avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2114

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Jeu 16 Mai - 8:24

  • Les secrets du labyrinthe


    Nous voici enfin sortis de ce labyrinthe infernal... Là où le temps n'avait plus aucune valeur: les secondes paraissaient durer des heures, les heures semblaient s'enchaîner comme les jours d'un mois et ainsi de suite. Cela nous a marqué tout les deux, je le crains. Nous avons décidé d'immortaliser ce voyage par un carnet de route afin de retenir tout cela par écrit.


  • Premier jour


    Le soleil déclinait doucement à l'horizon, marquant la fin d'une journée très mouvementée pour Drazh et moi. En effet, le voyage avait été long et rude, mais nous avions été motivé par le but de notre venue dans cet endroit lugubre. Nous étions à peine arrivés que la nuit montrait le bout de son nez. Les ténèbres commençaient déjà à envelopper le labyrinthe tandis que nous commencions à longer prudemment les murs surmontés par la végétation exotique propre à la grande ville de Jade. À peine était-on entré que nous fûmes surpris par la disposition des murailles situées l'entrée: une grande place vide s'ouvrait sur treize entrées, ce qui nous laissait présager que le travail ne serait pas facile.

    En voyant le noir qui s'apprêtait à recouvrir l'espace où nous nous trouvions, je proposa à mon compagnon de faire halte ici.

    - Nous ferions mieux de camper ici, commençais-je, la nuit va bientôt tomber et je trouve que cela serait trop dangereux de se risquer dans le labyrinthe dans l'obscurité la plus complète ...

    Je m'étais alors assis sur le sol dur en sortant de ma sacoche tout les objets susceptibles de me permettre d'allumer un feu magique. Il y avait pourtant beaucoup de bois dans les environs, mais c'était cela qui me faisait peur: je n'avais aucune envie de créer un incendie dans ce labyrinthe. À ce moment, je ne ressentais aucune émotion spécifique, si ce n'est l'envie et le désir d'avoir ce que j'étais venu chercher. Car je n'étais pas venu avec un nain dans un labyrinthe dit hanté pour simplement quelques babioles tranchantes qui étaient considérées comme légendaires.

    - Au sinon, tu as eu le temps de réfléchir pour notre contrat d'enchanteur-forgeron ? demandais-je au nain pendant que je m'apprêtais à allumer le feu magique. Je sais bien que ce n'est peut-être pas le moment, mais je compte sur toi...
    C'était surement les véritables premiers mots que j'aie échangé avec Drazh depuis le début de notre périple. Nous avions tout deux été très silencieux, n'ayant pour seule compagnie de route le bruits répétitif des insectes. Serait-ce par nos intentions pour venir ici, ou bien ne serait-ce que la fatigue dû à la marche ? Je ne pouvais pas l'expliquer.

    Lorsque j'avais eu fini d'installer les talismans pour allumer le feu, je m'étais mis à réciter une courte litanie qui avait eu pour effet d'embraser les morceaux de papiers disposés en cercle parfait d'une seule flamme.

    - Voilà, le feu est allumé, dis-je en rangeant les quelques affaires que j'avais sorti de ma sacoche. Que puis-je faire pour t'aider ?

    Ce n'était pas dans mes habitudes de proposer mon aide à qui que ce soit, mais il fallait bien que je déroge à ma règle pour ne pas vite rendre cette expédition insupportable. Je savais pertinemment que je n'avais aucune chance en combat spontané face à lui et il n'était pas très intelligent de se le mettre à dos. Tout ce ce que je devais faire, c'était d'attendre, sagement, que nous arrivions près de ce que je convoitais avant de seulement penser à le trahir. Et le temps, j'en avais plus qu'assez.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Enjouée.
Localisation : Là où le destin m'appelle.
Exp : 944

Messages : 362
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 14
Grade : D
Joyau(x) : 450

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Sam 18 Mai - 5:45
  • Jour premier

    Mon compagnon de route, le soleil déclinant, la journée ayant été rude, me proposa de faire campement devant les portes du labyrinthe, qui étaient au nombre de treize. Nous étions venu dans un but bien précis, but que vous sera révélé à la fin de ce journal que nous tenons, consignant chacun les faits qui nous ont semblé importants. Le jeune homme à la chevelure de jais me demanda si notre partenariat, que nous avions envisagé le jour de notre rencontre, celui aussi de notre séparation, tenait encore la route. Je ne savais vraiment que dire. Je n'étais plus suffisamment à mon domicile que pour vivre des rentes de mon commerce, qui n'était déjà pas florissant au premier sens du terme. Certes, je n'étais pas pauvre, mais comparé à mes semblables, je faisais, pour un métier hautement renommé, à peine partie de la classe moyenne et je vivais, endetté par l'achat de matériel. Non la vie à Tubalcain n'était pas facile. Il fallait toujours être le meilleur, avoir des clients de marque ...

    Le Mage s'en alla allumer le feu, donc me tourna le dos, au moment où je lui répondis par l'affirmative mais que nous devrions réaliser des bénéfices rapidement car je ne pouvais demeurer avec un endettement trop important. Je ne sus jamais s'il m'avait entendu ou non. Je devais faire confiance à son ouïe.
    Une fois la flamme illuminant notre campement sommaire, que j'avais entouré de quelques pieux taillés, on n'est jamais trop prudent dans une région comme celle de Jade, l'Humain me demanda si il pouvait m'aider, étrange, même si il avait toujours été aimable avec ma personne, je ne le connaissais pas bienveillant. Durant notre route, il ne m'avait jamais proposé quelque aide que ce soit. C'était chacun pour soi et advienne que pourra, mais quoi qu'il en soit, je fus touché par cette marque d'attention. Je lui répondis donc, la voix marquée par l'émotion :

    ~ Je te remercie mais je n'ai aucune demande à te faire, si ce n'est de préparer le repas, je meurs de faim ! Ce n'est pas que je ne sache pas cuisiner, non ! Mais ... Les préparations de mon peuple sont ... Spéciales ? Et je ne sais pas si les tripes de gobelin à la menthe de tentent vraiment ... ~

    Ce qui n'était pas faux, les plats des miens étaient tous plus rocambolesques les uns que les autres. Moi-même je préférais largement la cuisine Elfique et Humaine, celle des Nains montrant l'envie plus que visible de sortir du quotidien lassant, les machines travaillant à leur place. Partout la décadence s'installait, même dans certaines tribus des montagnes.

