" Invité "
avatar
Who am i !

[Assassin] Arrogance ( Terminée )

MessageSujet: [Assassin] Arrogance ( Terminée ) Sam 9 Nov - 5:17
Midgard

--- Personnage...


  • Nom : Qharri 
  • Prénom : Arrogance, ne se fait appeler que par ce prénom pour préserver son nom de famille, et donc son identité
  • Sexe : Mâle
  • Âge : 22 hivers
  • Race : Humain
  • Classe : Assassin


  • Magie & Armes :


Le néophyte pourrait penser que l'armement d'un assassin est rudimentaire, et que tous ont les mêmes armes. En réalité, rien n'en est. Chaque assassin dispose d'un arsenal qui lui est propre, reflétant aussi bien sa façon d'agir et de penser, que sa cruauté et son efficacité. Impitoyable, Arrogance dispose d'un arsenal extrêmement complet, composé d'armes diverses et variées mais ayant toutes un point en commun : elles sont de petite taille, légères, ce qui les rends faciles à transporter, et elles sont surtout meurtrières entre les mains de son propriétaire. Sa condition d'assassin lui demande aussi de savoir utiliser les outils et objets du quotidien, mais cela se fait très rare. De plus, un entrainement draconien dans le but de pousser ses capacités physiques à leur extrême lui a donné une vitesse hors du commun, et une force dépassant largement celle d'un Homme normal. Complété par une étude poussée de l'anatomie, du corps humain en grande partie, mais aussi d'ouvrages sur les différentes races et créatures qui vivent en Midgard, cet entrainement a fait d'Arrogance ce qu'il est aujourd'hui : un tueur sans scrupules, brutal, et un homme dangereux. Mentalement, son intelligence n'est pas anodine sans pour autant avoir de quoi être un savant, mais c'est dans la stratégie et l'anticipation qu'il se démarque, ayant compulsé une flopée d'écrits théoriques à ce sujet, et d'avoir pu, a de très nombreuses reprises, mettre ses connaissances en oeuvre. Pour finir, voici une description de l'équipement d'Arrogance, un équipement qu'il juge indispensable d'emporter partout, absolument partout. Oui, partout, jeune curieux.

Tout d'abord, enroulé autour de son poignet, se trouve un fil de fer très solide et muni de deux poignées. Pouvant s'en servir aussi bien en garrot pour éviter les effusions de sang en cas de blessure, que pour étrangler sa cible dans un silence absolu en broyant son larynx et en comprimant sa trachée, ce fil est l'arme de situations particulières, comme par exemple l'assassinat d'une personne alors que d'autres sont autour ( en plein jour par exemple, un exercice assez dangereux ).

Ensuite, bien que sa cape la camoufle, une masse d'une vingtaine de centimètres pends à sa ceinture. Plus adaptée à de la torture ou de la dissuasion, celle-ci brisera net les os et cartilages de sa victime. De surcroit, un ingénieux système de poids, conçu pour accroître la force de l'impact en fonction de la trajectoire du coup, est dissimulé en son sein. De ce fait, la puissance des coups portée dépasse largement la résistance des os d'une personne basique.

Et enfin, le fleuron de sa macabre collection, sa fierté, ce qu'Arrogance appelle : « Les Quatre ». Cet ensemble de couteau, forgés par un artisan de Midgard suite à un " service " rendu par Arrogance dans sa prime jeunesse, ses débuts en tant qu'Assassin, est très complet et peut lui permettre de se sortir d'un nombre incalculable de situations. Ils sont tous dissimulés dans des plis de sa cape, a portée de main, et jamais très loin de votre gorge. En voici l'inventaire :

Le Premier : La Serre
Cette lame à cran d'arrêt tire son nom de sa forme, une fois déployée. Coupante à souhait, c'est celle qui peut être utilisée dans toutes les circonstances, que ce soit pour égorger un témoin un peu trop encombrant, pour percer l'arrière du crâne et le lobe pariétal d'un homme politique qui ferait trop de bruit, ou tout simplement pour punir un mauvais payeur en l'amputant d'un de ses membres.

Le Second : La Brute
Son nom et son esthétique parle d'eux mêmes. Elle pourrait servir à un boucher tant sa lame est tranchante et solide. Destinée aux taches un peu plus brutales et moins " fines " que celles de La Serre, ce couteau est aussi d'un grand secours pour parer et dévier ( mais pas bloquer ) les armes un peu plus lourdes que les dagues et couteaux : les épées et les glaives, ainsi que les haches, par exemple. Elle est idéale pour tout travail qui demande un peu de force.

