Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Ven 15 Fév - 0:13
Une ambiance bien tranquille régnait dans cette forêt, ne faisant qu'augmenter mon envie de visiter ce lieu bien mystérieux. Ce n'était pas pour rien que j'avais décidé de faire escale dans cet endroit qui paraissait, malgré son apparence plutôt accueillante, avoir été jadis déserté. En effet, de part et d'autre de mon corps frêle se trouvaient une multitude d'installations qui m'étaient inconnue jusqu'à lors. Leviers et balanciers en tout genre peuplaient le paysage que je pouvais observer en ce moment, vestiges d'une époque prospère pour un peuple nain désormais de plus en plus effacé dans les contrées lointaines à Tubalcain. Un soleil d’après-midi éclairait mes pas, guidés par ma soif de connaissance. Si je m’étais rendue ici, ce n’était pas pour flâner simplement ou me reposer, bien que le lieu aurait été parfais pour cela. La raison principale de ma venue était de pouvoir enfin admirer les propriétés plutôt intéressantes des amanites et autres qui faisaient la fierté de ce bois.
Avançant doucement à ma propre vitesse, je profitais de l’éclairage intense pour distinguer les vénéneux. Oserais-je en cueillir quelques-uns pour les poser délicatement dans mon sac ? Il me fallait prendre mon courage à deux mains : je n’avais pas fait tout ce chemin pour, au final, avoir peur de concocter un poison aux vertus hallucinogènes ou mortelles. Je m’arrêtai un instant pour reprendre mon souffle, en me posant sur un petit arbre, dont les branches formaient, au plus proche du sol, une sorte d’« y », et qui semblait destinée à mourir bientôt, rongé par un champignon prenant des allures gigantesques. Ce lieu respirait la magie, de par son atmosphère et j’aurais pu y rester des heures, voir des jours, sans m’en lasser.  

Après avoir rêvassé de longues minutes, je repris finalement ma route. Je ressentais que je devrais manger car j’avais l’habitude de mal supporter la faim. Je préparai alors rapidement un petit feu avec quelques brindilles et posai dessus un bol que j’avais dans la sacoche que je portais sans arrêt en bandoulière. J’y versai un peu d’eau, et y mis également quelques objets de ma cueillette, en prenant bien soin de ne choisir que les champignons comestibles. Du moins, c’est ce qu’il me semblât. Je fis un peu mijoter cela, puis avalai le contenu du récipient. Ce n’était pas très bon, je devais l’avouer, mais si je ne voulais pas souffrir d’horribles douleurs à l’estomac, comme tout homme, il fallait que je mange.

Je me remis debout d’un bon. Une étrange sensation habitait mon corps, une chose que je n’avais jamais ressentie auparavant. Je fis quelques pas puis, je m’arrêtai sur place.  
Je levais alors les yeux vers le ciel en levant la tête. Il y avait un petit oiseau, volant avec grâce et légèreté. Je tendis les deux mains vers lui, tout en continuant de le regarder avec des yeux écarquillés. Il était beau, mais il était, tout comme moi, dans une solitude aussi immense que le ciel lui-même. Pourquoi ne pas lui proposer de me rejoindre. Ne dit-on pas que plus nous sommes de fous, plus nous rions ?

- Si tu pouvais arrêter de bouger comme ça ! Viens plutôt jouer avec moi, je m’ennuie toute seule !

Malgré mes paroles, ce crétin ne semblait pas décidé à m’écouter. Je gesticulai des bras vers cet imbécile dans un mouvement totalement désarticulé, tout en continuant à le fixer.

- Tu es tellement inutile ! Tu es trop loin, monsieur l’oiseau ! lui criais-je.

Qu’avaient les animaux pour ne pas répondre à mes questions ? J’étouffai un rire épris de folie et relâchai la pose plutôt étrange que j’avais empruntée.

- Inutile, inutile, inutile ! Tu es totalement inutile, monsieur l’oiseau crétin ! m’époumonais-je en regardant maintenant le sol les yeux écarquillés.

Je titubai jusqu’à un arbre. Il se lisait sur mon visage, une expression singulière, mais je me sentais étonnement bien. Je ne pouvais m'en rendre compte, mais la folie habitait mes membres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Ven 15 Fév - 2:05
Une ambiance joyeuse régnait dans le bâtiment. Des dizaines de nains de bonne humeur attablés par petits comités sur de basses tables de bois conversaient joyeusement autour d'une choppe de bière naine. Certains jouaient au cartes, d'autres somnolaient appuyés l'un contre l'autre légèrement éméchés, sirotant leur breuvage ambré. C'est cet heureux spectacle typiquement nain que j'observais depuis la fenêtre extérieure de cette auberge quelconque du centre de Tubalcain. J'avais quitté Asunia et ses ruines givrées quelques semaines plus tôt en quête de chaleur. Je n'avais pas été déçu; il régnait dans la ville au mille courtauds une chaleur épaisse et désagréablement polluée prodiguée a la cité entière par la mine ou les habitants se rendaient tous dès le matin. Mais aujourd'hui, en ce jour sacré qui indiquait le repos universel, une ambiance festive courait dans les rues encadrées par ces petits bâtiments trapus et laids.

Tout les regards se tournèrent vers moi à l'instant même ou je m'abaissai pour passer le pas de la basse porte de l'établissement et le silence se fut tel qu'on aurait dit que même les rares oiseaux qui chantaient faiblement dans la lueur matinale s'étaient tus. L'intégralité des clients, accompagnés du tavernier et des quelques serveurs me fixaient d'un air mauvais, certains en se dévissant le cou à la manière des hiboux afin de me dévisager. Je pus apercevoir un jeune enfant nain de la taille d'un daim se cacher discrètement sous la table et m'observer de ses yeux jaunes entre les pieds de son père. Je tentai de ne pas me laisser désarçonner par cet accueil digne d'un western cliché.

- B... Bonjour! Une choppe de bière, s'il vous plaît!

Même regards, même silence. Un ange passa. Aucun courtaud ne s'était avancé a ne produire un quelconque son. Mais tout s'accéléra quand Pyrrhus débarqua par la large cheminée en piaillant bruyamment et avec enthousiasme, noir de suie. Je l'avais convaincu de passer quelques semaines en solitaire, de peut être se trouver une femelle en cette saison des amours, et surtout de ne pas approcher la ville puante. Je pensais qu'il s'était finalement laissé convaincre par mon argumentation gestuelle et pleine consommations afin de le faire coopérer... Mais il m'avait suivi sans que je m'en aperçoive et venait de débarquer dans cet auberge a l'ambiance pour le moins tendue par la cheminée.

Il s'approcha en sautillant vers moi , reversant au passage quelques choppes et chapardant des mets sur les plats éparses qui trônaient sur les tables. Six nains se levèrent, chacun une hache a la main. J'avalai difficilement ma salive et sautai sur le volatile en le talonnant afin de lui faire comprendre mon désir de m'éclipser. C'est donc tout naturellement qu'il s’élança parmi les individus armés et me tracta en remontant par le large conduit destiné a accueillir un feu ouvert.

Je vis passer une petite hache légère lancée par un nain roux a coté de mon oreille. Ce jet infructueux fut accompagné de nombreux jurons qui m'étaient inconnus. Je constatai avec soulagement qu'ils avaient renoncé a me poursuivre et me dirigeai donc vers un endroit qui me semblait plus familier... Une forêt se profilait au loin. À mon apaisement, je parvins vite au bois et, malgré les quelques vétustes installations nanesques, l'air était pur. Je laissai Pyrrhus s'ébattre parmi les champignons et décidai de chasser. Malheureusement, le gibier se faisait rare pour une raison qui m'était inconnue... Ils semblaient fuir une bête folle et sauvage.

La bête en question apparut finalement sous pes yeux ébahis derrière un buisson. Aaku, la jeune mage que j'avais rencontrée des mois plus tôt, gesticulait les bras en l'air, tenant une posture désarticulée et étrange; de plus, elle braillait a tue tête sans crainte que un prédateur ne l'entende. Cela ne lui ressemblait pas. Un petit moineau insouciant volait tranquillement au dessus d'elle.

- Si tu pouvais arrêter de bouger comme ça ! Viens plutôt jouer avec moi, je m’ennuie toute seule Tu es tellement inutile ! Tu es trop loin, monsieur l’oiseau ! Inutile, inutile, inutile ! Tu es totalement inutile, monsieur l’oiseau crétin !

Alors qu'elle piétinait sur place en regardant le sol de ses grands yeux rouges dont les pupilles étaient dilatés, je décidai d'aller la voir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Ven 15 Fév - 3:42
Des bruits de pas attirèrent mon attention vers celui qui les produisait, m’arrêtant subitement de rire aux éclats. Je tournai la tête d'un coup sec vers lui tout en faisant craquer bruyamment ma nuque et, brandissant un sourire jusqu’aux oreilles, j’approchai le jeune elfe aux cheveux presque blancs en titubant quelque peu. Puis, l’observant des pieds à la tête, je produis un rictus nerveux qui aurait pu glacer le sang de plus d’un : je le reconnaissais. Comment l’oublier ? Je devais bien avouer que le jeune homme debout devant moi ne m’était vraiment pas inconnu. Je dévisageai une dernière fois le changeling dont les yeux émeraude me captivaient encore plus à chaque fois et plongeai finalement mon regard couleur sang déstabilisant dans le sien, approchant mon visage presque contre lui d’un air interrogateur.

- C’est toi, Léo ? murmurais-je tout bas.

Voyant qu’il s’agissait bien du gros chat que j’avais croisé précédemment, je reculai d’un geste brusque. J’étais contente d’être tombée sur lui plutôt que sur un autre ! Prise d’un enthousiasme soudain, je me mis alors à sautiller sur place comme une enfant devant un jouet quand une idée traversa mon esprit.

- C’est drôle, j’aurais préféré te voir sous ton autre forme ! Tu sais, j’aimerais beaucoup monter sur un gros chat ! Ça doit être si… drôle ! Tu me laisserais essayer ? C’est mon rêve !

Je m’arrêtai un instant dans mes paroles et, prenant un air plus neutre, un long soupir sortit lentement de ma gorge. Etais-je si désespérée ? Ce n’était pas si amusant, ça !

- C’est vrai, j’allais oublier ! Ça ne peut pas être mon rêve: je n’ai pas de rêve ! Décidément, c’est à croire que je suis aussi inutile que Monsieur l’oiseau !

