avatar
Sexe : Féminin
Humeur : amoureuse ^^
Localisation : dans les nuages
Exp : 2139

Messages : 95
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 500

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Mar 26 Nov - 11:02
La vigie hurla :

« Terre ! »

Flora soupira. Il était plus que temps. Alors que déjà la prêtresse souffrait du mal des transports a cheval, cela avait bien pire en bateau. Au fait, comment était elle arrivée ici déjà ? Ah oui ! C’est une longue histoire.

En fait, après sa rencontre avec Tög dans la foret du Vergeau, Flora Del Carmen, prêtresse et servante d’Odin avait décidé de quitter ses pénates tranquilles et douillettes que sont les églises de Midgard, pour repartir a l’aventure de par les chemins. Avec pour objectif de découvrir si cela est possible l’Objet Divin. Et qui sait peut être un jour remettre la main sur son amant … non pardon, son compagnon de cœur, Aegan l’Elfe. Mais on ne va pas épiloguer sur lui, c’est une rengaine assez lourde. Toute chose est il, que la terre et les chemins, ben au bout du compte, ca a une fin. Et, au bout de plusieurs semaines de voyage, et bien notre religieuse aux cheveux bleus avait fini par déboucher sur l’océan.

Cependant, son cœur il disait que ce n’était pas la le bout du monde et qu’il y avait encore a découvrir pardessus l’étendue d’eau saline. C’est donc sans vraiment avoir à attendre qu’elle s’embarqua sur un navire commercial a destination des iles Kynthnos. Bien sur, la demoiselle de foi ne savait pas qu’il s’agissait surtout de repaires de bandits et de trous a hors la loi. Enfin, l’aurait-elle sut que Flora aurait haussé les épaules et continué sa route. Odin ne veille-t-il pas sur elle ? Sans quoi, jamais Aranwë ne l’aurais guérie, n’est ce pas ?

Une fois au port, et a nouveau sur la terre ferme … Enfin pas si ferme que ca … La prêtresse s’enquit d’un lieu ou passer la nuit. Plusieurs adresses lui furent données et l’enfant d’Odin fini par pousser la porte d’un établissement douteux, mais pas trop, et s’avancer vers le comptoir. Des pirates jouaient aux cartes ca et la, trichant a qui mieux mieux. Ca sentait le vin et l’alcool, la térébenthine et le goudron, produits d’entretien pour les bateaux, s’ajoutant au fumet du brouet de poisson que le propriétaire comptait servir ce soir au souper. De quoi vous retourner bien l’estomac, malgré l’absence de tangage sous vos pieds.

La mine toute pale, a cause des nausées, Flora parvint a se glisser dans un coin de la salle, et a commander une tasse de thé, boisson locale, chaude et épicée. Elle s’y brula d’ailleurs la langue a l’instant même ou l’on s’installa en face d’elle.
Posant son regard mort sur son vis-à-vis, la prêtresse articula lentement :


« J’attends quelqu’un. »

Mensonge, évidement, mais protection en cas de mauvaise rencontre. Enfin, c’est l’écran de fumée que Flora s’était jeté a ses propres yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dingue d'une danseuse au coeur de glace.
Localisation : Château Selihith. Utguard.
Exp : 1629

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 250

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Dim 1 Déc - 1:34
Qu’est-ce qui m’avait mené vers l’île de Kynthnos ? Certainement pas un songe et encore moins une voix ! Qu’était devenu Samuel ? Seuls les dieux le savaient. Tout ce que j’espérais c’est qu’il se portait bien.  Après cette éprouvante aventure dans un tertre, j’avais décidé de me rendre sur cette soit- disant dangereuse île.
Enfin dangereuse… Cela pouvait prêter à sourire pour un natif d’Utguard. Quoi qu’il en soit, je m’étais mis en quête de ramener un spécimen exotique dans l’espoir de grossir les rangs de nombreux reptiles vivant dans les souterrains du château Selihith. N’ayant pas encore arrêté mon choix sur la bête à chasser, j’avais pris mes quartiers dans une sordide taverne nommée : La bouteille damnée.
Après une nuit et presque une journée passée dans ce taudis, j’étais en mesure de pouvoir assurer que la seule chose à damner était certainement plus la nourriture que la boisson. Ma fortune m’avait assurée les bonnes grâces du gérant et le simple fait d’être un chevalier d’Utgard tenait en respect les pirates qui préféraient taper le carton plutôt que de déchainer ma colère ainsi que celle du tavernier de me voir déserter son établissement.
Etant un bon payeur et bon consommateur, il m’avait vite proposé de me trouver des hommes capables de me dénicher ce que j’étais venu chercher pour une somme modique.
Contrairement à Réglisse ma couleuvre, je n’appréciais que très peu l’humidité de la jungle. Sans compter le soleil. Ce dernier me laissait une désagréable sensation de brûlure là où frappaient ses rayons sur mon visage. Beaucoup plus agressif que le pâle astre qui éclairait Utguard, il m’insupportai encore plus que ces pirates sans fois, ni lois.
Par ailleurs, j’avais décidé de laisser faire les autochtones et m’efforçai de faire connaissance avec les nombreux breuvages exotiques que me proposait le serveur.
J’avais jeté mon dévolu sur une bouteille d’un alcool imbuvable pur, mais qui une fois noyé dans un mélange d’agrume fraichement pressés rafraîchissait sans trop saouler.

Ma mère adoptive aurait appelée ça de la fainéantise, mais le terme de prendre du bon temps emprunté aux pirates locaux me plaisait d’avantage. Attendant tranquillement le retour de l’expédition que j’avais commandé. Je fus surpris de voir une femme à la longue chevelure bleue s’asseoir non loin de ma table. Et encore plus de reconnaître une prêtresse. Du moins, c’est ce que semblait suggérer sa tenue.