Le Troisième : Dame Papillon
Le plus petit couteau des Quatre. Arrogance s'en sert dans les missions qu'il aile le moins, et qu'il redoute : celles où il doit se mêler à un nombre restreint de personnes , ce qui fait que l'utilisation de son garrot est impossible. La caractéristique préférée d'Arrogance, est que la Dame Papillon ne peut, ou presque, pas être retournée contre lui. En effet sa forme particulière et ses deux cotés coupants la rendent dur à utiliser sans entrainements. Et si peu de gens connaissent et font bon usage des couteaux papillons...

Le Quatrième : Le Dard
Outil de précision. Arrogance utilise rarement Le Dard pour commettre des meurtres, il lui sert plus à atteindre des points vitaux permettant la paralysie temporaire, ou la perte de conscience. Le fait que sa pointe soit très fine et aiguisée permet une pénétration optimale dans la chair humaine, et ne fore pas de trous assez épais pour que l'écoulement de sang collatéral à l'objectif premier soit fatal. Mais bien entendu, si vous pensez qu'il n'est jamais mortel entre les mains de l'Assassin, vous faites une lourde erreur... Votre dernière surement.

Ainsi est fait l'arsenal d'Arrogance, et vous comprenez maintenant pourquoi il est craint de tous... Cette crainte pourrait même vous gagner aussi, et vous rendre fou, jusqu'à vous recroqueviller au fond de votre lit, tremblant, et des gardes postés par sécurité partout dans votre maison. Mais ce serait inutile... Rappelez vous : « Les yeux verts sont partout... ».


  • Stats :

Vitalité : :
[*]: :
[*]:    
Attaque : :
[*]: :
[*]: :
[*]: :
[*]: :
[*]: 
Magie :      
Résistance Physique : :
[*]: :
[*]:    
Résistance Magique : :
[*]:     
Vitesse : :
[*]: :
[*]: :
[*]: :
[*]: :
[*]: 




  • Caractère :


[*]

Seul le tranchant de ses lames égale celui de ses mots. Acerbe, Arrogance ne lésine pas en ce qui concerne l’ironie et le sarcasme. Ayant eu besoin de se faire respecter pour survivre et ce dès le plus jeune âge, la sècheresse de ses paroles devint vite plus qu’un besoin : une nécessité. C’est dans un environnement hostile qu’on eu lieu ses premiers pas, ses premiers vols, ses premières armes. Si bien que c’est en se battant, en lutant au quotidien, que son caractère a été forgé. D’une loyauté sans faille, il n’accorde cependant pas sa confiance à n’importe qui. Selon lui, seul un cercle très restreint de personnalité en est digne. Alors, seulement à ces personnes lui, il dévoile sa réelle personnalité : un homme intelligent, réfléchi, sûr de lui. Fidèle, il rembourse toujours ses dettes , que ce soit en services, ou en l’argent gagné par lesdits services. Entre ces qualités se dressent quelques vertus peu flatteuses, comme un manque de patience envers les gens assez fort et constant, ce qui l’a mené à devenir solitaire. Ainsi au niveau personnel, son caractère reste assez mystérieux et ceux qui le connaissent vraiment, mentionnés plus tôt, vous affirmeront avec un sang froid sans faille, qu’il ne connaissent personne qui est appelé Arrogance, qu’ils n’en ont d’ailleurs jamais entendu parler. Quant au reste de l’humanité…plèbe et potentiels employeurs…ceux du « milieu »…eux, le connaissent uniquement grâce à la réputation qu’il a commencé à se forger. Si l’on interview , si l’on sonde quelques ivrognes ou clochards qui entendu des bribes de récits de comptoir alors qu’ils étaient allongés sous une table en train de décuver…Si on leur demande de décrire l’assassin que l’on appelle Arrogance, ils vous répondront « impitoyable », « brutal », « chasseur »…et plus rarement mais plus justement « Arrogance est partout ». Car il se tient informé, nuit et jours, encaissant des rapports de divers informateurs, trop apeurés pour oser lui dire non : sa réputation le suit, encore et toujours. La réputation d’un homme qui ferait ce que l’on veut à qui l’on veut, pour peu que l’on ait les fonds nécessaires. Un vol dans la plus grande discrétion, une intimidation envers un mauvais payeur, ou un jeune damoiseau trop entreprenant envers la femme d’un homme d’affaires, ou un malheureux accident qui arriverait à un politicien à l’ascension trop rapide. Tout ça exécuté dans une parfaite discrétion, car Arrogance sait :  comment ne pas être vu, ne pas être entendu, faire croire que nous étions à des lieues d’un endroit ou nous nous trouvions réellement. Epris d’un sens de la liberté que certain pourraient trouver paradoxal, en comparaison avec la profession qu’il exerce, il sait rester neutre en chaque instant, une autre condition que lui impose l’assassinat. Cette qualité pouvant aussi être un défaut, il sait heureusement faire la part des choses entre travail et vie personnelle…En parlant de sa vie personnelle, il occupe son temps libre ( quand il n’est pas occupé par un contrat ou son entraînement quotidien de plusieurs heures ) par plusieurs loisirs le tenant à cœur : la lecture, car toute source de savoir est bonne à prendre. Il tient également un jardin minuscule sur son balconnet, dont il s’occupe chaque jour avec une attention quasi paternelle…et enfin la cuisine, un art à part entière à ses yeux. Cordon bleu, son talent n’est pas inné, mais est venu à force de s’infiltrer et de prendre des places de choix en tant que cuisinier dans diverses auberges. En résumé, l’homme froid et sombre ne porte qu’un masque. Un masque très difficile à percer à jour, car en son esprit et son corps s’agite constamment une tempête d’émotions et de sentiments, qu’il sait maîtriser pour le plus grand bien de ses contrats et de leur déroulement. Il ne rechigne à rien, sauf aux crimes sur les enfants, et n’espérez certainement pas de la gentillesse ou de la compassion de sa part. C’est hors de question. Pour lui, vous n’êtes qu’une cible, qu’une croix à faire sur une liste, qu’une ombre à barrer de la surface tourmentée de Midgard.