A chacun de mes pas, je manquais de m’écrouler. Mais même si physiquement, j’étais fatiguée, je ne ressentais aucunement cet obstacle. Je me sentais forte, et à la fois, faible comme un moineau. J’entrais dans ma propre psychose. M’appuyant, m’écroulant presque contre un arbre, je me mis à me taper la tête contre le tronc de mouvements réguliers, si bien qu’un peu de sang s’échappa de mon front, par une plaie si bêtement créée. J’éclatai de rire. Ma voix vibrait de démence. Devenais-je juste un peu trop mégalomane ? Peu m’importait !

- Inutile, inutile, inutile ! Aaku, tu es si inutile ! criais-je le sourire aux lèvres. A quoi sers-tu donc, Aaku ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Ven 15 Fév - 5:47
Je m'approchai d'Aaku qui s'arrêta subitement dans son rire dément pour me regarder en tordant son cou avec un craquement. Un sourire inquiétant sur les lèvres, elle s'approchait maladroitement de moi. Cette démarche incertaine ne faisait que me rappeler un blanc pantin démoniaque et désarticulé. Un rictus effrayant passa sur son visage et elle plongea ses yeux dilatés et sanglants dans les miens. Toute la forêt s'était tue pour l'écouter et elle murmura faiblement: - C'est toi, Léo?

Soudain, tout son corps se jeta en arrière et elle se mit a sautiller sur place d'un air joyeux.
- C’est drôle, j’aurais préféré te voir sous ton autre forme ! Tu sais, j’aimerais beaucoup monter sur un gros chat ! Ça doit être si… drôle ! Tu me laisserais essayer ? C’est mon rêve !

Elle se tut in instant et son expression joyeuse se métamorphosa d'un coup en une morosité apparente. Elle inclina la tête sur le côté, laissa redescendre ses épaules, et dit après un long soupir:

- C’est vrai, j’allais oublier ! Ça ne peut pas être mon rêve: je n’ai pas de rêve ! Décidément, c’est à croire que je suis aussi inutile que Monsieur l’oiseau !

Elle se déplaçait lentement, d'une manière très étrange; on aurait dit que chacun de ses membres avaient leur volonté propre. Elle s’affaissa lourdement sur un vieil et épais arbre aux multiples branches et avant que je ne puisse réagir, se tapa plusieurs fois la tête sur le tronc usé. Son rire dément résonna dans la forêt d'habitude si calme et l'instant d'après, Aaku s'écria:

-Inutile, inutile, inutile ! Aaku, tu es si inutile ! A quoi sers-tu donc, Aaku ?

Je devais intervenir. Je la pris dans mes bras pour l'éloigner de l'arbre de gré ou de force, mais elle s'était assommée. Du sang coulait d'une plaie à la tête qui colorait ses cheveux si pâles d'une teinte écarlate. Je commençai par lui confectionner une sorte de pansement pour sa blessure au crâne grâce au contenu de ma trousse de secours que j'avais complété avec les maigres et peu fournies pharmacies que j'avais pu trouver a Tubalcain. Ce ne fut pas facile; elle était régulièrement parcourue de spasmes violents qui empêchaient parfois tout soin; en outre, elle suait a grosses gouttes. Mais alors que j'étais finalement parvenu a couvrir de tissu sa coupure qui saignait encore, elle marmonna des mots très distincts mais qui pourtant venaient d'une langue qui m'étaient inconnus.

L'eau du lac a quelques mètres de nous se gela instantanément selon la volonté manifeste d'Aaku qui avait lancé un sort dans sa transe provoquée par le fait qu'elle se soit assommée. Je m'empressai alors de lier ses poignets et ses pieds par une liane solide; en effet, peut être était elle sous l'emprise d'un sortilège.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Ven 15 Fév - 7:09
Ma vue se brouilla soudain. Je n’arrivais vraiment pas à comprendre ce qui m’arrivait et je ne pouvais pas lutter. Comme si je tombais dans les pommes. Mais pourquoi en ce moment ? Je me sentais très bien !

Lorsque je repris conscience, tout ce que je vis fut du blanc. Un endroit entièrement blanc. A part une seule chose qui troublait cette atmosphère pourtant si tranquille. Était-ce un lapin sur ce sol entièrement dénué d’herbe, ou même de terre ? Un lapin blanc, évidement, et avec des yeux rouges, rouge rubis, comme les miens. Il était beau, ce lapin. Et je me sentais seule, par ici.
J’approchai le petit être fragile et le pris dans mes bras. Il était doux, si doux. Je le caressai soigneusement, ayant bien conscience que le moindre faux-geste apeurerait l’animal. Il paraissait si minuscule dans cet endroit sans réelle limite, comme infini. Mais sans aucune raison apparente, le petit rongeur se mit à paniquer et, gesticulant dans tous les sens, je fus contrainte de de le lâcher contre mon gré.
Il se mit alors à courir pour s’arrêter à peine quelques mètres plus loin et de se tourner vers moi au moment où un grondement sourd retentit sans que je n’y trouve de réelle cause. Mais je n’eus pas le temps de me rendre compte que le lapin, jadis minuscule, grandissait, grandissait… De manière plutôt inquiétante, d’ailleurs. Pour finir, il ne ressemblait même plus à un lapin, mais plus à un monstre. Un monstre horrible, avec des canines immenses, ensanglantée, même. La peur paralysait mes membres : je ne me rendais pas compte de ce qui m’arrivait.
Saisissant mon courage à deux mains, je prononçai alors une incantation assez courte. Ma voix tremblait de peur et de désillusion. Congelant entièrement l’animal, je me sentis sauvée. Mais cela ne servit à rien car, à peine quelques secondes plus tard, il réussit à casser, d’un seul geste, toute la couche de givre que j’avais créée.

Poussant un cri suraigu, me réveillant alors en sueur, je compris rapidement que ce que je venais de vivre n’étais qu’un rêve. Ce genre de choses n’arrivait décidément qu’à moi. Mais quand j’essayai de me relever, je constatai soudain que mes poignets et que mes chevilles étaient liés. Il m’était impossible de les détacher, la liane servant de liens étant bien trop solides pour que je ne réussisse à les arracher. Je ne comprenais pas pourquoi, mais je souffrais d’une étrange douleur à la tête, ayant causé, je l’imaginais, cette période d’inconscience. Tout me paraissait flou dans ma mémoire, et il m’était impossible de savoir ce que j’avais fait avant de sombrer dans ce songe.
Relevant ensuite la tête, je reconnu de suite mon ancien compagnon de voyage, penché au-dessus de moi.

- Léo… C’est vraiment toi ? J’ai mal à la tête…murmurais-je, encore à moitié dans les vappes en me frottant maladroitement le front.

De suite, l’horreur m’envahit. J’écarquillai grand mes yeux quand j’imaginai un scénario plutôt décourageant pour moi, mais qui collait, hélas, parfaitement avec ce dont je me rappelais. Si c’était lui qui m’avait frappée puis ligotée, cela expliquerait pourquoi je m’étais retrouvée ainsi après avoir pu vivre ce rêve. J’avais peur. Je commençais à croire que tout le monde m’en voulait. Pourquoi tous me trahissaient ? J’avais vraiment envie de pleurer.

- C’est toi qui m’as fait ça ? Pourquoi, que me voudrais-tu, toi que je considérais comme mon ami ? Si c’est le contenu de mon sac que tu veux, détache-moi de suite et je te le donnerai ! dis-je d’une voix suppliante, tout en fermant les yeux et en me recroquevillant sur moi-même d’un air craintif face à celui que je considérai sur le moment comme mon prétendu agresseur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Ven 15 Fév - 9:02
Le cri d'Aaku fit me redresser en sursaut. Je devais m'être assoupi, car mes cheveux étaient tout froissés et je ne me souvenais pas de mes actoins les 10 minutes précédentes. La jeune et frêle mage s'était réveillée en sursaut et en sueur et se débattait maintenant pour se défaire de ses liens. Je n'étais pas sûr que son état soit redevenu celui de jadis; je contournai donc le feu mourant pour m'approcher d'elle.

- Léo… C’est vraiment toi ? J’ai mal à la tête…

Je lui souris. Mais elle n'avait pas l'air d'humeur a sourire; mon amie s'était mise a se débattre, manquant de pleurer, et avait écarquillé ses grands yeux rouges. Au moins, elle semblait avoir retrouvé son état normal. En revanche, je n'avais pas pensé au fait qu'elle pourrait m'inculper de sa blessure crânienne et de ses poings liés. C'était plutôt embarrassant...

- C’est toi qui m’as fait ça ? Pourquoi, que me voudrais-tu, toi que je considérais comme mon ami ? Si c’est le contenu de mon sac que tu veux, détache-moi de suite et je te le donnerai !

La jeune fille s'était recroquevillée sur elle même en pleurant, les bras autour de la tête.

- Allons, garde ton calme... Je ne vois pas pourquoi je t'aurais agressée. En réalité, après un petit... incident a Tubalcain, je suis venu dans les bois au champignons pour fui... Euh, pour me ressourcer, et je t'ai rencontrée en train de... Euh... Comment dire... De parler à... un oiseau. En gesticulant beaucoup et de manière désarticulée; tu t'es énervée dessus, puis quand je suis venu voir ce qui t'arrivait, tu m'as salué et tu m'as dit que tu aimerais faire un tour sur mon dos en forme féline. Enfin, tu t'es senti inutile et tu t'es frappée la tête contre un arbre. Tu t'es assommée avant que je n'aie pu intervenir. Et je t'ai attachée car je pensais que tu pouvais être possédée car en plus d'être prise de spasmes, tu as gelé le lac pendant ton sommeil... Quoi qu'il en soi,t j'ai un peu cuisiné comme je m'ennuyais. Tu as faim?

Aaku avait cessé de pleurer et avait bu mes paroles avec attention. Je m'empressai alors de la défaire de ses liens sylvestres. Elle semblait assez surprise par mon récit, mais accepta la viande que j'avais chassée, cuite et assaisonnée de diverses épices de ma besaces pendant son sommeil et mangea avec appétit. C'est alors que Pyrrhus, qui revenait d'une quelconque promenade, atterrit a coté du petit brasier. Il reconnut alors la jeune femme et vint se blottir contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Sam 16 Fév - 0:08
Le jeune homme rougit soudain. De toute évidence, cela ne semblait pas être de sa faute.

- Allons, garde ton calme... Je ne vois pas pourquoi je t'aurais agressée.

