse idée, mais la douleur le déchirait tellement qu'il ne pouvait refuser cette possibilité de soin. Il avait toujours détesté les soins et les pratiques elfiques. Trop basé sur la nature et les herbes vertes d'après lui. C'était peut être aussi dû au fait que les elfes étaient plus intelligent, mais il chassa vite cette pensée et retourna à ces herbes visqueuses et gluantes. Cela ressemblait à de drôles d'algues et l'odeur agressait ses narines. L'ensemble était pour le moins écoeurant, mais le jeune homme en appliqua sur son corps douloureux aux endroits les plus touchés dans un rictus de dégoût.

Un haut-le-coeur le surprit lorsqu’il en passa sur ses tempes douloureuses. L'odeur était encore plus forte et ses cheveux étaient maintenant sale et collants. Après quelques secondes seulement, des effets se firent resentir. Malgré que cela lui coûta, il devait bien avouer que ce mélange répugnant était bénéfique. Toute sa douleur avait cessé, ne lui laissant que le plaisir de ne plus souffrir. Il se sentait sur un petit nuage. Léger comme tout. Insouciant de ce qui lui réservait le futur. Mais la vérité lui fit face dans un grand bruit. Il ouvrit les yeux et vit un arbre tomber sur le coté, brisé par le poids des différents composants de ce qui étaient quelques minutes avant une belle île.

- Merci pour les soins, dit-il faussement dans le seul but de paraître poli. Ce n'est pas que je m'ennuie, mais il faudrait réussir à trouver la cause de la chute de cette île. Je pourrais bien essayer de rentrer en transe pour découvrir si il y a de la magie la dessous, mais je suis encore trop fatigué par mon effort. Nous ferons ça après. Allons tout d'abord inspecter la zone d’atterrissage de ce gros morceaux de terre flottante.

Il se leva calmement pour ne pas relancer sa douleur, mais il sembla qu'elle aie entièrement disparue. Dans tout ses mouvements, les plus tordus soient ils, il ne ressentait plus la douleur qu'il avait senti quelque temps plus tôt. Il ne put que s'en réjouir. Il ne voulait pas souffrir rien que pour ennuyer son compagnon. Il se dirigea d'un pas décidé et rapide vers l'endroit de l'accident.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2185

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Sam 19 Jan - 6:59
Des ombres plongeantes nous recouvraient peu a peu tandis que nous progressions vers les lieux du sinistre. L'île avait chuté il y a trois jours de cela et depuis l'accident, dont Hinata nous avait tiré a l'aide d'un enchantement, mon ami n'avait fait que dormir ou se lamenter de ses blessures. Mais les herbes médicinales nauséabondes de mon grand-père avaient manifestement et contre toute attente fait de l'effet au jeune homme, qui, jadis débile, débordais désormais d'énergie; et pour être honnête avec moi même, je doutais de la véracité des vertus curatives de ces vieilles feuilles. Mais nous progressions a un rythme satisfaisant et nous atteindrions probablement notre objectif avant la tombée de la nuit.

La forêt de GreenArrow est réputée, entre autres et maintes choses, pour le vacarme assourdissant qui y règne en permanence. Cette cacophonie assourdissante de cris d'animaux ne me gênait nullement depuis de longues années; mais semblait incommoder au plus haut point Hinata qui devait visiblement résister a la tentation d'enflammer toute cette faune bruyante. Cette dernière population locale, composée d'animaux plus étranges les uns que les autres, de plantes loufoques et d'Elfes légèrement camouflés aux yeux des humains, s'était pourtant stoppée aussi soudainement qu'une pluie d'orage a l'instant ou nous nous approchâmes de l’île écrasée, comme si l'entièreté de cette zone arboricole avait effectué une minute de silence pour les victimes de ce fléau.

L'énorme morceau de terre, censé flotter en l'air depuis la création de Midgard par les Dieux, avait chuté pour une raison inconnue jusqu'à lors en laissant pour héritage un impressionnant cratère et une zone entière de forêt écrasée et concassée sous des centaines de tonnes de roche et de terre. Le corps minéral qui s'était abattu ici - corps que l'on pouvait aisément comparer a une météorite - avait formé un trou autour de lui; il fallait dévaler quelques mètres de pente abrupte pour atteindre l'île qui s'était comme vissée dans le sol. Sans aucune gène, je poussai Hinata en avant afin de l'encourager a passer en premier tandis que je ramassais du bois. En effet, la nuit qui s'annoncait allait être tout aussi belle que fraiche, et si il était trop tard pour débusquer un quelconque gibier autre que des animaux nocturnes a cette heure, nous pouvions au moins allumer un feu pour réchauffer nos corps transis par la bise glacée.

Hinata dévala la pente d'un air peu assuré tout en maugréant contre moi. Cette dernière, on ne peut plus irrégulière, pouvait faire trébucher le mage a chaque instant; ainsi, cela ne me surprit pas lorsque je vis son pied buter sur une roche. Fort heureusement, l'herbe verte et humide de ce qui était jadis une plaine flottante était proche et elle amortit sa chute. Avant qu'il n'aie pu se relever et protester, j'étais déjà a ses cotés, en train d'allumer un brasier pour la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2002

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Ven 1 Fév - 5:04

Tout en se relevant de sa chute, le mage marmonna des insultes envers la nature qui s'amusait sans cesse à le faire tomber. C'était toujours sur lui que ça tombait, et jamais les autres. Une injustice qui le révoltait. Au fil de ses pensées accusatrices, ses mains s'enfoncaient de plus en plus dans la terre boueuse et il avait son corps badigeonné de ce mélange terreux. Son visage était maculé de boue et de terre sèche, rendant ses traits durs. Du revers de la main, il s'essuya la face rapidement afin d'enlever le plus de boue possible et gratta un peu dans ses cheveux pour retirer les petits morceaux de boues séchées.

En s'agenouillant, son regard se posa vite sur Léo qui préparait un feu pour la nuit. Il ne put s'empêcher de le foudroyer du regard pour ne pas l'avoir aider à se relever. Il chassa cette pensée pour se concentrer sur la chaleur réconfortante de ce début de feu. Il adorait voir ces petites flammes danser sur le bois noirci. Cela l’apaisait d'une certaine manière. Il ne savait pas trop pourquoi d'ailleurs. Tout en fermant les paupières, il huma la fumée que dégageait ce feu et ne put s'empêcher de frémir. Cette odeur lui rappelait beaucoup de souvenirs, et il ne s'en lassait pas. Mais il fut vite contraint d'ouvrir les yeux lorsque qu'une fine gouttelette de boue coula le long de sa tempe. Il l'enleva précipitamment de son index avant qu'elle ne touche ses lèvres. Le goût de la terre était vraiment très désagréable dans la bouche, et il lui faudrait beaucoup d'eau pour enlever cette sensation immonde.

