avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Cafardeuse.
Exp : 2062

Messages : 42
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ]

MessageSujet: Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ] Ven 5 Avr - 0:02
C’était par une de ces nuits où l’absence de lune et la pluie abondante couronnaient l’obscurité. Je ne voyais pas plus loin que le bout de mon nez, trempé jusqu’aux os, une main serrant férocement mon autre bras d’où, de minces filets de sang persistaient à couler. Je m’étais encore mis dans de beaux draps, me mêlant une fois de plus de ce qui ne me regardait pas… Cela faisait maintenant de longues heures que mes poursuivants n’étaient plus derrière moi et pourtant, je n’avais pas cessé de courir. Il me fallait une cachette, un endroit sûr où traiter ma blessure et me reposer.

J’étais exténué, blessé et affamé. Asunia n’avait jamais été une ville très recommandé pour un loup solitaire tel que moi… Sans le sou, sans statut ou titre, sans aucune connaissance, on était rapidement pris pour cible par voleurs et autres charlatans. Néanmoins, cette fois-ci, j’avais agi en laissant les rênes à cette stupide compassion, défendant une vieille femme d'une bande de forbans, quand bien même cette dernière s’était avérée nombreuse. Je m’étais bien battu, croisant le fer avec ces hommes infects mais seulement, dès la première blessure, j’avais préféré prendre la poudre d’escampette. Être stupide était une chose, être imprudent une autre.

Devant l’ombre d’un édifice d’envergure impressionnante, je m’étais laissé tomber à genoux, soufflant enfin. Une église… Cela existait toujours ? Qu’importe, que les portes soient ouvertes aux vagabonds comme moi ou non, ce serait mon refuge jusqu’au petit matin. Personne ne remarquerait ma présence… Avec une grande discrétion, je m’étais infiltré dans l’établissement, aux pas de loups, cherchant un endroit susceptible qu’être peu fréquenté de nuit. C’est finalement à bout de forces, dans l’angle d’une petite pièce relayant des couloirs, que je m’étais allongé au sol, serrant mon bras meurtrit contre mon torse. Presque mort de fatigue, je n'étais endormi presque instantanément, malgré la douleur, plongeant dans un sommeil de plomb.

L’aube s’était levée sans moi, me laissant inconscient, imprudent, recroquevillé dans un coin sombre et froid de l'église d'Asunia.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Relativement maussade.
Localisation : Là. Là. Là. Et là. Là. Là. Juste là. Et là aussi. Lààà. Là. Là.
Exp : 868

Messages : 65
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 12
Grade : D
Joyau(x) : 300

Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ]

MessageSujet: Re: Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ] Ven 5 Avr - 6:14
  • La Religion n'est que le nom que l'on donne à ce qu'on ne comprend pas ...

    En ce bas monde, tout n'est qu'incompréhension, c'est pour cela que nos peuples ont décidé d'inventer des divinités qui régissent notre univers. Ils ne sont que les pantins de la volonté de ceux qui se disent "Pontifes".
    Si plusieurs cultes existent, c'est qu'il n'y a aucun être surnaturel vivant dans un autre plan.
    D'un autre côté, je suis assez bien placé pour dire que de nombreuses créatures étranges peuplent ce monde et je suppose que l'Objet Divin n'est pas un mythe, car j'ai moi-même pu apprécier la mélodieuse, mais sinistre, clameur de Fenrir. Je ne sais pas ... Sans dieux, pas de magie, sans magie, pas de monstres, sans monstres, pas de légendes, sans légendes, aucune raison de vouloir rétablir l'équilibre de Midgard.
    Que dire d'autre que "Advienne que pourra, si je me trompais, j'espère qu'Ils sont cléments Là-Haut" ?

  • Calomnies, mensonges, quand vous nous tenez ...