Qu’elles genre  d’affaires pouvaient bien mener une prêtresse à se retrouver dans un endroit malfamé comme cette taverne ? Me demandais-je.
« - J’attends quelqu’un »
Elle s’adressait à moi. Elle semblait souffrir d’un triste handicap. Mais pourtant, son regard vide me dévisageait.
Des personnes aveugles, j’en avais déjà croisée. Et je savais qu’ils avaient tendance à diriger leur regard vide plus haut que ce qu’ils devaient voir. Pourtant, les deux perles blanchâtres me fixaient comme si elle voulait sonder mon âme. Soutenir son regard était loin d’être désagréable. Ses longs sourcils et les traits délicats de son visage lui donnaient un charme indiscutable.
« - J’espère pour vous que la personne que vous attendez ne compte pas vous faire manger la soupe de ce soir parce que sinon, cette personne veut certainement attenter à vos jours »
A peine avais-je terminé ma phrase que le cuisinier (si l’on pouvait le qualifier ainsi) se dirigeait vers moi.
« - Goutez- moi cette merveille messire Selihith et dites-moi s’il manque quelque chose »
Sans cacher sa fierté, le cuisinier déposa devant moi un bol fumant dans lequel flottait au milieu d’un liquide brunâtre de grossiers morceaux de poisson. Non sans une certaine appréhension, je portai à mes lèvres une cuillère, mais alerté par mon odorat qui m’hurlait de ne pas ingurgiter ce brouet infâme. Je reposai la cuillère dans le bol.
« Sans y goûter, je peux vous assurer mon cher messieu qu’il manque fortement d’épices à votre euh… Soupe et je m’en voudrais énormément de vous décevoir en y goûtant avant que vous ayez rectifié l’assaisonnement. »
Tout en remerciant les dieux de m’avoir donnés suffisamment de tact pour renvoyer le cuisinier poliment à ses fourneaux, je posai à nouveau mon regard sur ma voisine.
« Réglisse ! Laisse la dame tranquille ! »
Par curiosité ou simplement pour fuir l’odeur de l’immonde brouet, la couleuvre noire c’était réfugié près de la femme aux cheveux bleus.
« N’ayez pas peur d’elle madame, cette couleuvre est simplement curieuse et terriblement désobéissante »
Réglisse étant le premier reptile que j’avais apprivoisé à mon arrivée au château. Je n’avais aucun mal à m’immiscer dans ses pensées et ce, sans sortir mon épée dont l’enchantement m’octroyait ce don. Mais je la considérais plus comme une fidèle amie qu’un vulgaire animal de compagnie. Pour cela, je lui laissais libre de faire plus ou moins ce qu’elle voulait.
M’ayant assuré qu’aucunes mauvaises intentions m’habitaient la couleuvre, je la laissai continuer son chemin vers la prêtresse en espérant que mes paroles suffiraient à la rassurer sur la présence de Réglisse à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : amoureuse ^^
Localisation : dans les nuages
Exp : 2139

Messages : 95
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 500

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Mer 1 Jan - 9:26
L’inconnu face à elle avait une jolie voix. Flora se surprit à sourire en coin, chassant un instant son cher Aegan de ses pensées. L’elfe lui manquait, c’était douloureux de penser à lui.

La prêtresse s’adossa à son siège, sa tasse de thé fumante entre les mains. Bien que l’air fut étouffant, elle grelotait, et cherchait à réchauffer ses mains sur la porcelaine de mauvaise qualité. Un clac résonna sur la table, accompagné de l’odeur acre du repas. Les oreilles affutées de la jeune femme perçurent le grondement sifflant qui servait de respiration au cuistot, homme surement rongé par l’alcool et la mauvaise hygiène de vie. A force de courir les filles faciles on se choppe la syphilis …

Toutefois, elle n’eu pas besoin de plus que son nez pour comprendre que le brouet servit a son voisin était plus qu’infâme. Le cuistot avait du cracher dans la soupe et plus d’une fois pour arriver a un tel résultat. Mais elle salua l’habileté du sire Selihith qui sut échapper à la torture en un tourne main. De même l’infirme fille d’Odin devina qu’une goutte de transpiration devait couler le long de la tempe du seigneur, témoin silencieuse du stress éprouvé en cet instant. La jeune femme glissa une main devant ses lèvres, pour dissimuler le sourire naissant et ne pas s’attirer d’ennuis.

Et la conversation repris. Il ne s’agissait que de banalités jetées en l’air sans grand intérêt. L’enfant divin fronçât par contre les sourcils. Un bruit léger et tenu se frayait un chemin jusqu'à ses oreilles, un frôlement, comme si quelque chose frottait sur la table de bois. Puis quelque chose de froid vint se coller contre elle …


« Réglisse ! Laisse la dame tranquille ! »

Flora sursauta. Mais il était fou, l’autre en face a hurler ainsi ? La pretresse n’eu pas le temps de monter sur ses grands chevaux, déjà « Réglisse » lui grimpait le long du bras, et dans les sifflements qu’elle poussait, « Réglisse » devait être heureuse de s’être fait une nouvelle copine. Sauf que Flora n’aimait pas les reptiles. Car ils la dégoutaient, lui répugnait … Enfin ce n’est pas beau berk berk …


Aussi la jeune femme aux cheveux bleu n’écouta qu’a moitié Télhias qui lui disait « N’ayez pas peur d’elle madame, cette couleuvre est simplement curieuse et terriblement désobéissante » Dommage pour la couleuvre, car a la fin de la phrase elle fit un joli vol plané en travers de la salle. Flora avait secoué très fort son bras, et le pauvre reptile était partit dans les airs … Pour atterrir gentiment dans le col grand ouvert d’un des pirates attablés non loin de là. Ce dernier fit un bond surprenant, que bien sur Flora ne vit pas, mais entendit fort bien, avant de retirer l’animal et de hurler :

« C’a qui c’t’e bestiole ? Que j’y fasse bouffer ses dents ? »

Oh mince, « Réglisse » avait fini dans le cou d’un des pirates les plus redoutés du moment. Un homme sombre et a barbe noire, un œil crevé, caché sous un bandeau sale, et le sabre constamment au flanc…
C’est vraiment pas de chance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dingue d'une danseuse au coeur de glace.
Localisation : Château Selihith. Utguard.
Exp : 1629

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 250

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Dim 5 Jan - 11:14
J’assistais impuissant à l’envol ma couleuvre. Le simple fait d’être un reptile avait suffi à apeurer la fille aux cheveux bleus. J’aurais trouvé ça plutôt drôle le fait qu’elle atterrisse dans une de ces assiettes remplie du repas (si toutefois l’on pouvait qualifier cela ainsi) malheureusement la gravité étant ce qu’elle est. Réglisse atterri dans le col d’un individu peu recommandable à en juger par son apparence.
Mon éducation, mes principes, mais également mon titre de chevalier m’interdisaient de penser à demander vengeance pour ce geste. Et puis, au final je n’avais qu’à mieux surveiller réglisse. La pauvre fille n’y était pour rien. Moi-même avant, les serpents et autres bêtes reptiliennes me répugnaient. Celle qui m’avait sorti de la misère en était pour moitié une d’ailleurs. Mes pensées voyagèrent vers mes doux souvenirs que m’avait laissés la rencontre avec celle que je nommais mère.
«- C’a qui c’t’e bestiole ? Que j’y fasse bouffer ses dents ? »
Les questions de l’individu borgne me rappelèrent que Réglisse était en plus mauvaise posture qu’il ne semblait. Je n’allais pas partir sans toutefois en rester là avec la catapulte à couleuvre aux cheveux bleus.
Tout en me levant je lui rapprochai son assiette d’elle. Suffisamment près d’elle pour que son odorat puisse profiter pleinement des émanations nauséabondes de l’horrible brouet.
« -Mangez tant que c’est encore chaud madame, vous semblez avoir froid. »
J’espérais sincèrement qu’elle n’y goûte pas, mais je n’étais pas homme à me faire si facilement mener par le bout du nez. Et puis quoi ? Elle aurait pu aussi gentiment me demander de mieux surveiller Réglisse au lieu de la balancer dans le cou d’un individu dont l’odeur corporelle devait fortement ressembler à celle du menu du jour.
Mon regard quitta à regret ma voisine de table pour me tourner vers celui qui beuglait des promesses de faire manger les dents du propriétaire du serpent.
« -Elle est à moi. »
Ma voix n’avait rien de colérique contrairement à celui qui cherchait du regard le propriétaire de la pauvre réglisse qui souffrait entre les mains de ce capitaine. Les autochtones semblaient le considérer comme un pirate craint et respecté. Pour ce qui était du respect, mon point de vue semblait diverger fortement avec la définition locale de ce terme. Quant à la crainte, je pouvais la voir grandir dans son unique œil qui me voyait approcher de sa carcasse gonflée et transpirante par la surconsommation de Rhum.
Le silence qu’avait engendré ma réponse ne laissait entendre que le bruit de mes bottes, auquel s’ajoutait celui des nombreuses plates ouvragées de mon armure, frottant contre les mailles de ma cotte. Il m’aurait suffi de dégrafer ma cape et de laisser choir les tissus raffinés qui la dissimulait pour finir d’impressionner ce vulgaire  pirate.
Hors de question de rentrer dans son jeu de provocations gratuites. Dégainer mon épée et lui trancher la tête avant qu’il ne s’en rende compte, cela était trop facile.
Réglisse bondit dès qu’elle le put jusqu’à disparaitre sous mes atours sans manquer de me faire connaitre son mécontentement.
« -Veuillez m’excuser, cela ne se reproduira plus. »
L’histoire semblait définitivement réglée  je pensais déjà retourner tranquillement à ma place et tuer tranquillement le temps lorsque l’énergumène m’attrapa par l’épaule.
« -Jolie vot copine messire. »
Son unique œil mirait ma voisine aux cheveux bleus. Le borgne n’avait pas tout à fait tort en effet mon regard s’attarda lui aussi sur la femme dont je ne connaissais même pas le nom et je fus surpris d’éprouver un peu de déception en répondant négativement au pirate. Il n’avait pas cherché plus que ça la bagarre pour l’histoire du serpent alors autant lui répondre poliment. Ce qui me plaisait moins, c’était l’attitude qu’il avait en se rapprochant d’elle.
« -Salut poupée. Ça te dirait de passer du bon temps tous les deux ? »