  • Physique :


[*]
L'assassin se doit d'être discret et par conséquent, de porter des habits qui ne se distinguent pas des autres. Un parfait compromis : ni trop trop mal habillé, les gens se méfient des clochards, ni trop bien : que ferait un noble dans les quartiers sales et dangereux de quelques bidonvilles ? C'est par conséquent qu'il est, la plupart du temps, drapé dans une cape, qui recouvre tout le reste de sa tenue, et qui dissimule ses armes, en finissant par monter recouvrir sa tête, comme une capuche. La seule chose se distinguant par dessus la cape est une épaulière de cuir, portée du côté droit, ornée de motifs rudimentaires. Le cuir constitue d'ailleurs la majorité des vêtements de l'Assassin, car il est idéal : sombre, souple, solide, et il le protège des coups peu puissants, ce qui pallie son manque de résistance... Il n'est pas sensé prendre de coups. Pour continuer, il porte un plastron, de cuir également, resserré par de nombreux lacets et sangles, pour ne pas qu'il y ait ne serait-ce qu'un centimètre de bâillement. Ce plastron est porté par dessus un haut rudimentaire en tissu noir. Son pantalon serré continue, tel le prolongement de son haut : il est du même tissu, également serré et maintenu par des sangles de cuir aux boucles d'argent. Pour revenir sur ces dernières elles servent à maintenir quelque chose de volé, ou des accessoires dont vous ne voulez pas connaitre la nature. Sur ses avants bras sont attachées des protections épaisses, une mesure nécessaire pour éviter les blessures. Celles ci recouvrent des mitaines de tissu, revêtues par Arrogance dans un accès de paranoïa... L'assassin sait de quoi sont capables sont ses paires et ne préfère pas rentrer en contact avec des objets inconnus. De plus elles sont pratiques pour éviter les brulures et autres cals causés par lamanipulation trop intensive d'armes diverses. L'autre extrémité de son corps ( à savoir ses pieds, si vous êtes peu doués ) est habillé de bottes souple, toujours en cuir. Leur étroitesse lui permet d'escalader les reliefs les plus escarpés, car elles compriment son pied de façon à concentrer toute sa force en son bout, et par conséquent de le glisser dans les plus petits recoins. Pour finir l'inventaire de sa tenue, il porte un voile devant sa bouche, en tissu noir avec de fines rayures gris foncé. Le tout est donc idéal pour se tapir dans la pénombre avant d'abattre son courroux sur le mécréant qui était cible de son contrat.