    Bien belle ville qu'Asunia, le château de Sire Perceval, VIe du nom. Les deniers rayons de soleil donnaient un aspect féérique à la cité. Imaginez-vous une chaîne de montagnes, baignée dans les rayons du crépuscule, ajoutez-y une somptueuse ville aux couleurs chatoyantes, dans laquelle l'agitation se fait entendre à des lieues à la ronde. Voyez les grands chevaliers patrouiller dans les rues, arborant fièrement des armures aux teintes diverses, écoutez ces marchands, qui vendent leurs dernières marchandises avant de s’enquérir des dernières nouvelles auprès d'un passant un peu trop bavard. Sentez les parfums qui se dégagent des étales et des champs, que la métropole arbore avec tant de grâce !
    Et moi, j'étais perché sur une tour de garde, désaffectée, laissant le vent fouetter mon visage, ayant retiré mon masque, pour profiter pleinement du spectacle. Je n'avais rien vu d'aussi touchant depuis bien longtemps. Je ne voulais en aucun cas qu'il arrive malheur à tous ces Hommes, rassemblés ici depuis des générations.
    La nuit tombait en douceur, on apercevait déjà quelques papillons nocturnes se rassembler autour des lanternes qui éclairaient les rues. Maeglin semblait encore plus surexcité que d'habitude, piaillant à la moindre occasion, il décrivait des cercles au-dessus de moi. Mais cette nuit ne serait pas comme les autres, en cette soirée, la lune ne se montrerait pas. Laissant libre court à tous les truands du royaume.
    C'était un phénomène rare, qu'à la suite d'une pleine lune, celle-ci ne se montre point. C'était très certainement lié à l'approche du Ragnarök.
    La nuit tombée et la lune dévoilée, je descendis de mon perchoir, me dirigeant vers une taverne, pour faire pitance. Je pensais que je devais me préparer, car ce soir, la vermine de Midgard se verrait amenuisée.
    J'entrai dans l'établissement, mon masque replacé sur ma tête, c'était le seul moyen de cacher mes cicatrices même si on me regardait toujours de travers, et m'assis à une table. J'avais certainement fait un bon choix, le bâtiment semblait bien entretenu et il y avait foule, la nourriture ne devrait pas me déplaire.
    Après quelques instant, je me décidai à appeler le patron :

    ~ Hey ! Patron ! Vous ne pourriez pas apporter quelque chose à boire à un pauvre Elfe assoiffé ? ~


    Un homme, la cinquantaine, les cheveux coupés court, grisonnant, à la bedaine bien marquée et portant un vêtement de lin sur lequel était posé un tablier en cuir s'approcha de moi, je suppose que ça première impression fut "Un Elfe avec un masque qui me commande à boire ... étrange" mais il m'afficha bien vite un visage débonnaire et plein de bonté.

    ~ Mon brave, vous avez trouvé votre paradis ! Bienvenue dans mon établissement ! Un grand gaillard comme vous prendra bien une choppe d'hydromel ? ~


    Je ne pris pas la peine de réfléchir et acquiescé, je n'avais que faire des dépenses, je gagnais ma vie et je pouvais me permettre quelques sorties "festives". L'Humain s'en alla pour remplir son devoir, et ma choppe.
    Tout autour de moi, il y avait plusieurs tablées qui discutaient dans la joie et la bonne humeur, mais un petit groupe d'homme semblait soucieux, je prêtai l’oreille à leur discussion ...

    ~ Asbjörn, je te le jure, j'ai vu rentrer quelqu'un dans l'église et il semblait poursuivi. ~
    ~ Allons, mon vieux, tu vas pas te faire du mouron pour cette vieille bâtisse quand même ! Les dieux c'est du passé ! ~
    ~ Moi je te dis qu'ils ne nous ont pas abandonnés ! Imagine si c'était un voleur et qu'il la profanait, ils seraient furieux et nous enverraient tous les maux du monde ! ~


    A la simple entente du mot "voleur", je me levai de ma table et parti au pas de course vers cette église, laissant le pauvre gérant les bras ballants, venu m'apporter ma boisson. Faisant fi de tous ceux qui se trouvaient dans la ruelle, je grimpai à la façade du bâtiment et je m'élançai sur les toits. J'avais pu voir le lieu de culte en arrivant à Asunia et je trouverais bien un moyen de rentrer dedans sans me faire remarquer.

    [...] Une fois arrivé, l'aube se levant, je grimpai à la fenêtre la plus haute et la crochetai, un simple cadre en bois et un vieux cadenas la maintenait en place, trop facile. J'entrai dans l'édifice et commençai à me mettre à la recherche de ce pauvre petit gars qui finirait sur mon tableau de chasse. On ne commet pas de méfaits, ou alors, à ses risques et périls. Je m'enfonçais de plus en plus loin à l'intérieur, les ombres se mouvant dans l'édifice me permettant de longer les murs sans être vu par qui que ce soit. Le plaisir de la traque reprenait le dessus sur la joie que j'éprouvais sur ma tour, hier soir. L'exaltation du sang bouillonnant, jaillissant de la gorge tranchée de ma victime, quel délice ! Je sentais bien que je ne pourrais plus m'arrêter et que ma frustration de ne pas avoir empêché d'autres de nuire ne demandait qu'être être réparée.
    Perdu dans mes pensées, j'eus un léger sursaut lorsque je distinguai une forme, en position fœtale.

