avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Enjouée.
Localisation : Là où le destin m'appelle.
Exp : 889

Messages : 362
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 14
Grade : D
Joyau(x) : 450

[Quête] J'ai perdu mon marteau ! [Pv : Neal Zainakand]

MessageSujet: [Quête] J'ai perdu mon marteau ! [Pv : Neal Zainakand] Lun 24 Juin - 0:19

  • Pourquoi toujours moi ...

    Encore une fois j’avais hérité d’une mission des plus stupides et simplistes, je déteste être commandé mais quand on l’est, on ne peut que dodeliner de la tête et se résoudre. Le père d’un vieil ami était venu à moi, m’annonçant la triste nouvelle de sa mort, je ne lui avais plus parlé depuis un temps plus qu’incertain et j’avais du mal à me rappeler le timbre de sa voix, mais l’annonce me chagrina. Le vieux Nain était seul, sa femme était morte il y avait quelques années alors que son village avait été attaqué par une horde de gobelins déchaînés. La province de Phalähain* n’était pas un endroit pour fonder une famille, foi de Nain. Il était trop âgé pour rentrer dans les rangs de l’armée et par encore assez pour exercer un métier en politique, même si les deux sont fortement liés.

    Il avait jadis été, selon lui, un forgeron prometteur, il avait lui aussi réalisé ses études dans la cité Mère avant de retourner dans sa Maison*, s’il s’en était allé avant de recevoir une attestation officielle d’un comité, c’est parce qu’il avait perdu son matériel, offert par les institutions, et qu’il avait perdu le droit à des études dans les règles, il avait été temporairement exilé hors de la province de Tubalcaïn*. Il était revenu plusieurs fois après cela pour chercher ce qu’il avait abandonné, mais il ne le retrouva jamais, dû moins c’est ce qu’il me dit. Il avait, en réalité, laissé traîné son marteau un peu trop longtemps dans les mines, un soir où il était parti batifoler avec une jeune Naine. C’était l’histoire qui se racontait et que nous avions apprise, en guise d’avertissement, lors de notre apprentissage. Et cette espèce de vieux hibou déplumé, perfide même, me demanda d’aller retrouver son outil, sans quoi il me déshonorerait en annonçant que je ne m’étais pas rendu aux funérailles d’un compagnon d’arme, car elles avaient déjà été réalisées et je n’avais pas reçu d’invitation à m’y rendre, néanmoins, la parole d’un vieux Nain face à la mienne … Il était certain que je me retrouverais dans le désert du Moctar avant d’avoir eu le temps de me justifier. J’acceptai donc, et, dans sa grande « bonté », il me déclara que je recevrais un petit pécule si je le lui ramenais dans moins de deux semaines. Espèce de vieil en***ré.

    Au soir même je fis bagage, m’équipant pour passer des jours sous la terre, loin du soleil, un véritable paradis minier. Je savais que je n’aurais pas besoin de lumière, j’étais un Nain, je savais me repérer dans les sombres galeries, mais aussi, la particularité de cette mine était que les boyaux inférieurs étaient illuminés constamment par un système qui m’était inconnu et qui m’impressionnait au plus haut point. Je m’armai tout de même, on n’est jamais trop prudent comme le disait feu mon père. Je partis, la lune était pleine, je décidai de faire une halte à la taverne la plus proche pour profiter de la compagnie des autres membres de ma race encore un moment. Je poussai la porte et découvris que cette auberge était vide. Personne … Le silence … Je fis rapidement un état des lieux, le gérant était à sa place, derrière le comptoir, et il astiquait un verre déjà impeccable avec un vieux torchon délavé. Dans la salle, il n’y avait qu’un jeune homme, un jeune homme décoiffé et avec une tignasse rouge écarlate. Connaissant les miens, en le voyant entrer ils avaient pris peur et s’étaient enfui après avoir payé une addition salée.  Je décidai de m’asseoir à son côté, je me laissai tomber sur le tabouret de bois et lançai un tonitruant :

    Bonjour !


  • Je fis un signe au patron, lui demandant de m’apporter de quoi me restaurer et boire, je n’avais que faire du menu, j’avais faim et envie de parler. Je tournai ma tête vers la sienne, une lueur de malice brillait dans ses yeux d’un orange vif, il semblait assez musclé, un petit jeune homme humain somme toute, normal et à la fois différent. Quand mon repas arriva enfin, je repris ce qui semblait être une discussion à sens unique :

    Drazh Thoragrim, enchanté de faire votre connaissance, dis-je. Puis-je savoir à qui ai-je l'honneur ou dois-je m'en aller immédiatement - sachez que je ne partirais qu'après avoir fini de m'être restauré, mon estomac crie famine - ? J'ai vu de nombreux humain, mais vous, vous avez l'air spécial, non pas que j'aie quelque chose contre les cheveux rouges, non non ! Vous dégagez une drôle d'aura. Parole de Nain !