Lui lança-t-il en s’asseyant à ma place. Je n’étais pas né chevalier et je n’étais pas officiellement en mission. Il était vrai qu’elle m’avait affirmé attendre quelqu’un, mais je ne voyais toujours aucune personne arriver. Ce qui me dérangeait le plus – en dehors du fait qu’il se soit installé à ma place- C’était qu’il profitait de la cécité de la pauvre fille pour admirer les formes que laissaient deviner sa robe. Cela ne me concernait aucunement, mais je ne pouvais me résoudre à le laisser importuner en toute impunité cette femme.
Elle semblait ne pas affectionner particulièrement les serpents, mais j’étais à peu près certains que les porcs dans le genre de cet individu la répugnait tout autant sinon plus. Trop tard pour lui, ce gros dégueulasse avait réussi à m’énerver. Sans plus attendre je saisis par le cou mon adversaire pour lui plonger la face dans l’assiette encore fumante de la jeune femme. Ma force était bien supérieure à la sienne et le voir se noyer lui et tout ce qu’il représentait en matière d’irrespect dans cette infâme bouillon m’était fort agréable à vrai dire.
Je rejetai mon adversaire en arrière sans toutefois lui laisser le temps d’une riposte. Mon poing gauche se referma alors que ma main droite le saisie par le col.  Une seconde plus tard il atterrit de toutes mes forces dans sa mâchoire dont le craquement sous l’impact me garantissait de ne plus avoir à entendre ses obscénités.
Sous la force du coup, le pirate se retrouva dos à moi. Je pris tout mon temps pour poser la semelle ferrée de ma botte en bas de son dos alors qu’il essayait encore de cracher les morceaux du plat que je lui avais fait ingurgiter de force. J’aurais pu le pousser gentiment vers sa table, mais l’idée qu’il vienne à nouveau m’importuner ou embêter la prêtresse me fit changer d’avis.
Sans compter que je n’étais pas à la taverne du village jouxtant le château Selihith. Je préférai faire réfléchir à deux fois les autres types dans son genre qui auraient eu. J’appuyai avec force sur ma jambe envoyant le malheureux s’écraser la tête la première contre l’angle de sa table qui ne mit qu’une seconde à céder sous le poids du pirate dans un grand bruit de vaisselle brisées. Un semblant de gémissement émana de la bouche déformée du pirate qui sombra dans l’inconscience.
Je balayai la salle d’un regard glacial, posant ma main droite sur le pommeau de mon épée. Aucun besoin de parler. Le prochain qui comptait me gâcher la tranquillité de cette  soirée ou s’attaquer à la jeune femme savait ce qui l’attendait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : amoureuse ^^
Localisation : dans les nuages
Exp : 2139

Messages : 95
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 500

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Dim 23 Mar - 11:06
Flora avait perdu le fil de la conversation dès le moment ou la couleuvre avait frôlé son bras. Ses oreilles et son nez avait bien perdu qu'on lui approchait l'horrible soupe, peut être dans le but qu'elle y goûte. Et le semblant de bagarre ne la toucha pas, car elle s’était mise a prier, en bonne fille de foi qu'elle était. Même si elle n'avait pas l'intention de manger Flora remercia tout de même le Père de toutes choses pour les aliments qu'il mettait a disposition de sa faible fille.


C'est un grincement de bois, une jambe qui vient se glisser entre les siennes, une haleine de chien et quelques mots : « Salut poupée. Ça te dirait de passer du bon temps tous les deux ? » Qui la firent sortir de sa transe. Elle leva ses yeux qui n'y voient rien et murmura d'une petite voix :

« J'attends quelqu'un. »

Toujours le même mensonge, qui d'ailleurs ne convainquit pas le pirate, lequel fit remonter sa botte contre ses mollets, tout en faisant « tsss » entre ses dents. Le cœur de Flora se mit a battre plus vite, et elle serra les genoux, pour empêcher cette intrusion de progresser plus avant. Les mots « Aegan » et « Au secours » se coincèrent dans sa gorge en un couinement inquiet, quand enfin un bruit sourd se fit entendre.

Flora fut aspergée du brouet nauséabond, celui la même dans lequel Télhias noyait le pirate. Mais ne disait on pas que l'eau ne prends pas la vie de ces engeances la ? D'autres bruits sourds suivirent, témoins des coups qui s'échangeaient. Flora se leva, et chercha a quitter la place, quand une main se posa sur son épaule, et une lame sur sa gorge.

« Plus un geste poulette. »

Un dernier bruit, grinçant, comme le fracas d'une table en bois qui s'effondre violemment, firent sursauter la fille de foi. La lame se pressa encore plus contre sa peau, y fit meme une petite entaille.

« Eh ! »

Le pirate qui tenait Flora la serra un peu plus contre lui, tout en hélant Ser Selihith. « Fais pas l'con, ou j'y dessine un joli sourire. » L'entaille devint plus grande, un peu de sang coula sur le col de la prêtresse. « Et t'etre que j'm'amuse d'abord un peu avec. »

Flora ne pouvait voir l'individu qui la menaçait ainsi, mais il était grand et très maigre. Le cliché parfait du sale type a tête de rat, un traître de renom. On ne lui donnera pas de nom, c'est inutile. Un violeur pervers aussi, pour ajouter a la description, et doublé d'un meurtrier. Son couteau, il pouvait tout a fait le lancer a la tête de notre chevalier, et se saisir vite fait d'un autre pour continuer a menacer sa victime.