    L'heure de s'amuser était venue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Cafardeuse.
Exp : 2062

Messages : 42
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ]

MessageSujet: Re: Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ] Mer 17 Avr - 3:28
Un bruit. Une odeur. Un doute.

Je n’étais pas seul.

Si l’idée qu’il s’agissait d’un simple prêtre bien matinal m’avait effleuré l’esprit, mon instinct me dictait d’être prudent. Une seule erreur dans mon état et j’étais fichu. Si j’avais eu la chance de dormir quelques instants cette nuit, mes plaies ne s’étaient pas refermées comme par magie. Le sang avait durci et son odeur, bien trop perceptible par mon odorat développé, m’infligeait un constant malaise. Il me rappelait sans cesse que « ça allait mal, très mal ». Lentement, ma main s’était refermée sur la garde de Calsung alors que mon seul œil valide, d’un rouge ardent, scrutait furtivement cet endroit presque trop négligé par les Hommes. Enfin, je distinguai la silhouette silencieuse de mon futur adversaire. L’étranger, quand bien même masqué par l’obscurité, n’avait rien d’un ecclésiastique. Absolument rien. Sa carrure était celle d’un guerrier mais sa tenue, me rappelait plutôt celle d’un homme ayant bien des choses à dissimuler… Un vagabond ? Un voleur ? Un assassin ? Un chasseur de prime ? Qu’importe. Il était armé et, distinguant plus précisément les contours d’un arc, je m’étais hâté à agir. Une seule flèche était parfois plus mortelle que n’importe quelle épée, quand même celle-ci aurait été forgée par une quelconque divinité.

- « Ce n’est pas ton jour de chance… »
Soufflai-je alors qu’un grondement animal grimpait dans ma gorge.

Avant même que l’inconnu ne puisse ouvrir la bouche, dans un bref grincement métallique, j’avais sorti mon épée de son fourreau, la jetant subitement en l’air, créant ainsi une courte diversion. D’un bond, je m’étais relevé, abandonnant mes vêtements sombres pour une fourrure dense et blanche comme la neige, mon armure pour des griffes et des crocs acérés, ma forme humaine pour celle d’un loup. D’un geste si bien maitrisé qu’il reflétait une certaine expérience et une certaine habitude, j’avais rattrapé l’épée à la lame noire en refermant ma puissante mâchoire sur sa garde. D’un geste peu ordinaire pour un tel animal, j’avais pointé la lame de Calsung en direction de l’inconnu, penchant légèrement la tête sur le côté.

La surprise est souvent l’acte le plus déterminant dans un combat. Bien plus efficace que n’importe quelle parade ou fourberie. Du moins, c’était là tout ce que j’avais. J'étais blessé et épuisé. Ne laissant pas le temps à mon adversaire de se relever de son étonnement, j’avais fondis sur lui comme un revenant, laissant l'affront d'un grondement brisé le calme serein de cette demeure des Dieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Relativement maussade.
Localisation : Là. Là. Là. Et là. Là. Là. Juste là. Et là aussi. Lààà. Là. Là.
Exp : 868

Messages : 65
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 12
Grade : D
Joyau(x) : 300

Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ]

MessageSujet: Re: Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ] Ven 12 Juil - 6:22
    L’ombre était devant moi, forme indistincte dans la pénombre, se mouvant comme elle pouvait, blessée, apeurée, l’odeur du sang était puissante et me donnait des palpitations, j’avais soif, soif de mort et de désolation. Ma cible était devant moi et s’agitait de plus en plus, elle m’avait repérée, je devais me dépêcher d’en finir si je ne voulais pas être mêlé à un duel à mort, quoi que … J’avais mes chances face à un estropié, je n’étais pas la meilleure lame de la Terre des Hommes, mais j’étais l’une des plus rapides … Néanmoins, une créature, humaine ou autre, acculée pouvait se montrer dangereuse, très dangereuse.