Je devais avouer que, de ma position plutôt peu confortable, j’avais pas mal de mal à imaginer Léo faire cela. Je le considérais comme mon ami. Voir même comme mon meilleur ami. A vrai dire, il avait été le seul à connaître mon passé et à ne pas m’avoir fait plus culpabiliser que ce que je ne le faisais déjà. C’était à me demander pourquoi cette idée avait même effleuré mon esprit. Mais cela ne pouvait que, malgré tout, me faire me poser des questions sur ce qui s’était réellement passé avant que je ne fasse ce rêve, mais, surtout, sur la cause du coup que j’avais ressu plus tôt, sur le front.

- En réalité, après un petit... incident à Tubalcain, je suis venu dans les bois aux champignons pour fui... Euh, pour me ressourcer, et je t'ai rencontrée en train de... Euh... Comment dire... De parler à... un oiseau, en gesticulant beaucoup et de manière désarticulée. Tu t'es énervée dessus, puis quand je suis venu voir ce qui t'arrivait, tu m'as salué et tu m'as dit que tu aimerais faire un tour sur mon dos en forme féline. Enfin, tu t'es senti inutile et tu t'es frappée la tête contre un arbre. Tu t'es assommée avant que je n'aie pu intervenir. Et je t'ai attachée car je pensais que tu pouvais être possédée car en plus d'être prise de spasmes, tu as gelé le lac pendant ton sommeil...

La suite de son récit fut rapide et j’eus du mal à tout suivre. Ces agissements me paraissaient totalement invraisemblables. Pourquoi me serais-je mise à parler à un oiseau ? Puis, je n’étais pas vraiment du genre à m’assommer toute seule. Malgré que Léo ait été mon confident, j’avais quand même du mal à croire ses paroles.

- Quoi qu'il en soit, j'ai un peu cuisiné comme je m'ennuyais. Tu as faim?

Je ne fis qu’un léger mouvement de tête en signe d’acquiescement. Lorsque le jeune homme me libéra de mes entraves, je regardai mes poignets, légèrement rougis par la force avec laquelle il les avait serrés. Comme je n’avais pas envie de le rendre plus mal à l’aise qu’il ne l’était, je n’insistai pas plus sur ce détail. Néanmoins, lorsque je saisis la nourriture qu’il m’avait préparée, je constatai que la douleur était bien présente et, mangeant dans un silence à toute épreuve, je commençai à réfléchir à ce qui avait bien pu se passer pour que je me retrouve dans un tel état. Après tout, comment aurais-je bien pu être possédée ? Etant une mage, il aurait été logique que je ressente la puissante énergie qu’aurait dégagée un démon ou une créature. Tout me semblait vraiment inconcevable.

Me sortant de mes pensées, un oiseau à la taille impressionnante se posa près du petit brasier. Il ne me fut pas difficile de le reconnaître de par ses magnifiques ailes vermeilles et ses yeux si vifs. Cela faisait si longtemps que je ne l’avais plus vu. Il vint rapidement se blottir contre moi.

- Pyrrhus, c’est toi ?

Je le serrais contre moi, avant de m’adresser à Léo un sourire au lèvre.

- Alors il te suit encore ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Lun 18 Fév - 9:41
Aaku mangeait et mâchait machinalement les aliments, ses yeux couleur sang perdus dans les flammes rougeoyantes du feu qui ne faisaient qu'accentuer son regard écarlate. Elle semblait pensive; pour ma part, j'avais fini de manger depuis un certain temps déjà et je sirotais un thé Elfique qui me rappelait ma forêt natale dans un de mes éternels bols de céramique. Je réfléchissais, moi aussi. Comment est ce que cette jeune mage, assez puissante, aurait pu se laisser ensorceler? En outre, seul un pratiquant expérimenté des arcanes aurait pu posséder un de ses confrères. Or, que viendrait faire un tel individu ici, et dans quel but?

Mais soudain, un bruissement d'ailes retentit. Pyrrhus était revenu de sa promenade nocturne et s'était approché de Aaku. - Pyrrhus, c’est toi ?

Elle semblait vraiment heureuse de revoir le volatile que nous avions secouru jadis, lors d'une aventure sur l'île pirate de Kynthnos. Lorsque la jeune albinos s'était enfuie, il n'avait plus foyer ou aller et avait décidé de m'accompagner.

- Alors il te suit encore ?

- Oui, en fait, il m'a accompagné partout depuis... De la plage ensoleillée au ruines glacés.Mis a part le fait qu'il mange comme trois hommes, c'est un compagnon affectueux et très agréable. Au fait, j'y repensais il y a un instant... tu n'as aucun souvenir de tes actes avant que je t'aie attachée? N'aurais tu pas ingéré des champignons douteux poussée par ton estomac gargouillant?

Mais la respiration de la jeune fille m'indiqua qu'elle était couchée depuis peu, à coté de l'oiseau. En effet, le soleil avait déjà décliné il y a voilà presque une heure; la journée avait du être épuisante. Mais comme depuis presque le début de mon périple, le sommeil ne venait pas. Mes runes brillaient faiblement dans la pénombre générée par le feu tandis que je m'affairais a faire l'inventaire de mon sac et le ranger. Des dizaines de sacs de thé, des herbes médicinales Elfiques, des épices, des bols... Rien de très intéressant. Je partis faire une marche en forêt.

Tout autour de moi était silencieux. Seul un ululement de chouette ou les pas d'un lapin insomniaque se faisait parfois entendre sur le sol dur de la forêt au champignons. Les instalations naines semblaient dormir dans un éternel sommeil, entourées d'une couche de mystère, tout comme les immenses champignons de la taille d'un demi mètre a peu près qui trônaient parmi les mauvaises herbes dans la terre. Je cueillis une de ces moisissures et l'examinai. Pour bien faire, je devrais rassembler une espèce de chaque existant dans cette forêt et les apporter a Aaku pour qu'elle tente d'identifier la source potentielle de son indigestion. Heureusement, j'avais toute la nuit pour m'amuser.

L'aube pointait alors que je récoltais une dernière espèce parmi la trentaine de ces organismes unicellulaires que j'avais tous étalés près du lit de la jeune fille. Leur variété et leur taille étaient incroyable, tout comme leur poids. L'un d'entre eux devait peser dans les dix kilogrammes. Tous de couleurs différentes, il y en avait des bruns principalement, mais aussi des rouges, des jaunes, des oranges... Je ne connaissais que quelques un parmi eux; ils étaient seulement une petite demi douzaine de comestibles qui poussaient a GreenArrow.

Je m'assis alors en rond au milieu de mon cercle de champignons, comme pour éloigner les jeteurs de sorts, et attendis le jour ainsi que le réveil d'Aaku.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Mar 19 Fév - 9:25
- Oui, en fait, il m'a accompagné partout depuis...

Ces mots furent les seuls que j’eus réellement le temps d’entendre de la bouche de mon ami changeling. Je ne savais pas si cela tenait plus de l’endormissement ou de l’évanouissement, mais ce qui était sûr, c’était que cela c’était abattu sur moi sans que je ne puisse vraiment réagir. Peut-être le coussin qui s’était créé des plumes écarlates si douces de Pyrrhus n’avait que favorisé ce sommeil un peu précaire, la nuit n'étant pas encore tombée sur la forêt. Mes yeux s’étaient refermé sur le monde sans que je ne puisse rien y faire, me plongeant dans une obscurité, si totale était-elle, malgré tout, d’un naturel si rassurant.

Et, allant à l'encontre de toutes les réflexions qui m’avaient tourmentée, ma nuit fut relativement paisible. J’aurais eu pas mal de mal à la prédire car d’un certain côté, il aurait eu plus de logique que d’horribles songes me hantent, après cette ignorance qui m’avait guettée depuis mon réveil où je m’étais retrouvée, bras et jambes liés, incapable de me souvenir de mes actes passés, pour une raison encore incompréhensible.

Lorsque je me réveillai, la première chose qui me frappa fut certainement le fait que le soleil me parut déjà haut placé dans un ciel azur. Ma surprise fut de taille, contredisant mes habitudes de me lever à l'aube. Je dus bien me frotter les paupières, avant de vraiment pouvoir les ouvrir entièrement, la différence de lumière m'éblouissant à en plisser mes yeux vermeils aux pupilles encore dilatées par mon sommeil profond. Aussi loin que je pouvais me rappeler, je n'avais pas le souvenir de m'être assoupie aussi longtemps, même durant mon enfance.

J’espérai que Léo n'avait pas du m'attendre trop de temps, mais sa position assise qu'il avait l'air d'avoir tenu un certain moment me fit malgré tout me convaincre du contraire. Ce qui m'étonna le plus fut probablement le nombre insensé de champignons de couleurs et de tailles différentes étalés au tour de lui.

- Bonjour, souhaitais-je à mon compagnon de voyage d'une voix encore mal réveillée. Je me pose juste une question : saurais-tu ce que font tous ces champignons ici ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Mer 20 Fév - 4:33
Je m'étais assis au centre de mon cercle de champignons fraîchement ramassés la nuit dernière il y a quelques temps déjà quand Aaku s'était enfin éveillée. Mes bras tenaient mes genoux et je me balançais nerveusement d'avant en arrière. Est-ce que ma récolte serrait suffisante? J'allais bientôt en avoir le verdict car la jeune albinos s'était maintenant étirée te tout son long en observant d'un air surpris le fruit de mon pénible labeur. Ses yeux couleur sang qui étaient encore légèrement bouffis par le sommeil se posèrent sur moi qui la regardait également, puis sur les végétaux qui m'entouraient. Elle s’adressa alors a moi: - Bonjour. Je me pose juste une question : saurais-tu ce que font tous ces champignons ici ?

Je pris un instant avant de répondre car pour moi, la réponse était évidente; mais je remarquai que elle n'avait probablement pas fait un raisonnement identique au mien. Je répondis donc: - Bonjour! Eh bien, comme je ne dors plus et que je me suis dit que ton comportement bizarre aurrait pu être lié a un champignon hallucinogène ou autre, cette nuit, j'ai récolté un par espèce; je me suis dit que si tu vois un champignon que tu as ingéré tu t'en souviendrais.Et, dans le pire des cas, tu pourras toujours en faire des poisons... Non?