L'ensemble est assez terne, complété par la teinte de sa peau relativement pâle, mais lisse et dépourvue de toute traces de vérole ou autres infections cutanées. La seule nuance de couleur provient de ses yeux en amandes, parfaitement équilibrés entre eux, aux iris d'un vert extrêmement intense, plutôt d'un vert bouteille à leurs extrémités, mais s'éclaircissant de plus en plus vers le centre, prenant au final une couleur vert smaragdin ( je connais de beaux noms ). Entre ces deux yeux, commence un nez d'une droiture remarquable, qui vient surplomber deux lèvres fines souvent serrées... Mais vous ne pouvez pas les voir.  Seule une fine cicatrice barre ce visage , partant du haut de son arcade droite et s'arrêtant à la pommette du  même coté. Le tout est encadré par des mèches de cheveux noires, ceux-ci étants coupés mi-longs jusqu'au bas de sa nuque, mais également dissimulés. Son corps est, lui, d'une musculature sèche, et est admirablement bien formé, après des années d'entrainement à l'escalade, ainsi que des exercices de musculation. La seul ombre au tableau, ou plutôt les seules sont deux cicatrices jumelles, marquant le dessus de son pieds, et évoquant vaguement des marques de vrille.  D'une taille d'un mètre quatre vingt et d'un poids assez équilibré de soixante-dix kilos, cette stature est masquée par sa cape. Ainsi la seule autre partie de son corps qu'il vous sera donné de voir avant de périr noyé dans votre sang seront ses mains. Parsemées de petites coupures dues à la pratique de son hobby, celles si sont précises et assez fines, de même que ses doigts aux ongles impeccablement coupés et nettoyés, pour des soucis qu'il qualifiera de " sanitaires ", car il ne tient pas à salir la nourriture qu'il cuisine lors de son temps libre. Pour finir, il revêt un seul bijou, sobre mais important à ses yeux : une chainette en argent autour de son cou, qui porte un pendentif cylindrique long de cinq centimètres, frappé d'armoiries dominant une phrase entourant le pendentif, écrite dans une langue étrange. Cependant l'oeil avisé saurait remarqué une très fine rainure au centre du cylindre , semblant indiquer la présence d'un mécanisme, toujours pas percé à jour par son détenteur...




  • Thème : Apocalyptica - Path
  • Adore : Cuisiner, boire du thé, exécuter un contrat parfaitement comme prévu, les montagnes, le vent, le vide. Et bien sur, s'entrainer. Ce qui occupe la majorité de ses journées
  • Déteste : Qu'on se moque de ses loisirs, les personnes qui s'en prennent à des enfants, qu'on lui parle mal, qu'on essaye de l'arnaquer. Et le désordre.





  • Histoire :




« La vie a-t-elle un coût ? »

[*]
 
Une question que beaucoup de personnes se posent…tout le monde a vrai dire, du noble à la richesse indécente, au clochard aux membres décharnés et pourris qui croupit au fond d’une ruelle, en passant par le citoyen lambda qui se tue à la tache pour nourrir sa famille. Certains n’ont aucune opinion dessus, d’autres vous recracheront un discours moralisateur et hypocrite sur le fait que la vie est un cadeau du ciel, qu’elle vaut tout l’or du monde, et ainsi de suite. Foutaises. Certaines personnes ont fait de cette question leur business, leur profession…Arrogance fait partie de ces personnes. Peu sont réellement connus, et peut être que si vous allez chercher dans une certaine auberge au coeur de Lumïa vous trouverez un bourgeois se proclamant « tueur à gages » alors qu’il se contentera d’envoyer ses larbins foutre une raclée à ouvrier qui aurait un peu trop ouvert sa bouche. Des manges merde d’après Arrogance, qui n’a rien en commun avec eux…ou plutôt ils n’ont rien en commun avec lui. Rien de l’entraînement draconien qu’il a subit des années durant, qu’il s’est imposé de suivre, et auquel il a survécu par on ne sait quel miracle. Rien de son vécu, de son passé entaché d’événement peu reluisants qui lui sont arrivés…ou auxquels il a participé. Alors si vous voulez bien, faisons un rapide retour en arrière pour mieux comprendre la personne d’Arrogance Qharri.
 