La présence de l'elfe le rappela vite à l'ordre et il se mit alors à réfléchir d'un plan pour trouver la cause de cette chute des plus étrange.

- Bon, commença-t-il dans un raclement de gorge, comme je te l'ai dit, je ne pourrais agir efficacement que demain matin. Alors autant parler de notre planning maintenant pour être plus rapide demain. Donc ...

Hinata s'arrêta là, sans trop savoir quoi dire. L'elfe ne lui était d'aucune utilité et il ne savait pas quoi en faire. Il n'avait aucune connaissance magique et ne savait que mélanger quelques fleurs entre-elles.

- On aura besoin de nourritures je pense, affirma le mage. Je n'ai pas beaucoup de connaissances en matière d'animaux et de plantes comestibles. Si tu pouvais nous en trouver quelques unes ... Ce serait parfait. Pour le reste, je m'en occupe.

Le jeune homme prit un peigne dans sa sacoche et commença alors à se brosser les cheveux, en prenant bien soin de retirer la boue de sa chevelure. Une coiffure comme la sienne prend bien longtemps à avoir, et il n'allait pas laisser cette chute la lui ruiner complètement.

- Alors, sur ce, dit-il quand il eut fini de se brosser les cheveux, bonne nuit. Je crois que l'on aura bien besoin de repos.

Il prit une petite couverture qu'il mit sur ses épaules afin de dormir avec un minimum de confort. Tout en pensant à leur prochaine journée, il s'endormit paisiblement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2185

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Sam 2 Fév - 3:36
Je m'amusais toujours de la chute d'Hinata qui époussetais avec difficulté ses longs cheveux noirs. Il avait lamentablement tenté de dévaler la pente qui séparait l'île encastrée et le sol et avait trébuché contre le rocher. C'était insignifiant mais les occasions de faire la nique* au mage si méticuleux étaient rares et je me devais d'en profiter. J'avais les yeux perdus dans les flammes lorsque le jeune original m'interpella:

- Bon, comme je te l'ai dit, je ne pourrais agir efficacement que demain matin. Alors autant parler de notre planning maintenant pour être plus rapide demain. Donc ...

Cette déclaration ne me surprit pas; il est vrai que mon ami, qu'un sort avait réduit au stade - physiquement parlant - d'un vieillard débile, était encore très faible. Je lus dans ses yeux qu'il ne savais pas quoi faire de moi; j'attendis donc la suite de son discours.

- On aura besoin de nourritures je pense. Je n'ai pas beaucoup de connaissances en matière d'animaux et de plantes comestibles. Si tu pouvais nous en trouver quelques unes ... Ce serait parfait. Pour le reste, je m'en occupe.


Il s'était mis a lisser et frotter sa chevelure comme les jeunes filles de mon village. Je l'observai dénouer ses mèches avec application et souris devant son air très légèrement contrarié par cette terre venue s'incruster sur son crâne.

- Alors sur ce, bonne nuit. Je crois que l'on aura bien besoin de repos.

Mais contrairement a cet humain, je n'étais pas épuisé. Je décidai donc de rentabiliser mon temps en débusquant du gibier. Mes lourdes pattes félines avalèrent sans difficulté la petite côte et je m’enfonçai dans la forêt.

Tout était calme. Les bois sombres de GreenArrow étaient recouverts d'un épais manteau de sommeil, de silence et de sérénité. Malgré mon incapacité logique a distinguer les couleurs dans la nuit malgré ma nyctalopie, je me repérais a la perfection dans cette forêt si familière. Un hibou grand duc tourna la tête a 180° et me fixa de ses yeux immenses; je voyais les mulots et les écureuils insomniaques parcourir le sol a la recherche de nourriture; et de temps a autre, on entendait dans le lointain le ululement lugubre d'une chouette. Mes coussinets s’enfonçaient avec douceur et légèreté dans le sol humidifié par la nuit. Je progressais sans bruit vers le lac.

Là, un jeune cerf avec les bois pointant a peine dormait derrière une souche. J'eus un éclair de pitié devant son innocence, mais telle était la loi de la forêt: manger ou être mangé. En effet, je ne tuais jamais pour le plaisir; c'était pour moi un acte aussi incompréhensible que manger pour s'amuser. J'étranglai la bête sous forme Elfique d'un coup rapide et précis; elle n'eut pas le temps de souffrir. Je la ramenais alors sur mon dos en courant comme a mon habitude. Je fis cependant attention a ne pas réveiller les moineaux.

Une fois revenu sans bruit au campement, je ranimai le feu mourant avec du bois sec et éloignai la carcasse du feu afin qu'elle se refroidisse un tant soit peu. Nous aurions de quoi manger au dîner, mais Hinata n'allais pas apprécier de dévorer du faon au petit déjeuner. J’acquis donc, dans l'ordre, des pommes, des fraises naissantes, des champignons, de la ciboulette et des pousses s'apparentant a des pommes de terre.
De retour devant le petit brasier, je dormis un peu avant le lever du soleil.

Les rayons rougeoyants pointaient déjà a l'horizon tandis que j'assaisonnais ma compote de cannelle et de sucre qui se trouvaient dans mon sac. J'aimais cuisiner; mais j'avais rarement le temps ou les ingrédients nécessaires. Cependant, quand l'occasion se présentait, je n'hésitais pas. J'ajoutai finalement quelques fraises sur le bord de mes petits bols de terre cuite.

- C'est prêt!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2002

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Mar 26 Fév - 4:53

Après son sommeil sans rêve, le mage fut réveillé par la douce odeur alléchante indéfinissable. Il se redressa durement tout en se frottant vigoureusement les yeux. La nuit ne lui avait procuré le repos qu'il aurait voulu, et il se sentait toujours aussi fatigué que la veille. Ses membres étaient aussi douloureux qu'après une longue journée de marche sans arrêt et sa tête lui procurait une douleur sourde.

Dés qu'il put remettre ses idées en place, il discerna à travers ses yeux mi-clos un bol rempli d'une sorte de compote qui avait l'air appétissante. Mais, étrangement, Hinata en était un peu dégoûté malgré la faim qui lui tiraillait l'estomac. Il repensa tout de suite à son état d'hier et trouva des similitudes avec son cas actuel. La seule pensée de marcher était déjà un supplice. Il frissonna légèrement et prit le bol qui était juste devant lui.

Il prit une fraise entre son index et son pouce et l'approcha lentement des ses lèvres, mais l'odeur de la mixture collée sur la fraise lui donna mal au coeur. Il n'arrivait tout simplement plus à manger. L'odeur le répugnait. Il replaça avec précaution la fraise à place initial.

- Excuse-moi, commença-t-il à l'intention de Léo, mais je ne peux pas manger ça. . . Non pas que ce n'est pas bon, ne t'y méprend pas, mais je ne peux pas manger. L'odeur me dégoûte. La seule pensée de sentir cette fraise dans ma bouche me donne un haut-le-coeur.

