" Invité "
avatar
Who am i !

Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]

MessageSujet: Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög] Mar 16 Avr - 5:00
    Lumïa… des ruelles et des rues, et des maisons, et de la population… Je m’y sentais mal, très mal. Je n’avais jamais aimé ce genre de lieu, j’avais toujours pris soins de les éviter. Mon regard glissait sur les maisons, je me demandais ce qu’on pouvait y trouver… J’apercevais parfois, par des morceaux de mur transparent des personnes assises sur… autour de… mais comment cela s’appelait je n’en savais rien. En tous cas ils riaient… La seule chose qui m’avait poussée à venir ici était la faim. Je mourrais de faim et je n’avais plus de flèches. Comment casser sans armes ? Les simples flèches en bois ne transperçaient pas la chaire de mes proies et j’avais brisé le peu de flèches de métal que j’avais.
    Le soleil était haut dans le ciel, pourtant, les maisons le cachaient… dispersant dans la rue leur ombre gigantesque… où étaient les arbres ? Où étaient les animaux où étaient les fleurs et les fruits ? C’est pour cela également que je détestais et craignait les humains… Ils brulaient les forêts et les détruisaient pour construire des habitations aussi laides, ils tuaient des animaux simplement pour avoir les plus beaux vêtements… Ils ne pensaient qu’à leurs physiques et à ce qu’ils appelaient l’argent… Je grognais légèrement avant de poser les deux mains sur mon ventre, au niveau de mon estomac. Peureuse, je continuais mas route avec méfiance… Un pas après l’autre je m’approchais d’une douce odeur, suave et sucrée… Qu’est-ce que cela pouvait-il bien être ? Devant moi se trouvait un grand mur d’eau solide… peut être de glace très fine mais comment par ce soleil elle ne fondait pas ? Je posais la main sur la glace, elle n’était pas plus froide que cela… Regardant à travers, j’apercevais des blocs de forme différentes, l’odeur venais de là, une odeur encore plus douce que les biscuits, celle des gâteaux ! Je connaissais les pâtisseries, j’en avais déjà volé et manger, mais je n’en avais jamais vu exposé ainsi… était-ce une invitation à se servir ? J’entrais dans la bâtisse regardant autour de moi l’air fascinée. Une clochette retentis me faisant sursauter, au passage, je donnais un coup de coude dans un gâteau l’envoyant valser au sol. Un homme imposant arriva, il n’avait pas l’air content du tout… Je tentais de ne pas glisser et courait à l’extérieur de la bâtisse avec difficulté.

    « VAS T’ES SALE SAUVAGEONNE ET NE REVIENS PAS !!! »
    Il était sorti lui aussi, agitant un balai pour me chasser mais il ne me suivait pas… Je bifurquais rapidement dans une ruelle plus petite et me laissais glisser au sol pour souffler… Les humains étaient vraiment des barbares… Couverte de crème je repris ma route en quête de nourriture. Un homme non loin de moi allait très bien faire l’affaire, il avait avec lui une chariote pleine de jambons criant qu’ils n’étaient pas chers et que c’était une bonne affaire… La bonne affaire pour moi allait arriver. Discrètement je le suivais avançant doucement avant de courir, sautant sur son chariot je volais un jambon et partis aussi vite. Ce qu’il avait vus ou pas, je m’en fichais, j’avais à manger ! Enfin ! Mon ventre gargouillait de plus bel à l’odeur de mon futur repas, mais où aller le prendre ? Je ne pouvais pas tout de suite sortir de la ville, il fallait que je trouve une nouvelle ruelle comme celle dans laquelle je n’étais cachée. Me stoppant net en plein centre d’une grande place pavée je regardais autour de moi… où allais-je bien pouvoir aller ? Lumïa était grande et effrayante, je pris une direction au hasard, ici les maisons étaient plus basses, je pouvais donc sans problème sentir le soleil caresser mes joues, une douce brise balayer mes cheveux de devant mon visage faisant s’envoler la plume noir qui y était accrochée. Skhaa mon corbeau volait en rond haut au-dessus de moi, quand à Dalérian, mon serpent, lui glissait entre mes pieds, ses écailles blanche brillaient au soleil, il remontant son corps froid le long du mien et vint à nouveau s’enrouler autour de mon cou.

    Des hommes me poursuivirent à nouveau… j’entendais leurs voix et leurs pas… ils n’étaient apparemment pas content d’avoir perdus un jambom…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Moqueuse
Localisation : La où me guide mon instinct
Exp : 1657

Messages : 111
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]

MessageSujet: Re: Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög] Jeu 18 Avr - 5:27
    Cela faisait déjà 2 ans que je n’étais plus revenu à Lumia, mais la ville n’avait pas changé. Il y avait toujours toutes ces charmantes maisons, ces couleurs chaleureuses, ces boutiques variées avec leurs magnifiques vitrines... j’aimais cet endroit généreux, plein de famille aisée qui avaient toujours la main sur le cœur pour les pauvres animaux mignons. Et comme Béor et moi étions mignons quand je me mettais sous forme de quatre-pattes, nous adorions mendier dans les rues marchandes et rentrer de cette activité les poches emplies de pain, de viande ou encore de sardines données par le poissonnier lui-même, nous avions rarement faim ici.
    Ce jour-ci, nous rentrions justement d’une récolte miraculeuse et, rassasié, j’avais gardé quelques morceaux de pains dans mon sac car il était prévu que nous partions le lendemain. Nous nous dirigions alors tranquillement vers une terrasse qui semblait confortable pour nous poser un moment, quand un bruit attira notre intention…