    Le crépuscule, accompagné du grésillement des grillons, était très beau à voir, de nombreux arbres et une vie dans ceux-ci donnaient droit à la vue d'un paysage paradisiaque. Ce cadre presque idyllique fut brisé par un hurlement déchirant venant droit du labyrinthe. Il était à la fois humain et bestial, comme quoi, moi qui trouvait déjà le voyage facile, je ne serais pas déçu. Même si je savais que l'Illusionniste préférait la ruse à la tactique militaire, je tenais à rapporter un trophée venant de la bête qui gardait l'intérieur de ces murs et le trésor qu'ils contenaient.

    Nous mangeâmes un repas tout à fait respectable, sans tenir compte de la créature qui nous avait, très certainement à tous les deux, glacé le sang et, c'est sous une légère bruine que nous partîmes chacun dans notre tente, que j'avais montées en installant notre campement. Le feu continuait de nous éclairer, sans être affecté par l'eau, la magie était un art magnifique mais difficile à cerner. J'aurais peut-être bien aimé posséder quelque pouvoir dans ce genre, même si par nature, mon peuple est peu enclin à penser cela.
    Ma nuit passa, sans pour autant que je ne sache vraiment m'endormir, les grillons faisant un vacarme abominable ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2114

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Mar 21 Mai - 8:33


  • Deuxième jour

    La nuit avait été très longue. Je n'avais cessé de me retourner durant mon sommeil en pensant à ce qui nous attendait. Ce cri m'avait littéralement glacé le sang et je ne pouvais fermer l’œil sans imaginer à quoi pouvait ressembler ce monstre. Les légendes restaient assez vague à son sujet: il serait mi-homme, mi-taureau, sa force serait incroyable, il détiendrait l'immortalité et ainsi de suite. Cela ne m'aidait pas à me détendre et à me reposer convenablement. Mais je finis par m'endormir après ces quelques heures de tourmente.

    Le réveil fut terrible. Ma tête me faisait atrocement souffrir et mes membres étaient endoloris par ma nuit agitée. Avec ce début de journée, je soupirais déjà à la vue du reste de la journée. Je n'étais déjà pas un grand sportif, mais si en plus de cela j'étais fatigué, je ne pourrais surement pas assurer jusqu'au coucher du soleil. Je me levai et allai à l'endroit où nous avions mangé la veille afin de nous préparer un petit-déjeuner mangeable. Il n'y avait pas beaucoup d'ingrédient dans les environs, mais j'avais espéré pouvoir arranger le tout grâce à quelques morceaux de pains et d'épices. Cela m'avait pris pas mal de temps avant d'avoir un résultat convenable.

    -Le petit-déjeuné est prêt ! criais-je. Je ne le referai pas de sitôt et c'est un miracle que j'aie réussis à faire quelque chose de potable avec le peu que j'avais ...

    Je l'invitai alors à se joindre à moi pour manger ce qui devait ressembler à un petit-déjeuner. À peine avais-je mordu de cette sorte de pain qu'un goût affreusement salé m'envahit la bouche. Je jetai alors ce que j'avais entre les mains dans l'herbe et pris plutôt un fruit que j'avais gardé en cas d'urgence. Je ne savais pas ce qu'allait manger le nain, mais je ne m'inquiétais pas à son sujet. Après tout, je ne savais pas ce que mangeait un nain et peut-être qu'il trouverait ce que j'avais préparé délicieux.

    Ce petit déjeuner terminé, je commençai à me préparer pour pénétrer dans ce dédale. Nous avions beau être à l'intérieur d'un labyrinthe abritant un dangereux monstre sanguinaire, je me devais d'être toujours présentable physiquement. C'était ma façon de voir les choses. Je ne savais pas si le nain faisait attention à lui par contre. Beaucoup les font passer pour des êtres infectes et puants, mais je n'avais encore rien remarqué de dérangeant et de repoussant. C'était mieux ainsi. Je n'avais eu aucune envie de poursuivre ce voyage avec quelqu'un qui me donnerait des nausées.

    Après avoir revêtu mon éternel costume noir et mis ma sacoche en bandoulière, je me postai devant les treize entrées dans un air soucieux. Je ne savais vraiment pas par où commencer les recherches. Chaque entrée était large de deux mètres et était bouclé au sommet par une voûte avec comme clé de voûte un animal, tous différents les uns des autres. Elles étaient disposées en demi-cercle autour de nous et imposaient leurs ombres sur notre camp de fortune.

    - Par où commençons-nous ?lui demandais-je, totalement perdu. Je te laisse choisir cette fois-ci, le temps que je prenne mes repères ...

    Je pouvais au moins lui accorder ce choix, en gage d'une certaine confiance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Enjouée.
Localisation : Là où le destin m'appelle.
Exp : 944

Messages : 362
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 14
Grade : D
Joyau(x) : 450

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Dim 26 Mai - 5:10
  • Deuxième jour

    Mon réveil fut des plus désagréables, ayant passé une nuit sur un sol dur, je me retrouvai affublé de courbatures et de douleurs au niveau de mes articulations. Après m’être habillé, m’équipant d’une cotte de maille, dissimulée habilement sous mon vêtement de lin de couleur gris sale, sur lequel j’enfilai une légère tunique de cuir. Je passai finalement un casque sommaire, une simple plaque de fer moulée à la forme d’une tête et rembourrée d’un vieux morceau de cuir d’ours craquelé. Mon armure lourde se trouvait dans un grand sac de toile et je ne comptais la porter qu’au moment où j’aurais l’occasion de sentir le relent de l’haleine putride du minotaure. Je sortis de ma tente et inspirai à pleins poumons l’air frais et matinal. Hinata avait préparé un déjeuner, qui était d’un goût … Infâme. Encore que le mort est léger comparé à ce qu’était la mixture. Un mélange de sucré-salé agrémenté d’ail avec un arrière-gout de crabe. Comment, avec si peu d’ingrédients, avait-il pu recréer tant de saveurs, sachant qu’elles-mêmes ne se mariaient pas entre-elles ? Même si je n’appréciais pas le plat, je me forçai à manger ma ration, sachant que sous peu je ne pourrais plus me permettre de jouer les gourmets, aussi par respect envers mon ami qui s’était donné du mal. J’engloutis tant bien que mal ma collation et quand nous eûmes fini de nous sustenter, le mage me proposa de choisir la porte que nous emprunterions.