Il s'arrêta quelque secondes le temps de reprendre son souffle. Sans qu'il ne s'en rend compte, il s'épuisait très rapidement et sa force vital ne faisait que diminuer.

- Peut-être que si tu mélangeais un de tes plat avec les feuilles que tu m'avais donné l'autre jour. . . Je saurais surement en état de marcher et de pouvoir chercher l'origine de cet incident étrange.

Dés qu'il eut fini sa phrase, il fut pris d'une toux grasse et haleta un long moment avant de reprendre d'une voix faible:

- Fais vite. . .

Ses cheveux noirs était à présent collés sur son front par la sueur dégoulinant tout le long de ses tempes. Son teint était livide et morbide. Il dégageait une odeur très forte de mort et il sentait ses forces partir peu à peu de son corps. Ses membres se faisaient de plus en plus pesant et échappaient à son contrôle. Il se recroquevillait peu à peu sans en prendre conscience, tellement sa tête était vide sous la douleur. Son regard était celui d'un mort, sans vie, sans émotion, sans couleur, si ce n'est celui d'un long puits rouge sang.

Quelques secondes seulement après ses derniers mots, il s'écroula sur le sol, inconscient.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2185

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Lun 11 Mar - 8:51
Le jeune homme tout de noir vêtu se redressais lentement, ses iris rouges sang encore ensommeillés, ses cheveux de jais en bataille; il baissa les yeux sans conviction et y découvrit le fruit de mon labeur. J'avais réalisé cette compote de pommes et de fraises durant son sommeil interminable, mais le jeune illusionniste s'était uniquement donné la peine - qui semblait immense, vu la lenteur de ses gestes - de porter un fruit rouge a ses lèvres sans que ce dernier ne les effleure, et enfin la replacer avec application. Il exécuta l'immense effort de s'asseoir en tailleur, et croisa alors ses mains blanches au si longs doigts pour m'annoncer: - Excuse-moi, mais je ne peux pas manger ça. . . Non pas que ce n'est pas bon, ne t'y méprend pas, mais je ne peux pas manger. L'odeur me dégoûte. La seule pensée de sentir cette fraise dans ma bouche me donne un haut-le-coeur. J'examinai alors la mixture ocre qui gisait dans son bol, et réorientait mes pupilles vers l'homme débile qui se trouvait devant moi. - Peut-être que si tu mélangeais un de tes plat avec les feuilles que tu m'avais donné l'autre jour. . . Je saurais surement en état de marcher et de pouvoir chercher l'origine de cet incident étrange.

Son corps fut soudain secoué d'une quinte de toux violente, faisant ballotter ses frêles épaules de gauche à droite frénétiquement. En effet, son état physique ne laissait paraître aucun doute; ses yeux étaient devenus terriblement laids et vitreux comme un animal malade, et son teint avait encore d'avantage pâli. Je m'exécutai alors: je partis en une véritable mission de spéléologie afin de retrouver quelques vieilles herbes Elfiques séchées au fond de mon sac sous le regard suppliant du magie dont la peau blanchissait a vue d'oeil. Sa chevelure mi-longue couleur ébène d'habitude si soyeuse s'était plaquée sur son front poisseux sous le torrent de sueur qui dévalait de ses tempes, et une odeur nauséabonde se dégageait de son corps cadavérique , empestant l'air pur et printanier si doux de la forêt de GreenArrow.

Je dénichai enfin les plantes ancestrales des êtres Sylvains et entamai le lent et peu ragoûtant processus de les mâcher avec application. Elles dégageaient dans ma bouche une saveur mentholée fort agréable et si, heureusement, je n'avais jamais eu besoin de tester ces médicaments biologiques, je sentais pourtant que celles-ci allaient s'accorder parfaitement avec le mets que j'avais confectionné en guise de petit déjeuner. Mais lorsque je tournai la tête pour mêler a la compote cette boule sylvestre et gluante, je découvris un Hinata plus mal en point que jamais, étendu au sol, les bras autour de son corps.

- Hinata! Je ne ris pas! Réveille-toi ! Oh là la, qu'est ce que je peux faire pour l'aider?

Je réfléchissais frénétiquement en observant les alentours, dans l'espoir insensé d'y trouver un quelconque objet salvateur, mais s'il y en avait, je n'en vis point. Je ne voyais que la possibilité d'appliquer les herbes sur sa peau... Je m'approchai de l'homme étendu et me mis à presser la sphère formée par les feuilles sur son visage. Ses habits, trempés de sueur, collaient à son corps et m'empêchaient de faire ce dont j'avais été tenu de réaliser. Je mis ma pudeur de côté, et enlevai la partie supérieure de son costume noir. Je disposai les feuilles sur son torse, de manière à couvrir le plus de surface possible, lui fit boire un peu d’eau. Son corps était brûlant.

Je n'avais plus qu'à attendre, et à penser a une solution durable pour cette situation délicate. Il aurait fallu aller voir un médecin, mais je ne pouvais ni le porter jusque là, ni quitter son chevet. Je n'avais plus qu'a patienter. Je fis mauvaise fortune contre bon coeur, et profitai de la forêt de mon enfance en arpentant les environs de l'île écrasée. L'atmosphère y était fraîche et champêtre, un parfum de chèvrefeuille flottait dans l'air; je distinguais d'insouciants lapins gambadant a travers les fourrés, déguerpissant a ma venue. Les oiseaux chantaient a tout rompre. Cette journée n'était pas si mal, en fin de compte...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2002

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Mer 3 Avr - 4:18

Tout était sombre autour de lui, le noir le plus complet. Une légère sensation de solitude et de vide. Mais aucune pensée. Rien du tout, son esprit semblait s'être envoler au loin et ne comptait jamais revenir. Son corps dérivait à travers cet espace à première vue immense, avec comme seul point de repère un petit point blanc qui paraissait à des lieux d'où il se trouvait. Le mage essayait en vain d'atteindre cette source en ayant toujours l'impression de reculer.

Hinata se sentait perdu dans ce lieu, qui ne lui était pas inconnu pour autant. Il réfléchit pendant un bon moment, sans trouver de souvenirs à associer à ce vide. Mais il était convaincu qu'il avait déjà été dans cet endroit.

Un rêve. Un simple rêve. C'était ce qu'il imagina lorsqu'il retrouva un minimum de lucidité. Mais quelque chose n'allait pas, se disait-il, ce n'est pas normal. Un détail clochait, mais il ne savait trop quoi. Serait-ce ce noir qui le troublait ? Ou bien cette lueur blanche ? Étant dans un rêve, il projeta son esprit le plus loin possible pour essayer de trouver ce qui n'allait pas. Du moins, qui prouverait cette sensation de malaise.