    « VAS T’EN SALE SAUVAGEONNE ET NE REVIENT PAS !!! »
    Nous nous étions retournés et je remarquai une jeune femme qui s’enfuyait de la pâtisserie du coin. Elle avait l’air farouche mais fragile, je me suis alors demandé ce qu’elle faisait ici avec ses vêtements qui semblaient être faits d’animaux morts. Peut-être s’était-elle enfuit du bidonville? Puis une idée me vint à l’esprit : Se pourrait-il que cette femme sauvage soit une créature qui n’aurait pas l’habitude de l’humanité… mais quelle pourrait alors être se vraie forme ? La seule façon de le savoir était de la suivre.
    Elle était amusante à regarder. Au début elle se promenait à travers les rues à la rechercher de viande, elle vola même un pauvre marchand qui devait déjà avoir du mal à survivre vu les prix honteusement bas, puis elle déambula finalement dans la rue résidentielle, là où il n’y avait rien de bien intéressant pour elle. Je me dis alors qu’elle était perdue mais alors que je m’approchais d’elle pour l’interpeler, je vis quelque un truc s’enrouler autour de son cou et un autre voler en rond au-dessus d’elle. Cela suffit à me faire reculer dans mon élan. Je me suis demandé depuis quand ils étaient là, ce serpent et se gros oiseaux, ça devait faire un bout de temps surement mais je ne les avais même pas remarqués.

    « ELLE EST LA, s’écria alors une voix dans mon dos, ATTRAPEZ-LA ! »
    Une petite troupe d’hommes passèrent à côté de moi, armés de bouts de bois, et s’élancèrent vers la jeune femme qui prit la fuite après avoir regardé derrière elle. Je me dis que si je voulais avoir l’occasion de lui parler, il fallait que je l’aide avant. Je regardai la troupe d’assaillants puis je regardai à mes pieds.

    « Vient Béor, l’appelai-je, on va s’amuser ! »
    Il me regarda et lâcha un miaulement que, grâce à mes oreilles, je pus interpréter comme une exclamation de joie car c’est vrai que ça faisait un moment que nous ne nous étions plus défoulés. Je réfléchis alors par quelle moyen j’allais m’y prendre. Je les aurais volontiers piégés avec mes pièges, mais le temps ne me laissait pas à mon aise et mes réserves de fils n’étaient plus à dépenser pour n’importe quelles occasions. Le corps-à-corps me semblait donc la meilleur la meilleure solution. Je fais donc apparaitre mes griffes pour blesser, ma queue pour de l’équilibre en plus, mes oreilles pour m’amuser puis je me lance dans le tas. Tous seul je n’ai pas beaucoup de chances de m’en sortir face à eux, mais espérons que mon apparence en fera fuir un ou deux…
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]

MessageSujet: Re: Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög] Sam 20 Avr - 5:38
    Pourquoi ? Pourquoi l’état sauvage faisait tellement peur au monde ? Pourquoi fallait-il forcément habiter dans une maison et avoir ce qu’il appelle une famille ? Il ne fallait surtout pas avoir faim, au risque de mourir… Je ne comprendrais jamais ceux qui se disaient civilisés. Pourquoi pour un jambon ils me suivaient armés ? Moi je ne leur voulais aucun mal, juste un peu de nourriture. Je m’engouffrais dans une ruelle, un cul de sac magnifique… Je regardais tout autour de moi, par où allais-je bien pouvoir passer pour m’enfuir ? Je le levais la tête, du linge était étendues sur des files au-dessus de moi, d’un saut je ne pourrais les atteindre. Les hommes s’approchaient dangereusement… J’avais raison de le fuir et de les craindre… Ils me faisaient peur, vraiment peur. S’approchant doucement ils ne semblaient pas effrayés par moi, normal… un pauvre animal pris au piège. Si ils m’attrapaient, qu’allaient-ils faire de moi ? M’enfermer dans une cage ? Me tuer ? Pas questions !! J’émis un grognement sourd et menaçant. Aussi inoffensive soit elle en apparence, les bêtes sauvages se rebellent toujours face à la mort.

    Mes muscles tendus je fonçais en direction des hommes, sans leurs laisser le temps de réfléchir je sautais sur la tête d’un de ceux-ci pour prendre appui, attrapant un fil à linge avant de partir en courant un peu plus loin. Mais c’était sans compter sur les hommes. En moins de temps qu’il ne le fallait j’étais attrapée. L’un deux me tenais les bras dans le dos. Je sentais sa force… je n’arriverais pas à me défaire de son étreinte même en me débâtant comme une demeurée… Dans un léger cri le corbeau qui volait jusqu’à présent au-dessus de moi fonça dans la direction de l’homme qui le tenait, l’aveuglant ainsi. Dans un mouvement de rage de voir mon corbeau blessé je me débâtis de plus belle jusqu’à ce qu’il me lâche. Rapidement ils m’avaient rattrapée, jetant Skhaa au sol. L’oiseau s’y écrasa et ne bougea plus.