    Je devais faire rapidement un choix car nous devions partir avant le zénith, sans quoi nous aurions pris trop de retard et nous aurions dû avancer dans le dédale durant le crépuscule alors que, d’après nos plans, nous devions monter le camp au moment au le soleil commençait à décliner, de sorte que nous puissions établir un maximum de défenses et éviter d’être pris par surprise par quelque ennemi que ce soit. Je décidai donc de prendre une dizaine de minutes pour me concentrer et pour prendre une décision sensée, sans quoi nous aurions pu nous perdre avant même d’avoir entamé l’aventure à pleines dents.

    Les portes étaient au nombre de treize, chance ou malchance ? Tout dépendait de la façon dont on se représentait les signes de tous les jours. Pour moi, tout cela n’était que foutaises, il devait y avoir une autre raison à la présence de ce chiffre symbolique, certes faire fuir les peureux, mais aussi offrir un véritable défi à ceux qui osaient pénétrer en ces lieux. Oui il devait y avoir plusieurs portes qui menaient à l’endroit convoité par mon compagnon et moi-même, mais il me fallait choisir celle qui semblait amener le plus vite là où on le désirait. Ces entrées étaient de hauts arcs et au sommet de trois d’entre eux étaient gravées des têtes, la plus à l’est était marquée de celle d’une gorgone, celle de l’ouest par un cerbère et celle du centre par un minotaure, déjà une énigme. Relativement simple il était vrai. La question était simple, quel monstre vit à l’intérieur des murs ? L’homme au buste de taureau était la réponse, j’annonçai donc à Hinata que nous prendrions l’entrée centrale.

    Nous repliâmes nos tentes, le feu ayant été créé de toute pièce par la magie, il n’avait laissé aucune trace hormis le cercle de galets que l’illusionniste avait disposé. Une fois les bagages prêts pour le départ, chacun portant ses affaires personnelles, nous prîmes route vers le labyrinthe. La porte que j’avais choisie était, et ce n’était visible que de près, gravée de multiples inscriptions dans une langue qui m’était inconnue, c’était normal que je n’ai pas vu ces glyphes car ils étaient en partie effacée et que la paroi, avec le temps, avait verdi. Je n’y fais pas plus attention qu’à autre chose, notre mission venait de débuter …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2114

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Mer 19 Juin - 8:13

    Hinata courrait comme jamais auparavant. Sa course était mouvementée et il haletait comme un chien assoiffé. Son corps lui paraissait lourd et on aurait dit qu'il allait s'écrouler sur lui-même à tout moment. Ses bras pendaient le long de son corps et, de temps à autre, repoussaient les obstacles qui lui faisait face. Tout s'était déroulé si vite qu'il n'avait pas eu le temps de se rendre compte de la situation dans laquelle il était tombé. Il y avait d'abord eu ces cris stridents au loin, comme des hurlements tout droit venu de la mort elle-même, et ensuite ce ciel avant bleu était devenu d'une couleur noire si intense qu'elle ne pouvait pas être réelle. Le mage avait alors prit ce qu'il était venu chercher dans ce maudit labyrinthe et avait laissé le carnet de bord à la sortie du dédale. Est-ce que Drazh l'avait suivi ? Il n'en savait rien et ne voulait pas savoir. Le nain était bien plus fort que lui et il ne se serait pas laissé battre comme ça. La seule solution qui lui était alors venu à l'esprit avait été de fuir le plus loin possible avec son trésor. Son attachement envers Drazh était fort, mais si il devait choisir entre lui et ce qu'il convoitait, le choix était fait rapidement. Peut-être que tout cela s'était déroulé à cause de ce qu'il était venu chercher, mais peu l'importait. Il était venu pour ça, et il repartirait avec, quoi qu'il puisse arriver.

    Lorsqu'il arriva près d'une grotte, il s'y arrêta quelques instants pour reprendre son souffle. Il s'appuya contre la paroi lisse et humide de la cavité et profita de ce calme et de ce silence serein pour faire le point sur sa situation. Sa fuite avait été lâche, mais il n'avait pas vu d'autres moyens dans le feu de l'action. La lâcheté a toujours fait entièrement partie de sa vie et tous les choses qu'il avait pu faire ne l'avait jamais changé, à son grand regret. Cela n'avait jamais été son choix d'être une telle personne, il lui semblait être né ainsi: un pervers égocentrique et lâche. Il ne lui restait plus qu'à se morfondre sur lui-même et continuer sa vie pitoyable.

    - Non, je ne peux pas faire ça ! s'écria-t-il tandis que le vent frais lui caressait le visage et qu'un rictus de douleur imaginaire s'imprégnait sur son visage. Je ne peux pas laisser Drazh là-bas, je ne peux pas !


    Il avait prononcé ces mots avec une pointe de culpabilité dans sa voix. Tout en se propulsant à l'aide de sa main sur le mur de la caverne, il s'élança dans une course sans relâche vers son endroit d'origine, l'endroit où se trouvait un ami. Son ami. Pourtant, une voix dans sa tête n'arrêtait pas de lui répéter de s'enfuir, de ne plus jamais se retourner, de ne plus affronter la vie en face et de tout oublier. Mais Hinata continuait de courir malgré ça. Il était bien décidé à l'aider et rien de l'arrêterait. C'est là que commença son combat contre lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Enjouée.
Localisation : Là où le destin m'appelle.
Exp : 944

Messages : 362
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 14
Grade : D
Joyau(x) : 450

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Dim 23 Juin - 7:29
  • Mon ami ...

    Ce pleutre m’avait abandonné ! Ce n’était pas fort étonnant, je le connaissais déjà depuis quelques temps et je savais qu’à l’heure de l’affrontement, je ne pourrais compter que sur moi et mes armes. Je n’avais emporté qu’une simple hache de guerre, préférant ne pas m’alourdir plus que nécessaire. Je m’étais aussi munis d’Aegis à mon doigt, sachant que je ne pourrais l’utiliser qu’une fois, je n’avais ni catalyseur, ni objet précieux pour l’alimenter, et au vu du voyage que nous avions déjà réalisé, il me restait l’équivalent de deux charges, soit suffisamment pour le déployer et le ranger à nouveau. Il était impératif que le mécanisme soit replié pour recharger le sort, sans quoi les bijoux étaient supposés imploser et créer un cratère de l’équivalent de l’île Kynthnos. Je n’avais pas dans l’esprit de vouloir finir comme un tas de cendre gisant au centre d’un trou gigantesque, certes c’était peut-être le rêve de certain, mais pas le mien.