  • Petit aparté :
    Les mots marqués d'une astérisque se trouveront bientôt expliqués dans le second volet de l'Encyclopédie des Nains.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

[Quête] J'ai perdu mon marteau ! [Pv : Neal Zainakand]

MessageSujet: Re: [Quête] J'ai perdu mon marteau ! [Pv : Neal Zainakand] Mer 26 Juin - 6:03
Les nains. Tout ce que je sais d'eux, c'est ce que l'on dit dans les livres, je n'en ai jamais rencontré en vrai. Ils seraient les Forgerons des dieux en leurs forgeant les meilleurs armes de Midgar, d'après ce que j'ai compris. Mais, à la disparition des divinités, les nains se sont rapprochés encore plus des Hommes. Ce sont des êtres respectables, connaissant Midgar mieux que les autres. Ils peuvent même vivre jusqu'à 200 ans maximum. Cependant, d'après des témoignages, ils auraient un fort caractère. Bof, on voit bien que la perfection n'existait pas dans ce monde. Aussi, les nains seraient sexistes vu qu'il n'y aurait aucune Reine connue à ce jour..... Chacun sa culture, dirons-nous. Bref, vous voulez savoir pourquoi je vous parle des nains ? Parce que je compte leur rendre visite, à Tubalcain. Cette ville est célèbre pour ces forgerons et je veux avoir une arme. Un bâton ou un sceptre me serait utile pour mes sorts. Pour y aller, j'ai pris le train de Lumia qui transportait des marchandises. Ok, je voyage clandestinement, mais je n'avais pas assez d'argent pour me payer aller-retour.

L'ambiance de la ville m'a choqué. Je n'ai jamais vu ça de toute ma vie. Avoir quitter l'Académie de magie et la vie que je mène a ses bons côtés. Tubalcain est, à la différence de toutes les autres villes que j'ai pu voir, une cité industrielle remplie de machine que je n'ai jamais vu auparavant. J'ai même l'impression d'être un géant avec tous ces nains autour de moi. Ces derniers me regardent assez bizarrement, cela me rappelle les mères des enfants quand j'ai été plus jeune, à Hagor. A cause mon apparence, sans doute. A moins qu'ils savent que je suis le Prince du Désert, un célèbre voleur volant les riches. D'un côtés, les Tubalcainains n'ont rien à craindre, à moins qu'ils pensent que je suis venu voler leurs matos. Enfin, je les ignore pour aller directement à l'auberge. Cela n'a pas été facile d'en trouver une, surtout quand les Naines me fuient. Bref, je suis tellement plus grand que le plafond que j'ai dû me baisser pour pouvoir y entrer. Les autres clients ont fuit en me voyant. Je commence à avoir l'impression qu'en fait, les nains sont des trouillards. A moins que c'est moi qui fait si peur que ça. Bref, j'ai commandé de la bière et lorsque je le bu, un autre nain - semblant très âgé à cause de sa longue barbe grise - entre à l'auberge et s'assoit à côté de moi. On aurait dit que c'est un habitué du bar et lorsqu'il s'est fait servi par le patron, il commence à m'adresser la parole.

Drazh Thoragrim, enchanté de faire votre connaissance. Puis-je savoir à qui ai-je l'honneur ou dois-je m'en aller immédiatement - sachez que je ne partirais qu'après avoir fini de m'être restauré, mon estomac crie famine - ? J'ai vu de nombreux humain, mais vous, vous avez l'air spécial, non pas que j'ai quelque chose contre les cheveux rouges, non non ! Vous dégagez une drôle d'aura. Parole de Nain !

Plus je voyage et plus je rencontre des gens qui adorent révéler leur identité au premier venu. Par contre, le fait qu'il me dise que j'ai un air différent des autres humains m'a tilté. En quoi j'ai une drôle d'aura ? Ou alors, c'est à cause de mon physique. A cause de mes cheveux et de mes yeux. Bof, je suis né comme ça, c'est aux autres de l'accepter, pas à moi de changer. Après, je ne suis pas si différent des autres humains. Je n'aime pas les riches, c'est tout. J'hésite à répondre à ce Drazh. Je ne lui ais rien demandé, mais cela ne serait pas juste de l'ignorer comme ça. Ne le regardant pas, mes yeux toujours sur mon verre, je lui réponds:

Neal Zainakand. Tu es le premier nain qui me parle.

Franchement, je ne sais pas quoi dire d'autre. Il est vrai que c'est la première fois que je discute comme ça avec un nain, mais je n'ai jamais ma langue dans ma bouche. Je bois encore une gorgée de ma bière - qui est bonne soit dit en passant - avant de la poser sur la table. Puis, je me suis rappelé ma venue ici. Peut-être que ce nain est un forgeron ? Et peut-être qu'il veut savoir ma présence à Tulbacain. Bon, autant continuer la conversation.