    « SKHAAA »

    L’homme qui me tenait resserrait la prise sur mes bras, me faisant lâcher un nouveau grognement. Ils riaient entre eux en me balançant au sol.

    « Mais elle parle la petite sauvageonne »
    Je feulais attrapant le corbeau dans mes bras sous un coup de pieds. J’avais les yeux fermé et, pour protéger Skhaa j’encaissais les coups sans rien dire… Je serrais les dents, protégeant mon ami de mes bras. Puis les coups cessèrent, je relevais la tête, un jeune homme avec une queue de chat les attaquais… qui pouvait-il bien être ? Je pensais un instant à m’enfuir mais au final je lui venais en aide. Il était surement là pour m’aider alors je n’allais pas le laisser tomber… Je n’aimais pas, mais alors pas du tout attaquer… j’étais bien trop faible pour parer les coups et les donner, et j’étais couverte de bleu, le corps tout endolorie. Je pouvais détourner leurs attentions, mais pas vraiment les attaquer, puis j’attrapais la main de l’homme chat, et Skhaa qui semblait ne plus pouvoir voler et l’entrainait loin de la ruelle… ce battre c’est bien beau mais ils sont entrainés eu… Bifurquant vivement sur la gauche je pus sortir de la ville avec l’homme chat que je lâchais rapidement. Histoire de mettre une distance de sécurité entre lui et moi je montais sur une branche et me penchais en avant pour l’observer… Des oreilles de chat ? J’avais rencontré un homme capable de se changer en panthère quelque jour auparavant, mais lui, était-il aussi un changelin ? Léo m’avait parlé de la capacité à prendre que certaines parties du corps de l’animal… Alors lui, c’est peut-être ce qu’il faisait…

    Je m’approchais un peu de l’homme, me déstabilisant pour l’observer, me déstabilisant même un peu trop d’ailleurs… la douleur me fit perdre l’équilibre à un moment où je ne le perds jamais et je tombais à ses pieds une grimace de souffrance se dessinant sur mon visage…

    « Merci… »


    Je lâchais ses mots dans un soufflement de douleur et dans un chuchotement, faible. Je remerciais l’homme chat de m’avoir aidé à m’en sortir, mais mis à part me coller contre un arbre et caresser Skhaa qui avait l’aile cassée, je ne pouvais pas faire grand-chose… Je n’avais même plus faim. La mine triste je regardais l’oiseau faible… aussi faible que moi…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Moqueuse
Localisation : La où me guide mon instinct
Exp : 1657

Messages : 111
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]

MessageSujet: Re: Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög] Mar 23 Avr - 9:22
    Je la regardais, amusé. Je sais que ce n’est pas bien de se moquer, mais ce n’est pas tous les jours que l’on peut voir quelqu'un que vous sauvez monter sur un arbre pour vous regarder de haut, et finalement s’écraser à vos pieds…

    « Merci… »

    … pour vous remercier. Il y avait quelque chose d’illogique dans ses actions, comme si je lui faisais peur, comme si elle doutait sur le pourquoi de mon aide, comme si pour elle c’était anormal de sauver un inconnu en danger… Elle me fixait avec les petits yeux sombres du milieux de son visage, cachés par quelques mèches rebelles. Vu de près, elle était encore plus maigrichonne que tout à l’heure, je pus confirmer, aussi, que ces vêtements étaient bel et bien des peaux de bêtes en piteux état et que, vu l’état de ses pieds, elle sortait de la forêt. Elle était perturbante mais je sentis vite que j’allais bien m’amuser avec cette femme originale et, parallèlement, ma foi fort intéressante.
    Je la regardais toujours, puis je tournai mes yeux vers son oiseau en piteux état. Son aile était triste à voir et il avait l’air de souffrir, mais je ne pouvais rien faire pour l’aider, j’éprouvai un bref sentiment de culpabilité devant mon impuissance, sentiment que je me dépêchai de cacher avec un sourire neutre. Je ne laisserais pas la blessure d’un volatile gâcher une de mes rencontres. Je lui tendis une main dont j’avais fait disparaitre les griffes à la sauvage pour l’aider à se relever, elle aussi avait l’air d’avoir souffert, avec quelques bleus par-ci par-là.

    « Ce n’était rien… »

    J’attendis un moment sa réponse avant de me rendre compte que je ne lui avais pas laissé la possibilité de m’en donner une. Que pouvait-elle répondre à mon affirmation ? Je pris donc l’initiative de me présenter, voyant qu’elle hésitait à prendre ma main.