À peine eut-il commencé ses recherches qu'une douleur sourde le frappa aux tempes. Non, c'est impossible, je suis entrain de rêver, je ne peux pas avoir mal, se résonna-t-il. Mais la douleur était bien présente et il lui était à présent impossible de se concentrer. Quelque chose apparut comme un flash devant lui. Une seul image, mais qui lui fit tout comprendre. Il se dépêcha de regarder la marque sur son corps et fit rapidement le constat. Elle était rouge, hors, d'habitude, elle est d'un bleu sombre. Si ses craintes étaient vrais - ce qui pour l'instant est indéniable -, il resterait piégé dans cet état pour le reste de ses jours. Une mort lente et infinie.

Il en profita pour faire le bilan de ces quelques derniers mois. Il n'avait pas vraiment été très correct avec certaines personnes, mais à son plus grand étonnement, il ne ressentait aucune culpabilité. Comme si les personnes qui l'entourait ne comptait pas pour lui, que ce n'était que de vulgaires objets, hors, c'était totalement faux. Même si il ne le montrait jamais, il tenait à des personnes qu'il considérait comme "ami". Une notion qui lui était encore en partie inconnue, mais qui voulait en dire long pour d'autres personnes.

Quand tout lui sembla perdu, le point lumineux se mit à envahir l'espace. Le noir laissa sa place à un blanc pur. Hinata regarda sa marque, le rouge était un peu moins vif, mais toujours présent. L'espoir revint et lui donna enfin la force de reprendre ses esprits.

À peine avait-il senti le soleil caressé sa peau et le vent lui souffler au visage qu'il était déjà debout. Il saisit sa sacoche avec toute les forces qui lui restait et chercha un parchemin bien précis.

- Désolé si je ne prends pas la peine de te dire bonjour, mais je pense avoir trouvé une solution temporaire à notre problème, annonça-t-il avec une voix encore très faible.

Malgré les herbes de Léo qui atténuait les effets néfastes temporairement, il restait encore faible et utilisa toute ses dernières forces à la recherche de ce sortilège. Car même si chaque mouvement lui procurait une douleur aiguë, la dernière chose qui pouvait le sauver se trouvait dans ce sac.

Lorsqu'il lut l'inscription sur l'un de ses parchemins, il le prit d'une main sec et le colla rapidement sur son bras en récitant une très courte formule. Plus il avançait dans l'incantation, plus sa voix reprenait de la force. Ses cheveux ternis reprirent leur couleur initiale, son dos voûté se redressa et son teint pâle redevint un peu plus coloré.

- J'ai quelque chose d'important à te dire, dit-il en rangeant tout ses affaires n'importe comment, Allons au milieu veux-tu bien.

Il ramassa sa sacoche, attendit un peu Léo et s'élança dans la route sinueuse qui menait au centre du cratère formé par l'ancienne île.

- Je vais essayer de faire court. Tu vois ma marque? dit-il à Léo en lui montrant sa main. D'habitude, elle est bleu sombre, mais là, tu peux voir qu'elle a viré au rouge. C'était ça qui me donnait cette maladie, ces vomissements et j'en passe. J'ai été ensorcelé. On m'a lancé un sortilège sans que je m'en rende compte, c'est une honte. C'est ce qui me fait pensé que c'est un sorcier qui a détruit cette île. Pourquoi, vas-tu me dire ? Je n'en sais trop rien. Soit il voulait nous tuer, et, ayant raté, il m'a jeté un sortilège pour que je ne puisse pas remonter jusqu'à lui à partir des résidus magiques près de l'île. Ou bien encore, nous avons vu quelque chose qu'il ne fallait pas voir et il a préféré se débarrasser de l'île entière et de nous pour enterrer son secret.

Le mage marque une brève pause le temps de reprendre son souffle et reprit:

- Le talisman que je me suis appliqué permet de stopper l'effet d'un sortilège. Mais l'effet ne durera que si le parchemin reste collé à ma peau. Aussi, un conseil: il semblerait que tes herbes atténuent l'effet du sortilège, alors pense à transporter continuellement de quoi me ou te soigner si jamais ce sort reviendrait, car je n'ai pas d'autres talisman pour toi. Et il semblerait que tes herbes atténuent l'effet du sorti

Hinata prit son air le plus grave et annonça d'une vois grave:

- Si jamais tu le vois, ne le tue surtout pas. Je le veux vivant. Lui seul peut m'enlever ce sortilège et il pourrait encore connaître la signification de ma marque.

Sur cette phrase, il se mit à chercher un endroit propice pour retrouver la trace de ce sorcier.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2185

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Mer 3 Avr - 5:34
Je demeurais assis en tailleur, en plein centre du fragment de terre jadis flottant qui s'était effondré il y a quelques jours, occupé a contempler ma terre natale. Malgré le fait que je ne reconnaisse pas directement les lieux en tant que zones de la forêt que j'aurais visité enfant, il régnait dans l'ensemble des bois quelque chose de particulier... Un mélange de fleurs, de senteurs et de magie, le tout empreint d'une bonne dose de nostalgie ramenait en moi une douce mélancolie, me rappelant mes jeunes années passées ici a courir dans ces lieux que je connaissais si bien. Ma vie en ces temps étaient simple; des heures de course, d'entraînement physique et intellectuel, parsemés de jeux, de repas et de siestes... Jamais il ne m'était venu a l'idée alors de découvrir le monde et ses secrets et mystères, tant GreenArrow était merveilleuse. Encore aujourd'hui, cet endroit regorgeait de vie. Les oiseaux chantaient a plein poumons afin de séduire leurs femelles tandis que les lapins s'ébattaient gaiement sur le sol moussu, sereins de savoir les Elfes a proximité. Un beau soleil brillait haut dans un ciel sans nuages et toutes les conditions étaient réunies pour former une très bonne journée.

J'étais toujours près de Hinata qui gisait inconscient sur le sol. J'avais abandonné tout espoir de le réveiller par la force, étant donné qu'il s'était maintenant endormi; je lui avait au préalable appliqué des herbes médicinales paternelles, mais ma réserve diminuait dangereusement. Nul dans ma famille ne savait d'où le vieillard respectable qu'était mon grand-père trouvait ces herbes si puissantes, et il était presque impossible de me réapprovisionner. C'était d'autant plus critique car l’illusionniste semblait souffrir de cauchemars violents malgré toutes mes tentatives pour le faire s'extirper de ce songe démoniaque. J'avais alors tout simplement appliqué des liges humides sur son front.

Soudain, mon ami fut secoué de spasmes violents, tel une quinte de toux brutale, avant de se redresser en sursaut, parfaitement calme. Je ne prononçai pas un mot, me contentant de l'observer. Il était couvert de sueur et ses vêtements ébène formaient un contraste élevé avec sa peau couleur porcelaine. Ses yeux étaient clos malgré sa position supposant un éveil. Tout à coup, ses paupières se soulevèrent, révélant des iris écarlates qui s'accordaient a la perfection avec sa marque située sur sa mais. Le connaissant, ce glyphe ne devait pas être un accessoire de mode... Il se leva sans attendre dans un mouvement qui se voulait souple et m'annonça sans se retourner: - Désolé si je ne prends pas la peine de te dire bonjour, mais je pense avoir trouvé une solution temporaire à notre problème.