Pour cela il faut remonter à l’époque de son enfance, sa prime jeunesse, passée parmi la plèbe d’Hagor, à se cacher, se battre, et voler pour s’octroyer l’intense luxe d’une gorgée d’eau sale et chaude. Dans les méandres de son cerveau, les plus anciennes bribes de mémoires qui lui reviennent son celles d’un après midi sordide ou son destin fut scellé. Arrogance s’était intégré dans un petit groupe d’enfants sans parents comme lui, et les considérait comme ses frères. Ils avaient mis au point un plan visant à dérober un noble qui était descendu dans les bas quartiers d’Hagor pour gagner en popularité auprès d’Aydin Tser. Hypocrite, tout le monde savait que les riches n’en avait rien à faire, et que le sultan s’en fichait encore plus. Par cette chaude après midi donc…comme toutes les après midi passées à Hagor…le plan mis en place par la petite bande dont faisait partie Arrogance s’articula. Alors que sous le soleil brulant, les chevaux tirant la calèche du noble s’étaient arrêtés, assoiffés, tout le groupe se dirigea devant eux et commença à chahuter pour les déconcentrer et les faire paniquer. Alors que les gardes se mobilisaient pour disperser les enfants, se retenant d’utiliser la force, Arrogance saisit sa chance et se glissa à l’intérieur de la calèche. Plaqué sur sa banquette, le noble ne dit pas mot, trop terrorisé par l’intrusion de cet inconnu dans son espace personnel. Avec un geste à la rapidité honorable mais loin de la perfection, il se saisit de sa bourse après avoir étourdi son détenteur en lui mettant une petite claque. Technique maison. Mais c’est après s’être éjecté du véhicule qu’il comprit que quelque chose clochait. Des gardes l’attendaient. Repérant le chef de la bande , qui s’était abrité dans la foule de badauds, il lui jeta la bourse du noble. Et contre tout attente, il ne la rattrapa pas, la laissant choir à ses pieds, et lui lança un regard perdu, faisant semblant de ne pas le connaître. Mais au fond de ses yeux il décela la fourberie. Il se rendit compte qu’il avait été trompé seulement quand la main gantée de fer d’un garde s’abattit derrière son crâne, lui faisant perdre connaissance.
 
L’endroit où Arrogance se réveilla n’était guère accueillant. Une table, où il était sanglé de part et d’autres. Plusieurs homme se tenaient debout autour de lui. L’un deux, au regard glacial, lui adressa la parole :
 
« Alors, petit merdeux, tu pensais pouvoir voler un honnête homme et t’en sortir sans encombres ? »
 
La mention d’honnête homme fit sourire ironiquement Arrogance, ce qui n’échappa à un des hommes présents qui lui répliqua en giflant sèchement le jeune garçon, lui ouvrant une plaie sur sa joue. Déconcentré par cette provocation, Arrogance en avait oublié la présence des autres, et s’agitait sur la table dans l’espoir d’arriver à s’en sortir ou au moins de rendre la monnaie de sa pièce au crétin qui l’avait giflé.
 
« RESTE CALME ! Nous allons te faire regretter ton outrecuidance, j’espère que tu t’en souviendras pendant longtemps… »
 
Interrompu par l’homme qui lui avait parlé quelques instants auparavant, Arrogance eut juste le temps de se tourner pour lui lancer un regard de défi avant de le voir sortir un instrument effrayant. Une espèce de vrille, avec une manivelle en son bout. A quoi pouvait donc servir cet instrument ? Il le comprit bien vite quand celui ci fut plaqué sur le haut de son pied, et fut actionné. A ce moment là , toute raison quitta l’esprit et le corps d’Arrogance, pour laisser place à une unique sensation de souffrance qui l’emplit entièrement en seulement quelques secondes. Il poussa un dernier hurlement, déchirant le silence de l’espèce de cachot où il était enfermé, avant de sombrer une nouvelle fois dans les abîmes de l’inconscience.
 