Il etait le genre d'homme a aimer les bagarres, car il s'y sentait puissant. Si la pauvre Réglisse n'avait pas fait son vol plané, il serait peut être resté discret, dans son coin. Mais il avait bondit sur l'occasion de faire du grabuge. Il n'avait aucun autre but en tête en cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dingue d'une danseuse au coeur de glace.
Localisation : Château Selihith. Utguard.
Exp : 1629

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 250

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Sam 29 Mar - 5:30
« -EH »
Visiblement quelqu’un avait encore envie de m’ennuyer. Je perdis toute assurance lorsque je m’aperçus que celui qui m’avait héler tenait la fille aux cheveux bleus en respect ou plus exactement en otage. Par les dieux, quel courage. Un grand tout sec qui n’a rien trouvé de mieux que de se réfugier derrière une prêtresse souffrant de cécité pour attirer l’attention de l’assemblée.
« -Fais pas le con ou j’y dessine un joli sourire. »
Comme pour prouver ses dires, il entailla légèrement le délicat visage de la prêtresse. Laissant un mince filet de sang couler jusque dans son cou.
« -Et t’etre que j’amuse un peu avec. »
Bien entendu, elle avait balancée ma couleuvre et d’autres au château seraient morts pour moins que ça. Mais cette pauvre fille n’avait rien demandée à personne. Lentement et sans aucune agressivité, le bruit singulier de mon épée sortant de son fourreau brisa le silence qui était tombé dans la taverne. Je déposais celle-ci doucement à terre levant immédiatement les mains en évidence.
Ce geste me permettait de laisser croire au pirate qu’il maîtrisait la situation, mais aussi de pouvoir parler à Réglisse par télépathie. Pratique les enchantements de maman tous comptes fait. Rien ne laissant présager que mon épée était enchantée. Bien entendu, je comptais profiter de cet atout à condition que cette couleuvre soit encore d’accord pour m’aider.
- Alors là Télhias tu rêves ! J’vais pas bouger pour aider celle qui m’a balancé dans le cou de l’autre qui est étendu sur le sol.
Bon, en plus devoir gérer la situation que je jugeais plus que critique, Réglisse ne semblait pas d’humeur à m’apporter son aide. Génial super soirée ! Finalement, j’avais peut-être un don. Celui de me mettre dans des situations pas possible.
-Ecoute, cette pauvre fille n’a rien demandée, alors tu m’aides ce n’est pas de sa fautes si elle ne supporte pas les serpents. J’ai bien envie de faire ne serait-ce qu’un peu d’honnête chevalerie de temps en temps.
Tout en essayant de convaincre Réglisse de m’aider, j’avançais doucement vers cet énergumène. Toujours les mains en évidence. La priorité absolue était de sortir la prêtresse de ce mauvais pas.
- Un peu d’honnête chevalerie ? Laisse-moi rire messire Télhias. Le bourrin de service par excellence qui tombe amoureux trois fois par jour veut sauver une demoiselle en détresse. Ha ! Ha ! Et moi, je suis le pire serpent du monde dont la morsure vous fait mourir dans d’atroces souffrances.
Je préférais ignorer cette remarque certes un peu vraie, mais pas vraiment utile pour le moment. Puis une prêtresse, c’est chaste à la base non ?
- ça va, j’vais t’aider à la sauver ta catapulte à reptile.
Réglisse glissa sans se faire remarquer jusque sur mon épaule restant dissimulé dans mes cheveux dont la noirceur fournissait un parfait camouflage à la couleuvre. Attendant mon signal pour intervenir.
« - Si tu veux de la baston, j’peux t’en donner l’ami. Regarde mes mains. Pas d’arme, rien du tout. Je te laisse même commencer si tu veux »
Agitant mes mains afin de capter son attention et lui prouver que j’étais désarmé. Encore un pas vers lui. Il ne relâchait pas pour autant son étreinte sur la prêtresse et Réglisse était encore trop loin pour agir.
« - Franchement mon gars. Ajouter un chevalier à ton palmarès, ça vaut plus le coup que d’égorger une prêtresse non ? »
Si cet être abject avait un peu de cervelle, son regard laissait penser qu’il l’utilisait en pesant le pour et le contre de mon offre. Un pas de plus, puis un autre le temps qu’il réfléchisse. Le temps que ses neurones acceptent une possible connectivité et une réponse à ma question, je me trouvais à deux pas de lui.
Coucou c’est moi, mais beaucoup plus près de toi abruti. Voilà, maintenant tu commences à craindre pour ta vie à la place d’attenter à celle de la prêtresse. Néanmoins, mon visage d’ange reste souriant et mes mains en évidence.
Maintenant le geste que j’attendais. De mes paroles, il n’en avait retenues certainement pas grand-chose, mais cela n’importais peu. Son bras tenant le couteau prêt à défigurer la prêtresse se plaça juste sous mon nez au point de presque me faire loucher. Et puis zut pour la chevalerie. Après tout, j’étais en vacances et l’autre en face n’avait rien d’un chevalier alors allons-y pour les bêtises.
Réglisse bondit d’en-dessous ma chevelure le mordant à la main lui faisant lâcher son couteau et lui provoquant une violente douleur. Je n’y prêtais aucune attention arrachant de toutes mes forces la prêtresse. La surprise de l’attaque de la couleuvre lui fit lâcher prise facilement et j’attirais la fille jusque derrière moi. Réglisse sifflait toujours après l’individu qui n’avait pas compris grand-chose à ce qu’il venait de lui arriver. Malheureusement pour moi, il sortit un autre couteau presque instantanément et cette fois si c’était bien ma face qu’il comptait amocher.
« - Je ne ferais pas ça si j’étais toi.
Et quesqui m’retiendrait dte lardé ta jolie face de cul !? »

Certes j’étais pâle, mais de là à me comparer a une partie du corps humain ne voyant que très rarement la lumière du soleil, il y allait un peu fort le lourdingue.
« -Disons que je suis le seul à savoir comment ne pas mourir d’une morsure d’une couleuvre noire d’Utguard. Si ça t’intéresse… »
C’est fou comme les personnes pressées de donner la mort semble tenir à leur vie pensais-je en voyant la face du pirate changer instantanément. Bon, la morsure de Réglisse n’avait pas grand-chose de fatale, mais ça il n’avait pas vraiment besoin de le savoir. Puis, il m’amusait en essayant désespérément d’aspirer sa plaie et de recracher ce qu’il pouvait de son sang par terre.
« - Sache que ce que tu fais est totalement inutile. L’intégralité du venin a déjà pris le chemin de tes organes génitaux au premier battement de ton cœur après la morsure. »
Bien entendu que ce que je lui racontais était complétement absurde, mais le sérieux de mes traits finit de le convaincre de la supercherie.
Inutile que tout le monde entendent le reste. Je lui murmurais juste qu’une émasculation dans l’heure était ça seule chance de survie. Dans tous les cas, j’étais suffisamment près maintenant pour lui planter mon saï dans le bide s’il ne croyait pas.
Heureusement pour moi, il était beaucoup plus bête que j’aurais pu l’espérer et il détala sans rien demander si ce n’est l’adresse d’un homme de médecine à ceux qui croisait sa route vers la sortie de l’établissement.
Je n’entendais que les ricanements de Réglisse me demandant où j’allais chercher de pareilles sottises. Sur que si ce type écoutait mes conseils, il ne s’amuserait plus avec aucunes filles.  Plus important que de lui répondre, je me retournais vers la prêtresse laissant Réglisse surveiller mes arrières juste le temps de récupérer mon épée que je préférais garder en main juste au cas où il y aurait encore d’autre prétendant à une bagarre. En attendant, j’observe la prêtresse aux longs cheveux bleus qui semble attendre toujours quelqu’un. Je me rappelais très bien comment elle a balancé Réglisse et vu le traumatisme qu’elle venait de subir, je décidais de lui parler le plus calmement possible afin de la rassurer.
« - Cette personne ne vous ennuiera plus je peux vous l’assurer. Je ne nomme Télhias Si je peux faire quoi que ce soit pour vous, n'hésitez pas »
Complétement nulle comme présentation et entame de discussion, mais bon à vrai dire, je ne connais même pas son nom. Je n’allais pas lui raconter ma vie non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : amoureuse ^^
Localisation : dans les nuages
Exp : 2139