    « Je m’appelle Tög, je suis un fier vagabond aux pouvoir extraordinaire, dis-je dans l’espoir d’être le premier changeling qu’elle croisait, pour te servir ! Et toi ? »
    Tutoyer les gens dès le début était une approche que j’appréciais particulièrement, du fait que la personne concernée était obligée de faire de même en me répondant, si elle comptait me répondre, et donc de diminuer la distance qu’elle avait l’air de vouloir garder entre nous. Je ne restais jamais fort longtemps avec la même personne et je souhaitais donc en savoir le plus possible sur mes amis éphémères avant de repartir m’en faire un nouveau, j’avais alors pris l’habitude de me familiariser très vite avec les gens pour ne pas perdre de temps.
    Elle ne répondit pas de suite et c’est en attendant que je me rendis compte que Béor n’était plus là, je regardai autour de nous, rien. Je soufflai, désespéré, il n’avait pas réussi à nous suivre. "Pas grave, pensai-je, il est intelligent, il va nous retrouver"…
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]

MessageSujet: Re: Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög] Dim 28 Avr - 10:02
    Il se moquait de moi ? Pour qui se prenait-il ? Je n’aimais pas ça… Je me demandais si avec un doigt en moins il se moquerait toujours de la petite sauvageonne que j’étais… comme elle est marrante la petite avec son corbeau ! C’est ce que lui aussi devait penser. Cela m’énervait, je le regardais avec des yeux coléreux, pourtant, il ne se montrait pas méchant non plus… Peut-être était-ce ma chute de l’arbre qui avait causé son sourire moqueur. Je gardais toujours Skhaa contre moi, quelque part, la présence du corbeau/ Je le regardais me tendre la main, à croire que l’état de Skhaa le laissait totalement froid… moi je voulais sauver Skhaa de suite avant tout chose. Mais peut être pourrait-il m’aider… J’en doutais fort cependant. J’hésitais avant, finalement, de ne pas prendre sa main, je la repoussais d’un geste bref sans lui répondre. L’état de Skhaa m’inquiétait mais j’avais de quoi le soigner en y réfléchissant bien. Je retirais un des lacets qui retenaient mon haut, de toute façon, serré comme il l’était, je n’avais pas besoin de cette lanière de cuire. Puis, je pris plusieurs branches fine et rigides, de petite taille. Je posais cela sur l’aile de mon corbeau puis je lui en fis un atèle.

    L’animal posée sur mon épaule je pus me relever et enfin sourire au jeune homme en face de moi. Je le détaillais avec plus d’attention cette foi, mes yeux d’or parcourant toute sa carrure et son corps. Je tournais autour de lui comme un félin autour de sa proie, l’ennui c’est que le félin c’était lui et la proie c’était surement moi… Curieuse j’attrapais sa queue féline entre mes doigts la remontant jusqu’à arriver dans son dos. Là, je me hissais sur la pointe des pieds pour regarder avec attention ses oreilles lui aussi était un changelin ? C’était le second que je croisais en peu de temps. Je me remettais face à lui et attrapais une de ses mains pour trouver ses griffes. Mais elles avaient disparu… intriguée je regardais sa main de plus près sans piper mot. Puis je soupirais quand il se présenta.

    « Pouvoirs extraordinaires ? Tu es le deuxième changelin que je rencontre… et l’autre pouvait se changer totalement en panthère, toi tu es quoi ? Un chat ? »

    [color:53bc=669900]Pour me servir ? Je doutais qu’il veuille me servir… Mais bon, après tout, pourquoi pas, il était celui qui m’avait sauvée. Je devrais lui sauter au cou pour ça, le câliner mais c’était un acte bien trop risqué. Et puis une étreinte c’est étouffant, on est emprisonné dans les bras de quelqu’un sans vraiment avoir grand-chose à faire…

    « Moi c’est Taomi et… je ne suis pas sûr de ce que je suis… »


    Je passais d’un « je ne sais pas ce que je suis » à un « je ne suis pas sûr de ce que je suis, c’était un bon début non ? M’assaillant à nouveau par terre je cherchais le chat du jeune homme. Sa disparition n’avait pas l’air de l’alarmer plus que cela. Je m’assis en le regardant avec un peu plus de confiance, il n’avait pas l’air très méchant au final, peut-être un peu idiot de s’être jeté ainsi en plein milieu des gardes en colère, mais c’était aussi courageux de sa part. Il était officiellement mon sauveur, s’il n’avait pas été là je pense que je serais morte à l’heure qu’il est. Tout ça à cause d’un jambon… Dépitée je regardais le fruit de mon vole. Je l’avais gardé, un gros jambon cru, je m’en léchais les lèvres de délice puis sortit ma dague. Je regardais l’homme chat en face de moi, lui adressant mon plus joli sourire, les yeux pétillants de malice.