    J’hésitais sincèrement à me servir de mon arc, une seule flèche aurait suffit à me débarrasser de cet importun vagabond, ma solution était toute trouvée, un seul trait, entre les deux yeux. Il fut invoqué, ainsi que deux autres, en cas de problème, leur apparition fut silencieuse et invisible, dans ce carquois sans fond, qui était mien. La corde fut tendue jusqu’au point critique qu’elle se rompe sous la pression, traverser ce petit corps maigrelet serait sa tâche, le projectile encoché, j’attendais le meilleur moment pour laisser filer la mort vers sa victime, ma victime. Prélever un objet sur son cadavre serait l’action qui clôturerait son existence ainsi qu’un nouveau trophée.

    Je continuais d’avancer petit à petit, à pas feutrés, attendant l’instant critique. Maeglin était accroché à ma spalière gauche, je lui avais ordonné de se taire et il semblait m’écouter mais, lorsque que mon adversaire commença enfin quelque attaque contre moi, il poussa un cri strident, me faisant vaciller, ma flèche parti se ficher quelque part dans l’église, mais certainement pas sur mon ennemi, ma visée ayant été altérée. Dans une des rares zones éclairées par le soleil du petit matin, une épée voltigea, me renvoyant un rayon lumineux dans les yeux, un court instant qui aurait pu me servir à ranger mon arc et préparer mes lames, de l’obscurité jaillit une masse blanche qui rattrapa l’arme au vol et me fondit dessus. J’eus le temps de faire un bond sur le côté et de ranger mon arme que nous nous retrouvâmes face à face à nous jauger, j’étais désarmé, mais le temps qu’une nouvelle provocation ait lieu, je pourrais tirer mon épée de son fourreau.

    J’avais en face de moi un loup, un gros loup, plus gros que ceux que j’avais déjà croisé et son œil rougeoyant comme de la braise ne m’inspirait pas franchement confiance. Il n’était certes pas totalement animal, pour se battre avec une épée il fallait être humain, bel et bien humain, mais son côté sauvage devait être ce qui m’effrayait le plus, le fait qu’un loup puisse se servir d’une arme étant plutôt un élément qui m’aurait, en temps normal, fait sourire, voire rire, mais ici, je risquais ma peau et tout ça à cause d’un simple coup de tête, j’étais incorrigible, toujours à vouloir réagir dans l’instant, trop impulsif, je devais mieux préparer mes pièges sans quoi mes proies pourraient s’enfuir et me laisser, en guise de cadeau, de jolies cicatrices.

    Nous tournions, aucun de nous deux n’osant attaquer, attendant que l’autre agisse. Je n’avais toujours aucune arme et le fer de mon ennemi ne me rassurait pas, je n’étais pas en bonne posture pour une fois, je n’aurais pas dû ranger mon arc. Maeglin avait fuit sur une haute poutre de l’église et ne cessait de piailler, comme si un animal plus grand avait décidé de lui voler son repas, il ne devait pas saisir que j’étais en danger, cette espèce de cervelle ramollie emplumées.

    Je pris enfin l’initiative de passer à la seconde offensive de cet affrontement, dégainant enfin ma lame, le cobalt incrusté à la garde se mit à luire, je m’avançai calmement, ne brusquant pas mes gestes, de sorte à être le plus proche de la bête avant de m’esquiver pour lui porter un coup. Quand je fus à bonne distance, je fis mine de l’attaquer de front et sautai sur la droite, balançant mon arme de mes deux mains sur son côté, espérant lacérer son flanc.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Cafardeuse.
Exp : 2062

Messages : 42
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ]

MessageSujet: Re: Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ] Lun 26 Aoû - 4:51
Mon attaque n’avait peut-être pas atteint mes espérances, le fourbe, plus vif que je ne le pensai, n’avait pas une seule égratignure. Néanmoins dans mon malheur tout n’était pas si noir. Mon adversaire avait rangé son arc, comme s’il s’offrait volontiers à ma merci. Pourquoi se débarrassait-il de son meilleur atout ? En tant qu’homme-loup et bretteur, le corps à corps était mon terrain de jeu favori et, pour le peu qu’il m’avait aperçu, l’étranger avait dû en faire la déduction. Si un animal aurait immédiatement bondit sur l’occasion, j’étais également un homme capable de raisonner et, cette situation m’était si favorable, que cela sentait mauvais… Essayait-il de me tendre un piège ? Ou, était-il en quête folle de risque ? Quoi qu’il en soit, je préférai être prudent… Mes blessures encore fraiches, ne me permettaient pas d’être aussi agile que d’ordinaire. Si cet homme préparait vraiment une ruse, je ne serai pas en mesure de l’anticiper et encore moins d’y faire face correctement. Tapis dans l’ombre où mon adversaire ne pouvait que difficilement me voir et ce, même avec la pureté du blanc de ma fourrure, je tournais en rond autour de lui d’un pas lent et silencieux, les oreilles à l’affut et mon œil valide braqué sur l’homme dont je distinguai une carrure et un équipement me rappelant celui d’un chasseur de bêtes. Quelle ironie…