Il se réveillera quelques heures plus tard, dans une cellule spacieuse mais complètement insalubre, aux murs pourris et avec des rats qui se nourrissaient dans les coins…ou peut être étaient-ils morts, à vrai dire Arrogance n’en savait rien. Ce qu’il avait remarqué cependant, c’est que deux autres personnes étaient allongés contre les murs de sa prison. Un homme d’une trentaine d’années, qui semblait relativement grand, et aux muscles épais, au visage couturé de cicatrices, et orné d’une barbe un peu broussailleuse. De l’autre côté, un vieillard squelettique, à la respiration sifflante, qui semblait sur le déclin. Quant à sa propre personne, Arrogance remarqua que ses deux pieds étaient bandés, mais que les tissus étaient tâchés de sang. L’homme à la barbe parla alors, d’une voix profonde et calme.
 
« Ils t’ont attrapés alors…ils réservent la torture aux voleurs, et inventent chaque jours de nouveaux moyens, pires que les précédents. La seule chose que je sait, c’est que tu as 4 jours pour te rétablir. Ensuite, ils te jetteront dans l’arène. Tu as quel âge, petit ? »
 
Arrogance comprit qu’il était retenu contre son grès dans les sous sols de l’arène d’Hagor. Et qu’il devrait bientôt combattre. S’armant de courage , il lui répondit qu’il avait treize ans. L’homme à la barbe entrepris alors de longues explications, lui disant qu’il devrait certainement combattre contre un autre enfant de son âge, ou contre un homme de sa stature. En désignant le vieillard, qui avait plus l’air d’une coquille vide, il lui dit qu’il allait certainement subir le dernier combat, contre des créatures venues du désert, et qu’il n’y survivrait pas. Quant à lui même, il ne lui dit pas son nom, mais simplement qu’il resterait dans l’arène pendant longtemps. Il avait trop fauté pour ne serait-ce qu’espérer être gracié. Pour finir, il dit à Arrogance de profiter des quatre jours de repos qu’ont lui avait octroyé, et d’espérer que la blessure ne s’infecte pas. Ce qui n’arriva pas. Pendant les quatre jours, il passa le plus clair de son temps à dormir, et quand l’homme à la barbe était présent - il avait dit s’appeler Lorun – il lui appris à s’améliorer, et l’éleva un peu, lui endoctrinant la mentalité nécessaire pour survivre. Et au bout du quatrième jour, le temps parut s’accélérer, enchaînant les combats et les victoires, et espérant que chaque soir Lorun rentrerait aussi, Arrogance ne voulait pas d’un autre dans sa cellule. Il l’entraînait, et était assez gentil parfois, ce qui convenait parfaitement au jeune garçon. C’est au bout de deux ,ou trois mois…la notion du temps était partie…qu’Arrogance livra son dernier combat. Il ne savait pas pourquoi mais avant d’aller combattre, Lorun lui avait dit au revoir, comme s’ils n’allaient plus jamais se voir…
 
Maintenu par un garde, Arrogance grimpa les marches en pierres qui mèneraient à l’arène. Il connaissait le rituel. Arrivé dans une salle de préparation, il se dirigea vers le râtelier d’armes, comme d’habitude, pour choisir une dague ou autre, mais cette fois ci le garde le retint, lui disant qu’aujourd’hui il combattrait à mains nues. Soit. Lâché par le garde, il se dirigea vers le centre de l’arène, toujours aussi résigné et apeuré qu’à son premier combat. Il avait l’impression que cette sensation ne partirait jamais. Les battements sourds des spectateurs qui tapaient sur le sol des gradins et leurs cris étaient devenus familiers. Il baisse les yeux en sortant des locaux , ses pieds aux cicatrices refermées marchant sur le sol, le sable et les gravillons crissant sur ses pieds. Et alors qu’il leva la tête vers son adversaire, la chance lui sourit. Face à lui se tenait le traître qui avait causé son enfermement. Il tourna sa tête vers le sultan, qui ce jour là était venu se divertir. Il attendit quelque secondes et fit un signe, indiquant qu’ils pouvaient maintenant combattre. Et son opposant avait l’air d’être un peu intimidé, peut être parce qu’il ne s’était pas encore fait aux combats. Quand Arrogance se dirigea vers son adversaire, celui ci tenta de le raisonner :
 
« Arrête…comprends moi, il fallait faire un sacrifice pour que je survive et… »
 
