" Invité "
avatar
Who am i !

[Forgeron] - Arusia Grimnar

MessageSujet: [Forgeron] - Arusia Grimnar Jeu 23 Jan - 4:31
Midgard

--- Personnage...


  • Nom : Grimnar

  • Prénom : Arusia

  • Sexe : Mâle

  • Âge : 25 ans

  • Race : Humain

  • Classe : Forgeron




  • Magie & Armes :


Spoiler:
 
 
Arusia utilise un marteau à une main, Ghal Maraz. Cette arme n’est pas ordinaire, Arusia s’en servant également pour sa forge. Le marteau est constituée d’un alliage inconnu, ne pouvant refondre une fois durcit. Ghal Maraz n’est pas une arme qu’Arusia obtint lors d’un héritage, il forgea lui-même le marteau, sa pièce maitresse. La tête est constituée de deux côtés plats, servant à la forge et pendant les batailles. Le manche est constitué d’un solide morceau de bois, coupé d’un seul bloc et suffisamment long pour permettre une prise à deux mains. En plein milieu de la tête de l’arme se trouve une pierre énorme, qui est en fait un œil loup enrobé dans du verre fondu, l’œil appartenant à la créature que tua Arusia lors de son initiation. Arusia garde toujours Ghal Maraz près de lui, que ce soit à sa ceinture ou juste à côté de son lit quand il dort. Arusia manipule la magie, mais seulement pour sa forge, réglant le débit des flammes grâce à sa petite maîtrise du feu.  Il possède également un énorme plastron dans lequel il s’enferme pour les combats et aussi un bouclier de simple facture, préférant encaisser qu’esquiver.


  • Stats : (15 étoiles à distribuer)


Vitalité 4/5
Attaque  4/5
Magie  2/5
Déf. Physique 2/5
Déf. Magique  2/5
Vitesse  1/5


  • Caractère :



Arusia est un homme ayant quelque qualité et quelque défaut, le tout s’équilibrant de façon étrange. C’est un fin commerçant, usant de ce don pour vendre ses créations, que ce soit dans une forge ou sur des étals de marché. Cette qualité lui vient de sa famille, les Grimnar étant tous des forgerons hors pair. Même si Arusia est un commerçant très bon, il rechigne à arnaquer ses clients, préférant une bonne réputation à une bourse bien remplie. Dans la famille d’Arusia, une sorte de code est imposée, obligeant chaque membre à faire de son mieux dans son domaine d’artisanat, sous peine d’être bannit du clan. C’est ainsi que l’entrainement d’Arusia commença dès son plus jeune âge, lui inculquant l’amour des métaux, du travail bien fait et du repos après une dure journée de labeur.  Arusia fut donc élevé dans la plus pure tradition familiale, ne lui permettant pas de trop sortir se faire des amis, il a malgré tout réussi à devenir quelqu’un d’enjoué, adorant la gaieté d’une bonne taverne et la franche camaraderie des aventures de groupe. Le jeune forgeron n’est pas quelqu’un de très empathique, il ressent les sentiments des métaux, mais il a un peu de mal à savoir ce que les humains ont dans le crâne. Arusia est quelqu’un de franc, n’hésitant pas à bousculer les autres, préférant toujours la vérité au mensonge. Le jeune homme est par contre un peu insouciant, se jetant souvent tête la première dans la gueule du loup, prétextant que de toute façon "Un bon coup de marteau et il n’y a plus de loup ! ". Arusia a une haine farouche des monstres les plus belliqueux, il sort souvent de sa forge pour aller en chasser un ou deux lorsqu’il en a l’occasion. L‘honnêteté d’Arusia le pousse à croire que tout le monde est également honnête, ce qui le rend donc plutôt naïf…et il n’hésite pas à user du poing si jamais il tombe en face d’un menteur.