La jeune fille acquiesça silencieusement, l'air pensive, et s'approcha de ma récolte. -Tiens, pendant que tu examine tout cela, je vais cuisiner je pense. J'ai repéré certains des champignons qui sont comestibles et qui poussaient chez moi; je vais les prendre pour les mettre dans un plat! A tout à l'heure! Je la laissai tenter de reconstituer ses actes tel un lendemain de cuite, me métamorphosai et partis chasser. Le soleil étai haut dans le ciel et malgré la saison, il régnait une agréable chaleur qui avait sorti les inconscients lapins de leur léthargique sommeil. J'en attrapai 3, au risque d'avoir un surplus que j'aurais salé. De retour au campement, Aaku était toujours plongée dans ses réflexions; mais cela ne me surprit pas, je n'avais pas été très long. J'allumai un feu avec mon matériel, jetai un lapin a Pyrrhus et dépiautai les autres. je les embrochai au dessus du brasier, coupai les champignons et les cuit dans une sorte d'ustensile de cuisine a tout faire: casserole, poêle... Tandis que les bonnes odeurs d'épice et de lapin inondaient mes narines, je me tournai vers la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Jeu 21 Fév - 8:50
- Bonjour ! Eh bien, comme je ne dors plus et que je me suis dit que ton comportement bizarre aurait pu être lié à un champignon hallucinogène ou autre, cette nuit, j'ai récolté un par espèce ; je me suis dit que si tu vois un champignon que tu as ingéré tu t'en souviendrais. Et, dans le pire des cas, tu pourras toujours en faire des poisons... Non ?

La voix de Léo résonnait dans ma tête d’une manière fort désagréable, causée par mon encore légère somnolence. J’acquiesçai quand même au final d’un léger signe de tête. Mais il y avait bien là quelque chose qui me chiffonnait, assise en tailleur au milieu de tous ses champignons.

- Tiens, pendant que tu examines tout cela, je vais cuisiner, je pense. J'ai repéré certains des champignons qui sont comestibles et qui poussaient chez moi ; je vais les prendre pour les mettre dans un plat ! A tout à l'heure ! s’exclama le changeling.

- A toute à l’heure, balbutiais-je d’une manière à peine perceptible.

Je le regardai quand même s’éloigner à toute vitesse, voyant sa forme féline filer au loin entre les arbres. Repenser à mon passé me rendait si mélancolique, auprès de mes peu nombreux compagnons de voyage. Avoir partagé d’aussi forts moments avec eux me faisait chaud au cœur. Était-ce cela, avoir des amis ? Si oui, je comprenais enfin pourquoi l’amitié était si convoitée par tous. J’avais hélas aussi pu témoigner du mal que causait une trahison. Mais je préférais repenser aux bons souvenirs, même si peu nombreux, me rendant alors malgré tout légèrement nostalgique.

J’étais énormément reconnaissante envers Léo. Combien de temps cela avait-il bien pu lui prendre de faire une cueillette aussi abondante ? Mais un détail m’avait tant troublée à propos des champignons que l’elfe m’avait montrés. A l’encontre du fait que je les ai certes déjà tous croisé dans cette forêt au moins une fois, je n’y retrouvais pas ceux que j’avais ingéré avant de sombrer dans la folie dans une période plutôt courte. Tout me paraissait vraiment insensé. Léo aurait-il oublié certaines espèces ? Ou alors aurait-il déjà écartés tous ceux qu’il croyait, sans aucun doute, comestibles. Peut-être était-ce juste cela ? Dans tous les cas, il y avait clairement quelque chose qui clochait par ici.

Je ne fis que peu attention au changeling lorsque ce dernier revint à notre petit campement de fortune. Mais, les odeurs si appétissantes qui flottaient dans l’air à cet instant précis me firent quand même me sortir de mes réflexions, me rappelant, assez brutalement, la faim qui me taraudait violemment. Mon ventre, produisant un gargouillis quelque peu embarrassant, ne faisait qu’amplifier ce sentiment désagréable qui m’avait jadis poussée à me tromper dans mon choix de nourriture.
J’écarquillai mes yeux brillants d’un éclat rubescent. Le frisson qui me parcourut à cet instant me pétrifia.

- Ne touche pas plus à ce qui se trouve dans cette poêle ! m’écriai-je. Je sais parfaitement quel champignon j’ai mangé !

Reprenant mon souffle quelque secondes, je retirai l’ustensile des mains de l’elfe, pour verser son contenu sur la terre humide de ce bois.

- Ce qui les rend si dangereux est leur ressemblance troublante avec d’autres champignons non-vénéneux. Nous aurions pu en mourir si nous avions mangé ce que tu nous préparais en ce moment même, annonçais je d’une voix troublée en fixant ce qui restait de notre supposé repas sur le sol meuble.
C’est réglé, maintenant ! Mais je crois que nous devrons nous contenter de la viande que tu as chassée, ajoutais-je en me grattant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Sam 23 Fév - 1:50
Les champignons cuisaient avec une délicieuse odeur dans la poêle, et ils se teintaient d'une appétissante couleur. Rien ne laissait penser qu'Aaku, flairant le fumet sylvestre cuisant, allait se précipiter sur mon ustensile en le vidant dans l'herbe humide. Elle me prit les plats des mains, les yeux écarquillés, comme essoufflée. Elle me dit alors:

- Ne touche pas plus à ce qui se trouve dans cette poêle ! m’écriai-je. Je sais parfaitement quel champignon j’ai mangé ! Ce qui les rend si dangereux est leur ressemblance troublante avec d’autres champignons non-vénéneux. Nous aurions pu en mourir si nous avions mangé ce que tu nous préparais en ce moment même... C’est réglé, maintenant ! Mais je crois que nous devrons nous contenter de la viande que tu as chassée.

- Ah... Bien, merci de m'avoir prévenu, je suppose... Je pensais que tu n'avais plus aucun souvenir proche des quelques instants avant ta chute dans la folie...

Je dépeçai donc les lapins cuits et tendis une assiette emplie a mon amie. Un peu dépité et piteux d'avoir failli nous plonger dans un tel état, je mangeai en silence. La journée était très agréable; un grand soleil brillait dans le ciel, dardant avec une force tranquille mon visage. J'étais allongé dans l'herbe frémissante, Pyrrhus dévorant les restes de mon repas juste a côté de moi. Une légère brise soufflait, faisant frémir les arbres. Je plaçai mes mains derrière ma nuque. Je repensais a tout mes amis, disséminés au quatre coins du monde... Kacao, Hinata, Elwë,... Je me demandais si je rentrerais un jour chez moi. Que dirai mon Grand-père? Et ma petite soeur? Elle devait déjà avoir 11 ans, maintenant... Si j'oubliais les immondes installations vétustes et naines qui étaient disséminés au hasard dans ces merveilleux bois, j'aurais pu me croire a GreenArrow.

- Mais dis moi, grâce a ta maîtrise de l'eau et de la glace, tu ne peux pas confectionner des poisons? Cela serait utile, tu ne penses pas? Il doit y avoir de nombreux champignons qui pourraient convenir...

Des décoctions de ce type m'auraient étés des plus utiles dans maintes situations... Surtout un poison soporifique, par exemple. Ou encore un produit hallucinogène a base de ces champignons afin de capturer une cible ou un animal récidiviste. Mais Aaku était plutôt pacifiste, et je doutais que sa réponse se termine par l'affirmative. Je me redressai néanmoins et me tournai vers la jeune mage qui me regardait.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Jeu 28 Fév - 9:17
- Ah... Bien, merci de m'avoir prévenu, je suppose... Je pensais que tu n'avais plus aucun souvenir proche des quelques instants avant ta chute dans la folie...

Ces paroles de mon compagnon de voyage étaient susceptibles de me plonger dans le doute. En effet, ma remarque m’était arrivée comme un flash, sans que je n’aie réellement pu réfléchir avant de ne m’en rendre compte. Si je m’étais trompée, il aurait été totalement insensé de verser ainsi ce qui allait nous servir de repas sur le sol. Je me sentais si faible lorsque la faim me tiraillait que je n’aurais jamais laissé se perdre ainsi autant de nourriture, désormais destinée à servir de repas aux petits oiseaux et animaux qui peuplaient cet endroit intensément paisible. Le vent léger faisait en effet virevolter mes cheveux fins d’un rythme calme et régulier avec lui, comme emportés avec douceur par ce souffle naturel et pourtant si mystérieux.

- Tu as peut-être raison et pardonne m’en, mes propos ne sont probablement pas si crédibles… murmurais-je d'une voix bilieuse, en fixant l’assiette aux aspects quelque peu vides.

Le repas se fit dans un silence plutôt troublant à mon goût. Il n’était pas habituel pour nous deux de ne rien se dire comme cela. Je n’aimais pas ce genre de situation qui me rendait mal à l’aise. De plus, la moindre minute de vide et mon cerveaux se mettait à penser dans tous les sens sans que je ne puisse contrôler cela. Devais-je le considérer comme un atout, ou comme une faiblesse ? Mon esprit divaguait, ne me laissant plus rien faire de mon conscient. Trier les bonnes informations, lorsqu’il y en a tellement qui s’entremêlent, ce n’est pas l’une des tâches les plus faciles pour moi. Dans ce pêle-mêle se retrouvait tous ce que j’avais appris, m’inondant alors d’idées, pour la plupart, entièrement futiles en ce moment précis.

- Mais dis-moi, grâce à ta maîtrise de l'eau et de la glace, tu ne peux pas confectionner des poisons ? Cela serait utile, tu ne penses pas ? Il doit y avoir de nombreux champignons qui pourraient convenir...

Une voix, enfin, venait de rompre cette ambiance un peu amère à mon goût. Le jeune homme me pardonnais-t-il ? Je supposai, sans trop me poser de questions, que oui, vu le changement de sujet qu’il venait de faire. Cela me prouvait au moins qu’il souhaitait garder le contact avec moi un minimum. Mais le blanc que je créais en me parlant à moi-même pour me rassurer n’était pas vraiment indispensable. Je paniquai à l’idée de devoir lui formuler une réponse.

- … P… Pourquoi pas ! m’écriai-je presque, en me grattant le sommet du crâne, souriant maladroitement. J’ai déjà fait une petite cueillette avant de…

Ma voix s’était arrêtée nette sans que je n’aie pu la contrôler. Ce genre de situation mémorable n’arrivait-il décidément qu’à moi ?

- … Avant de subir… cet accident, je vais dire… murmurais-je finalement d’un timbre de voix toutefois dénué de réelle détermination. Ma gorge se serrait.
Il est vrai qu’il faudrait que je me prépare un peu plus à une éventuelle menace. Je dois dire que j’ai trop souvent la mauvaise habitude de ne pas imaginer de scénarios défaitiste en dehors du contexte. Si je veux gagner, je vais devoir le jouer au long terme, suggérai-je, songeuse.