    « Tu en veux ? En remercîment, ou pour fêter notre rencontre, c’est toi qui vois »

    Je découpais une belle tranche que je lui tendais sans perdre mon sourire, ses parties animales m’intriguais, je voulais en apprendre plus sur les changelin et savoir si lui aussi allait pouvoir m’aider… Je ne pouvais pas le qualifier de nouvel ami, mais je me sentais bien avec lui, contrairement à tous ces humains, Tög ne m’avais pas lapidé à coup de pierres ou de pieds, il était donc potentiellement gentil. D’autre part sa présence me rassurais un peu, après tout il m’avais sauvée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Moqueuse
Localisation : La où me guide mon instinct
Exp : 1657

Messages : 111
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]

MessageSujet: Re: Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög] Jeu 2 Mai - 5:02
    Elle me tournait autours, comme si elle m’analysait, et cela ne me mettait pas vraiment à l’aise mais je ne bougeais pas. Elle empoigna ma queue et un frisson me parcouru tout le dos, mais je ne bougeais toujours pas. Elle était déjà assez méfiante, il valait mieux ne pas lui faire peur. Puis elle se mit sur la pointe des pieds pour regarder quelque chose dans mes cheveux, sûrement mes oreilles, en se collant contre moi pour ne pas perdre l’équilibre. Je pu apprécier un moment son corps chaud contre le mien à travers mon pull et son souffle dans mon cou. Puis elle se décolla et me prit la main pour l’observer quelques secondes avant de me déclarer :

    « Pouvoirs extraordinaires ? Tu es le deuxième changeling que je rencontre… et l’autre pouvait se changer totalement en panthère, toi tu es quoi ? Un chat ? »


    Mince, je n’étais pas son premier changeling. C’est dommage car maintenant elle va croire que je me moquais d’elle, où encore que je suis un idiot qui ne sait même pas ce qu’il est… Mais la bonne nouvelle était qu’elle maitrisait la langue, je n’en étais pas vraiment sûr, étant donné qu’elle sortait de la forêt et que les seuls mots qu’elle ne m’avait dit jusqu’à maintenant était « merci ». Elle continua à me répondre.

    « Moi c’est Taomi et… je ne suis pas sûr de ce que je suis… »
    Taomi, je n’avais encore jamais entendu ce nom dans aucun des peuples que j’avais visité, mais ça sonnait bien. Elle ne savait pas ce qu’elle était, ça ce n’était pas cool pour moi qui espérait enfin avoir croisé une créature, mais je n’allais pas la laisser plantée là parce qu’elle n’était pas ce que je pensais. Ce n’était pas la première fois que je me trompais, malgré mon apprentissage de chasseur… Elle s’assit et recommença à me fixer, peut-être remettait-elle sa méfiance en question, ce serait une bonne chose ça ! Elle se mit à jouer avec un morceau de viande cru puis leva les yeux sur moi pour m’en proposer en souriant pour la première fois depuis que je l’ai vue.

    « Tu en veux ? En remerciement, ou pour fêter notre rencontre, c’est toi qui vois »
    Je n’avais pas trop faim mais je ne pouvais pas refuser un tel cadeau, je pris donc la tranche qu’elle me tendait avec le sourire, la remerciant d’un signe de tête puis je me changeais en chat pour y gouter. Je prenais ma forme féline pour manger de la viande crue, je n’aimais pas mastiquer cela avec mes dents humaines, pas assez tranchantes. Elle était tendre, gouteuse, je crois que je ne l’aurais pas fini plus vite si je l’avais gobée… Dès que j’eus fini, je me rechangeais pour la regarder manger sa part. Elle le faisait en me regardant, moi, et non sa nourriture. Me jugeait-elle toujours ? Se méfiait-elle ? M’admirait-elle ? Je ne pouvais pas le deviner mais son regard devenait oppressant sur la durée. Je décidais enfin de briser le silence pour lui demander d’où elle venait.

    « Tu dis ne pas savoir ce que tu es, comment ça se fait ? »

    Il était fort probable qu’elle ne sache pas me répondre, mais je me devais de le lui demander, j’avais l’impression que cette question allait quand-même m’ouvrir les yeux sur elle, sur sa vie… Enfin… J’espérais… Sur ces quelques mots, je tournais la tête en direction de Lumïa mais toujours pas de traces de Béor. Mais qu’est-ce qu’il foutait ?
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]

MessageSujet: Re: Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög] Sam 4 Mai - 4:13
    Rien ne m’indiquait qu’il était dangereux, au contraire, je pouvais me détendre, un peu… J’avais pour habitude de toujours rester sur mes gardes. Et je n’avais pas envie de me détendre de toute manière… Il semblait déçu de ma révélation, à quoi s’attendait-il ? Une vie déballée au totale par la simple petite fille sauvage que je suis ? J’ai vécus dans les bois et je suis une changelin incapable de me transformer, c’est ce qu’il voulait entendre ? Je ne voulais pas vraiment en dire plus sur moi, il n’était pas dans mes habitudes de parler. En face de moi j’avais un chat qui mangeait le morceau de viande que je lui avais proposé… Il ne manquait plus que ça, un chat. Un profond soupire passa la barrière close de mes lèvres et une folle envie me titillais les bras. Mais il eut vite repris sa forme humaine avant que je ne puisse lui sauter dessus et le prendre dans mes bras. Résultat, j’étais accrochée à ses jambes… Taomi… quand vas-tu apprendre à être mon sotte et moins instinctive ? Il était vrai que je faisais tout spontanément mais peut-être un jour devrais-je me calmer. En attendant j’étais sonnée à ses pieds. Je me redressais en oscillant un peu, je m’étais cognée la tête au sol avec cette connerie. Je portais la main à mon front, saignant légèrement.
    Me reculant j’écoutais la question de l’homme chat. C’est ainsi que j’allais l’appeler maintenant, l’homme chat ! C’est joli non ? Que voulait-il savoir de plus ? Que voulait-il savoir de plus ? Je ne pouvais pas lui dire ce que je ne savais pas moi-même… comment pouvais-je savoir pourquoi je ne savais pas ? Je soupirais.