Messages : 95
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 500

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Lun 12 Mai - 8:52
Les mains de la religieuse frappèrent le sol avec un bruit mat. Flora souffla, encore choquée de ce qui venait de lui arriver. Sa peau brûlait encore, là ou la lame du truand s’était posée et l'avait entamée. Frissonnante et nauséeuse, la demoiselle aux yeux mort eu un haut le cœur. Sans se rendre compte de ce qu'elle faisait, la fille d'Odin rassembla ses forces et … Dans l'auberge, touts les liquides se mirent a former des bulles. Brouet infâme, bière, urine, sueur et autres joyeusetés. Toutes ces bulles s'envolèrent vers les poutres du plafond, alimentées en continu, et formant une autre sphère liquide presque géante. Gare a celui ou celle qui la prendrait sur la tête. D'ailleurs tous observaient ce manège religieux, en se demandant ce qui se passerait lors de l'explosion de la chose.

Apeurée au maximum, Flora sursauta et le danger au plafond vibra. Les pirates crispèrent mâchoires et dos, dans l'attente du déluge nauséabond, mais rien ne se passa en cet instant
.

« Cette personne ne vous ennuiera plus je peux vous l’assurer. Je ne nomme Télhias Si je peux faire quoi que ce soit pour vous, n'hésitez pas.

- Il me semblait vous avoir dis que j'attendais quelqu'un
 » marmonna l'aveugle en se levant et en retirant la crasse et la poussière de sa robe. Elle posa un regard mort et accusateur sur Télhias comme si les événements passés avaient été de sa faute. Et pis de raison. Si son affreux reptile ne lui avait pas grimpé dessus, jamais Flora n'aurait fini entre les sales pattes d'un violeur en série. La jeune fille de foi eu l'envie subite et profonde de rentrer a Asunia, voir de se perdre dans les profondeurs de la Foret Lyssa et d'y recontacter la peste noire, tout ça pour retrouver le confort rassurant de la compagnie de son Elfe Sylvestre.

Mais en attendant :
« Quoique pour vous faire pardonner, je vous suggère de me payer a boire et de me faire la conversation durant cette soirée. Mais attention a vous, je suis fille d'Odin et non pas de joie. » Elle avait levé un doigt en guise d'avertissement, vers la sphère qu'elle avait placé contre le plafond. Une menace silencieuse, mais tout a fait pertinente, car elle sentait (odorat) une multitude de fragrances féminines mélangée a la sueur du chevalier. Un coureur de jupons assurément.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dingue d'une danseuse au coeur de glace.
Localisation : Château Selihith. Utguard.
Exp : 1629

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 250

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Mar 13 Mai - 22:33
« - Ben elle ne se gêne pas celle- la ! Moi qui ai commencé ?  Qui est-ce qui m’a fait voler alors que je n’avais rien demandé ? J’vais la mordre si fort la greluche. Qu’Odin lui-même va être au courant de ce qui lui arrive quand elle va hurler de doul… »
Voilà ce que je comprenais des sifflements de Réglisse. Avant de la faire taire. La femme aux cheveux bleus montrait du doigt une énorme bulle en suspension contenant divers liquides au-dessus de nos têtes. Si les habitués de la taverne prenaient cette menace au sérieux, j’étais plutôt serein. J’avais trempé dans bien pire que ça dernièrement qu’un peu de pisse, de bière et de rhum… Si ma rapidité à esquiver ne me permettait pas de rester au sec si cette bulle devait exploser. J’avais la chance d’avoir une chambre et des affaires de rechange dans la chambre que j’avais réservée ici même. Ou plus exactement les chambres. J’avais loué presque tout l’étage afin de pouvoir dormir tranquillement sans être importuné par des voisins de chambrée indélicats ou trop bruyant. Puis elle recommence à me dire qu’elle attend quelqu’un. C’est très bien tout ça. Elle n’aurait pas juste oubliée que je viens de la sauver d’un fou furieux qui lui aurait fait bien pire que de lui demander s’il pouvait faire quelque chose pour elle. Sans compter que cette excuse était sortie à chaque fois que quelqu’un s’approchait d’elle… Qui serait assez taré pour donner rendez-vous à une prêtresse d’Odin dans un endroit pareil ? Puis qu’est-ce que cela peut bien me faire après tout. C’est son problème, pas le mien. J’étais certains que personne ne viendrait ou serait assez fou pour venir m’ennuyer moi. J’avais remarqué que le serveur scrutait la salle une main derrière le comptoir. Je dépensais sans compter et risquer de perdre un client comme moi était bien la dernière chose que le gérant de cet établissement –si sordide soit-il- souhaitait.
Comment ? Vous n’avez rien de mieux à faire pour l’instant que de vous faire offrir un verre ? A ma charge qui plus est ? Oui Pourquoi pas ?
« -  Prenez mon bras fille d’Odin. Nous attendrons votre invité ensemble dans ce cas. »
J’escorte la femme au regard d’albâtre jusqu’au comptoir. Le serveur relâcha son étreinte sur l’imposant tromblon et posa ses deux mains sur le comptoir.
« Z’inquiétez pas m’sire Télhias. Le premier qui vous ennui. J’lui colle assez de plomb dans la tronche pour qu’il reste au fond d’la mer jusqu’à la fin des temps. »
Remerciant le serveur pour sa sollicitude, je me tourne vers la prêtresse.
« -Dites-moi donc ce que vous voulez boire ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : amoureuse ^^
Localisation : dans les nuages
Exp : 2139

Messages : 95
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 500

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Ven 16 Mai - 6:57
«  Prenez mon bras fille d’Odin. Nous attendrons votre invité ensemble dans ce cas. »

Flora haussa un sourcil, tandis que « Télhias » -mais c'est quoi ce nom ?! Se demanda-t-elle- lui prenait la main pour la poser sur son muscle. La fille de foi eu une nouvelle fois droit aux relent du jeune homme. Ses sourcils se froncèrent tandis qu'elle identifiait au moins cinq parfums différent. Cet homme serait-il adepte des relations charnelles typique de ceux de Niflheim : Plus on est nombreux, plus on se tient chaud, dans les contrées gelée du Nord ? Alors ici, dans les îles tropicales de Midgard, il ne devait pas pratiquer cela, … du moins pas dans le même but.