  • Physique :


Spoiler:
 
 
Arusia est quelqu’un à l’air bourru. Il tient tous son physique de son père, à l’exception de sa couleur de cheveux bruns, venant de sa mère. Une barbue drue c’est développée au cours des années et Arusia l’entretien de façon régulière. Arusia est une montagne de muscle, passant son temps à battre le fer avec son marteau. Le forgeron n’est par contre, pas très grand, mesurant à peine un bon mètre soixante-quinze, les membres de sa famille n’étant jamais très grands. Arusia a quelques séquelles de son travail intensif à la forge, une peau brune, presque tanné comme du cuir, lui donnant "un air de dur !" selon ses dires. Il a également une longue cicatrice sur le bras droit, remontant le long de son avant-bras, signe d’une vielle blessure qu’il reçut lors d’une bataille. Arusia ne porte aucun bijou dans son attirail, n’ayant que peu d’intérêt dans les objets d’apparats. Il porte par contre, lors des combats, une épaisse armure de plaque, dotée de deux épaulières et d’un bouclier plutôt lourd. Sous son armure, il s’équipe habituellement d’une cotte de mailles. Ses jambes sont protégées par d’épaisses plaques de métal, lui empêchant généralement de bouger de façon optimale, mais lui permettant d’encaisser pas mal de dégâts. Lorsqu’il ne s’équipe pas pour le combat, le jeune forgeron est habillé de façon classique, complétant souvent sa panoplie par son tablier de forgeron en cuir et ses gants, noir a force de servir à la forge. 


  • Monture : Logan – Yak Blanc Géant


Spoiler:
 
 
C’est peu après son treizième anniversaire que le père d’Arusia décida d’offrir à ses fils un animal chacun. Le premier eut un petit ours, le second un bébé loup…et ainsi de suite jusqu’au tour d’Arusia à qui il ne restait plus le choix. Dans le fond de la grange se tenait un tout petit Yak blanc et Arusia le choisit lui, Logan, son futur compagnon. Au début, Logan n’était qu’un Yak ordinaire, ce n’est qu’au bout de deux ans qu’Arusia commença à remarquer qu’il n’arrêtait pas de grandir. L’animal atteint un jour sa pleine taille, presque 1.5 fois plus grand qu’un Yak ordinaire. Logan accompagne Arusia absolument partout, lui servant parfois de monture au combat, Arusia prétextant que "Logan est plus gros que ton cheval de toute façon !", ne jamais sous-estimé la puissance de frappe d’un Yak d’une tonne et demie vous fonçant dessus. Le jeune forgeron a parfois installé un dispositif étrange sur son Yak, la forge portative. Grace à sa taille imposante, le Yak d’Arusia transporte parfois sur son dos tout un dispositif complexe permettant à Arusia d’utiliser ses talents de forgeron en pleine campagne. Logan arrive, contrairement à ses congénères, à vivre en dehors de la montagne, dans des conditions normales, il a tout de même beaucoup de mal avec les déserts. Malgré sa capacité de frappe impressionnante, Logan a un naturel calme et passif…comme un Yak ordinaire. Il adore passer son temps à brouter et à ne rien faire, c’est passionnant.
 


  • Histoire :


Il y avait une tempête de neige énorme dehors, Le vent claquait les volets de façon sporadique, la neige bloquait déjà la porte depuis longtemps et le bruit du vent passant au-dessus de la maison ressemblait à la plainte d’un mourant, mais cela ne préoccupait pas du tout la famille Grimnar, qui s’affairait autour du lit. Cela faisait presque douze heures que la mère de famille était au travail, le petit Arusia avait semble-t-il l’idée de naitre les pieds devant. Le père, Ragnar, faisait les cents pas devant la porte. Ils en étaient déjà à leurs septièmes fils, Ragnar n’était donc, pas très inquiets. C’est alors que l’ainé de la famille rentra dans la pièce en claquant la porte, le sourire aux lèvres. Il s’approcha de Ragnar et il prit la parole.
 
"Ca y est Papa ! Il est là !"
 
Ragnar suivit le jeune garçon, pénétrant dans la chambre. Un petit bébé l’attendait, endormit dans les bras de sa femme. Ragnar était lui aussi un septième fils, ce qui faisait du nouveau née le septième fils d’un septième fils, une étrange coïncidence, qui ne c’était déjà produit qu’une seule fois au cours de l’existence de la famille Grimnar. Ragnar s’approcha de son nouveau fils et il le prit dans ses bras et il le leva au-dessus de sa tête en souriant. Il porterait le nom du seul autre septième fils d’un septième fils dans l’histoire de cette famille.
 