Je suis venu trouver un forgeron pour qu'on puisse me forger une arme magique. Je suis un mage de feu et je n'ai pas beaucoup d'argent.....Est-ce que tu connaitrais pas un nain forgeron assez sympathique pour m'en faire un gratuitement ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Enjouée.
Localisation : Là où le destin m'appelle.
Exp : 889

Messages : 362
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 14
Grade : D
Joyau(x) : 450

[Quête] J'ai perdu mon marteau ! [Pv : Neal Zainakand]

MessageSujet: Re: [Quête] J'ai perdu mon marteau ! [Pv : Neal Zainakand] Mer 26 Juin - 22:20
  • Conversation autour d'un bout de gras ...

    Neal Zainakand, un nom des plus singuliers ; soit, il est vrai que Drazh n’est plus très à la mode en ce moment et que des deux j’étais celui à me promener avec le nom le plus étrange, mais néanmoins, le sien m’était inconnu et je l’appréciais, de par sa sonorité qui m’était nouvelle. Le premier Nain à lui parler … Cela me semblait logique, les miens ne sont pas enclins à la nouveauté et peu nombreux sont ceux qui apprécient la présence des hommes dans notre pays, peut-être les marchands sont les plus heureux de la diversification et de l’essor démographique que nous connaissons en ces temps troublés, le roi n’en ayant rien à faire et étant plus préoccupé à chercher quelque chose d’invisible et d’intemporel et se contentant de signer les papiers qui lui parviennent, autant qu’on ne les lui subtilise pas et qu’on n’appose pas une fausse signature dessus.

    Je suis venu trouver un forgeron pour qu'on puisse me forger une arme magique. Je suis un mage de feu et je n'ai pas beaucoup d'argent.....Est-ce que tu connaitrais pas un nain forgeron assez sympathique pour m'en faire un gratuitement ?
    C’était bien ma veine, voilà qu’un petit jeune homme des plus sympathique venait me demander si moi, je ne connaissais pas un forgeron qui lui offrirait un arme, magique qui plus est. Je conservais évidemment des talismans de mon cher ami illusionniste chez moi mais je n’y connaissais presque rien en enchantement de bâton ! Surtout que pour le la lui offrir, il m’eut fallu avoir un pécule en sécurité et auquel rien ne pouvait arriver, sauf que j’étais encore et toujours ruiné, l’artisanat étant délaissé au profit de ce qui sortait de ces grands bâtiments dont les cheminées grattent le ciel et lui font respirer des vapeurs grisâtres et dont la toxicité n’est plus à prouver … Beaucoup des miens étaient morts en les inhalant et avaient contracté des nécroses internes, ce n’était pas joli à voir, surtout lors de leur trépas, qui était violent et atroce.

    Néanmoins, ce que je pouvais faire pour contenter ce mage, c’était qu’il m’aide à chercher ce fichu marteau dont le désagréable souvenir me remontait à la tête, mon donnant la nausée. C’était quelque chose que je pouvais goupiller aisément, après cela il ne me resterait plus qu’à bricoler quelque chose de plus ou moins potable pour lui et l’affaire était dans le sac. J’espérais qu’il me restait assez de matériaux que pour me permettre de lui présenter une arme de bonne taille, il me semblait que si je ne lui fournissais pas ce qu’il désirait, ou de mauvaise qualité, cela va de soi, je finirais à rôtir tel un marcassin un peu trop aventureux un jour de battue dans les fourrés …

    Je lui exposai la raison de ma venue dans cette auberge, lui narrant la petite histoire du Vieux et sa version plus « officielle » et je lui proposai de m’aider, il n’avait qu’à accepter et son arme était considérée comme prête, c’est ce que je lui dis, en des termes plus appropriés, évidemment. Il est vrai qu’un peu d’aide ne pouvait me faire de mal, plusieurs lieues à parcourir, seul, sous terre, ce n’était pas ce que je pouvais appeler des jours joyeux entouré de mes amis à boire et manger en l’honneur de quelque dieu ou fête du calendrier, qui se comptent par dizaines.

    Je lui laissai peser le pour et le contre, terminant mon repas, prenant mes aises. Il m’interpella enfin, ses grands yeux orangés se plantant au creux des miens, vides de toute couleur.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

[Quête] J'ai perdu mon marteau ! [Pv : Neal Zainakand]

MessageSujet: Re: [Quête] J'ai perdu mon marteau ! [Pv : Neal Zainakand]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» PERDU DOSTY CANICHE ABRICOT 1 AN (33)
» Seul et perdu...
» [25-26-27 mars] CIIL 2011 : la fauCIIL et le marteau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Tubalcain :: Mine de charbons-