Le chasseur semblait hésiter ou du moins, c’est ce que son attitude laissait paraitre car il m’était impossible d’étudier les traits de son visage. Il portait un masque. Du coin de l’œil, j’avais remarqué ses oreilles longues et pointues, de celles appartenant au peuple elfique. Pourquoi un elfe attaquerait-il un homme ou un animal sans raison apparente ? J’étais peut-être traqué mais, mes poursuivants n’avaient pas l’air de ceux ayant les moyens d’embaucher un mercenaire pour faire le sale boulot à leur place… C’est presque qu’à contrecœur que je commençai à renier mes instincts animal, qui me poussaient à attaquer pour défendre ma vie, venant rapidement à la conclusion que la fuite s’avérée être le meilleur choix possible, que dans un effort suprême, ignorant mes plaies béantes, je serai en mesure de le distancer, de rejoindre la sécurité des rues entremêlés de la capitale où, il me perdrait rapidement.

J’allais ranger Calsung dans son fourreau lorsque, j’entendis les cris percutant d’un oiseau de proie. Il était juste au-dessus du chasseur et ses agaçants hurlements résonnaient de plus en plus fort dans l’écho de la pièce glacial. Hum… Jamais je n’aurai imaginé qu’un autre animal, d’une espèce différente qui plus est, puisse s’avérer être un si bon allié. C’est parce que je suis un homme censé et une bête féroce que je ne pouvais ignorer cette opportunité. Ma gueule s'était resserré d'avantage sur la garde de mon épée. Courant subitement à toute allure vers ma proie, abandonnant la sureté de l’ombre derrière-moi, j’avais bondit dans le dos de l'elfe, la tête jetée vers la droite, avant de la rabattre subitement vers la gauche. Mon épée effectua un arc de cercle, guidée avec rage en direction de la nuque de l'imprudent. Mon œil bleu s’était figé dans la stupeur lorsque, contre toute attente, l’étranger para mon attaque d'une lame que je n'avais pas vu venir.

J’avais été si sûr de moi. J’avais été si bête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Relativement maussade.
Localisation : Là. Là. Là. Et là. Là. Là. Juste là. Et là aussi. Lààà. Là. Là.
Exp : 868

Messages : 65
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 12
Grade : D
Joyau(x) : 300

Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ]

MessageSujet: Re: Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ] Sam 12 Oct - 21:53
L’impact fut d’une violence que je n’aurais su imaginer, l’entièreté de mon corps fut secoué par le choc et je sus que je ne pourrais pas tenir à un second assaut d’une telle sorte, mon ossature était trop fragile pour ce genre d’exercices, je n’aurais pas cru que nos attaques seraient simultanées, cette « chose » savait se battre, je n’en avais aucun doute, mais de nous deux j’étais le seul à savoir comment gagner, tout du moins, si Maeglin arrêtait de me vriller les tympans avec ses plaintes incessantes. Je n’avais pas le temps d’établir le contact télépathique sans risquer de recevoir un coup fatal, c’était fâcheux, il faudrait que je me concentre malgré cet élément perturbateur.

Je fis passer mon épée dans ma main gauche, l’entièreté de mon bras droit étant engourdi, je n’avais jamais été un escrimeur de grand talent, surtout lorsqu’il s’agissait de m’imposer des contraintes, je préférais m’assurer la victoire avec un maximum de moyens plutôt que de l’emporter avec le strict minimum. Je devrais être encore plus vif, de corps comme d’esprit, la moindre seconde d’avance sur mon adversaire serait une échappatoire salutaire, j’avais déjà accumulé assez d’erreurs que pour me permettre de continuer à penser à la douleur qui remontait jusque dans mon cou, il me fallait achever le combat en vitesse, j’étais déjà trop épuisé.