"Nous l’appellerons Arusia, comme notre aïeul !"
 
Le petit bébé riait déjà pendant que son père le soulevait au-dessus de lui. Le doyen de la famille n’était pas loin, assis sur un fauteuil près du feu. Lorsque ce fut son tour de voir l’enfant, un sourire illumina son visage et il s’adressa directement à Arusia.
 
"Tu seras le plus grand forgeron de la famille Grimnar! Meilleur que celui dont tu portes le prénom !"
 
__________

Arusia n’avait que six ans, c’était déjà beaucoup dans cette région du monde, peu de famille pouvait se vanter d’être aussi nombreuse que les Grimnar. Le village était très loin au nord d’Utguard, dans les froides contrées qui s’étendait à l’infinie. Dans la famille Grimnar, il y avait une sorte de code que chaque membre devait suivre, une sorte de guide vouant toute la famille aux différentes facettes de l’artisanat. Ragnar, par exemple, était un menuisier hors-pair, il avait lui-même fait la majorité des meubles du village. Arusia avait reçu un grand honneur, le doyen de la famille l’avait désigné pour hérité de son art, la forge. Cela faisait des années que le vieil homme n’avait plus la force de lever un marteau, mais il entreprit d’enseigner à Arusia tout ce qu’il savait, en particulier le secret qu’utilisaient les Grimnar dans leurs forges. La magie, très peu présente dans leurs sangs, leur permettait tout de même d’influencer les flammes de leurs forges. C’est ainsi que l’entrainement commença, la première étape étant la maitrise du feu. Le jeune garçon ne commença pas directement dans une forge, le doyen lui fit chauffer le feu de la cheminée, tous les soirs, permettant à la mère de famille de faire de bon petit plat d’ailleurs. Lorsqu’il eut suffisamment maîtrisée la magie, le doyen l’emmena à la forge. L’endroit était presque à l’abandon, le vieil homme n’ayant pas forgé depuis un long moment. De la poussière était présente partout, de la suie était répandue sur tout le sol et des trous dans le plafond laissaient passer de grosses quantités de neige. Arusia se tourna tout de même vers le doyen, des étoiles dans les yeux.
 
"C’est vraiment pour moi tout ça ?"
 
Le doyen lui souris, posant une vielle main toute fripé pour lui caresser le crâne. Avec quelque travaux, l’endroit serait de nouveau parfait.
 
"Bien sûr ! Tu forgeras ta première création bientôt."
 
Arusia se mit donc au travail, réparant, nettoyant et améliorant l’endroit pour en refaire une forge digne de son nom. Lorsque le travail fut enfin finit, deux jours plus tard, la forge s’alluma pour la première fois depuis plus de vingt ans. Le brasier s’intensifia à mesure qu’Arusia y insufflait un peu de magie. Lorsque tout fut près, le doyen reprit la parole, heureux de revoir sa forge en pleine forme.
 
"Bien, commençons l’entrainement à la forge."
 
C’est ainsi qu’Arusia forgea sa première création, une simple casserole, mais une casserole de Grimnar. Car oui, ce qu’apprit vite Arusia, c’est que la forge ce n’est pas seulement des armes pour les héros, c’est également un travail pour les outils de tous les jours. Ce ne sera pas seulement la forge de ses armes, non, ce sera la forge de ses casseroles qui le rendra légendaire !
 
__________
 
 
Arusia avait déjà treize ans et il était déjà devenu autonome dans la forge. L’hiver dernier, le doyen avait quitté ce monde, heureux de savoir son art entre de bonnes mains. Le plus vieux frère d’Arusia, Ulrik, avait déjà vingt et un an et il allait bientôt quitter le nid familial. Ragnar, le père, avait déjà convoqués tous ses fils dans la grange. Arusia arriva en dernier, reposant ses gants pleins de suie sur un tabouret avant de prendre place avec ses frères. Ragnar se racla la gorge et il amena tous ses fils devant un des enclos avant de prendre la parole.
 