Le poing d’Arrogance vint s’écraser sur son visage , sa phalange déchaussant les incisives du traître. Même dans cette vaine tentative d’excuse, on respirait l’égoïsme du grossier personnage. Et soudain, aux yeux de la foule qui réclamait violence, Arrogance se sentit ivre de rage et de pouvoir, et s’avança à nouveau vers l’adversaire, qui décida d’opposer de la résistance. Malheureusement Arrogance se savait bien plus compétent que lui, et après avoir abattu son talon en plain dans son thorax, il le faucha violemment, le voyant s’abattre dans un bruit sourd sur le sol. Il s’agenouilla alors sur lui et abattit ses poings sur lui a plusieurs reprises, lui cassant le nez et enlevant encore de ses dents. Puis il s’arrêta, car le silence régnait dans l’arène, et que le sultan s’était levé. Laissant son opposant à terre, Arrogance se leva rapidement pour faire face à Aydin Tser. Et c’est alors que celui ci baissa son pouce, signe qu’Arrogance devait exécuter son adversaire. Le sultan pensait que l’adolescent n’accepterait pas. Celui ci menait d’ailleurs un combat intérieur pour prendre la décision. S’il n’acceptait pas il n’aurait plus aucune chance de partir des cachots…alors en cet instant il choisit qu’il deviendrait un homme, et se donna du courage pour tenter de regagner sa liberté. Il se dirigea vers son opposant, qui tentait de se redresser , et passa derrière rapidement. Il s’accroupit, lui saisissant la nuque, et après un bref instant d’hésitation, se leva et la tordit violemment. Le corps inanimé du traître glissa entre des mains, et il se sentit vide quelques instants jusqu'à qu’un garde vienne le chercher. Et le féliciter.
 
« Tu as gagné ta liberté, mon garçon. »
 
Ensuite tout se passa très vite, et alors qu’il fut embarqué dans une carriole pour le sortir de l’arène, sans même avoir pu dire au revoir à Lorun - ah , il venait de comprendre pourquoi LUI l’avait fait – , il décida de fuir. Fuir Hagor. Ca prendrait le temps qu’il faudrait , mais ça marcherait. Et pendant de longues années il s’entraîna dans le secret, gagnant de faibles sommes d’argents en s’occupant de boulots peu reluisants, et économisant jusqu’au dernier centime. Et un beau jour, alors que le soleil se levait, remplaçant la fraîcheur de la nuit dans le désert, Arrogance réussit à s’introduire dans un convoi qui sortait de la ville. Il se dirigeait vers l’inconnu, mais n’importe quelle direction conviendrait, pourvu qu’il dise au revoir à Hagor. Et dans la matinée, le convoi s’en alla enfin, frayant son chemin à travers le désert…
 
Aujourd’hui, les gens ont oublié l’enfant qui a brisé la nuque de son adversaire, avec une expression sur son visage qui avait marqué les spectateurs. Cela fait presque dix ans. Qu’est devenu Lorun ? Il n’en sait rien. Du tout. Si vous voulez trouver un assassin, peut être que deux ou trois criminels vous indiqueront des adresses, ou que vous tomberez par hasard dans une taverne, et que dans un coin de cette taverne, sur une table à une seule place où serait assis une silhouette enroulée dans une cape noire. Arrogance. Il ne répondra certainement pas à ses questions, il n’est pas là pour initier les crétins au monde de l’assassinat. Vous venez , vous lui proposez un tarif, et soit vous êtes congédiés d’une manière dont vous vous rappellerez pendant longtemps, soit il vous dira qu’il veut la moitié de l’argent avant. Et l’autre après. Et que vous n’avez pas intérêt à essayer de l’arnaquer. Il vous traquerais et vous tuerais. Et si vous lui demandez si une vie humaine, il plongera son regard vert dans le votre, et vous répondra, insondable, que oui, on peut monnayer une vie humaine. Avoir un droit de vie ou de mort sur quelqu’un pour peu que l’on puisse s’offrir ses services.
 



Midgard

--- Joueur...




  • Pseudonyme ou Prénom : Enzo
  • Âge & sexe : 16 ans , 17 dans un mois. Quand vous voulez.
  • Expérience Role Play : J'ai pratiqué le RP pendant 2 ans chaque jour, sur un MMO... Ça m'a permis d'en acquérir les bases et de vivre beaucoup d'expériences, très bonnes comme très mauvaises. Ensuite 2 mois sur un autre MMO , quelques mois sur un forum Naruto, et je suis actuellement sur un forum Bleach.
  • Code secret de la charte de Midgard :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Cafardeuse.
Exp : 2068

Messages : 42
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Assassin] Arrogance ( Terminée )

MessageSujet: Re: [Assassin] Arrogance ( Terminée ) Lun 11 Nov - 4:14
Bienvenu sur Midgard !