Une lubie folle me pris et je décidai de donner tout ce qu’il me restait d’énergie dans d’ultimes taillades, voilà pourquoi je me mis à frapper comme un forcené le loup qui parait chacun de mes coups avec une facilité qui me faisait bouillir et m’apportait un nouveau flot de détermination, je continuerais à l’harceler jusqu’à ce qu’il soit à bout et je lui arracherais sa peau et m’en servirai pour me tailler une nouvelle ceinture une foi qu’il serait à terre, ce serait du plus bel effet. Tentant des feintes, tournant autour de lui pour atteindre des parties à découvert, tout cela ne menait à rien si ce n’est me fatiguer encore plus, tandis que lui paraissait en pleine forme. Dans des gestes désespérés, je lançai quelques dagues sur lui mais sans grand résultat, j’avais utilisé mon membre encore ankylosé et la précision n’avait pas été vraiment remarquable, j’avais réussi à briser un vitrail qui se trouvait quasiment à l’opposé de ma supposée cible …

Mes mouvements étaient de plus en plus pénibles à réaliser,  je me cognais fréquemment à des poteaux qui s’élevaient pour soutenir l’édifice, le loup avait gagné le duel, c’était une certitude, j’avais beau avoir plus de matériel que nécessaire pour le terrasser, j’étais incapable de me séparer de ma lame sans risquer de finir en gigot d’Elfe, surtout que ce qui m’intéressait, une petite flèche imbibée d’un puissant somnifère, était relié au mécanisme qui lui-même était accroché au bras dont la main faisait tourbillonner une épée dans tous les sens sans toucher quoi que ce soit …

Un plan naquit dans les méandres tortueux de mon subconscient, je m’agenouillai devant mon adversaire en signe de soumission, l’arme plantée à la verticale dans les planches du sol, mes doigts enserrant la garde, j’attendais que l’animal s’approche de moi pour me porter l’ultime coup ; je présentais une nuque dégagée, si mes pronostiques s’avéraient exacts, ce serait là qu’il frapperait, je devrais me faire allié de la vitesse pour survivre à ce coup. La bête fit quelques pas dans ma direction, l’air siffla, quelque chose le traversait, trop grave pour être une flèche, c’était la Mort qui venait à moi, ce son je l’avais entendu plus d’une fois, mais je m’en étais toujours tiré indemne !

Je relevai très légèrement la tête pour mieux voir le mouvement qu’effectuait la créature, une fois qu’elle fut à une distance où elle ne pourrait plus modifier la trajectoire, je tirai d’une poche intérieure une petite capsule transparente dont l’intérieur était occupé par un liquide blanc cassé et je la fis exploser sur le parquet, une épaisse fumée de la même couleur que le fluide s’échappa en un instant de ce minuscule contenant, j’esquivai au dernier moment le geste que mon opposant avait amorcé, sa lame venant lacérer le bois se trouvant sous nous.

Je me relevai dans un effort conséquent, ma main de prédilection pour la lutte ayant récupéré un peu de sa mobilité, je pris un risque inconsidéré en m’en servant à nouveau pour le combat, je tirai une de mes manches pour dégager l’arbalète et le carreau, une fois les fumées retombées, je dirigeai mon tir dans la direction du loup blanc.

- Souriez, le petit oiseau va sortir, dis-je en poussant un rire guttural.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Cafardeuse.
Exp : 2062

Messages : 42
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ]

MessageSujet: Re: Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ] Lun 11 Nov - 5:20
Mon adversaire était un bien lamentable bretteur, tellement prévisible et lent que nos échanges commençaient à m’agacer au plus haut point. C’était futile, jamais il n’arriverait à me porter un seul coup avec une si mauvaise maitrise et un rythme digne de Mère-Grand. S’il essaya plusieurs fois de percer dans mon angle-mort, profitant de mon champ de vision réduit, il fut incapable d’exploiter mon handicap. Néanmoins, l’elfe n’en restait pas moins dangereux. J’avais bon mener le combat, j’étais obligé de me soumettre à sa parade, au risque qu’il puisse retourner toute la situation, inversant nos rôles, d’une vulgaire fourberie. J’entendais mon instinct animal me hurlait avec acharnement d’être prudent, que cet homme était dangereux et, sous cette forme plus que jamais, j’étais contraint de craindre un adversaire faiblissant de secondes en secondes sous les assauts répétés de ma sombre lame. S’il m’avait surpris en utilisant une lame courte afin de bloquer une attaque censée mettre fin à ses jours, cet elfe ne tarderait pas à commettre une erreur qui lui serait fatale. Il ne me suffisait que d’une petite ouverture pour que la pointe de Calsung puisse transpercer la gorge de ce maudit chasseur. Mes muscles brûlaient sous l’effort et mes blessures, sous ma fourrure blanche comme neige, s’étaient rouvertes. La pénombre me permettait de dissimuler le sang qui s’échappait à nouveau de mes plaies mais, si l’archer s’en apercevait, il ne tarderait à comprendre que de nous deux, je suis probablement celui qui risque de tomber le premier.