    Les cris avaient été stridents, trop aigus pour un minotaure, je ne savais quel maléfice hantait ce dédale, mais il avait évolué au fils des ans. Dans les anciens contes, on racontait l’histoire de ce labyrinthe et du monstre qui l’habitait, à moins qu’entre-temps il se soit trouver une dame un peu ronchonne, il ne pouvait qu’avoir sympathisé avec une créature toute autre. Je fis un tour sommaire des bêtes à qui le hurlement aurait pu appartenir. J’écartai immédiatement banshee et dryade, la première étant un fantôme, la seconde étant liée à un arbre. Une harpie, voilà ce sur quoi mon observation m’amena, hideuse femme volante se délectant de la chair humaine … Je n’allais pas avoir la vie facile sous peu, surtout que mon réservoir de magie sur pattes s’était carapaté à une vitesse que je ne lui aurais jamais attribuée. Je ne sais pas si le plus impressionnant avait été de me faire littéralement déchirer les conduits auditifs ou de voir ce jeune homme décamper avec une célérité qui n’était pas la sienne. Je ne pouvais vraiment lui en vouloir, nous savions tous deux que cela se passerait de cette manière.

    Je n’avais pas le temps de passer mon armure, je ramassai un maximum d’objets trainant au sol des couloirs et construisit une sommaire barricade, sachant pertinemment bien qu’une bestiole volante n’aurait que faire de ce rempart de fortune. Je voulais néanmoins ralentir la course de celui que je redoutais le plus, le minotaure, il m’effrayait quelque peu et je n’avais pas spécialement envie de lui tenir compagnie comme poupée de chiffon jusqu’à jamais, je me pris même à jeter ce carnet que nous enrichissions chaque jour d’une note concernant notre aventure. Et puis, rapporter un trophée serait la preuve de ma bravoure, si je devais m’acharner sur lui, j’éviterais autant que possible de frapper à la tête, pour ne pas endommage ses cornes si précieuses.

    Le temps passait vite, trop vite … Le jour déclinait, j’entendais à intervalles plus réguliers, des cris à glacer le sang, se laissaient aussi discerner les lourds pas d’une créature de taille imposante, tous les deux se dirigeant vers ma position. J’avais emporté quelque fagots de bois mort et fis ce que je pensais être mon dernier feu de camp, je restai là à veiller une bonne partie de la nuit. Je me pris malheureusement à m’endormir et ce fut un bruit sourd qui me tira de la torpeur du monde des songes, je crus qu’il s’agissait des ennemis que j’attendais de pied ferme, pour leur livrer un combat digne des grands ancêtres du Petit Peuple, et je grimpai avec hâte en haut de la barricade que j’avais érigée. Trébuchant entre les anfractuosités des roches disposées de-ci de-là, car oui j’avais réussi à dénicher de la pierre, ou plutôt je m’étais arrangé pour en dénicher, avec le manche de métal de ma hache, j’avais frappé les murs de sorte à en arracher des pans, ce qui faisait que l’allée où je me trouvais n’étais plus dotée d’une parfaite symétrie … Je remarquai assez vite que rien ni personne ne montrait le bout de son nez. Ce fut de derrière ma position qu’arriva quelque chose à quoi je ne m’attendais pas … En me retournant pour apprécier à sa juste valeur mon adversaire, je fus agréablement surpris de découvrir le visage d’un ami que je pensais avoir perdu tôt dans la matinée …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2114

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Mer 26 Juin - 6:39

    Même si Hinata courrait à toute allure à travers les grands arbres sombres qui paraissaient inquiétant sous la lumière obscure de la lune, il ne demeurait pas moins aux aguets du moindre danger. Les cris survenus plutôt l'avaient terrifiés et chaque parcelle sombre éveillait en lui une peur intense et fugace. Tout lui semblait être funeste, comme si la sérénité du monde avait disparu en laissant place à une constante terreur latente dans chaque entité. Cet effroi se voyait dans sa démarche par ses mouvement saccadés et maladroits à travers les écorces qui jonchaient le sol boueux. Tandis qu'il circulait dans ce dédale, ses sens magiques captèrent des sources vivantes magiques non loin de là où il avait laissé Drazh, ce qu'il lui fit accélérer sa course. Ces êtres semblaient être bien trop puissants pour se laisser terrasser par un seul nain, aussi fort soit-il, et le mage savait pourtant bien que son aide ne serait pas d'une grande utilité si il arrivait en plein dans la bataille.

    Lorsqu'il croisa finalement le regard de Drazh dans son camp de fortune, le mage ne lui adressa même pas un mot et se précipita sur les quelques aménagements construits par le nain lui-même. Tout en collant des talismans sur ces constructions, il ne put s'empêcher d'admirer le nain et sa débrouillardise. Le mage n'aurait pas réussi tout cela avec cette peur perpétuelle de mort sans ne jamais baisser les bras ou vouloir mettre fin de manière immédiate à cette angoisse.

    - Drazh, il faut y aller ! cria-t-il au nain sans pour autant lui adresser un sourire ou un regard. Tu sais bien que tu n'as que très peu chance contre ces deux monstres, et une attaque de front ne servirait à rien contre eux... Suis-moi et piégeons les !

    Il avait achevé sa dernière phrase en créant deux illusions d'un nain et d'un mage afin de tromper les ennemis approchant dangereusement. Il ne leur restait presque plus de temps avant le débarquement de leurs adversaires et Hinata espérait pouvoir les ralentir avec la petite diversion qu'il leur avait concocté. 

    - Colle ça sur ta peau, dit-il en regardant enfin le nain et en tendant un bout de papier. Ils peuvent nous suivre à l'odeur et ceci va la rendre inexistante quelques temps... Je te conseille aussi de ne pas rester là, sinon tu risques d'être blessé et ne prends que le strict minimum.