Sa faiblesse restait apparente, malgré tous ses efforts. Le mage débile hissa alors son sac jusqu'à lui afin de chercher frénétiquement un parchemin au fond de celui-ci. Au bout de quelques secondes, il en ressortit d'un air presque triomphant un bout de papier craquelé avant de réciter les mots qu'il renseignait.

- J'ai quelque chose d'important à te dire, dit-il en rangeant tout ses affaires n'importe comment, Allons au milieu veux-tu bien.

Il s’avança seul vers le centre de l'île, moi même y demeurant déjà.

- Je vais essayer de faire court. Tu vois ma marque? D'habitude, elle est bleu sombre, mais là, tu peux voir qu'elle a viré au rouge. C'était ça qui me donnait cette maladie, ces vomissements et j'en passe. J'ai été ensorcelé. On m'a lancé un sortilège sans que je m'en rende compte, c'est une honte. C'est ce qui me fait pensé que c'est un sorcier qui a détruit cette île. Pourquoi, vas-tu me dire ? Je n'en sais trop rien. Soit il voulait nous tuer, et, ayant raté, il m'a jeté un sortilège pour que je ne puisse pas remonter jusqu'à lui à partir des résidus magiques près de l'île. Ou bien encore, nous avons vu quelque chose qu'il ne fallait pas voir et il a préféré se débarrasser de l'île entière et de nous pour enterrer son secret. Le talisman que je me suis appliqué permet de stopper l'effet d'un sortilège. Mais l'effet ne durera que si le parchemin reste collé à ma peau. Aussi, un conseil: il semblerait que tes herbes atténuent l'effet du sortilège, alors pense à transporter continuellement de quoi me ou te soigner si jamais ce sort reviendrait, car je n'ai pas d'autres talisman pour toi. Et il semblerait que tes herbes atténuent l'effet du sort.

Il marqua une pause avant de reprendre d'un ton et d'un air grave: - Si jamais tu le vois, ne le tue surtout pas. Je le veux vivant. Lui seul peut m'enlever ce sortilège et il pourrait encore connaître la signification de ma marque.

J'ignorais totalement comment cette hypothèse lui était venue a l'esprit, mais c'était la plus plausible de toutes. Quand a moi, j'avais une idée sur la nature de notre assassin... Je fis part de mon avis a Hinata.
- Bien. Je pense que celui qui a tenté d'attenter a nos vies est un puissant mage, mais aussi un mercenaire. Il a probablement été engagé par les habitants du village que j'ai démoli et massacré. En outre, étant donné que mes plates Elfiques atténuent le sortilège, je suppose que les êtres Sylvains y sont insensibles. Bref. C'est peut être un peu naïf, mais pendant que tu traces un cercle d'incantation, je vais m'arranger pour tenter de localiser le sorcier.

Sur ces paroles, je me dirigeai vers un gigantesque pin et commençai mon ascension. Mes réflexes d'enfant revinrent rapidement et bien vite, on eut l'illusion que la gravité s'était plus tant je me mouvais aisément a la verticale. Une fois arrivé a la cime du magnifique et ancestral conifère qui m'offrait une vue imprenable sur toute la forêt, j'eus tout le loisir d'observer, en vain, les environs. Aucune trace d'un quelconque mage. Je redescendis alors comme a l'aller pour retourner au près d'Hinata.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2002

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Dim 7 Avr - 8:19

Tandis que Léo essayait de repérer une trace du magicien, le mage prépara le terrain pour son rituel et réfléchit aux paroles de son compagnon. Un mercenaire aurait été engagé pour les tuer, mais par qui et pourquoi ? Une question qu'Hinata n'arrivait pas à répondre. La théorie du changeling se tenait, c'était peut-être pour se venger de lui, mais beaucoup de gens détestaient Hinata aussi. C'était un fait, mais jusqu’à vouloir le tuer, il n'en voyait pas. Il abandonna rapidement toute ces questions pour se concentrer sur son rituel. Il prit de la terre dans sa main et récita quelques mots elfiques pour faire sortir un peu de la magie stockée. Ce n'était pas très important, mais cela aidait beaucoup et empêchait certaines complications.

Quand il eut fini de disposer ses talismans autour de l'endroit où il ferait le rituel, Léo revint le voir en lui disant bien évidemment qu'il n'avait rien trouvé.

- Léo ... Je ne sais pas dans quoi nous nous sommes embarqués, mais je ne le sens pas du tout, commença-t-il à s'inquiéter. Pendant mon rituel de traçage, j'aurai besoin que tu montes la garde. Car si jamais on m'interrompt, c'est la fin pour moi... Aussi, j'allais oublié, ca va faire beaucoup de bruits et de couleurs. N'aie pas peur, lui dit-il dans un sourire.

Hinata fini par s'asseoir sur le sol lentement et observa ce doux paysage une dernière fois. Ces rangées d'arbres verdis, quelques sentiers sinueux qui s’enfonçaient dans les profondeurs de cette forêt obscure et mystérieuse. Le mage se demanda ce qu'il pouvait bien avoir au plus profond de ce noir intense. Surement des animaux et insectes plus étranges les uns que les autres. Il dissipa ses questions de sa tête et se prépara à faire le rituel. Il ferma les yeux, respira profondément et commença une longue litanie aiguë qui semblait venir d'un autre monde.

Le cratère où il se trouvait était maintenant de couleur bleu très léger dans certains endroits et plus foncé dans d'autres. Il y avait plusieurs couleurs différentes: rouge, bleu, vert et d'autres plus insignifiantes. Le rouge symbolisait la vie humaine, elfique et naine, le bleu la magie et le vert tout autre être vivants. Le rouge de Léo était bien visible dans ce champ bleu qui s'étendait à des brasses à la ronde. C'était comme un pissenlit parmi les marguerites, très flagrant. Le mage détourna le regard de ce petit point rouge et choisit le point bleuté le plus foncé. Il projeta son esprit près de ce point et activa un de ses talisman resté près de son corps physique. Le parchemin s'enflamma et tout le bleu de la zone s'envola en direction d'un seul point. Et ce point, c'était la cible. Le sort avait surement du faire créer des explosions colorées tout autour de la zone. C'était la beauté de la magie. Les points les plus rempli en magie étaient plus lent à retourner chez leur propriétaire, et donc plus facile à suivre.