Un instant, j’avais osé croire que le Ciel était avec moi car, plantant son arme au sol, l’elfe s’était laissé tomber à genoux, silencieux. Le haut de son visage était dissimulé sous son capuchon, ne me laissant apercevoir que ses lèvres formant une amère ligne horizontale. Même sans l’ombre d’un rictus, cela sentait le piège à plein nez. C’était d’une telle évidence… Mais, je ne pouvais m’empêcher de me demander si le chasseur serait assez rapide pour refermer les mailles de son filet avant que ma lame ou que mes crocs n’atteignent sa gorge… J’étais bien plus rapide que lui, c’était tout aussi évident. Relevant le défi, j’avais reculé de quelques mètres, prenant mon élan. Mes oreilles étaient abattues vers l’arrière, j’avais hésité encore un peu puis, sans même que je ne puisse moi-même m’en rendre compte, je m’étais élancé vers ma proie, filant comme une flèche. Mon œil valide ne voyait plus que le cou de l’elfe. La pression de ma mâchoire sur la garde de mon épée s’était accrue. Bercé par le plaisir bestial du massacre, je n’avais pas même songé que l’elfe, dans ses derniers retranchements, pouvait s’avéré être bien plus vif et agile qu’un loup… Alors que les muscles puissants de ma mâchoire guidaient ma lame vers le cou du chasseur, un écran blanc jaillit comme de nulle part, aveuglant mon seul œil valide. Ma lame heurta férocement un obstacle mais, à l’odeur et aux multiples craquements causés par l’impact, je n’eus aucunement besoin de ma vision pour comprendre que j’avais échoué. L’elfe avait gagné son défi. J’avais tiré sur mon épée pour la sortir du bois dans lequel elle s’était coincée mais, celle-ci refusait de quitter son refuge. J’insistai avec plus d’ardeur jusqu’à ce que la voix de mon adversaire s’élève derrière-moi.

- « Souriez, le petit oiseau va sortir. » S’amusa-t-elle.

Du coin de mon œil écarlate, j’avais aperçu la pointe du carreau d’arbalète qu’il brandissait vers moi. Le combat était terminé. Avec regret, ma mâchoire lâcha la garde de mon épée, se refermant aussitôt dans un grognement de rage. Il m’avait eu… Non, je m’étais moi-même jeté dans son piège ! Conscient qu’à présent cela se jouerait à la ruse et non au fer, j’avais abandonné mon apparence canine pour redevenir le jeune homme que j’étais en partie. Cela revenait à déposer toutes mes armes au sol, en signe d’une soumission qui me sauverait peut-être la vie. Redevenu humain, mes blessures se révélaient à la vue de l’archer par une tâche noire et brillante ayant réussi à percer mon vêtement d'une couleur sombre. Avec lenteur, je m’étais retourné vers lui, levant mes mains jusqu’au niveau de mon visage.

- « Si c’est de l’or que tu veux, je crois que tu as perdu ton temps… »
Crachai-je, ne cherchant pas à dissimulé la honte et la colère qui m'habitaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Relativement maussade.
Localisation : Là. Là. Là. Et là. Là. Là. Juste là. Et là aussi. Lààà. Là. Là.
Exp : 868

Messages : 65
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 12
Grade : D
Joyau(x) : 300

Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ]

MessageSujet: Re: Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ] Ven 15 Nov - 8:41
Spoiler:
 
- Ha … Haha … Hahahahahaaaaahahaha ! Je ne pus retenir une nouvelle vague d’hilarité. Moi ? Vouloir de l’argent ? Je crois que vous vous trompez sur la personne, Humain, ou quelque autre chose que vous soyez, le seul ici qui en ait après ne serait-ce que la plus insignifiante roupie, c’est bien vous.