    Le mage s'élança sur le même chemin par lequel il s'était enfui. Cela lui fit se rendre compte qu'il avait vraiment changé depuis sa fuite, jamais auparavant il ne se serait retourné pour aider quelqu'un, surtout un nain devait-il se l'avouer. Il se rapprochait de plus en plus de la promesse qu'il avait fait à Aaku: devenir quelqu'un de bien. Son soupir de soulagement étreignit son âme dans un sentiment de plénitude car il avait pensé qu'il n'arriverait jamais à changer ce qu'il était. Pourtant, quelque chose refusait ce changement, quelque chose qui venait de lui-même. Son esprit s'embrouillait par lui-même et le mage préféra se concentrer plutôt sur son parcours que sur ses pensées. Non pas qu'il n'en avait pas envie, mais la situation ne lui permettait pas ça.

    Après quelques minutes de course, il sentit que ses deux illusions avaient été détruites et vit là le moment qu'il attendait. Tout se déroula très vite. Dés que le mage eut fini de prononcer quelques mots, un grondement se fit entendre dans leur dos et de la fumée se dégagea de l'ancien camp. Ces quelques explosions n'auraient pas beaucoup d'effets sur des créatures de la sorte, mais elles pouvaient au moins les retarder quelques temps. C'était du moins ce qu'il espérait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Enjouée.
Localisation : Là où le destin m'appelle.
Exp : 944

Messages : 362
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 14
Grade : D
Joyau(x) : 450

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Mer 10 Juil - 6:53
    C’était mon ami ! Il était revenu ! La couardise qui était sienne avait été mise de côté le temps de venir me sortir du mauvais pas qui m’attendait. Il courait aussi vite que lorsqu’il m’avait abandonné, si pas plus, s’il était quelqu’un qui m’apportait des surprises tous les jours que les dieux avaient faits, c’était bien lui, entre la peur panique et le courage des plus grands guerriers, il était revenu sur ses pas pour affronter un grand danger, il le savait parfaitement ; pour ma part, je n’aurais pas tenu bien longtemps face à deux bestioles, dont l’une étant un esprit surpuissant annonçant la mort des grands guerriers, je ne savais pas ce qu’elle faisait dans ce labyrinthe, l’un de nous deux allait peut-être mourir, bien que nous n’avions rien des héros des temps reculés, le mage n’avait, à son actif, que je sache, aucun titre arraché sur les plaines où se déversent le sang et, pour ce qu’il en était de moi, ce ne pouvait être le cas, les banshee sont affiliées à des Hommes, pas des Nains, ce devait être un malheureux concours de circonstances qui voulait que l’homme taureau et la femme aux lamentations se soient trouvés en plein milieu de notre route, bien que le premier était normalement l’épreuve qui devait nous faire, en toute logique, face.

    Il ne m’adressa qu’un bref regard et m’ordonna de fuir, ne connaissant pas ses intentions et étant peu informé sur les moyens de vaincre des monstres comme la Pleureuse des braves, je lui fis confiance, une arme des plus normale aurait pu venir à bout d’un minotaure, mais pas d’un esprit, j’espérais qu’il avait sur lui quelque incantation ou poignard magique qui nous permettrait de la terrasser, ou la faire fuir ; bien que cette hypothèse était fort peu probable, l’humain ne semblait pas apprécier tout ce qui pouvait entailler et blesser, nous serions alors obligés de partir et ce n’était pas ce que je voulais, quelque chose de très précieux était entreposé au centre du labyrinthe et je le désirais ardemment !

    Hinata me tendit un morceau de papier tout à fait banal en me sommant de le coller à ma peau, il avait, semblait-il, des vertus qui nous permettraient d’échapper un instant au duo adverse, je fis ce qu’il m’avait ordonné et j’attendis qu’il passe devant moi pour le suivre quatre à quatre, j’avais du mal à le rattraper, il était plus rapide que dans mes souvenirs. Après quelques minutes de course, je vis son visage se crisper, il murmura quelque chose et le bruit d’une explosion retentit entre les murs du dédale, provoquant un souffle d’une grande puissance, je ne savais pas que ce jeune homme se versait aussi dans l’apprentissage de sorts de destruction tels que celui auquel je venais d’assister, j’avais constaté qu’il était plein de ressource, mais il m’étonnait à chaque fois.

    Ceci devait avoir stoppé net les bêtes, ou les avoir fortement ralenties, mais il n’en fut rien, nous avions ralenti notre course, peut-être trop confiants, peut-être trop fatigués, je n’en sais rien, mais ce fut ce qui nous amena vers notre déchéance, de derrière nous sortirent les deux monstres, l’un, impressionnant et énorme, l’autre, hideux, car, autant une banshee peut ressembler à une jeune femme, belle et noble, avec une longue chevelure rousse, autant on a plus de chances de se retrouver face à une vieille mégère squelettique aux allures de draugr, et c’était ce cas que nous avions la chance « incroyable » de rencontrer.

    Ils ne prirent pas la peine de jauger ce qu’ils avaient en face d’eux, ils nous chargèrent, tout simplement. C’était un moment que je n’allais pas oublier, foi de Nain ! Je posai mon casque sur ma tête, casque que je tenais dans ma main depuis le début de notre course, agrippai ma hache, fis se déployer Aegis, c’est dans un concert de cliquetis que je me mis dans une position défensive, prêt à tout. Une fois le bouclier gravé d’une tête de gorgone déployé, j’inspirai profondément, j’allais montrer à ces créatures que mon peuple avait le cœur vaillant et la main leste. Avec toute la puissance qui était mienne, je m’élançai dans un corps à corps perdu d’avance mais qui permettrait à ce petit homme de sauver sa peau. Je hurlai, une larme coulant sur ma joue parcheminée par le temps :

    ~ Gamin, va te mettre à l’abri, je vais les retenir un moment ! Venez ici vous deux ! Baruk Khazâd ! Khazâd ai-mênu ! ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2114

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Jeu 10 Oct - 6:53

    Lorsque les deux créatures surgirent, le regard d’Hinata se vida de sa couleur. À aucun moment il n’avait imaginé que son piège n’aurait pas eu l’effet escompté. En effet, il lui semblait n’avoir commis aucune erreur, or, il y en avait bien une. Le mage ne connaissait pas très bien la magie de destruction, mais ce sort aurait dû être assez puissant pour pouvoir blesser ces créatures, voire peut-être même les tuer. Il n’en était pourtant rien, ces deux monstres étaient toujours aussi libres et s’apprêtaient à charger contre le nain qui, lui aussi, s’était équipé pour mener l’assaut. Quelque chose n’allait avec ces êtres, quelque chose qui les rendait différent de ce que l’illusionniste aurait pensé. Il n’avait que légèrement étudié ce type de créatures, mais suffisamment pour savoir que ces ennemis étaient sensibles au feu.