"Bonjour mes fils, je vois que vous êtes tous les sept ici…bien. Votre ainée, Ulrik, partira la semaine prochaine de la famille et c’est en cette occasion que j’ai décidé de vous faire un présent, à vous sept !"
 
Il ouvrit alors la porte, pour dévoiler sept petits animaux, tous très jeunes. Arusia s’émerveillait déjà de voir devant lui un petit ours, il adorait les ours. Le père reprit la parole, regagnant immédiatement l’attention de son auditoire.
 
"Voilà, chacun de vous devra choisir un animal, ce sera votre compagnon. Votre mère n’était pas totalement d’accord au début…mais vous êtes tous grands maintenant ! Allez-y chacun votre tour, du plus grand au plus petit."
 
Arusia se faufila entre ses frères pour prendre place devant, un regard plein de déception. Il ouvrit la bouche, hésitant un peu.
 
"Mais Pére, je…"
 
Ragnar lança un regard noir à Arusia, il n’aimait pas trop quand son jeune dernier enfreignait les règles qu’il imposait. Il lui parla sur un ton sévère, tout en invitant Ulrik à choisir son animal. S’il voulait les faire passer ainsi, c’était par plus par logique que pour une bonne raison.
 
"Arusia, j’ai dit que tu passerais en dernier, maintenant laisse tes frères choisir en silence."
 
C’est ainsi que les six premiers fils passèrent, choisissant tous un animal. Les deux premiers se jetèrent sans vergogne sur les deux animaux qu’Arusia aurait aimé, l’ours et le loup. Lorsqu’Arusia eut enfin son tour, il ne restait qu’une petite boule de poil blanc, cachée au fond de l’enclos. Le jeune forgeron rentra dans l’enclos, attrapant son nouveau camarade par la peau du coup. C’était un Yak blanc, vraiment minuscule. Il le prit sous son bras, comme s’il s’agissait d’un sac et il sortit de l’enclos en soupirant.
 
"Faute de mieux."
 
Tous les frères se dispersèrent, allant vaqué à leurs occupations. Arusia se mit face à face avec son petit compagnon, presque couché sur le sol pour le voir de plus près. Le petit Yak chargea le nez d’Arusia, essayant d’impressionner son nouveau maître de sa force. Le jeune forgeron aimait bien le caractère de son petit ami, il semblait avoir envie de prouver sa valeur. Arusia se releva, saisissant son petit Yak sous le bras et se dirigeant vers son père, en train de ranger le fond de la grange. Il lui mit le petit Yak en face du visage en souriant avant de s’exclamer.
 
"Je l’appellerai Logan !"
 
Ragnar se mit à rire à gorge déployée, Logan était le nom du voisin d’en face, un vieil homme hargneux que Ragnar n’appréciait pas trop…et puis Logan ce n’était pas si mal.
 
__________
 
 
Arusia avait maintenant quinze ans, un âge décisif dans le village. Dès l’âge de quinze ans, chaque enfant du village doit se soumettre au rite de passage à l’âge adulte. Habituellement, les parents passent leurs temps à entrainer l’enfant, le préparant à cette dure épreuve…mais Arusia n’eut pas cette chance, tout son entrainement se concentrant dans la forge. De plus, le jeune forgeron passait son temps libre avec Logan, l’élevant du mieux qu’il le pouvait. Tous ses frères étaient jaloux devant la taille impressionnante du Yak, taille que Ragnar n’avait pas trop à expliquer. L’épreuve avait lieu dans à peine cinq minutes lorsqu’Arusia fut rejoint par son père. Ragnar lui apportait une vielle épée qu’Arusia saisit rapidement. Il allait devoir affronter l’animal le plus dangereux de la région, le loup. Le jeune forgeron tremblait comme une feuille, ses genoux claquait même lorsqu’il se mit en face de la porte qui l’amènerait dans l’arène improvisée. Ragnar posa une main réconfortante sur l’épaule de son fils.
 