Le Chevalier lui parla, et la fille de foi se tourna vers le tenancier qu'elle avait localisé au son de sa voix :
« Dites-moi donc ce que vous voulez boire ?
-  Quelque chose de costaud, pour le reste, je vous fais confiance. » et de lui accorder son plus joli sourire.

On lui mis le verre dans la main, Flora y goûta. Elle fit la grimace, et pourtant but le tout d'un coup ou presque. En reposant son verre avec un bruit sonore sur le comptoir, Flora demanda a ce qu'on la resserve. Le glouglou de la bouteille se fit entendre, l'odeur de l'alcool lui monta au nez … Elle ne but pas de suite, mais préféra faire tourner le liquide fort dans le verre. Attendant que son vis a vis prenne la parole. Mais au fait, Flora s’aperçut qu'elle ne s’était pas présentée.

« Je suis Sœur Flora Del Carmen, Prêtresse d'Odin. »

Pas de sourire pour accompagner cette déclaration, pas de geste. Pourquoi commenter par du non verbal ce qui semblait si évident ?
Le verre trouva lentement le chemin des lèvres de la jeune fille de foi, et tout aussi lentement, le liquide coula dans la bouche de Flora.
A nouveau le verre fut vide, et la prêtresse le reposa en signifiant qu'elle en voulait encore. Non pas qu'elle fut une profiteuse hein ?! A se bourrer la **** de cette façon. C'est juste que les événements a peine passés l'avaient un peu perturbée, et s'en jeter une derrière la cravate, surtout quand « Cheri » est pas la pour surveiller, c'est toujours bien rigolo.

Durant le temps qui s’écoula, donc jusqu'à une heure assez avancée de la nuit, Flora et son compagnon d'infortune (c'est que ca pas été cool de tomber sur la poissarde de la paroisse d'Odin), burent coup sur coup. Bientôt la demoiselle aux cheveux bleus, ressentit le besoin urgent d'expulser violemment le trop plein d'alcool de son organisme...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dingue d'une danseuse au coeur de glace.
Localisation : Château Selihith. Utguard.
Exp : 1629

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 250

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Ven 16 Mai - 22:47
Le serveur fait son devoir. Il lui sert ce qu’elle demande sans oublier de rajouter les boissons consommées sur ma note. Le temps passe autant que les verres se remplissent et se vident. Je pense que la prêtresse boit trop vite, beaucoup trop vite. De plus, elle commence fort. Elle ne sait pas boire c’est certain. Encore une qui va rouler sous la table d’ici peu. Elle se présente comme  sœur Flora Del Carmen. J’ai bien envie de lui dire de ralentir le rythme, mais pourquoi faire. Après tout Odin doit veiller sur elle non ? Puis cela a dû être un choc pour elle l’épisode du pirate qui voulait enfin bref… Une excuse comme une autre de picoler plus que de raison. Pour moi aussi ça commence à chauffer au niveau du cerveau. Je fais signe au serveur qu’il me soigne avec quelque chose de moins violent. Les mélanges, ce n’est pas bon pour la suite d’une soirée de beuverie, mais je n’ai pas envie de me retrouver comme à la fin de ma formation de chevalier. Moi et les autres avions pour seul objectif de coucher le maître d’arme et au final, c’était le seul qui était resté debout solidement visser au comptoir. Il nous avait dit que c’était sa dernière leçon. Boire certes, mais avec intelligence. Au final je m’étais retrouvé ce matin là aux frontières du coma éthylique, devant la porte du château avec un écriteau autour du cou. « A déposer chez Dame Selihith. »
« -M’sire j’peux vous proposer un truc de chez vous si vous voulez. »
Le serveur me sort de derrière le comptoir un tonnelet sur lequel je peux lire l’inscription suivante : Bière de l’argentée. Brassée à Utguard.
 
Il sait me prendre par les sentiments ce bougre de serveur… Un claquement de doigt plus tard, il griffonne le prix du tonnelet sur ma note. Je m’en moque un peu, je pourrais lui racheter plus de cent fois son établissement que mère me dirait que j’ai un peu trop dépensé cette semaine et prendrait des dispositions la semaine d’après pour que j’ai encore plus d’argent à dépenser. Si je ne peux me permettre de ralentir le rythme de pochtronne de la prêtresse, je peux au moins limiter les effets de l’alcool en passant d’une boisson forte à une boisson plus douce. La fille aux cheveux bleus boit sans soif et commence à avoir des hauts le cœur présageant un bien triste spectacle gastrique. Autre chose m’inquiète. Si elle n’a plus le contrôle de son corps, que va advenir l’énorme bulle qui plane au plafond. Je pose ma main sur son épaule et lui demande si elle se sent bien. Bien sûr que non qu’elle ne va pas bien. Avec tout ce qu’elle à avaler en si peu de temps. Si elle arrive à la fragiliser seulement en étant inquiète, je ne veux même pas savoir ce qu’elle peut en faire si elle n’arrive pas à contrôler la douleur d’un vomissement. Je vide mon verre d’un trait et regarde avec inquiétude la masse liquide qui semble vibrer. Qu’elle me vomisse dessus ou que ce truc explose, dans tous les cas ça risque d’être folklorique…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : amoureuse ^^
Localisation : dans les nuages
Exp : 2139

Messages : 95
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 500

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Ven 4 Juil - 22:59
Flora se pencha violemment en avant, l'estomac secoué de spasmes. Le serveur eu la bonne idée de placer un seau sous le visage de la religieuse, car celle ci se mit a expulser violemment le contenu de son estomac en jets malodorants.


Dans le fond de la salle, la bulle géante invoquée par la prêtresse se mit a vibrer, a danser, puis soudain, explosa, arrosant les clients de son mélange abominable. Tous ceux présent dans la salle furent trempés. Même l'aveugle n’échappa pas a cette punition qu'elle avait tenté d'imposer.


Plusieurs clients protestèrent, il faut dégager cette sorcière ivre et malpolie.
Des mains se saisirent de Flora, et la guidèrent vers l'étage.
A demi-consciente et totalement saoule, la jeune femme s'imagina dans de retour dans la foret de Lyssa, en compagnie d'Aegan son Elfe ronchon comme la jeune religieuse se plaisait a nommer son petit ami.


Elle baragouinait des phrases sans queue ni tête, murmurait des prières qui ne voulaient rien dire.


La prêtresse poussa un cri indigné quand on la jeta sur le lit qu'elle avait loué pour la nuit.


« Ah mais Aegan, je ne te permets pas !!! »


Mais le sourire qui s'affichait sur le visage de l'aveugle en disait le contraire.


Le reste de la nuit fut un gaz flou pour la religieuse qui s'endormit vite et dormi d'un sommeil agité. Le lendemain, c'est le soleil qui vint taper sur son visage qui la tira du sommeil.
Flora se redressa lentement. Le drap qui glissa lui apprit qu'elle était nue. La prêtresse eu un haussement de sourcil : ça ne lui ressemblait pas de se coucher nue le soir. Au contraire, elle aimait rester boutonnée jusqu'au cou.