Un long fil bleu sortit de l'endroit où son esprit se trouvait et partit en direction de la forêt. Les fils étaient invisible à l’œil nu, le seul moyen de les apercevoir était l'état de transe. Tandis que le mage s’élança à sa poursuite, il eut tout le loisir d'observer ce qui lui faisait face. Le ciel bleu, avec des longs serpentins qui volaient dans le ciel en faisant la course. Cette vue était vraiment magnifique et unique, mais Hinata n'avait pas le temps de s'éterniser. Il devait se concentrer pour ne pas gâcher trop d'énergie. Cette course poursuite se finit en une dizaine de secondes dans une petite cabane. L'illusionniste eut le temps de voir le magicien sortir de sa maison. Vêtu d'une longue tunique noire, les manches légèrement retroussée jusqu'au avant-bras, une longue barbe grise sale lui pendait au menton. Ses yeux bleus azurés contrastaient avec ses cheveux noirs et son teint pâle comme la mort.

Le mage se préparait à rebrousser chemin quand il vit le regard du magicien croisé le sien. Il fut apeuré. Son esprit était imperceptible, ce mage ne pouvait pas le voir. Mais pourtant. L'homme en noir le regardait bien avec ses yeux moqueur. L'homme leva lentement le bras et récita une formule que ne connaissait pas Hinata. Tout à coup, l'illusionniste se sentit aspiré vers le sol, comme si il n'était qu'un stupide bout de fer à quelque millimètres d'un aimant. Il se croyait impuissant, il ne voyait pas ce qu'il devait faire. Ce sorcier l'attirait vers lui sans difficulté et il n'arrivait pas à réfléchir tellement son stress était grand. Et puis d'un seul coup, plus rien. Toute la pression était partie. Il était de nouveau libre, mais le magicien avait une dague dans le dos.

L'illusionniste rebroussa chemin aussi rapidement que possible. Le sort qu'il avait reçu avait absorbé sa magie et il n'avait aucune envie de rester dans le monde des esprits. Le chemin du retour se passa sans trop de problème, si ce n'est quelques douleurs qui se faisaient ressentir au niveau de la tête. Lorsqu'il eut enfin réintégrer son corps, il tomba sur ses genoux endoloris et respira bruyamment.

- Léo, on doit se dépêcher, commença-t-il dés qu'il put de nouveau parler. J'ai retrouvé le sorcier, enfin, j'avais retrouvé le sorcier. Il est mort, une dague dans le dos. Il est par là, dit-il en montrant le nord, prend le plus d'affaire que tu peux et va là-bas, il y aura une cabane et le cadavre. Je suis trop fatigué pour le moment et je ne te ferai que te ralentir vu que tu es très rapide. Il faudrait que tu trouves de quoi manger et boire quand j'arriverai. C'est à une bonne heure de marche pour toi, et trois quatre pour moi. Tu auras bien le temps d'inspecter les lieux.

Dés qu'il eut fini sa phrase, il prit sa sacoche et s'en alla d'un pas lent mais sûr vers la prétendue cabane et le cadavre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2185

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Dim 7 Avr - 9:36
J'observais l'étrange rituel magique que préparais avec tant de soin mon ami, adossé contre un arbre, les bras croisés. Celui-ci avait déjà tracé les symboles cabalistiques sur le sol, au centre de l'île Elfique qui avait chuté et s'était alors incliné souplement afin d'amasser dans sa main une petite quantité de terre. Ceci fait, il incanta indistinctement quelques mots dans un Elfique digne d'un enfant de six ans et s'appliqua a disposer certains de ses nombreux talismans gravés que contenaient son sac autour des tracés demeurant au sol. Ce genre de dispositifs étaient réservés au pratiquants des arcanes; or, dans mon clan, ils étaient très peu présents, ou pour ainsi dire inexistants, étant donné que l'unique magie qui nous avait été insufflée par la naissance était celle de la métamorphose... Ma connaissance en ces rituels étranges était nulle et je ne ratais pas une miette d'aucun des faits et gestes d'Hinata. A ce moment, je m'approchai un peu plus de lui, voyant qu'il allait m'adresser la parole.

- Léo ... Je ne sais pas dans quoi nous nous sommes embarqués, mais je ne le sens pas du tout, commença-t-il à s'inquiéter. Pendant mon rituel de traçage, j'aurai besoin que tu montes la garde. Car si jamais on m'interrompt, c'est la fin pour moi... Aussi, j'allais oublié, ça va faire beaucoup de bruits et de couleurs. N'aie pas peur.

J'avais bu les paroles du mage avec attention. Ce dernier s'était assis par terre, appréciant le paysage de ce lieu au charme bucolique, et j'en fis autant. Le charme de cette forêt était resté inchangé après toutes ces années... Les mêmes bosquets, les mêmes fleurs printanières, la même magie... Le sommet des arbres étaient comme transpercés par le soleil déclinant, teintant les feuilles d'une lueur rosée magnifique. Mes yeux Elfiques et avisés, habitués a ce type d'environnement, repéreront aisément n'importe quel intrus, comme je repérais en ce moment les insouciants lapins s'enfouissant dans leurs terriers pour la nuit.

Derrière moi, le cratère s'était teinté d'une lueur bleutée, colorant la brume couleur saphir, mois dense par endroits que par d'autres, le tout formant un halo fantomatique empreint de magie dans cette clairière pittoresque. Soudain, la couleur des flots laissa partiellement sa place a des tons plus chauds et chaleureux, les mais les couleurs dominantes étaient celle de la terre, du feu et de l'eau. C'est comme cela que ma vision novice des choses, mais je n'osai pas demander a Hinata. Celui-ci arborait une face concentrée, penché sur l'écran de fumée sur lequel se dessinait des points tricolores. Il passait sans transition son regard a des centres rouges a des centres bleus, d'autres verts... Je n'y comprenais rien.

Tout à coup, les yeux rouges du mage se voilèrent, et un air de défunt transfigura son visage. La transe. J'en avais déjà entendu parler, et les membres de mon clan qui se changeaient en un animal plus conséquents comme des éléphants passaient quelques secondes par cette étape lors de leur changement de forme. Je savais pertinemment que son état était sans danger et passager, mais je restais pourtant sur les nerfs. Des gouttes perlèrent a son front et l'instant d'après, ses pupilles semblèrent retrouver le chemin de ses globes oculaires. Il tomba a genoux, haletant.

- Léo, on doit se dépêcher. J'ai retrouvé le sorcier, enfin, j'avais retrouvé le sorcier. Il est mort, une dague dans le dos. Il est par là, prend le plus d'affaire que tu peux et va là-bas, il y aura une cabane et le cadavre. Je suis trop fatigué pour le moment et je ne te ferai que te ralentir vu que tu es très rapide. Il faudrait que tu trouves de quoi manger et boire quand j'arriverai. C'est à une bonne heure de marche pour toi, et trois quatre pour moi. Tu auras bien le temps d'inspecter les lieux.