"Ne panique pas, sers-toi de ce que tu as appris."
 
Arusia se tourna vers son père, un regard plein d’incompréhension. On ne l’avait pas mis au courant de l’épreuve quand il était jeune, il ne savait que depuis une semaine qu’elles étaient les modalités du passage à la vie adulte. Il montra à son père l’épée dans sa main en pleurnichant presque.
 
"Mais je ne sais même pas tenir une épée !"
 
Ragnar prit l’épée de la main de son fils et il lui tendit le pommeau, lui souriant pour être rassurant. Le père n’était pas du tout inquiéter, les six frères d’Arusia avaient parfaitement réussit l’épreuve.
 
"Alors tiens là comme un marteau et souviens toi de ce que le doyen a dit."
 
Arusia saisit l’épée, sa main agrippa fermement le manche, comme s’il s’agissait d’un outil de sa forge. La porte s’ouvrit devant lui et il pénétra dans le cercle de combat. De la neige recouvrait chaque coin de la zone et juste en face de son entrée se trouvait une énorme cage. Elle s’ouvrit et un énorme loup noir en sortit, grognant et aboyant pour impressionner son adversaire. Arusia jeta un dernier coup d’œil vers son père en désignant le loup de son épée.
 
"Mais il est énorme ! Il est presque aussi gros que l’ours d’Ulrik !"
 
Le loup fonça sur Arusia qui esquiva en se roulant dans la neige. Il lui fallait rapidement trouver un moyen de gagner du temps, l’esquive n’était pas son fort. A chaque fois que le loup fonçait vers lui, il se jetait sur le côté. C’est à un moment qu’il eut une brillante idée, il se servit de son épée comme d’une pelle, envoyant de la neige dans les yeux de son adversaire qui recula en grognant, à moitié aveugle. Arusia repensa alors aux paroles du doyen, il lui disait toujours de se "Servir de son art pour sortir de toutes les situations.". Le jeune forgeron s’écria a voix haute.
 
"Me servir de mon art…mais bien sûr !"
 
Le loup se précipita vers la source du bruit et Arusia n’esquiva pas, il leva son arme, en l’empoignant avec ses deux mains et il l’abattit d’un coup sec. Sa grande force lui permit de décapiter l’animal sur le coup. Le jeune homme sauta de joie, il venait surement d’échapper à une mort horrible. Lorsqu’il arriva dans les bras de son père, celui-ci s’interrogea.
 
"Alors, comment a tu fais ?"
 
Arusia lui montra l’épée dans sa main droite en souriant.
 
"L’épée est mon marteau et la tête du loup est l’enclume."
 
C’était plutôt simple comme raisonnement. Pour fêter la victoire de son dernier fils, Ragnar récupéra l’œil gauche du loup et il le donna à son cinquième fils, le bijoutier. Il avait pour ordre d’en faire une pierre porte bonheur pour son frère. C’est ainsi qu’Arusia récupéra un pendentif, avec un globe de verre ou était enfermé l’œil.
 
__________
 
 
Un an plus tard, Arusia avait pris de la taille, il n’était pas encore aussi grand que son père, mais il lui ressemblait déjà énormément. Une légère barbe commençait à lui pousser sur le visage et sa longue chevelure brune était déjà présente sur son crâne. Logan n’avait toujours pas fini de grandir, ce qui attirait toujours autant la jalousie des frères d’Arusia. La forge marchait tout le temps, Arusia ayant décidé de faire d’un de ses cousins un forgeron également, préférant avoir un collègue avec qui travailler. Le petit était doué, pas autant qu’Arusia, mais il avait un certain talent sur la forge des passoires. Lorsqu’Arusia n’était pas dans la forge, c’était son coussin, c’est ainsi que la forge ne s’éteignait presque jamais. Il arriva alors un jour ou Arusia et son disciple reçurent une commande importante, pour une sorte d’épée magique. Arusia avait beau expliquer à son père qu’il n’y connaissait rien en enchantement, rien à faire, le chevalier voulait absolument que ce soit un Grimnar le créateur de l’épée. En effet, la réputation de l’ancêtre d’on Arusia portait le prénom était encore présente dans les villages plus au nord. De plus, le récent travail d’Arusia sur une casserole n’accrochant pas la nourriture lui avait donné une certaine renommée dans la région. Arusia accepta donc le travail à contrecœur, promettant de se mettre au travail sur l’épée le lendemain matin à l’aube. Le chevalier donna au père d’Arusia des éclats d’un métal soit disant magique et il disparut, promettant de revenir un peu plus tard dans le mois. Il forgeait en ce moment même le pommeau, lui donnant une belle forme, faisant une poignée avec du cuir pour une meilleure prise. C’est alors que son coussin rentra dans la forge, le sourire aux lèvres.
 