Je saisis mon sac de tissus, jadis beige, qui commençait à se découdre par endroits, usé du poids du savoir entreposé dans sa poche. Les livres que j’emportais partout avec moi m’étaient-t-ils vraiment tous indispensables ? Il me serait mieux que j’y songe en d’autres situations. Le moment était un peu mal choisi pour repenser à l’organisation pratique des seuls biens que je possédais.
Je sortis quelques champignons dont je connaissais les vertus et me tournai vers l’elfe en souriant jusqu’aux oreilles. Je n’arrivais pas si bien que ça à me décider lequel finirait le premier en potion en tout genre.

- Lequel préférerais-tu que je transforme en poison ? ironisai-je, un sourire arborant fièrement mon visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Ven 1 Mar - 10:44
- Tu as peut-être raison et pardonne m’en, mes propos ne sont probablement pas si crédibles…

La jeune femme, dans son éternel habit blanc, si contrasté avec ses yeux écarlates, mangeait en silence assise en tailleur. Aucun de nous ne pipait mot; un calme inhabituel, presque inquiétant avait pris place dans notre petit trio hétéroclite qui dévorait des lapins de la forêt au champignons de Tubalcain. Aaku avait un air particulièrement perdu, encore d'avantage que à l'accoutumée. Ses iris divaguaient dans le néant, et je me demandais dans quelles méandres tortueuses son esprit s'égarait.

- Mais dis-moi, grâce à ta maîtrise de l'eau et de la glace, tu ne peux pas confectionner des poisons ? Cela serait utile, tu ne penses pas ? Il doit y avoir de nombreux champignons qui pourraient convenir...


… P… Pourquoi pas ! J’ai déjà fait une petite cueillette avant de… Mon amie demeurait encore plus étrange que d'habitude... Elle avait presque crié, puis sa voix avait stoppé brusquement. … Avant de subir… cet accident, je vais dire… Il est vrai qu’il faudrait que je me prépare un peu plus à une éventuelle menace. Je dois dire que j’ai trop souvent la mauvaise habitude de ne pas imaginer de scénarios défaitiste en dehors du contexte. Si je veux gagner, je vais devoir le jouer au long terme...

La jeune pratiquante des arcanes fouilla dans son sac. Je ne l'avais jamais relevé auparavant, mais il avait bruni méchamment depuis notre dernière rencontre. Elle dénicha donc quelques champignons de tailles et formes diverses. Un sourire que j'aurais pu identifier de sadique si je ne connaissais pas Aaku fendit son visage pâle. - Lequel préférerais-tu que je transforme en poison ? Je placai mes mains a l'arrière de mon corps, les jambes tentdues, et pris un instant pour réfléchir à la question. Je n'avais pas vraiment pensé a ma défense personelle lorsque j'avais formulé cette phrase, mais on n'est jamais trop prudent...

- Ah, euh... Je ne sais pas. Certains poisons seraient plus utile a toi qu'a moi, dans certains cas... Mais je suppose que avoir une décoction hallucinatoire ou mortelle peut sauver bien des situations. Je pourrais les appliquer sur mes sabres, je ne les utilise presque jamais...

Comme promis, je dégainai mes deux lames Elfiques teintées de vert pour les examiner. Elles étaient longues mais je pourrais aisément y appliquer une lotion destructrice sur leur extrémité du moment qu'elle soit un tant soit peu liquide. Je me tournai vers la mage pour voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Mar 5 Mar - 9:39
L’air un peu perplexe qu’il arborait sur son visage fin donnait à mon ami un air si mignon que je ne puis m’empêcher d’y sourire. J’étais vraiment de plus en plus heureuse d’en avoir fait de lui, d’une certaine manière, mon confident. Il avait, lui aussi, l’air de prendre du plaisir d’être en ma compagnie. Et au moins, je ne le croyais pas vraiment capable de me mentir de son plein gré ou pour me faire du mal. J’en avais besoin en ce moment, d’amis. Je le savais bien. La solitude ne me réussissait pas. Tiens, s’il n’avait pas été là, qui aurait bien pu me dire ce que j’aurais été capable de faire sous les effets hallucinatoires des champignons présent dans ce bois ?

- Ah, euh... Je ne sais pas. Certains poisons seraient plus utiles à toi qu'a moi, dans certains cas... Mais je suppose qu’avoir une décoction hallucinatoire ou mortelle peut sauver bien des situations. Je pourrais les appliquer sur mes sabres, je ne les utilise presque jamais...

Dégainant à l’instant deux sabres de taille plutôt impressionnante à mes yeux, le jeune homme me parut songeur avant de me montrer les deux armes qui m’étaient jusqu’à lors, comme il semblait le laisser croire, inconnues. Les yeux plongés dans leurs reflets de jade, je réfléchis au poison dont je pourrais en imbiber les lames. Certes la quantité de champignon était ici incroyable, je n’en connaissais pas pour autant tous les effets, positifs ou négatifs. J’imaginai bien qu’il n’espérait pas de moi que je ne lui concocte une potion bénéfique. S’il fallait se poignarder pour se soigner, autant dire que cela aurait été largement inutile de le faire. Non, il me fallait de bonnes vieilles vertus néfastes. Une recette certes bien plus efficace, mais également bien plus dangereuse en cas d’échec dans le choix des composants mis en jeu dans la préparation, d’elle-même, plus délicate à réaliser.

- Que dirais-tu d’un poison simple ? lui proposais-je, incertaine. Certes, ce n’est pas vraiment une potion qui va être du genre à faire halluciner celui dont elle se retrouve mélangée au sang, mais elle n’en reste pas moins mortelle pour la victime. Je ne me sens pas vraiment prête à travailler avec les autres, après le petit accident que j’ai subis, ajoutais-je avec une pointe de honte dans la voix.

Palpant un peu ceux qui me semblaient correspondre à l’idée que j’avais, je me mis déjà à penser aux victimes futures de cette véritable arme en bouteille. Mais mon idée correspondait-elle vraiment aux attentes de mon coéquipier ? Je n’en étais pas sûre.

- Cela ne te pose pas trop de problème ? demandais-je, pour être certaine avent de véritablement commettre un faux pas. Cela m’arrivait si souvent, à ce qu’il me semblait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Jeu 7 Mar - 5:21
Les profonds iris écarlates de la jeune fille blanche comme neige qui se trouvait devant moi vagabondaient de-ci de-là, passant sans transition de mes lames au reflets de la sylve au champignons tout aussi variés que bucoliques, et elle semblait peu sure d'elle. Elle se permit encore un bref instant de réflexion, puis prit finalement la parole d'une voix qui restait mal assurée: - Que dirais-tu d’un poison simple ? Certes, ce n’est pas vraiment une potion qui va être du genre à faire halluciner celui dont elle se retrouve mélangée au sang, mais elle n’en reste pas moins mortelle pour la victime. Je ne me sens pas vraiment prête à travailler avec les autres, après le petit accident que j’ai subi... Aaku semblait, comme a son habitude, incertaine, si bien que je me demandai un instant si elle était vraiment consentante dans cette entreprise a but - entendons nous - meurtrier, mais je me ravisai bien vite. Si mon amie n'avait voulu m'aider a concocter quelques décoctions malsaines, il me semble qu'elle n'aurait pas hésité a me le faire savoir, malgré tout le manque de confiance en soi qui habite la jeune fille.

- Cela ne te pose pas trop de problème ?

- Ça sera parfait, merci infiniment! J'aimerais juste faire une objection: si il était possible de rendre les poisons les moins douloureux possible, cela serait très bien...

Les mains pâles de la jeune mage palpèrent alors quelques uns des champignons disposés autour d'elle avec l'air d'un connaisseur prudent, et finit par en choisir quelques uns, mortellement semblables a ceux qui poussaient dans ma patrie; c'est en partie cela qui les rendait si redoutables...

- Ah, je suppose qu'il te fait de l'eau! Je vais t'abandonner un instant pour partir en quête d'une rivière a dos de Pyrrhus, dans ce cas. A tantôt!

Ayant entendu son nom dans mes paroles, le magnifique volatile vermillon s'inclina comme une monture bien dressé se doit de le faire afin de me laisser passer la jambe au dessus de ses plumes dorsales écarlates. A chaque battement d'ailes du décollage, les grandes ailes du volatile faisait bruisser les buissons et rabattait les cheveux de Aaku sur ses joues. Mais bientôt, la poussée fut suffisante et nous nous élevâmes enfin dans les airs. Le bois au champignons était très joli, vu de haut, et parmi les quelques infrastructures naines qui pointaient de la cime de quelques arbres bas, je discernai aisément une rivière qui serpentait a travers la forêt. Ma monture piqua a toute vitesse vers l'eau convoitée et se posa sans difficulté. Je remplis mes deux gourdes d'eau, appréciai un instant la fraîcheur du ruisseau sous cette douce chaleur, et repartis en direction du camp, serein.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Mer 20 Mar - 8:10
Un poison presqu’indolore ? J’étais heureuse d’apprendre que mon ami partageait ma conception des choses en ce qui concerne ces armes liquides. Il était évident qu’il fallait être totalement sadique pour choisir de fabriquer une potion qui aurait pour effet de faire souffrir la victime au plus possible jusqu’à sa mort. Je ne voulais pas en faire, de ceux-là. Je n’en connaissais même pas la recette, d’ailleurs. Je n’en avais simplement pas envie. Tuer un être hostile, d’accord. Mais la torture n’était pas vraiment faite pour moi. Déjà que j’avais tendance à me mettre à la place de ceux contre qui je dois me battre, je me voyais mal les regarder agoniser d’un regard froid.

- Ah, je suppose qu'il te fait de l'eau ! Je vais t'abandonner un instant pour partir en quête d'une rivière à dos de Pyrrhus, dans ce cas. A tantôt ! me lança précipitamment Léo, un sourire sur les lèvres.