    Le cri de charge du nain le sortit de ses pensées. Il ne pouvait pas le laisser mourir si facilement, sinon, le mage lui-même ne s’en sortirait pas vivant. Sa tête commença à chauffer et une légère idée lui traversa l’esprit. Si jamais son sort de destruction ne fonctionnait pas, il pouvait avoir recourt à sa magie traditionnelle, mais pour se faire, il avait besoin de temps, temps qu’il n’avait pas. Sauf si Drazh acceptait de divertir ses chers compagnons de bataille pendant un certain moment. Ça aurait été exactement ce dont Hinata avait besoin.

    - Drazh ! s’écria Hinata, encore essoufflé de sa petite course. Est-ce que tu pourrais les occuper pendant un petit moment, afin que je ne me fasse pas attaquer ? J’aurai besoin d’un peu de temps pour tout préparer et je n’ai pas envie d’être interrompu… Reste en vie et je m’occuperai du reste !

    Sur ces mots, le mage se retourna brusquement et fit face au reste de la forêt qui lui faisait place. Il devait trouver un endroit en hauteur afin de pouvoir atteindre les créatures de l’endroit où il se trouverait. Sans hésiter, il bondit dans les buissons sombres et inquiétants de cette forêt macabre. Il avait du travail et des gens comptaient sur lui pour mener sa mission à bien.

    Plus il avançait à travers la forêt, plus ses sens commencèrent à se mettre en alerte. Des bruits étranges s'échappaient jusqu'à ses oreilles provoquant des légers tremblements de peur et d'angoisse. Le mage savait bien que ces bruits n'étaient rien de très conséquent, mais la peur commençait à lui nouer l'estomac et ses pas étaient de plus en plus hésitants. Les ombres semblaient elles aussi s'amuser avec lui, lui faisant croire qu'un monstre se cachait derrière un fourré ou bien que la verdure arborait un sourire sournois. Tous semblaient lui indiquer qu'il n'était pas la bienvenue dans cet étrange endroit. Chaque arbre paraissait plus sombre que le suivant, faisant engouffrer son visiteur dans un puits sans fond. Pourtant, le mage espérait toujours voir un quelconque endroit en hauteur pour pouvoir y placer son matériel et préparer son sort.

    Après quelques minutes de recherches intensives, le mage finit par trouver l'endroit parfait : une place vide entre plusieurs rideaux d'arbres qui étaient troués par certains endroits. Cela lui inspirait une certain crainte, mais c'était le seul emplacement potable qu'il avait vu depuis son départ. Lorsqu'il commença à étendre son attirail sur le sol, il ne se sentit pas la bienvenue au sein de cette place, comme si quelque chose voulait à tout prix l'empêcher de rester là. Ignorant ce pressentiment, il poursuivit ce qu'il faisait sans faire attention à quoi que ce soit.

    Tout à coup, le sol se mit à trembler légèrement, faisant vaciller tout ce qui se trouvait à un équilibre instable. Les arbres semblaient encore plus sombres que dans les souvenirs d'Hinata qui, lui, essayait tant bien que mal de s'agripper à quelque chose de solide. Rien n'y fit, il ne pouvait pas s'agripper à quelque chose de stable. Il s'écroula alors comme une pierre sur le sol, la surprise encore empreinte sur son visage. La secousse s'arrêta aussi brutalement qu'elle était venue et la terre retourna à son état normal, sinistre. Mais, pourtant, au loin, on pouvait parfaitement entendre des cris, des cris inhumains qui semblaient venir d'un tout autre monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Enjouée.
Localisation : Là où le destin m'appelle.
Exp : 944

Messages : 362
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 14
Grade : D
Joyau(x) : 450

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Dim 13 Oct - 2:08
    Je devais les occuper, plus facile à dire qu’à faire, j’étais parti sur l’idée de servir de chair à canon mais il semblait qu’Hinata n’était pas décidé à me laisser mourir aussi facilement, c’était tout à son honneur. Je le vis s’en aller en direction de la forêt par laquelle nous étions arrivés, je faisais face à un homme-taureau géant et un esprit hurleur qui poussait des cris qui irritaient son ami et lui donnaient une féroce envie de m’arracher la tête pour que la banshee se taise, j’avais rarement eu une idée aussi stupide que de me jeter contre ce genre du duo, autant j’aurais pu me charger de l’hybride, autant avoir un fantôme à ses côtés était une autre paire de manches, je ne pouvais pas faire grand-chose contre ce type d’ennemis, si ce n’est ne pas me laisser atteindre par son aura malveillante et me remettre à prier les dieux comme quand j’étais gosse.

    La bête à cornes maniait un fléau, mon bouclier ne serait pas de trop pour éviter de perdre mes membres un à un, j’allais déguster, c’était certain. Ne voulant pas laisser l’initiative à mes opposants, j’accrochai mon bouclier dans mon dos, le ceinturant avec une lanière de cuir et je courus à toutes jambes directement sur celui à qui je pouvais causer le plus de blessures, commençant à faire passer la lame de ma hache de gauche à droite entre ses jambes pour le taillader, il laissa échapper un long gémissement, pendant que sa compagne l’accompagnait des siens, me glaçant les os, j’agrippai un pan du pagne du taureau bipède et me hissai sur son dos, bien évidemment il n’était pas décidé à me laisser faire et il commença à ruer comme n’importe quel animal importuné, je m’accrochais tant bien que mal aux tresses qui tombaient de sa tête, essayant de ne pas tomber, une fois qu’il eut compris que cela ne l’amènerait à rien, il tenta de m’attraper avec ses grosses paluches, mais je ne lui en laissai pas l’occasion, frappant dès que je le pouvais, scarifiant sa peau sans aucune pitié.