    « Je suis une changelin apparemment, le truc c’est que je ne sais pas me transformer comme toi… et j’ai grandis dans la forêt du vergaux, seul… alors voilà pourquoi je n’en sais pas plus… »

    Je commençais à avancer comme pour retourner en ville. Je cherchais un moyen de diversion, généralement après une annonce comme celle-ci tout le monde me posait une foule de questions plus ennuyeuses les unes que les autres. L’ayant dépassé je me tournais vers lui.

    « Ton chat n’est toujours pas revenu, ce serais peut-être une bonne idée de le retrouver non ? »

    Je m’avançais toujours avant d’hésiter. Allais-je retourner là-bas pour un simple chat ? C’était un chat qui m’avais défendus mais quand même… Je ne pouvais pas me résigner à y retourner. J’étais pétrifiée à l’idée de remettre un pied à Lumïa, encore des pierres, encore des gens, encore des cris et de rires… Je passais une main sur la peau de mes flancs, couvert de bleues… Une grimace de douleur me pris. Je ne pouvais pas envoyer Skhaa en éclaireur… L’animal posé sur ma tête ne pouvait pas voler… De plus ma cheville me faisait souffrir, je ne pourrais pas courir comme j’ai couru pour aider Tög… Que faire ? Il avait dit que son animal était intelligent, je pus donc me rassoir contre mon arbre et prendre mon corbeau dans mes bras.

    « J’espère que ton chat n’a rien, je m’en voudrais alors… »

    C’était sincère, je m’en voudrais que son chat soit tombé sur des gens peu recommandables, soit battus comme je l’ai été ou soit blessé… Mais après tout, un chat c’est mignon, peut-être était-il en train de se rouler devant des femmes attendries qui lui donnerait de la nourriture. Cela n’avait jamais marché avec moi… je ne recevais que des pierres, quoi que je fasse… Je pris mon jambon et le rangeas dans mon sac après en avoir mangé une dernière tranche. Je devais forcer un peu mais ça rentrait. Remontant le bas de mon vêtement je remis ma dague à sa place en haut de ma cuisse puis repassait mes vêtements du plat de ma main. Un geste aussi instinctif qu’inutile.

    « Et toi ? Tu peux m’en dire plus sur toi ? »

    Chacun son tours les questions, moi je voulais bien répondre au siennes, mais il devait faire de même avec moi. Je n’en demandais pas beaucoup non plus… De plus je savais tout à fait qu’au bout d’un moment, moi, je ne pourrais plus répondre. Je ne me connaissais pas le moins du monde. A dire vrai je n’étais même pas sur de mon prénom.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Moqueuse
Localisation : La où me guide mon instinct
Exp : 1657

Messages : 111
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]

MessageSujet: Re: Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög] Mar 14 Mai - 8:35
    Ah, elle est en fait un changeling qui ne sait pas se transformer… C’était étrange car, jusqu’à maintenant, j’étais sûr que la métamorphose était dans notre instinct mais maintenant plus rien n’était sûr car je ne me rappelle pas de ma première fois. Il est possible que j’aie été assisté après tout. J’y réfléchissais encore quand elle se dirigea vers la ville pour me parler de Béor.

    « J’espère que ton chat n’a rien, je m’en voudrais alors… »
    Béor… Plus le temps passait, plus je m’inquiétais pour lui. Il était débrouillard et intelligent mais ça faisait un moment qu’il devrait nous avoir rattrapés. Peut-être s’était-il perdu ? Cette pensée ne m’enchantait pas mais, en y réfléchissant un peu, c’était l’hypothèse expliquant sa disparition la plus rassurante. Il se pourrait aussi que les villageois l’aient capturé, qu’il aye eu un accident ou encore qu’il se soit fait attraper par un marchand… Elle me sortit alors de mes pensées profondes, je la remerciai intérieurement.

    « Et toi ? Tu peux m’en dire plus sur toi ? »
    Lui en dire plus sur moi ? C’était, pour ma part, fort vague comme demande. Je pouvais lui parler de ma vie d’avant, quand je vivais en clan, de ma vie actuelle, peu stable, mais aussi de mes goûts et de ma façon de penser, de voir le monde. Je pouvais également, même si je ne sais pas trop pourquoi je ferais ça puisqu’elle est en face de moi, lui décrire mon physique en gardant pour moi certains détails, comme ma tache de naissance dont même Béor ignore l’existence… Une seule chose était sûre, c’était que je ne lui dirais pas mes secrets, les rares secrets – parfois sans intérêt – que je partage avec Béor et qui font de nous deux des privilégiés. Les secrets, aussi nuls soient-ils, sont ce qui crée ou renforce des liens. Je lui fis donc un bref résumé de chaque point, sélectionnant ce qui pourrait l’intéresser seulement. Je fini par me résumer en une tirade de cinq minutes. Je repris mon souffle puis je lui souris en penchant ma tête sur le côté.