Un ronflement s’éleva d’à coté d'elle, du genre bien gras et du gars qui a trop bu. La jeune femme aux cheveux bleus cria et tomba du lit, dans une débauche de draps et de nudité.

« Que faites vous chez moi ?! Sortez d'ici !! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dingue d'une danseuse au coeur de glace.
Localisation : Château Selihith. Utguard.
Exp : 1629

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 250

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Sam 5 Juil - 21:44
Ce qui devait arriver arriva. Une douche tiède de pisse et de bière pour tout le monde.
Alors que la prêtresse finissait de vomir ses excès d’alcool trop rapidement avalés. Je préfère de loin regagner ma chambre en luttant à mon tour pour ne pas perdre l’équilibre. Le liquide poisseux rependu sur le sol et le fait de me relever trop vite ne m’aide en rien. L’alcool me monte un peu au cerveau. Ou me redescend dans les jambes, je ne sais pas de trop. Il faut vraiment que je me change. J’arrive en titubant dans ma chambre sans me préoccupé de rien ni de personne.
Une fois lavé et changé, je décide de repartir à l’assaut du bar. Il faut un peu plus qu’un liquide nauséabond pour me gâcher la soirée. Dans le couloir, je croise le cuistot qui porte maladroitement la fille aux cheveux bleus. Certes elle a gâché la soirée de bien des personnes et par la fenêtre je vois déjà partir plusieurs personnes. J’ai beau être un peu éméché, l’idée que ce piètre cuisinier abuse de l’état de grande ébriété dans lequel se trouve Flora me déplait fortement. Je retourne sur mes pas et prend le relai.
« -Laisse mon gars. J’vais la mettre au pieu la prêtresse. »
Elle n’a pas l’air comme ça, mais elle pèse son poids. Il faut dire que j’ai un peu picolé aussi et que j’ai du mal à avancer tout droit. Tout ce que j’espère ce qu’elle ne va pas à nouveau étaler le contenu de son estomac sur moi. Sentir l’alcool c’est une chose. Sentir la gerbe, s’en est une autre. Je ne sais même pas où est sa chambre. Pas grave. J’ouvre une porte et m’assure qu’il n’y a personne. Sans ménagement, je la jette sur le lit.
« - Ah ! Mais Aegan je ne te permets pas ! »
A qui elle parle ? Peu importe. Pour ma part, je décide de retourner au bar. Je n’en ai pas finis avec ces bouteilles. La salle est maintenant presque déserte pourtant, je trouve deux ou trois camarades de beuverie. L’ivresse aidant nous refaisons ce monde en long, en large et en travers.
Nous jouons à bien des jeux, mais celui qui remporte le plus de succès et le bien nommé. Qui paye la prochaine ? Et comme je suis quelqu’un de poli. Je ne refuse pas un verre généreusement offert.
Les bouteilles défilent et se vident tandis que l’aubergiste se frotte les mains. Les chansons à boires commencent à raisonner dans la salle. Et je suis très sérieusement alcoolisé. J’en veux pour preuve le fait que je ne mets pas moins d’une heure pour monter les marches de l’escalier en tentant de retrouver ma chambre. Une chance que j’ai deux bouteilles pour faire balancier.
Dans quelle chambre je suis déjà ? Bof on s’en fout. De toute façon la bulle de l’autre chiante à tremper complétement le registre tout à l’heure. Je trouve ce couloir bien grand. Sans compter que les murs bougent beaucoup.
Mais oui je suis bête. Je ne suis plus à la taverne. Je suis sur un bateau. C’est pour ça qu’il y avait tous ces marins en bas tout à l’heure !
« - Rég … Régisse ? T’es où sal’té de *hips* Bestiole ? »
Aucune réponse. Pas grave. A nouveau je prends une rasade de ce foutu tord boyaux qui finalement passe comme du petit lait. Et entame à nouveau cette chanson bien connu des gens fréquentant avec assiduité les tavernes.
« -Un JOUR LA P’tite elfette … »
Encore une gorgée pour tenir l’équilibre.
« - … moi le luth *hips* ‘vec les doigts ! »
La porte sur laquelle je m’appuis s’ouvre. Je ne suis pas mécontent de moi. Surtout dans l’état dans lequel je suis. Retrouver ma chambre relève de l’exploit.
J’ai bien du mal à me débarrasser des pièces de mon armure que je lâche lourdement sur le sol au fur et à mesure que celle-ci veulent bien se dégrafer.
Au final je m’écroule sur le lit sans savoir si je me suis endormi avant de toucher l’oreiller.
*****
]b]« Que faites-vous chez moi !? Sortez d’ici ? »[/b]
Cela me réveil. Chez qui ? Aïe. J’ai un mal de crâne horrible. C’est à peine si j’ose ouvrir les yeux. Je me redresse péniblement pour essayer de distinguer qui s’adresse à moi de la sorte.
Je me masse douloureusement les tempes et prend quelques secondes pour regarder ce qui m’entoure.
Ici et là des pièces de mon armure sont éparpillées ici et là. Ce n’est pas vraiment cela qui me choque. C’est la présence de la fille aux cheveux bleus complétement à poil en bas du lit avec seulement un drap pour cacher son intimité.
Je m’apprête à lui répondre lorsque je me rends compte que je suis incapable de me rappeler quoi que ce soit. Plus grave, moi aussi je suis nu comme un ver. C’est étrange, je m’en rappellerais pourtant si on avait…
« - Oh ! La ferme ! »
Plus j’essaye de me remémorer  pourquoi on est tous les deux dans le même lit, plus mon mal de crâne s’intensifie. Plus par réflex que par pudeur j’attrape mon tour un drap afin de me couvrir.
Je suis bête, elle est aveugle. Je distingue bien mes malles de voyage rangées dans un coin de la pièce pourtant. Je ne suis pas dans sa chambre. C’est elle qui est dans la mienne. Je n’ai pas envie de savoir le pourquoi du comment elle a atterrit dans mon lit.
« - Dites-moi plutôt ce que vous vous foutez nue dans mon lit ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : amoureuse ^^
Localisation : dans les nuages
Exp : 2139

Messages : 95
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 500

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Mar 15 Juil - 5:11
« Oh ! La ferme ! »

Flora ouvre de grands yeux surpris. Malgré le brouillard qui tourbillonnait dans son esprit l'aveugle reconnu la voix :

« Vous ! »

Voila bien une bonne affaire, voilà que celui qui l'avait sauvée des griffes d'un violeur s’était fait forceur a son tour. Flora en était convaincue car du sang maculait ses cuisses, et a n'en point douter les draps du lit. Ah ! Le filou, il n'avait pas eu a attendre longtemps pour la faire boire et ensuite la traîner dans son lit. Elle avait du mal a se rappeler : elle était consciente au moment des faits ? Non sûrement pas, et c'est pour ça qu'il avait aussi facilement profiter d'elle.
Son abdomen se contractait, en des spasmes incontrôlables. Elle avait l'impression que le sang s'écoulait d'elle en une rivière écarlate et a l'odeur de rouille.