Le jeune homme s’enfonçait a peine sur le sentier que j'avais déjà rassemblé mes quelques possessions et m'étais élancé sous forme féline, le sac attaché par des sangles sur mon dos. Le chemin sinueux fendait les arbres comme je fendais l'air a près de cent kilomètres part heure, sans un regard en arrière. La cabane se profila au bout d'une quinzaine de minutes et j'y arrivai sans être essoufflé; mon endurance m'étonnait moi même, parfois. Je découvris en effet un cadavre au sol, un corps d'une vieillesse avancée, portant une barbe grise sale et fournie. Je ramassai la dague plantée dans sons dos, et examinai son manche en acier. Je m'arrêtais ensuite sur la plaie et le sang qui l'entourait. Quelque chose clochait. Hinata arriva plus tard dans la nuit, et j'avais déjà fait cuire deux lapins que j'avais dégusté a l'intérieur. Je n'avais pas touché au cadavre et a l'instant ou je le vis arriver, je l'entrainai a l'intérieur du cabanon.

- Écoute, je ne suis pas un expert en médecine, mais quelque chose cloche avec ce corps. Il est... Je ne saurais comment décrire cela, mais je ne suis pas sur qu'il est normal. J'ai un mauvais pressentiment... Je connais certains artifices médicaux permettant de simuler une...

Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase qu'un bruit inquiétant retentit au dehors.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2002

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Dim 14 Avr - 0:31

Dés qu'Hinata entendit le bruit étrange dehors, il se plaqua contre l'un des murs de bois moisi et terni en invitant Léo à le rejoindre. Si son compagnon avait vu juste par rapport à la mort simulée, il était dans de beaux draps. Ils n'étaient qu'à quelques mètres du sorcier et ne tiendraient surement que quelques minutes face à sa puissance magique. Le mage devait trouver un plan d'action, et au plus vite. Sa vie et celle du changeling en dépendaient.

- Léo, je pense aussi à présent que c'était une mort simulée pour nous attirer ici, chuchota-Hinata. Si jamais tu as raison, il sera étourdi pendant quelques temps et nous pourrons en profiter pour l'attaquer ...

Il prépara un plan pendant seulement quelques secondes. Touts ses sorts n'étaient pas très puissant tant qu'on ne faisait pas un rituel ou une incantation juste avant et il serait difficile de divertir assez longtemps le sorcier pour terminer le rituel. Mais le jeune homme ne perdait pas espoir, il voyait encore quelque chose qui pourrait occuper le magicien le temps que le rituel soit fait. Il prit sa sacoche dans les bras et en retira une liasse ficelée avec une corde brune et quelques talismans prit dans des sections particulières.

- Tiens, prends ça, dit-il en tendant à Léo les quelques parchemins qu'il avait retiré en gardant bien précieusement la liasse pour lui. Je vais faire simple, je te donne trois talismans pour occuper le sorcier pendant mon incantation. Sur un, tu pourras lire en elfique "invisibilité", je me doute que tu sais à quoi ca correspond, tu pourras l'activer en le collant sur ta peau et en passant deux doigts dessus sans aucune formule et il fonctionnera pendant une dizaine de secondes. L'autre, il fera cette fois écrit "clone" en elfique, colle le encore à ta peau et passe encore tes doigts dessus et deux autres Léo vont apparaître. Ils pourront parler, bouger, esquiver, mais par contre seront immatériels et donc ne pourront rien toucher. L'autre est un flash, lance le en l'air et il s'activera automatiquement et tu pourras fuir quelques temps. Peut-être que tu arriveras à atteindre le sorcier avec tes flèches, mais c'est un magicien à ne pas sous-estimer. J'ai déjà trop parlé, je te laisse. Bonne chance. Aussi, essaye de rester à cinquante mètres de la cabane, sinon, on sera très mal.

Et il passa par la fenêtre qu'il avait aperçu en entrant.

Le mage se mit à courir comme jamais à travers la forêt, évitant les branches et les racines voulant sa chute. Il devait au plus vite préparer le rituel et pour se faire, il fallait des arbres bien placés. Touts les parchemins dans sa liasse étaient reliés par un fin fil magique pour délimiter une zone, ce qui est très pratique dans ce cas-ci. Il retira alors un des parchemins et le colla sur le tronc d'un arbre et poursuivit son chemin en tournant à droite. Il en reposa un une dizaine de mètres plus loin sur un autre arbre et retourna encore à droite. Il continua ce manège durant quelques minutes pour finalement revenir sur son première arbre. Il tomba à genoux, essoufflé comme personne. Cela faisait bien des mois qu'il n'avait plus couru comme ça et cela ne lui avait pas manqué. Il regarda quelques secondes si le lien magique existait toujours entre les différents parchemins sur les troncs et brisa le lien entre sa liasse de talismans et les autres sur les arbres. Il pouvait à présent commencer le rituel.

Le mage posa sa main sur le papier qui lui faisait face et commença à réciter une longue litanie aiguë. Sa voix ne lui appartenait plus, c'était la magie en lui qui chantait. Comme un seul homme, tout les talismans brûlèrent sans produire une once de chaleur, comme si c'était un feu artificiel qui les consommaient et des fins fils bleus s'en échappèrent pour tisser lentement une sorte de pyramide avec comme base chaque emplacement des parchemins. Avant que touts les fils furent placés, Hinata fonça à l'intérieur pour rejoindre Léo. Plus il avançait, plus il sentait ses forces l'abandonner. La pyramide se formait lentement, mais suffisamment vite pour affaiblir rapidement le mage. Quand l'illusionniste arriva à quelque mètres de la cabane, pâle comme la mort, la pyramide était finie. Le dôme anti-magie était fini, le jeune homme se dirigea alors d'un pas lourd vers le sorcier, vidé de pouvoirs magiques.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2185

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Lun 15 Avr - 4:34
Hinata arqua un sourcil a l'instant ou le bruit sourd m'ayant interrompu retentit a l'extérieur, et se plaqua de tout son frêle corps de mage sur la paroi en planches rongées par la moisissure du taudis qui nous cachait. Il semblait dans l'urgence, ayant perdu son impassibilité habituelle, et semblait alors réfléchir a toute vitesse, une certaine inquiétude se lisant sur ses traits pâles. - Léo, je pense aussi à présent que c'était une mort simulée pour nous attirer ici. Si jamais tu as raison, il sera étourdi pendant quelques temps et nous pourrons en profiter pour l'attaquer ... Mon jeune ami chuchotait, de peur que l'ex-défunt ne nous entende, aux dires de ma théorie. Sans attendre, il hissa son sac qui demeurait au sol jusqu'entre ses bras vêtus de noir et délia une liasse de feuillets desséchés en tirant un fil brun vers lui, avant d'extraire quelques autres parchemins d'endroits plus profonds dans sa besace.