Il était encore dans un coin d’ombre, les armes au sol, en signe de soumission, je voyais clair dans son petit jeu, c’était certain qu’il voulait contrebalancer notre actuelle position des forces, mais il ne risquait pas de m’influencer grandement par des yeux pleins de larmes et des paroles sentant une fausse bonne foi à vous retourner les tripes ! Non ça ne marche pas avec moi, ce genre de stratagèmes boiteux ! Quitte à juste lui ouvrir les entrailles et le laisser se vider de son sang sur place, ce ne serait pas une grande perte, même si je n’apprenais pas le fin mot de cette histoire, quoi que, peut-être que je pouvais me permettre de m’accorder une petite pause didactique, poser quelques questions à ce traine-savates et me retirer avec une nouvelle proie sur le tableau de chasse, c’était envisageable et plutôt tentant, ces options où chaque parti y gagne son petit avantage, moi, j’en apprenais plus, lui, il mourait, intéressant à tous points de vue.

Ah ! Qu’il est délectable de voir le piège se refermer, l’araignée se jeter sur la mouche sans défense, collée aux fils de la toile, tout ceci était excitant au plus au point et, par moment, je convulsais de rire, j’avais dépensé tout ce qui me servait d’énergie dans un duel à l’épée qui s’était soldé par une ruse, bien que finement trouvée, mais qui aurait pu m’être utile bien plus tôt, je m’étais poussé jusqu’à des limites extrêmes et l’adrénaline me faisait frissonner de plaisir, qui plus est, je tenais le sort d’un pauvre larron entre mes mains. Je le regardais avec attention, car il me semblait distinguer de grandes tâches sombres sur son vêtement, qu’était-ce donc que cela ? Je n’avais pas souvenir de l’avoir blessé à ce point lorsque nous croisions les fers, voilà une première demande qui s’imposait à mon esprit.

- Si vous voulez une petite chance de vous en sortir, répondez à mesquestions, j’aviserai quant à ma clémence à postériori. Lâchais-je, las. Tout d’abord, qui êtes-vous ? Oh ! Je ne demande pas votre nom, je me questionne sur votre nature, je vous vois devenir loup comme Humain en un claquement de doigts, est-ce donc normal ? J’ai connu quelques personnes qui pouvaient faire ce genre de choses mais je ne me suis jamais attardé sur ce détail, mais comme j’ai un peu de temps devant moi, je suis prêt à écouter, je suis d’humeur à apprendre. C’était un jeu de paroles qui me plaisait tout autant que cet affrontement que nous avions eu, qui plus est, je n’avais plus à me fatiguer pour un rien, une petite pression du doigt et c’en était fini.

Je ne voyais pas bien ce qui se tramait dans la pénombre de son dernier refuge, du sang affluait dans mes globes oculaires et brouillait ma vue de manière significative, c’était difficile d’estimer les distances et à présent j’avais des chances de rater ma cible si celle-ci se décidait à jouer cartes sur table, je n’étais pas en position de laisser filtrer le moindre indice de ma condition, interdiction de respirer un peu trop fort pour me calmer, il était bon escrimeur, bon combattant, il devinerait sans doute bien assez d’éléments pour que le dispositif se referme sur celui qui l’avait mis en place. Je fis quelques pas en arrière, pour m’enfoncer dans une zone de lumière, celle-ci amenée par un vitrail qui trônait à quelques pouces au-dessus d’une poutre de maintient et qui m’offrait une aide salvatrice, bien que je n’étais toujours pas à mon aise, je pouvais déjà mieux jauger ce qui devait l’être, comme la position exacte de mon opposant, le loup, l’Humain, quelque chose comme ça, entre les deux ...

- Je vois, monsieur est du genre têtu, on ne veut pas me répondre ?! Soit, je vous laisse une seconde et dernière chance, répondez à ceci, qui vous a mis dans cet état, comment vous êtes-vous retrouvé dans cette église, que vouliez-vous dérober ? Mon ton se voulait plus agressif, en effet, je commençais à perdre patience avec cet impertinent qui s’amusait à me défier … Quoi qu’à bien y réfléchir, peut-être qu’il n’était pas plus éclairé que moi sur son don … Non ! Il était préférable de souhaiter qu’il soit un effronté et que sa mort serait une délectation pure et simple, peut-être que je pourrais boire un peu de son sang … Voyons… Ne soyez pas timide. Avancez dans la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ]

MessageSujet: Re: Même un loup a besoin d'un refuge [ Libre !! ]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Besoin d'un second [Libre]
» Jackson Whittemore ▬ Loup-Garou ▬ Colton Haynes ▬ Libre
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Asunia :: Église-