Elle se replia sur elle même et gémit tandis que Télhias hurlait : « Dites-moi plutôt ce que vous vous foutez nue dans mon lit ? »
Flora ouvrit de grand yeux, livides, et elle se tendis vers le Chevalier : « C'est plutôt a vous de me le dire ! » Elle passa le bout de ses doigts sur le sang qui la souillait et les tendis encore vers le jeune homme. « C'est a vous de me dire pourquoi vous m'avez violée ! Cessez de faire l'innocent ! Odin vous jugera ! » Et Aegan vous trouera de partout.


Ah ! Il ne s'en tirera pas a si bon compte notre gaillard. Elle se drapa dans le draps (on est sur un forum quasi tout public restons sobre) et se redressa, une main posée sur son ventre. Oula … la migraine se mit a lui cogner sur la tête en cet instant. Flora eu un haut le cœur, plus si dangereux, car il n'y avait plus d'eau … Enfin il restait le sang pour la protéger mais tout de même, c'est pas propre. Le monde lui fit l'effet d’être soudainement devenu bateau, et tanguant. Elle disposa d'un air maladroit ses pieds, trébucha et crachat son fiel sur l'homme d'Utguard : « Ça vous arrive souvent de soûler les filles de foi et d'en profiter après ? Lâche ! Ivrogne ! Pervers ! Ah ! »

Elle avait toujours été faible, mais même en cet instant ou la mort s’était penchée sur elle ; Flora n'avait pas été aussi peu sure d'elle qu'en ce moment. Ses genoux tremblaient, et elle était sur le point de rendre tout ce qu'elle avait avalé jusque la. Oh et si elle en trouve le courage, aller se noyer. Oui ! Pour ne pas faire honte a son bien aimé. Enfin … si ça se trouve ça lui plairait encore de retrouver une fiancée un peu dévergondée … Néanmoins elle tomba a genoux sur le sol, le sang de ses menstrues (ne torturons pas plus ce pauvre Télhias qui s'est endormi soul comme un cochon) gouttant sur le parquet dans un plicplic écœurant.


Foutu peste noire qui la poursuivait encore. Elle ne s'en était pas remise, s'en remettrait peut être jamais tout a fait, car la maladie avait des origines magiques et que Flora n'avait pas fait attention a elle. Sa condition déjà frêle s’était encore amoindrie durant les derniers mois. Maintenant elle comprenait pourquoi on la traitait en infirme, en impotente. Mais il était dur de le reconnaître. De l'accepter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dingue d'une danseuse au coeur de glace.
Localisation : Château Selihith. Utguard.
Exp : 1629

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 250

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée] Lun 21 Juil - 4:36
L’aveugle tend vers moi une main tremblante et ensanglantée puis m’accuse de l’avoir violée.
L’odeur si particulière du sang me parvient et c’est tout juste si j’arrive à me retenir de me débarrasser du contenu de mon estomac.
D’un autre côté, se faire accuser d’un tel crime dès le réveil.  Ça a au moins le mérite de vous faire dessoûler vite fait. Malgré ce réveil brutal. La mémoire me fait toujours autant défaut et je suis incapable de me rappeler quoi que ce soit. Alors qu’elle semble avoir toutes les peines du monde à se lever et à garder l’équilibre. Son pas mal assuré évite miraculeusement toutes mes pièces d’armure disposées ici et là. C’est presque à se demander si elle est vraiment aveugle alors qu’elle continue de me traiter de tous les noms.
« - Lâche. »
Je n'en suis pas certain. Cela ne me ressemble pas vraiment.
« -Ivrogne. »
C’est fort possible en effet. Et à en croire mon état plus que lamentable ainsi que le sien. Je dirais que l’on est sur un pied d’égalité à l’heure actuelle. Ne vient-elle pas de m’accuser de l’avoir fait boire. Elle aurait pu tout simplement refuser.
« -Pervers. »
De mieux en mieux. Je veux bien reconnaître que j’ai parfois quelques regards insistants sur les courbes féminines, mais il ne faut rien exagérer. C’est quand même elle qui se retrouve dans ma chambre à la fin. Par pitié qu’elle arrête de crier, mais qu’elle arrête…   Je m’apprête à lui demander à nouveau de se taire lorsqu’elle laisse échapper un cri de douleur. Finissant à genoux au milieu de la pièce. La pauvre prêtresse semble souffrir d’un mal exclusivement réservé aux femmes. Et à en voir la crispation des traits de son visage. Je suis bien heureux de ne pas être concerné par ces douleurs redondantes.
L’espace d’un instant, je la laisserais bien comme ça, toute seule avec son mal. Mais cela ne me ressemble pas. Essayant d’oublier la douleur lancinante qui m’embrume la tête. Je m’habille non sans quelques difficultés et sort après lui avoir signifié que j’allais essayer de lui envoyer quelqu’un.
C’est un « - Bien dormis messire ? » qui m' accueil. Je ne prends même pas la peine de répondre à ce sarcasme du tenancier de l’auberge qui affiche un sourire en coin. Insistant sur la nécessité et l’urgence d’envoyer une personne féminine dans ma chambre. Le ton ferme de ma voix ne saurait souffrir aucunes moqueries. Mon regard se durcit lorsqu’il essaye de me demander les raisons précisent de ce besoin urgent d’une femme dans ma chambre. Ne m’étalant pas plus sur la raison de ma demande, je l’invite vivement à ne pas abuser de ma patience.  D’un geste il envoie une femme qui très certainement fait office de femme de ménage.
Le calme de la taverne n’a d’égal que la somme astronomique qu’il me demande de régler pour mes consommations de la veille. En épluchant le détail de la facture qu’il me tend, je commence à comprendre pourquoi je ne me rappel absolument de rien.
« -J’ai bu tout ça ?
-Pour sûr messire et vot’ copine elle a bien levée le coude aussi ! »

En gardant cette facture, je pourrais aisément me vanter auprès des gardes du château d’être le meilleur pilier de taverne du domaine. D’un autre côté, Je ne suis pas certain que ma mère voit ce titre d’un bon œil.
Je me connais bien et je suis certain que je me suis très certainement écroulé mort soul plutôt que de violenter cette pauvre prêtresse comme elle semblait le prétendre. Un sifflement familier me tire de mes pensées.
« - Belle performance Télhias ! » Me siffle la couleuvre en regagnant sa place habituelle sous mon armure.  Je n'ai aucune envie de subir ses humeurs matinales et encore moins ses moqueries. Je paye sans discuter la note et retourne vers ma chambre. A quelques pas de la porte, je croise la femme de chambre qui me signale que Flora est désormais plus présentable. Je la regarde s'éloigner avec les draps rouler en boule dans ses bras. Je prends néanmoins le temps de toquer à la porte. C’est presque absurde. Je me retrouve à ne pas oser entrer dans ma propre chambre. Je clenche doucement la porte.
« - Vous allez mieux ? »
Le ton de ma voix vise à rassurer la femme aux cheveux bleue. Quoiqu’il se soit passé. Cela m’ennuierais fortement de lui laisser une mauvaise impression. D’autant plus que je suis persuadé que malgré cette foutue amnésie il ne s’est rien passé.
Ah ça. On est pas près de me reprendre à picoler comme un soiffard dans une taverne !
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

My Jolly sailor bold [Aventure terminée]

MessageSujet: Re: My Jolly sailor bold [Aventure terminée]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obscure Aventure /RP/ [Terminé]
» Partons à l'aventure !
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Île Kynthnos-