    « Voilà, j’espère que tu as eu la réponse que tu souhaitais. Tu dis avoir vécu dans la forêt ? Comment as-tu fait pour survivre seule ? Tu as vraiment toujours vécu là-dedans ? »
    L’idée qu’une jeune fille puisse vivre seule dans cette immensité verte me perturbait assez fortement, m’étant moi-même isolé un an dans la forêt du Vergeau à mes douze ans et ayant presque perdu la tête, il m’était difficile d’imaginer une fillette survivre là-dedans sans aucune aide toute son adolescence durant qui puisse encore tenir une conversation correctement. Je me dis que je ne pourrais sans doute jamais comprendre ça, n’ayant pas vécu l’expérience moi-même…
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]

MessageSujet: Re: Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög] Dim 2 Juin - 7:21
thème

    Il me racontait son histoire, intéressant… ou presque. En réalité, ma curiosité me poussait à aimer n’importe quelle histoire. Je le regardais attentivement, sans lui couper la parole. J’aimais écouter les gens parler, me raconter des choses. J’avais l’impression d’apprendre en leurs présences. Apprendre un peu plus ce qu’était la civilisation, savoir ce qu’il se passait en dehors de foret, je pouvais imaginer que mes parents vivaient dans ces maisons, qu’ils vivaient heureux et que j’avais peut être des frères et sœurs. Je pouvais imaginer qu’ils étaient heureux mais qu’ils me recherchaient, qu’un jour ils me retrouveraient et que moi aussi je serais heureuse. Que plus jamais je ne passerais mes nuits seul. Même si je n’aime pas les humains, avec leurs semblables ils ne sont pas méchants. Peut-être que si j’étais comme eux, ils ne seraient pas aussi méchants avec moi. Je ne comprenais pas pourquoi la différence les effrayait tant… qu’avais-je de si dangereux ? Mon regard n’était pas celui d’un monstre, je n’avais pas de longues griffes ni de sang partout sur le corps… mon masque de sang me permettait de chasser, si les humains étaient moins sot ils l’auraient compris… Cela cachait mon odeur au animaux et me permettaient de les approcher. Quand je voyais des humains chasser et revenir sans proie j’avais envie de rire. Moi je ne me loupais jamais… mais eux… Ils arrivaient aussi discrets que leurs chevaux au galoup, soufflaient dans des trompes et accompagnés de chiens aboyant… quelle bande d’idiots… La question du jeune homme me sortit de mes pensées, pour m’y replonger aussitôt… Pourquoi toujours parler du passé ? Pourquoi me rappeler tant de choses si douloureuses… Je levais le regard vers lui tristement, serrant dans mes mains une petite bourse de cuire brune. Celle que j’avais récupérée sur mon ami elfe, celui qui m’avait permis de vivre. Soupirant tristement je sentais cette sensation bizarre que je ne connaissais que rarement, une boule se forma dans ma gorge… j’avalais difficilement.

    « Pourquoi parler du passé ? »

    Je baissais la tête vivement, mes cheveux formèrent un mur entre mon visage et le reste du monde. Doucement, une larme perlait sur ma joue… je la sentais, brulant mes yeux et s’écrasée sur mes lèvres. Je ne comprenais pas pourquoi les larmes étaient salées… Je passais doucement ma langue sur le coin de mes lèvres, restant cachée par mes cheveux. Mes bras se resserraient autour de moi, comme pour me protéger de quelque-chose, mais de quoi ? De ce passé trouble et douloureux ? De ce jeune homme un peu trop curieux ? Je n’en savais rien. Skhaa avait disparu avec mon visage sous mes cheveux, il me regardait traitement, je voyais dans son regard toute la douleur qu’il ressentait. Pourquoi faire autant de mal à un animal qui n’avait rien demandé ? Je soupirais… Dalérian avait posé sa tête reptilienne sur mon cœur. Je la sentais doucement sur ma peau, froide, douce… La peau des serpents n’était pas comme ce que le pensait les humains, elle n’était pas visqueuse… Encore une idée de ses stupides humains. Je les détestais tous… Je levais doucement mon corbeau vers Tög.

    « Je n’étais pas seul, ils étaient avec moi, Dalerian et lui… je n’aurais rien été sans eux… »

    Je n’avais pas envie d’en dire plus, je n’avais pas envie qu’il en sache plus sur moi et… Je ne savais plus vraiment quoi lui dire. Je voulais garder le visage caché de sa vue, je voulais qu’il arrête de me poser ses questions… Au final, même sans le savoir, les humains faisaient du mal aux autres… était-ce leurs naïveté ou encore autre chose ? Aimaient-ils faire du mal aux autres ? Lui en tous cas avait l’air gentil mais, il n’échappait pas à la règle, lui aussi me faisait du mal… J’embrassais doucement la tête de mon oiseau, le pressant tendrement contre ma poitrine. Qu’aurais-je fait sans eux ? rien… Je serais morte tuée par un ours ou par des loups, je serais devenue folle à cause de la solitude… Serrant les dents je me redressais difficilement.