- Tiens, prends ça. Je vais faire simple, je te donne trois talismans pour occuper le sorcier pendant mon incantation. Sur un, tu pourras lire en elfique "invisibilité", je me doute que tu sais à quoi ca correspond, tu pourras l'activer en le collant sur ta peau et en passant deux doigts dessus sans aucune formule et il fonctionnera pendant une dizaine de secondes. L'autre, il fera cette fois écrit "clone" en elfique, colle le encore à ta peau et passe encore tes doigts dessus et deux autres Léo vont apparaître. Ils pourront parler, bouger, esquiver, mais par contre seront immatériels et donc ne pourront rien toucher. L'autre est un flash, lance le en l'air et il s'activera automatiquement et tu pourras fuir quelques temps. Peut-être que tu arriveras à atteindre le sorcier avec tes flèches, mais c'est un magicien à ne pas sous-estimer. J'ai déjà trop parlé, je te laisse. Bonne chance. Aussi, essaye de rester à cinquante mètres de la cabane, sinon, on sera très mal. Le mage débita toutes les informations en un temps record, sa voix chevrotant sous la pression du mage qui se réveillait derrière la faible cloison boisée. Il joignit le geste à sa parole en me tendant deux morceaux bruns et défraîchis gravés d'inscriptions visiblement manuscrites, faites par Hinata de surcroît, qui étaient d'un Elfique minable. Sans me laisser l'occasion de me laisser examiner plus longtemps ses "cadeaux", il sauta par la fenêtre, s'enfuyant comme un voleur, me laissant seul avec un belligérant magique sur les bras. C'était a moi de jouer.

Un peu de poudre aux yeux et de coups de théâtre n'ayant jamais fait de mal a personne, je défonçai la vétuste porte rongée par les mites de la vieille bicoque d'un coup de botte près de la serrure, ce qui la fit bondir de ses gonds pour y découvrir a l'extérieur le vieil homme se relevant. Amusons nous, vieil homme! L'adrénaline envahit mes veines. J'avais envie de m'amuser un peu, mais je ne pouvais jouer avec lui trop longtemps; Hinata allait revenir et je devais l'avoir neutralisé avant. Les rôles de proie et de chasseur s'inversaient en ma faveur. La rage bouillonnait dans les iris injectés de sang du vioque que j'eus le loisir d'observer un instant seulement, après quoi je lançai le flash vers les cieux; tout se passa très vite. En moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, je me trouvais déjà dans son dos, et j'avais appliqué le parchemin d'invisibilité sur ma peau. Le mage ne me détectais, et je m'en délectais; l'activation du dernier parchemin généra deux clones félins qui, par la simple force de ma volonté, se mirent a courir autour du vieillard qui tentait naïvement d'attenter a leur vie immatérielle. J'étais tenté de m'asseoir pour admirer ce spectacle pittoresque d'un benêt attaquant deux hologrammes, mais je n'en avais malheureusement pas le temps...

Ma métamorphose fut de courte durée, et je me rendis compte avec effroi a quel point j'éprouvais du plaisir a massacrer ce mage qui lançait des sorts de destruction par les flammes a tout va., et me fis la réflexion que bondir sur un homme ne changeait pas grand chose a bondir sur un lapin. J'arquai mes pattes postérieures, et bondis a la nuque du mage sans le mordre gravement à l'instant ou Hinata arrivait, essoufflé, devant moi. Il s'était écroulé sous mon poids et un dôme étrange s'était formé au dessus de nous, fruit de l'incantation du jeune illusionniste et probablement cause de sa faiblesse. Ses bras se remuaient tandis que ses lèvres goûtaient la terre et il tentait d'une manière pathétique de me heurter le dos avec ses jambes, se débattant tel un enfant.

Voilà! J'ai l'impression que ton sort a été efficace, car c'était plutôt facile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2002

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata) Mar 16 Avr - 8:42

Cet effort physique l'avait vraiment épuisé. Ses cheveux, normalement bien coiffés, étaient remplis de petits mèches formées par le trop plein de sueur, son teint était d'un blanc à rendre jaloux la neige, son visage était baigné dans des larmes de transpiration et son odeur donnait au tout quelque chose de très repoussant. C'était la dure loi du sport. Hinata essaya de s'arranger tant bien que mal et se dirigea vers le sorcier étendu à terre, faible et vulnérable. Il avait du mal à imaginer que ce magicien était tout à l'heure un très grand danger.

- Léo, tu le tiens bien ? lui demanda-t-il. JLe dôme anti-magie va disparaître dans quelques secondes ... Très très beau travail, je tiens à te le dire ...

Le mage s'en alla alors dans la vieille cabane où habitait le sorcier, pour chercher des objets qui pourraient être intéressants ou chers. La vieille maison ne devait surement servir que très peu, car tout était en ordre et bien rangé, mais il y avait beaucoup de saletés et de poussières. Sauf sur la bibliothèque, qui avait l'air bien remplie d'ailleurs. Il y avait principalement des ouvrages qu'Hinata n'avait jamais vu à la bibliothèque de Lotheican et qui avait l'air très intéressant, traitant de plusieurs sujets variés: l'enchantement, la magie noire, la magie élémentaire, mais très rarement sur l'illusion. Ces livres étaient surement rare si aucun exemplaire ne figurait à Lotheican, et Hinata décida de les prendre afin de bien les étudier et par la suite les vendre à la bibliothèque. Il les prit tous dans ses bras et les amena près du sorcier, qui semblait avec changé d'expression à la vue des ces bouquins.

- Bon ... Ecoute-moi bien, dit-il Hinata à l'intention de l'homme à terre, si jamais tu veux garder ces livres, je te conseil de me dire comment me débarrasser de ton sort ... Sinon, on fera un joli feu de camp ...

Le sorcier essayait visiblement de garder son calme et de ne pas paraître faible, au vu de ses membres frêles et tremblotants.

- C'est ... c'est un sort temporaire, il s'arrêtera dans quelques jours tout au plus ... Si vous ne me croyez pas, vous pouvez regarder dans le dernier livre de la pile ... Mais je vous en prie ... Libérez moi et ne faites rien au livre ...

- Oh ... Merci beaucoup, remercia-t-il, mais ... Je trouve ces livres un peu moche, pas toi ?

D'un geste de la main, le mage lança un talisman sur la pile de livres qui s'embrasa sur le coup et tira au sorcier des larmes de tristesse et de rage.

- Pour être dans un état pareil, tu dois les avoir écrit non ... ? Dommage, il n'en reste rien, et maintenant, c'est à ton tour, s'écria le jeune homme en enfonçant la dague de sa botte dans le crâne du magicien.

Dés qu'il fut assuré que le sorcier était bien mort, Hinata dissipa les flammes des livres et les récupéra, intactes.

- J'ai adoré sa tête quand j'ai fait semblant de les brûler, dit-il à Léo dans un sourire méchant. Tu m'excuseras, mais j'ai du travail ... Je te laisse ... Bonne chance Léo ...

Tout en rangeant les livres dans sa sacoche, il s’enfonça au plus profond de la forêt de Green Arrow.

Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

[Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)

MessageSujet: Re: [Terminé] En terre inconnue (PV Hinata)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'ange est descendu sur terre - Myst Ceres [Terminée]
» L'arrivée d'Hinata [Terminé]
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: GreenArrow :: Îles flottantes-