    Je  montai jusque sur ses épaules, abattant le plat de ma lame sur son museau, duquel pendait un énorme anneau en bronze sur lequel étaient gravées des runes aussi vieilles que l’Humanité, c’était amusant de voir à quel point ce gros machin était incapable de faire face à un Nain, comme quoi les Humains pouvaient bien nous craindre, si à moi tout seul je pouvais terrasser un minotaure, j’imaginais assez bien mes frères se débarrasser des meilleures garnisons de Midgard, mais c’était une autre histoire. Dans ma confiance de victoire, j’oubliai la présence d’un second ennemi beaucoup plus dangereux, qui lui pouvait voler et était immatériel, je poussai d’ailleurs un hurlement lorsque je vis le visage décharné apparaître sous mon nez, tombant de ma position de supériorité, je m’étalai sur le sol dur, le bouclier n’atténuant pas du tout la chute, me faisant même plus de mal que de bien, je savais que j’aurais dû protéger l’intérieur avec des peaux …

    Une boule de piques s’abattit à côté de moi, j’allais payer pour mon audace ; je me relevai le plus vite que je le pouvais, mais je ne pus éviter la sphère qui vint rebondir sur mon bouclier, me projetant sur une colonne qui formait la fin du labyrinthe, j’avais assez mal … Je me remis sur mes deux jambes et détachai la protection de mon dos, faisant acte de bravoure et de courage en ne fuyant pas, tout en sachant avoir déjà perdu dès le moment où je m’étais cru plus fort. Je ramassai une fois de plus un coup, sentant mon corps branler sur son assise, je pourrais tenir un petit moment comme ça, peut-être même de manière à ce qu’Hinata me tire d’affaire, mais c’était sans compter sur la banshee, celle-là était un véritable problème. Je ne connaissais que trop bien cette créature, pour en avoir lu des dizaines d’ouvrages à son sujet ; le seul moyen de s’en débarrasser restait l’exorcisme ou le confinement dans un autre plan de la réalité, mais c’était quelque chose de … Compliqué pour un forgeron, même guerrier, comme moi.

    Le second impact fut suivi d’une charge tête baissée de la brute qui me faisait face, elle avait tout simplement décidé de m’empaler, tant mieux pour elle, je lui réservais une petite surprise. Le long de mon bras, en passant par mon tronc pour finalement arriver sur ma hache, un pâle halo nacré, partant de ma marque, se glissa tel un serpent au creux des hautes herbes sèches. La lame effilée émis une lueur verte avant de redevenir « normale », sauf que j’avais apporté une petite modification, c’était un enchantement mineur que j’avais réussi à apprendre et qui, lors d’un seul et unique usage, perçait toute forme de peau, le cuir de mon adversaire compris.
    L’énorme masse fut sur moi en un rien de temps mais je l’accueillis comme il se devait, déchiquetant les chairs de son bras gauche, celui-ci retomba à la fin de mon mouvement, je constatai également que je lui avais arraché une corne, elle trônait au sol, c’était un bon présage, assurément. Le minotaure n’accueillit pas cette perte de la même manière que moi, il s’écroula sur le sol, faisant retentir sa voix d’outre-tombe en concert avec celle du spectre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Confiante
Exp : 2114

Messages : 162
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Mer 18 Déc - 8:25

    À peine avait-il repris ses esprits qu’Hinata s’était élancé à travers la forêt sombre et sinistre, avec comme seul but d’assister Drazh dans son combat. Ses petits sorts n’auraient surement pas un grand effet sur les créatures cauchemardesques, mais il se devait d’essayer : sa vie en dépendait. Chacun de ses pas était ponctué par une envie d’aller toujours plus vite, plus loin, malgré la sueur qui se présentait déjà sur son front sous la forme de gouttes. Le noir de la forêt l’aspirait peu à peu, jusqu’à ce qu’il en perde tous ses repères, mais il continua pourtant droit vers son objectif qui était tout simplement sa propre survie. Les branches lui fouettaient le visage et les jambes sans arrêt, ce qui le ralentissait encore plus dans sa course pour parvenir à l’objectif qu’il s’était fixé. Le temps semblait se figer à chaque fois qu’il sautait par dessus d’une branche, comme si les dieux s’amusaient à faire un pile ou face pour savoir si le jeune homme tomberait lamentablement sur le sol ou bien continuerait sa course vers sa destination sans encombre.

    Après un temps qui lui parut infini, il arriva enfin dans le petit endroit dégagé où se trouvaient le nain et ses dangereux ennemis. Le minotaure, qui était agenouillé à terre et prêt à se relever, haletant, et le spectre ne l’avaient pas encore remarqué et il profita de son état de furtivité pour faire ce qu’il avait prévu.

    Il sortit le parchemin soigneusement préparé de sa poche droite et le lança par terre avant de s’élancer vers Drazh et de le pousser vers les arbres de la forêt par un grand coup de pied qu’Hinata regretta amèrement après en sentant l’armure de celui-ci lui détruire littéralement les orteils.

    - Activation ! cria-t-il tandis qu’il s’élançait vers le minotaure, immobile et blessé.

    Son parchemin s’embrasa d’un coup et un grand écran de fumée pénétra dans se petit coin de la plaine, recouvrant entièrement la superficie de l’endroit. Toutes les choses présentes devinrent invisibles, cachées par l’épaisse fumée opaque créée par l’illusionniste. 

    Heureusement, le jeune homme connaissait l’emplacement de la créature hybride et comptait sur son immobilité pour le piéger. Lorsqu’il arriva à quelques mètres seulement de la bête, il sortit son autre parchemin de sa poche et le colla sur la jambe du blessé quand il arriva à bonne distance.

    Il prit un recul de quelques pas, comme pour reprendre son souffle.

    - Activation ! répéta-t-il dans un souffle avec la voix qui lui restait.

    Un scintillement aveuglant apparut à l’endroit dégagé qu’il avait quitté quelques minutes plus tôt avant de disparaître aussi vite qu’il était arrivé. Le jeune homme ne pouvait pas voir le résultat de sa petite expérience sans dissiper ce brouillard qui l’empêchait de s’orienter vers Drazh et d’enclencher la deuxième partie de son petit spectacle. Faisant entièrement confiance à son instinct, il s’élança vers la forêt – de moins, ce qu’il croyait être la forêt – et, une fois qu’il arriva à l’intérieur, sortit de sa poche son dernier parchemin.

    - Activation ! répéta-t-il pour la nième fois d’une voix faible. Et dissipation !

    L’écran de fumée se dissipa alors rapidement après quelques secondes, tandis que Drazh et Hinata étaient à présent cachés par un voile invisible dans la forêt. Les créatures ne tardèrent pas et s’élancèrent vers l’origine de l’ancien scintillement.