    « D’autres question ? »


    Tous mon corps tremblant était couvert de bleues et d’égratignures, mes genoux saignaient et mes bras aussi. Je rangeais mon jambon en attendant la suite des évènements…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Moqueuse
Localisation : La où me guide mon instinct
Exp : 1657

Messages : 111
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]

MessageSujet: Re: Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög] Ven 16 Aoû - 21:59
Pendant que je me dévoilais, elle me fixait, devant être intéressée par mon histoire. Je la devinai rêveuse car ses yeux pétillaient. Après avoir conclu, je retournai à nouveaux la conversation sur elle. À peine l’avais-je formulée, je me rendis compte que j’aurais dû me retenir car chaque fois que je l’interrogeais, je sentais l’atmosphère se refroidir. Maintenant, elle est devenue sensiblement pesante. Plus ça avançait plus cette conversation devenait désagréable. Soit parce que j’étais le seul à vraiment vouloir communiquer, soit parce que nous ne savions pas ce qu’on allait faire une fois que l’on ne saurait plus quoi se dire.
« Pourquoi parler du passé ? »
Elle se mit en boule et trembla doucement, sous ses cheveux je crûs deviner qu’elle pleurait. Elle avait dû trop réfléchir… C’est comme quand un enfant se mettent à pleurer sans raison. Ses pensées vagabondent d’un sujet à l’autre à travers un lien infime pour au final passer de la joie à la tristesse. Je la laissai se calmer un moment. Ce moment, je ressentis de la compassion, chose rare pour ma part. Même si je ne savais pas vraiment pourquoi elle pleurait, je déprimais au fil de ces secondes de silences. Elle me montra alors son corbeau –qui me paraissait pour la première fois dans un sal état- pour illustrer sa réponse.
« Je n’étais pas seul, ils étaient avec moi, Dalerian et lui… je n’aurais rien été sans eux… »
Elle était visiblement très liée à ces animaux, elle devait les considérer comme sa famille, comme la famille qu’elle n’a jamais eue. Je faisais pareil avec Béor, il remplaçait ceux que j’avais perdus, il prenait la place de ce qu’il me manquait, m’empêchant de sombrer dans la solitude. Enfin je vis un vrai point commun entre nous, je me dis que l’on n’était peut-être pas si différent. Quoique… Elle, elle a vécu loin de l’humanité, élevée par ses animaux et, moi, j’ai fait mon éducation dans une société fermée, où chacun était préparé à un rôle pour le bien de clan. Nous avions chacun des responsabilités, mais pas sur le même plan.
Je repris mes esprits une fois mes réflexions finies. J’aimais comparer ma vie à celle des autres, presque autant qu’essayer de deviner comment ils pensaient, j’y passerais tout mon temps si j’en avais la possibilité.
« D’autres question ? »
J’avais envie, mais je me retins. L’impression que mes questions lui faisaient du mal était présente depuis un moment, et s’étaient confirmées par ses larmes silencieuses. Je réfléchis vite, me demandant ce que j’allais faire, à l’instant. Converser ne se faisait pas naturellement, on n’avait plus rien d’intéressant à se dire l’un à l’autre et le malaise qui me prenait m’empêchait de réfléchir correctement. Ce qu’il nous fallait, c’était de l’action, quelque chose à faire et non à dire. Mais ça devait venir tout seul ce genre de situation, je n’allais pas lui dire « Et si on allait chasser un truc pour s’amuser ? ». En fait, j’aurais pu, si j’étais sûr qu’elle ne chassait pas uniquement pour se nourrir à cause d’un respect de la vie l’empêchant de jouer avec.
Finalement, je n’eus même pas à me lancer car un bruit attira mon attention vers la droite. Je jetai un coup d’œil vers le buisson, puis tournai la tête vers Taomi qui semblait aussi avoir capté quelque chose. Je changeai d’oreilles pour confirmation : je percevais désormais une respiration bestiale. La chose devait être aussi grosse qu’un beau mouton mais, au son qu’il émettait, ce n’en était pas un. Un grondement se fit entendre, l’animal ne tenait visiblement plus à la discrétion. Peut-être allait-il se montrer.
« Dis… tu n’aurais pas un troisième cousin par hasard ? »

Qu’elle me réponde positivement m’aurais surprit, mais l’espoir fait vivre.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]

MessageSujet: Re: Vol ou emprunt à longue durée? [PV Tög]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]
» Ce n'est pas un vol mais un emprunt[Goby Town, Rang B, Révolutionnaires, Méchants pirates, Bonne révolution]
» Combat à l'épée longue
» 2.08 - Une Longue Journée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Lumïa-