En effet, il me fallait de l’eau, mais, j’avais également une gourde dans mon sac. M’en restait-il trop peu ? Je n’avais même pas su le vérifier que je pouvais déjà constater que le jeune changeling était bien loin dans le ciel azur, volant sur le dos du fameux oiseau aux plumes écarlates. Il me faisait rire, celui-là, avec son Pyrrhus et avec son enthousiasme toujours si présent sur son visage. Il avait vraiment un sourire communicatif et ça me faisait plaisir. Et mon regard s’était dès lors perdu dans le vide, ayant perdu de vue vêtements verts atypiques du jeune elfe aux cheveux blonds, avant de s’être perdu dans ses yeux émeraudes de son regard fauve.
Je m’étais retrouvée seule, au milieu de tous ces arbres tous plus immenses les uns que les autres, dans cette forêt qui, paisible, semblait dormir d’un sommeil éternel. Mais ce calme n’avait pas duré car à peine en avais-je eu pris conscience, qu’il fut rompu. Des douleurs, des douleurs horrible me tiraillaient et en un instant, je fus prise de maux de tête à s’en mordre le poing à sang, tant ils pouvaient me faire souffrir. C’était comme si tout autour de moi s’était écroulé. Je n’arrivais plus à réfléchir, mes pensées se mélangeaient. Comme si mon corps subissait une contre-attaque de ce qu’il restait de poison dans mes veines. J’aurais pu m’en douter, ce n’était pas comme si cela allait disparaitre si facilement. Je n’en savais trop rien, mais ma commotion cérébrale y était peut-être pour quelque chose. Un simple pansement de fortune et du sommeil ne pouvaient pas guérir toutes les blessures. La tête tenue fermement entre les mains, je n’arrivais pas à arrêter les lancements qui me parcouraient le crane. On m’aurait enfoncé un poignard entre les yeux, je n’en aurais eu que peu plus mal que ce dont je souffrais en ce moment. Assise les jambes contre moi, les bras entourant mes chevilles, je ne savais que faire pour arrêter cette douleur incontrôlable. Seule l'attente me semblait indispensable dans ce cas-ci.

Mais il n'était pas question d'alerter Léo. Je voulais profiter un peu du temps que je passais avec lui pour faire autre chose que de me faire soigner. Il n'était pas question que, même lui, me considère désormais comme un poids. Quitte à souffrir encore plus que maintenant, je ferais tout pour qu'il ne remarque mes maux sous aucun prétexte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Mer 20 Mar - 9:02
La forêt, tout autour de moi, bruissait de bruits printaniers, le soleil créant des ombres couleur de la sylve sur le petit chemin bucolique et terreux qui parcourait la forêt. A travers les fourrés, de petits lapins blancs s'ébattaient, jouant a se poursuivre sous la chaleur agréable de notre étoile, qui brillait avec fierté dans un ciel bleu et sans nuage. L'après-midi était magnifique; Pyrrhus, le jeune oiseau vermeil et glouton, m’accompagnait en sautillant, alors que je regagnais sans me presser le semblant de campement que nous confectionnâmes, Aaku et moi, quelques heures plus tôt. Celui ci était uniquement composé d'un reste de feu de camp et de nos divers effectifs et babioles personnels, et je me devais de confectionner le plus tôt que possible une cabane en branchages dans le cas ou nous resterions quelques jours de plus dans le bois nain.

De magnifiques fleurs bicolores bordaient la petite route, telles des taches de couleur rouge et jaune se balançant doucement, bercés par la brise fraîche, tandis que la petite clairière se dessinait a travers les branchages. C'est on ne peut plus apaisé d'avoir retrouvé un semblant de nature restée pure a la manière Elfique que je regagnai la jeune mage qui m'attendait, le nez penchée sur une petite bassine emplie d'un fond de liquide.

- Bonjour! Ça va toujours? Ah, au fait, j'ai bien été chercher de l'eau, et cela m'a permis d'observer un peu les alentours, c'est magnifique! Annonçais-je joyeusement, un sourire au lèvres. Mais la jeune fille me répondit faiblement, le nez dans ses décoctions mortelles a base d'eau, pourtant source de vie. Je supposai une concentration extrême plutôt qu'une mauvaise humeur, et versai délicatement le contenu de mes deux gourdes dans des bassins en terre cuite qui m'accompagnaient depuis le début de mon périple.

Ceci fait, je m'assis en tailleur un peu plus loin afin de profiter du beau temps; mais je me sentis rapidement inutile, la jeune fille devant moi en train de préparer des choses que je lui ai demandées, et j'étais là, a me prélasser devant son labeur. Je me levai en m'étirant de tout mon long, tel un chat, et m'approchai de la jeune mage dans son dos. - Hem, désolé de te déranger dans ton travail, mais je me sens un peu inutile, ici... Je peux t'aider, de quelque manière que ce soit? Un ange passa. On ne pouvait ouïr que les joyeux oiseaux gazouillant dans les feuilles couleur jade. Le dos de la jeune fille avait commencé a pencher en avant, mais je ne le remarquai que trop tard... Sa tête atterrit dans son poison avant que je ne puisse intervenir. Je pris alors La jeune fille par les épaules afin de la faire émerger au plus vite; mais a mon soulagement, elle n'avait eu le temps d'ajouter des vertus mortelles au fluide qu'elle maîtrisait. Elle avait perdu connaissance.

Je plaçai mon pouce et mon index aux deux extrémités de l'avant de son cou, mais c'était inutile, elle respirait de manière visible. Son corps tremblait comme une feuille. Je m'appliquais déjà a mâcher mes herbes médicinales contre les fièvres et les douleurs que mon grand-père m'appliquait toujours étant enfant tandis qu'elle ouvrit un oeil, découvrant son iris devenu si pâle qu'il tendait vers le rose. - Hé! Que s'est il passé? Tu veux boire un peu? Attends, j'ai ca pour toi... Bon, ce n'est pas très ragoûtant, mais je n'ai que cela pour t'aider... Désolé. Sans lui laisser le temps de dire un mot, je plaquai les plantes Elfiques sur son front a la manière d'un lige humide et lui fit boire un peu d'eau que j'avais versé dans les récipients auparavant. - Ca va un peu mieux?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Mer 3 Avr - 9:12
Alors que j’aurais encore préféré me jeter d’une falaise que de devoir encore subir les douleurs qui sciaient mon corps en deux, j’entendis enfin les bruits des pas du changeling et ceux de Pyrrhus sur le sol gorgé d’eau. J’aurais été prête à tout pour pouvoir sourire au jeune homme, en toute circonstance, mais mes maux changeaient quelque peu ma capacité de réflexion. J’étais éprise d’un sentiment partagé, de quoi me plonger dans une confusion aussi opaque que la lame avec laquelle j’aurais pu me suicider pour éviter cet obstacle difficilement surmontable. J’observais le ciel se refléter dans le contenu encore limpide de la vasque posée sur mes genoux. Pourquoi cela devait-il m’arriver, lors d’une si belle journée où le soleil brillait de sa lumière rayonnante, sans entrave quelle qu’elle soit ? Et alors que ce qui m’entourait semblait paisible et endormi ? Alors que je m’efforçais de répondre à Léo avec un minimum de logique, je me plongeais dans mes pensées perturbées, avec une incompréhension persistante et grandissante.
Comme si cela ne suffisait pas, le bassin, source de mon attention, commença à virer du marron au noir ténébreux, comme le reste. Jusqu’à ce que tout fut plongé dans les ténèbres. Ma vision diminuait de seconde en seconde, sans que je n’en aie eu conscience, et en une minute, j’étais encore tombée dans les pommes sans m’en être rendu compte. Mon système de défense n’avait pas supporté d’être traversé de part en part par une douleur incontrôlable, peut-être de quoi me mettre en veille de quelque manière que ce soit. Ici, l’inconscience semblait primer, si bien que c’était déjà la seconde fois aujourd’hui que je m’évanouissais sous les regards impuissants de Léo.

Alors que je reprenais peu à peu le dessus face au sommeil, et que la lumière revenait à mes yeux avec son éblouissement inévitable, je me sentais encore terriblement sonnée par les imprévus qui se succédaient sans que je ne les voie se dérouler. Comme si, en ce moment, on me forçait à prendre du recul sur les évènements.

- Hé ! Que s'est-il passé ? Tu veux boire un peu ? Attends, j'ai ça pour toi... Bon, ce n'est pas très ragoûtant, mais je n'ai que cela pour t'aider... Désolé.

J’avalai l’eau qu’il me présenta d’une gorgée et gardai, sur mon front, le linge imbibé qu’il m’appliqua.

- Ca va un peu mieux ?

- J’ai déjà été mieux, mais merci, lançai-je avec une pointe d’ironie dans ma voix tremblante. Ne t’en fais pas pour moi, je suis juste de nature fragile, lui ajoutai-je, un sourire arborant mon visage encore plus blanc que d’habitude. C’était à m’en faire paraître moins vivante qu’un mort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Jeu 4 Avr - 2:07
- J’ai déjà été mieux, mais merci. Ne t’en fais pas pour moi, je suis juste de nature fragile.

- Arrête cela. Nous savons tout deux pertinemment que je ne vais pas te laisser dans ce état. L'ennui, c'est que je ne sais pas quoi faire pour t'aider... J'ai déjà tenté les herbes médicinales paternelles passe-partout, mais cela n'a rien donné... Je peux encore mois aller voir des nains pour demander de l'aide, vu ma race... Hm, que faire...?

Je m'étais mis a faire les cents pas autour du corps cadavérique de la jeune fille. Ses iris jadis d'un écarlate captivant avaient viré en un rouge pâlot et sa beau déjà si blanche s'était, si seulement cela était possible, encore d'avantage éclaircie. Son frêle corps habillé de draperies blanches tremblait comme une feuille morte en automne. S'énerver et se presser était inutile; ainsi donc, je m'assis en tailleur dans l'herbe fraîche des bois aux champignons et m'offrit un temps de réflexion. Faisant mauvaise fortune contre bon cœur, j'eus tout le loisir d'apprécier la magnifique journée qui s'offrait a nous.

Le soleil dardait généreusement la forêt délicieusement ombragée d'une chaleur agréable, perché tout en haut d'un ciel azur, aucun nuage ne venant percer cet océan clair et limpide. Une légère brise berçait doucement les herbes folles et les branchages chantant légèrement entre les arbres, et l'endroit avait pris une teinte magique: en effet, la légère obscurité générée par la cime de ces géants sylvestres créait une atmosphère tamisée hors des clairières et les champignons ainsi que les infrastructures antiques ne faisaient que renforcer cette ambiance. J'apercevais à travers les fourrés quelques craintifs lapins à la fourrure immaculée; cependant, les animaux étaient plus craintifs ici, dans un territoire nain, plutôt que dans les bois Elfiques auxquels j'avais été accoutumé.