Dès que ta fiche est terminée (ce qui m'en a tout l'air), n'hésite pas à faire un petit UP !
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

[Assassin] Arrogance ( Terminée )

MessageSujet: Re: [Assassin] Arrogance ( Terminée ) Lun 11 Nov - 4:35
Merci ! Et Drazh m'avait dit de le prévenir quand ce serait fini, ce que j'ai fait :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Enjouée.
Localisation : Là où le destin m'appelle.
Exp : 895

Messages : 362
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 14
Grade : D
Joyau(x) : 450

[Assassin] Arrogance ( Terminée )

MessageSujet: Re: [Assassin] Arrogance ( Terminée ) Lun 11 Nov - 5:18
Voici une remarquable plume dont il m'a été donné de lire le récit ! Je le dis directement, la fiche est acceptée, c'est fichtrement bien fichu tout ça ! Un personnage intéressant, une manière de narrer des évènements qui est fort plaisante ! Faire attention à de petites fautes, qui sont, sans doute, l’œuvre de l’inattention. =)

Fiche validée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Lasse.
Exp : 3489

Messages : 592
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Assassin] Arrogance ( Terminée )

MessageSujet: Re: [Assassin] Arrogance ( Terminée ) Lun 11 Nov - 5:25
Une fiche complète, illustrée, travaillée et un personnage qui fera bien du bruit ici !

Je te souhaite "officiellement" la bienvenu sur Midgard ! :)


Midgard

Guide des premiers pas



Par quoi commencer ?

Tout d'abord, bienvenue sur rune Midgard Invité !
Que l'inspiration t'accompagne
Tout au long de ton parcours !


Ce que tu dois faire, après la validation de ta fiche, débute par compléter ta "Feuille personnage" qui se trouve dans ton profil. Ceci sera un court résumé de ton personnage, ce qui permettra aux joueurs, en quelques clics, de connaître des informations basiques le concernant. Pour plus de détails, il devra faire référence à ta fiche.


Les quelques topics essentiels
Notre gentil Staff, ainsi que d'autres personnes ont pris le temps de réaliser divers sujets dans le but de t'aider dans ta progression sur le forum. Il t'es plus que fortement conseillé de les lires pour faciliter le développement de tes capacités de RPiste. Les voici, accompagnés d'un court résumé.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Créé par Ulrich Leodenor, il est le topic incontournable si tu commence l'écriture. Il comporte de nombreux conseils avisés, ainsi que des astuces fort pratiques ! Ne passe pas à côté !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Vous avez beau avoir déjà créé votre personnage, les règles de la magie s'appliquent aussi InWrite, si je puis me permettre de déformer l'expression initiale.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Les joyaux ne sont pas de l'argent, c'est expliqué explicitement ici !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Un contenu en constant développement pour vous fournir des informations sur certaines races, à votre disposition, aussi, un bestiaire, reprenant des créatures mythologiques, des informations sur les dieux de Midgard ...


Ce que je dois compléter
Pour faciliter et améliorer ton intégration à l'univers,compléter ces quelques sujets aidera tes partenaires, et toi-même, dans l'avancement de ton personnage !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Tu as certainement pu constater que nous possédons un petite phrase - citation - autre, sous le nom de notre personnage. Ta fiche ayant été validée, tu y as aussi droit ! Va voir, c'est juste là !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
On entre dans le vif du sujet ! C'est ici que tu trouveras des compagnons de routes, des frères d'armes ... !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Ceci n'est pas obligatoire, mais pratique. C'est une manière d'ordonner son histoire de la façon voulue.


Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

[Assassin] Arrogance ( Terminée )

MessageSujet: Re: [Assassin] Arrogance ( Terminée ) Lun 11 Nov - 5:42
Je vous remercie pour les compliments et critiques, et aussi de m'avoir accepté :)

Je vais remplir ma feuille de personnage de ce pas !

Par contre désolé pour la tête de ma présentation mais apparemment le forumactif ne m'aime pas trop alors...c'est vilain
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

[Assassin] Arrogance ( Terminée )

MessageSujet: Re: [Assassin] Arrogance ( Terminée )
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Assassin X
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Joran Dheis [Assassin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: Archives :: Archives :: Fiches personnages archivées-