    - Drazh, on n’est pas en bonne posture pour les vaincre, dit le mage d’un air exténué à son compagnon qui se trouvait seulement à quelques mètres de lui. Je les ai occupés en créant de parfaits clones de nous même, que ce soit pour le physique ou bien l’odeur. Quand ils seront là-bas, j’ai fait en sorte que le parchemin que j’ai collé au minotaure s’active et lui fasse croire que le truc spectral qui l’accompagne est en fait… ben nous. Profite de leur confusion pour mieux les… attaquer… Je te souhaite bonne chance… Car, moi, je vais piquer… un petit somme…


    C’est juste après cela que le jeune homme s’écroula sur le sol, vide de magie.

[url][/url]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Enjouée.
Localisation : Là où le destin m'appelle.
Exp : 944

Messages : 362
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 14
Grade : D
Joyau(x) : 450

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim] Jeu 26 Déc - 5:26
    Et bien … Il était beau mon sauveur à s’étaler au sol au moment où j’aurais bien eu besoin de lui, c’était bien sympathique de me laisser la vie sauve, mais est-ce que je pouvais me permettre de me jeter dans le tas sans risquer de me faire piétiner par un minotaure déchaîné ? Et puis la banshee … Elle, elle n’en avait rien à faire des coups, non ? Alors pourquoi avoir fait ce choix, que l’illusion se porte sur lui et non pas son ami cornu ? Un fantôme transformé en appât … Ca n’allait pas être d’un grand secours, il ignorerait proprement chacune des attaques de la bête jusqu’à ce que l’effet de la magie d’Hinata se dissipe et même si il pouvait perdurer des heures durant, à en voir l’énergie qu’il avait utilisé, ce ne serait pas suffisant, je ne voyais pas des centaines de solutions qui se proposaient à moi, il fallait que je mette le petit gars en sécurité puis que j’aille à la recherche du secret du labyrinthe, ce serait mieux pour nous deux, il ne passerait pas l’arme à gauche et je nous ramènerais ce qu’on était venu dénicher, même si je n’avais fichtrement aucune idée de la tête qu’aurait ce trésor caché.

    J’agrippai le corps inerte du mage et le balançai tel un sac sur mes épaules pour le ramener dans sa petite forêt, sur un tapis de feuille de préférence, qu’il ne souffre pas de courbatures en reprenant ses esprits ; je fis quelques pas pour m’assurer que je serais capable de l’acheminer jusqu’à un coin propice et m’enfonçai dans un craquement dans quelque chose qui se trouvait caché par une herbe drue, ma jambe était descendue de quelques pouces dans le sol et en la relevant, je vis que j’avais marché sur le squelette d’un pauvre hère, au loin j’entendais l’esprit hurler à tout va, ce n’était pas si bête que ça finalement son plan, il était décontenancé qu’un monstre inférieur s’attaque à lui, je comprenais la stratégie, pas si débile que ça en finalité cet illusionniste, bien qu’il mérite d’améliorer beaucoup de choses chez lui, comme son envie de me sauver alors qu’une mort glorieuse m’est offerte, enfin, c’est une autre histoire que cela. Mon instinct m’obligea à un peu farfouiller autour du cadavre et je découvris un vieux glaive, ce genre d’armes qui dataient d’avant la Première Guerre -  on pouvait l’appeler première, non ? Une seconde se profilait déjà, avec le retour du Loup et tout le tintin qui va avec. Je le ramassai et le passai sur le gras de mon pouce, il coupait encore, bien, très bien. Il fut rangé en un tour de main à ma ceinture, ça pourrait toujours m’être utile un de ces jours, je ne m’étais amené qu’avec une pauvre hache qui commençait déjà à s’émousser alors que je n’avais que peu frappé l’ennemi avec elle, les nuits dans le froid ne devaient pas l’avoir favorisée, c’était compréhensible, en plus elle était de ces vieilles babioles que j’apporte avec moi un peu partout, elle avait appartenu à mon grand-père, ce n’était pas rien, une grande valeur sentimentale combinée à un acier qui avait sans doute que peu servi, voilà ce qu’on peut appeler une arme de première qualité !

    Avant que le soleil ne soit haut dans le ciel, car oui, la nuit était passée avec toutes ces tribulations, Hinata était en sécurité, il ne s’était pas encore réveillé, après tout, il avait fait beaucoup … Pour quelqu’un comme lui … Je déposai à côté de lui mon bon bouclier ainsi que la lame que j’avais récupérée un peu plus tôt, alors que les premiers rayons étaient venus inonder la vallée où était encastré le dédale, mon sac contenant tout les objets nécessaires à sa survie, un petit mot accompagnait également ce matériel : [ Hinata, si tu retrouves tes esprits avant que je ne revienne, ne cherche pas à me suivre, tu n’arriverais pas à me retrouver, en plus, seul je serais plus rapide, après-demain à la tombée de la nuit je devrais être de retour avec ce pourquoi on est venu, si ce n’est pas le cas, attends encore une journée puis va-t’en, tout ce que je te demanderais est de retourner à Tubalcain dans cet atelier dont j’espère tu te souviens et de récupérer le coffret sous le comptoir, il contient une bourse pour te dédommager le trajet et la liste de ceux qui hériterons de mes biens, merci. Qu’Ases et Vanes te protègent. Drazh. ]

    Ne pas penser à ce qui pourrait m’arriver, voilà tout ce que je pouvais faire alors que, armé d’une simple hache de bataille qui pendait dans mon dos et pour protection une sommaire cotte de maille, mon casque étant perdu quelque part entre l’endroit où j’avais grimpé sur l’homme-taureau et là où il m’avait projeté, ce n’était pas énorme mais je voyageais léger et de manière plutôt silencieuse, c’était à mon avantage. Les deux créatures n’avaient pas cessé de se chamailler, je ne peux qualifier ça qu’ainsi, une frappait dans un voile éthéré, l’autre feignait esquiver les coups, sachant parfaitement qu’elle ne risquait rien. Je les contournai pendant une bonne heure et longeai le mur jusqu’aux portes et m’engageai, le sortilège était vraiment efficace et, malgré le fait que les deux bestioles aient un peu suivi notre trace, cela m’avait permis de retourner entre ces hauts murs, quoi de mieux ? Maintenant, je ne devais pas me perdre, c’était l’essentiel, une fois que je serais en possession du bien auquel nous aspirions à la possession, tout ne serait plus qu’un simple jeu ...
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]

MessageSujet: Re: Les secrets du labyrinthe [PV Drazh Thoragrim]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» [Résolu] Labyrinthe disparu
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Jade :: Labyrinthe-