Malgré ce splendide après-midi, le temps passait et je n'avais toujours pas trouvé de solution pour aider Aaku. Elle tentait encore et toujours de me masquer sa douleur, mais grimaçait de temps en temps, adossée à un arbre. Pyrrhus venait de rentrer de sa promenade céleste, ses magnifiques plumes allant de l'écarlate au vermeil luisant au soleil, une souris dans son bec. Je m'empressai de cacher le petit rongeur avant que la jeune fille ne la voie, flattai rapidement celui-ci et le poussai vers la mage pour qu'il lui tienne compagnie. Le jeune volatile s'était blotti contre elle, tel un compagnon blessé.

Soudain, un plan illumina mon esprit tourmenté par des dizaines de manière d'agir différentes.
- J'ai une idée! Il faudra juste trouver, euh... Une laisse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Sam 13 Avr - 9:11
J’étais de plus en plus touchée par la taille du cœur du jeune homme en devenir présent face à moi, dont l’envie de me remettre sur pied le plus vite que possible semblait grandissante. Non seulement j’étais gênée qu’il se fasse du mouron pour moi, mais également car il semblait vouloir me débarrasser entièrement des douleurs qui parcouraient mon corps frêle. Je savais bien que tout cela était normal, mais également entièrement de ma faute. Si je ne m’étais pas encore laissée guider par mon désir de toucher même aux choses que je ne connaissais pas, jamais je ne me serais retrouvée à moitié amnésique et deux fois de suite totalement dans les pommes. Il me réchauffait le cœur, mais d’un autre côté, je me disais de plus en plus que rester avec lui ne servait à rien, sauf à le ralentir. Me faire prendre en pitié commençait un peu à m’agacer, même si je sentais au fond de moi que j’avais peut-être réellement besoin d’aide. Être la faible…Etait-ce véritablement mon rôle ? Etais-je juste destinée à être un simple pion sur l’échiquier, condamnée à ne pouvoir qu’observer le pouvoir des autres pièces et à toucher leur grandeur du bout des doigts ? Dans ce monde, je savais mieux que personne qu’il valait mieux de conformer aux règles et se fondre dans la masse… Mais tout le monde sait que c’est bien souvent grâce au sacrifice d’un pion qu’un joueur peut remporter la victoire…
Puis si j’avais seulement pu être l’un de ceux-là. Cela m’énervais de me sentir mourir à petit feu, mais de ne rien pouvoir y faire. Je savais bien que chaque être naissait uniquement pour trépasser et finir abandonné des mémoires de tous, mais l’idée que ma vie n’ait servi à rien sur cette terre me répugnait. Je ne voulais pas avoir le sentiment de n’avoir eu qu’une existence insignifiante et aussi futile que celle d’une pauvre souris vivant dans les égouts.

Le jeune homme s’énervait, tournait en rond, et j’avais mal pour lui. Que dire ? Le fait qu’il se fasse du mal pour moi, au lieu de m’apaiser, ne faisait qu’accroître mon sentiment de culpabilité déjà immense. Je souffrais physiquement, certes, mais le temps que je passai, adossée à un arbre, me laissa largement le temps de réfléchir à tout, à rien… en sachant que le mot réfléchir est bien évidemment pour moi un synonyme de déprimer, encore sur les grandes lignes de mon passé bien dérisoire. Même Pyrrhhus venait se blottir contre moi, comme pour tenter de me consoler d'une peine que j'essayais de cacher au maximum du possible.

- J'ai une idée ! Il faudra juste trouver, euh... Une laisse.

Me faisant littéralement ressauter sur mes pieds, voire le visage illuminé du jeune homme me rendit quelque peu le sourire. Du moins, jusqu’à ce que je pris en moment pour songer à sa réponse, des plus étranges.

- Je suis toute ouïe ! lui lançais-je alors, d’un soudain enthousiasme. Je ne savais jamais à quoi me tenir, lorsqu’il s’agissait du jeune elfe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Sam 13 Avr - 22:23
- J'ai une idée ! Il faudra juste trouver, euh... Une laisse.

Ses envoûtants iris écarlates contrastaient harmonieusement avec sa peau de porcelaine, formant un binôme admirable avec les fines mèches blanches qui entouraient ses épaules fines. L'incompréhension et la curiosité se lisait dans ses traits autant que le mal qui la parcourait toujours, effet secondaire de la mixture forestière qu'elle avait avalée plus tôt. Visiblement, elle se sentait comme un fardeau pour moi a nouveau, et dépérissait devant tant d'incapacité de sa part; cependant, même avec toute la volonté du monde, la frêle jeune fille malade qu'était Aaku n'aurait pu s'en sortir seule, et j'étais la pour l'aider. Elle tenta un faible sourire.

- Je suis toute ouïe !

- Bien... En réalité, l'unique opportunité de s'en sortir pour toi qui m'est venue à l'esprit était d'aller voir un médecin, mais j'ai déjà un peu... mis le boxon en ville, donc je ne peux pas m'y présenter de cette façon et tu ne peux pas y aller seule. Je vais donc te donner un peu d'argent si tu n'en a pas pour consulter un spécialiste, et tu vas chevaucher Pyrrhus jusqu’à l’entrée de la ville. Je t’y retrouverais, et là, tu iras sur mon dos jusqu’à ce que nous ayons trouvé quelqu’un qui puisse s’occuper de toi ; je passerai ainsi comme ton animal de compagnie .Il ne reste plus qu'à espérer que la grise ville de Tubalcain soit habitée par des individus compétents.

L’oiseau avait tourné la tête à l’entente de son nom, ses plumes rougeoyantes brillant au soleil, et s’était approché d’Aaku. Celle-ci s’en rapprocha et monta sur son dos. Retrouvons nous aux portes de la ville dans quelques minutes ! Je m’offris un dernier regard vers l’ancestral et pieux bois aux champignons, véritable havre sylvestre pour la faune et la flore malgré les installations vétustes du peuple des montagnes qui étaient parsemées çà et là parmi les fleurs et le lierre qui gagnait les membres de ces géants d’acier. L’astre solaire illuminait doucement les feuillages de la forêt, et la brise chantait avec délicatesse dans les feuilles, son bruissement léger me parvenant tel une rumeur à mes sensibles oreilles Elfiques. J’entendis le volatile s’envoler avec mon amie sur son dos, et bientôt, tel un renfort à mon ouïe, je les vis s’éloigner vers notre point de rendez-vous. Je me mis en route sans attendre.

Cela faisait un bout de temps que je n’avais pas couru ainsi, et c’était bon de se dérouiller les muscles de temps en temps. Les plaines desséchées qui séparaient Tubalcain de notre destination précédente tremblaient sous les assauts de mes pattes puissantes et félines qui martelaient les herbes jaunies. Soudain, je relevai la tête et découvris avec dégoût les imposantes murailles de la ville aux milles courtauds. Ses remparts étaient a la mesure de ses habitants: gris, sales, pesants et laids; ma dernière visite dans la "cité" - si on pouvait appeler ce ramassis d'immondices par un tel mot - ne m'ayant laissé un très bon souvenir, le ciel étant caché presque dans son entièreté par de sombres nuages de pollution. Du coin de l'oeil, j'aperçus de trapus gardes nains me regarder d'un air mauvais tandis que je scrutais l'horizon en attente de la jeune fille et de l'oiseau couleur des flammes.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Sam 27 Avr - 1:41
Il avait expliqué son plan d’un timbre calme, comme si tout dans sa tête était déjà prêt à m’être exposé. Le jeune homme m’étonnait vraiment de plus en plus, quand je repensais à ma situation si j’avais été à sa place. Mes faits et gestes… Même si une idée semblable à celle du blondinet n’avait qu’effloré mon esprit, il m’aurait étonné qu’il sorte de ma bouche plus qu’un bégayement inaudible. De son ton posé ressortait une confiance en soi bien présente, du moins, que je croyais déchiffrer dans sa voix, alors que mes vertiges reprenaient au même rythme qu’avant que ses dires n’aient résonné à mes oreilles. Peut-être hallucinais-je, je n’en savais rien. Peut-être même étais-je plongée dans un songe, dont la réalité m’aurait troublée au point de ne pas me rendre compte de cette dimension sans doute créée de toute pièce par mon imagination, de plus accrue par mes maux incontrôlables.

L’oiseau s’était avancé vers moi dans son imposant plumage, comme pour m’intimer de lui grimper dessus. Il avait beau ne peut-être pas comprendre tout ce que son jeune maître lui disait, il semblait bien plus lucide que certains enfants, qui, alors élevés à ne connaître que leur petite vie misérable, ne la passaient au final qu’à garder leurs pauvres cochons, qui finissaient de toute façon dans leur assiette. Il était libre, malgré son appartenance à Léo, cet animal, et ça se sentait dans ses gestes. Alors que je regardais une dernière fois le changeling dans un soupir de regret, je savais bien que nous nous retrouverions quelques minutes après que j’aie saisis avec espoir les plumes rougeoyantes de Pyrrhus. Malgré la confiance que je plaçais en mon jeune ami, j’avais encore du mal à me séparer de lui. Qu’il se retrouve seul… ou plutôt que je me retrouve seule ne me rassurait point. Mais je n’y pouvais rien, à force, j’avais cédé. Même si je n’avais pas envie de risquer encore une fois la vie de Léo, la douleur qui me parcourait avait finalement pris le dessus, et je refusai pour la première fois de lutter pour qu’il me laissât seule.

Dans cet état second, je parcourais encore le ciel sur le dos volatile, serrant de toutes mes forces sont corps contre le mien, jusqu’à sentir son plumage humide entre mes doigts. Je pleurais. Je pleurais et je ne pouvais le contrôler, comme à mes habitudes de faible mage inoffensive et hypersensible. Mon regard hagard balayait les arbres gigantesques de cette forêt qui s’étendait face à moi. La vitesse faisait virevolter mes cheveux blancs dans un vent qui me parut, du coup, bien moins calme que sur la terre ferme que j’avais quittée avec repentirs il y a peu. Je laissai s’échapper un rictus nerveux de ma bouche, seul témoin de la souffrance que me détruisait de l’intérieur alors que je prenais sur moi pour l’éviter. Sans comprendre pourquoi, ma vision se brouillait encore, alors que je serrais l’oiseau contre moi de toutes mes forces. Je sentais mes mains se vider de leur énergie, même si je me battais pour le contrôle de mes gestes. Et ce ne fut que lorsque je n’arrivai plus à tenir la monture du blondinet entre mes doigts que je compris que j’avais perdu contre cette force invisible.
Je ne pris toutefois conscience de ma chute que lorsque je heurtai la surface de l’eau la tête la première. Le froid m’envahit toute entière en un instant, m’entourant de sombre, sans que je ne me trouve néanmoins dans un lac aux profondeurs abyssales. Alors que je pensais que mon heure était arrivée, je réentendis les paroles de Léo, qui résonnaient dans ma tête à la manière d’un songe éveillé. Me débattant autant que je le pouvais, j’avais alors fais tout mon possible pour rejoindre l’air libre, nageant à la manière d’un chien mouillé. Et lorsque j’arrivai au bord et crachai mes poumons à quatre pattes sur la terre ferme, je réalisai enfin que si je voulais vraiment périr ici, je n’aurais jamais tenté de survivre, alors que l’eau glacée aurait pu me faire perdre à nouveau connaissance.

Le bec de Pyrrhus dans mes cheveux me refit néanmoins réaliser que je ne devais pas trainer, désormais. Mes yeux aux couleurs sang étaient plongés dans son regard désabusé, comme désolé au plus profond de lui-même par ce qui m’était arrivé. « Ce… Ce n’est pas ta faute, Pyrrhus, ne t’en fais pas… », le rassurai-je en l’enlaçant, un instant avant de me redresser dans mes habits trempés, qui me collaient alors à la peau d’une manière fort peu agréable. Finalement, je grimpai à nouveau sur lui, cette fois-ci avec plus de clairvoyance que précédemment. Lorsque je repris la route vers les portes de Tubalcain, m’accrochant bien plus fermement à son cou, ce fut pour pouvoir enfin les voir de plus près. Cependant, l’atterrissage fut encore plus réussi que la dernière fois que j’étais montée sur le volatile. On voyait qu’il faisait tout son possible pour nous, le pauvre. Il n’avait rien demandé à ce que je me retrouve dans cet état.

Lorsque j’aperçus enfin ce qu’il me sembla être un félin au pelage fauve, il ne me fallut pas plus de temps pour réaliser que Léo était présent ici, et qu’il m’attendait. Courant vers lui le plus vite que je le pouvais un sourire aux lèvres, je l’avais alors pris lui aussi dans mes bras, l’étreignant même sous cette forme. J’allais faire tout mon possible pour me soigner, quoi qu’il m’en coute.

« Léo… J’espère ne pas t’avoir fait trop attendre… », lui avais-je murmuré à l’oreille, rassurée de le retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Sauvage
Localisation : Partout
Exp : 2242

Messages : 299
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Sam 27 Avr - 2:40



L'astre solaire projetait sur moi ses rayons bienveillants du haut de son océan azur, tel un souverain dans son royaume régnant sur ses sujets, de petits nuages blancs et vaporeux. Fabuleux contraste, les grises murailles de la ville aux courtauds qui s'élevaient derrière mon dos apparaissaient comme une tâche de sang sur un vêtement blanc, point noir de pollution parmi la nature sauvage qui s'étendait au loin. Les herbages jaunis se balançaient doucement sous le chaud souffle de la brise, faisant onduler les arbres rares qui parsemaient ces plaines; au loin, un doux murmure de ruisseau parvenait a mes oreilles, tel un chant d'oiseau. Des vieillards barbus aux coins de ma vision m'observaient d'un œil suspicieux, mais ne pipaient mot quand à la vue de ma personne, jeune Elfe scrutant l'horizon; ils avaient leurs mains vissées sur leurs haches a deux mains et s'y accrochaient comme une vieille commère à sa canne. Soudain, dans le lointain, il me semblât apercevoir une ombre embrasée, furtive et pleine de célérité: elle fendait les cieux a grande vitesse, et j'apercevais de fines mèches d'une chevelure blanche que je connaissais bien claquer au vent derrière l'oiseau cramoisi; cette vision rassurante me fit me mouvoir plus aux devants des portes, en direction de Pyrrhus et Aaku. Je me métamorphosai hors de la vision des gardes.

Quelques battements d'ailes de mon éternel compagnon lui fit ralentir sa chute pour prévoir son atterrissage, et bien vite, ils furent à terre, et je vis les chausses frêles de la jeune mage frapper la terre avec assurance; d'un pas nullement chancelant comme je ne m'y attendais, elle s’élança vers moi pour m'enlacer, rassurée. Ses cheveux et vêtements étaient humides, et il semblait avoir eu lieu un petit incident en route; je ne posai pas de questions. Pour l'instant. « Léo… J’espère ne pas t’avoir fait trop attendre… » Elle me sourit, et je le lui aurait rendu si je l'avais pu; pour toute réponse, je fis non de la tête. D'un regard, j'envoyai batifoler mon ami à plumes qui l'avait mérité après tant d'efforts, et j'invitai la jeune albinos a grimper sur mon dos d'un signe de tête. Précautionneusement, elle s'assit sur mon dos, véritable poids plume; je la sentais à peine. Ses délicats pieds n'avaient plus aucun contact avec le sol. A travers les sourcils fournis du nain qui gardait l'entrée, j'y distinguai un œil suspicieux; mais il resta taciturne.

Désormais s'élevaient devant nous le ramassis d'immondices qu'était Tubalcain, et elle n'avait pas changé depuis ma dernière visite, toujours aussi à l'image de ses habitants: trapus, massifs, lourds, laids et sales, et le ciel en était partiellement couvert par la pollution ambiante. Des nuages s'échappaient par volutes de la mine de charbon, au loin; mais mes préoccupations étaient bien ailleurs, il fallait trouver un médecin compétent. Nous déambulions au hasard parmi les courtauds, beaucoup étaient en armure, et tous nous toisaient d'un air perplexe et peu accueillant. Mes pattes félines et leurs coussinets trop sensibles tâtaient avec dégoût les pavés crasseux de la cité aux milles puanteurs, et je doutais que celle-ci aie été construite avec un plan, de manière cohérente tant ses enchevêtrements de rues sordides étaient complexes. Aucun médecin ne se profilait à l'horizon, mais je ne perdais pas espoir; il devait bien en avoir un parmi cette foule de badauds grisâtres! Quelques forges ou autres commerces se profilaient bien ça et là parmi les habitations, mais je n'avais pas l'ombre d'un hôpital dans mon champ de vision.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : Désolée
Localisation : C'est bien simple : aucune idée.
Exp : 2219

Messages : 340
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ] Dim 5 Mai - 3:46
J’avais grimpé délicatement sur son dos, le cœur étrangement serré. Je tenais une touffe de ses poils doucement entre mes doigts, n’osant pas me tenir sur lui comme sur un animal, de peur de lui faire le moindre mal. Avec tout ce que j’avais vécu avec lui, j’avais encore dur de me dire que la panthère aux couleurs fauves sur laquelle j’étais agrippée était bien mon ami changeling. Le blondinet avait débuté sa course, m’arrachant un faible gémissement au démarrage. Le rythme tenu par ses pattes frappant les pavés de la grande ville m’obligeait, malgré ma réticence, à m’agripper trop fermement à lui. Dans son pas pressé, se sentait l’absence d’envie de me laisser à mon propre sort, et je me demandais de plus en plus ce qui pouvait ainsi le pousser à m’aider, alors que mes maux n’avaient rien avoir avec lui. Un remord m’envahissait, même si je savais qu’il était désormais bien trop tard pour lui demander de s’arrêter, et renoncer à sa sympathie. Le temps semblait s’être arrêté, pour moi, n’ayant plus la clairvoyance de réfléchir à cela même si j’en avais le besoin. Je voyais les paysages défiler sans y prêter attention, le regard errant entre les maisons et les personnes que nous croisions. Qui plus est, même si je me sentais affreusement regardée par les nains qui semblaient se demander la raison de notre venue, je ne ressentais pas une agoraphobie qui m’aurait rongée normalement. Ici, mes yeux ne se posaient pas sur eux avec assez de lucidité que pour ne réellement remarquer leur pourtant visible antipathie à notre égard. Mon esprit était ailleurs, bien trop loin que pour se préoccuper de l’instant présent. Tout avait bien peu d’importance ; j’allais peut-être mourir aujourd’hui, si nous ne trouvions pas de docteur : mon état se dégradait à vue d’œil. Déjà commençais-je à perdre l’enthousiasme que j’avais un peu retrouvé en apercevant Léo aux portes de cette ville polluée.
Je ne savais pas si c’était ma chute dans le lac qui avait ainsi encore épuisé plus de mes forces, mais je sentais ma difficulté à tenir agrippée au félin. Je ressentais un peu le froid qui m’entourait, accru par mes vêtements et cheveux encore humides. Je ne tiendrais pas encore longtemps : j’avais vraiment besoin de sommeil… Et le plus vite possible.

« At… Attends, Léo… Arrête-toi… Ça ne sert à rien de déambuler dans toute la ville si nous ne savons même pas où nous allons… »

N’attendant même pas son arrêt total, j’étais descendue de son dos, boitant jusqu’à une construction de la ville. Appuyant presque tout mon corps contre un mur de briques pleines de suie, je n’avais pas la force de tenir debout encore longtemps, je le sentais. Abordant tant bien que mal un habitant, je pris la parole après l’avoir interpellé comme je le pouvais. Le nain en armure, visiblement pressé, n’attendit pas d’entendre ma voix faible avant de grimacer, manifestement agacé par ma question.

« Je… Connaitriez-vous l’endroit où habiterait un médecin… ? Le plus près possible d’ici… » avais-je demandé, d’une intonation bien peu réjouie.

Un simple signe de tête m’avait prouvé qu’il avait entendu ma question. Il devait se demander d’où je tombais, mes habits trempés, et, il y avait quelques minutes, à dos de panthère. Peut-être la pitié l’avait-elle habité, mais ce qui était sûr, c’était que j’avais peut-être une chance de survivre après ça. A mon plus grand bonheur, il semblait parler couramment dans mon langage, et ne fut pas contraint d’engager la conversation dans leur langue naine. Un soulagement qui m’arracha un soupir. J’invitai Léo à me rejoindre d’un mouvement de tête, avant de lui grimper dessus, avec son accord.

« Dans la rue à gauche, au tournant, se trouve un guérisseur arrivé depuis peu par ici. Z’avez de la chance, ma p’tite dame. » avait-il lancé en plissant les yeux.

« Ma p’tite dame »… Il pouvait bien parler, celui-là…

« Allons-y, Léo… Nous y sommes… presque… » avais-je ajouté en esquissant un sourire, avant de m’agripper à nouveau à lui.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

[Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]

MessageSujet: Re: [Terminé] Comestible ou vénéneux ? [ Pv : Léo Manjano ]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Tubalcain :: Bois aux champignons-