"J’ai une commande ! Je dois faire un set de cuillères pour toutes la région !"
 
L’apprenti d’Arusia adorait la forge, il s’enjouait pour absolument n’importe quoi, du fer à cheval aux armes d’hasts. C’était une qualité non négligeable. Arusia admira son travail, le pommeau était fini, la poignée en cuir noir faisait ressortir la garde d’un acier brillant, il ne lui restait que la lame à forger. Il se leva et s’étira, il avait travaillé toute une journée sans interruption pour finir son travail et il lui fallait une bonne nuit de sommeil.
 
"Je te laisse faire tes cuillères, je reviendrai demain matin pour finir la lame de l’épée. Il me faut une bonne nuit de sommeil."
 
Arusia se dirigea vers la porte et il entendit les dernières paroles de son cousin avant de sortir.
 
"J’aurai fini les cuillères d’ici là, j’enverrai ma commande au maire !"
 
Le lit douillet de sa chambre lui avait manqué. Arusia dormit presque dix heures de suite et il ne fut réveillé que par le bruit de Logan en train de tapoter sa fenêtre. Tous les matins, le Yak avait faim et Arusia devait le nourrir. Il sortit lentement de son lit, prenant rapidement un petit-déjeuner avant de sortir nourrir Logan, lui versant de la nourriture dans son enclos tous en lui caressant le crane. Logan se précipita sur la nourriture, bousculant un peu son maître au passage. Arusia caressait encore le Yak et celui-ci le poussa du museau, lui indiquant que sa présence n’était pas requise lors de ses repas sacrés.
 
"Voilà, voilà…je m’en vais."
 
Arusia repartit vers sa forge, rentrant en sifflotant dans la bâtisse. Il salua son cousin d’un geste de la main, des grosses poches noires se dessinaient sous les yeux du jeune apprenti. Il sourit tout de même et pris la parole d’un air enjoué.
 
"J’ai fini le set de cuillères, je suis sur un houe là."
 
Arusia sourit à son camarade, rien ne l’arrêtait, même pas la fatigue. Tout en enfilant son tablier et ses gants, il se permit un petit conseil.
 
"Ne te fatigue pas trop quand même !"
 
Le forgeron en chef s’assit en face de sa table, retrouvant juste en face de lui le pommeau forgé la veille. Il commença de façon monotone la préparation des outils quand il remarqua quelque chose…il ne trouvait plus les fragments magiques donnés par le chevalier. Il retourna son bureau dans tous les sens, rampant même dans tout l’atelier pour trouver une trace de l’objet disparu. Il se tourna alors vers son coussin, en lui lançant un regard noir.
 
"Où sont les fragments de métaux que j’ai posé à côté de l’épée ?"
 
Le jeune coussin se mit alors à réfléchir, se mettant la main sous le menton. Il claqua alors des doigts et pris la parole, toujours content de lui.
 
"Ce n’était pas de l’acier ? J’ai forgé les cuillères avec !"
 
Arusia se prit le visage dans les mains. Il fit signe à son apprenti de s’approcher de lui, jusqu’au moment où il lui mit une grosse claque derrière la tête. Il regarda son coussin, les yeux pleins de rages et il cria de toutes ses forces.
 
"Tu as forgé des cuillères magiques !? MAGIQUES !"
 
C’est ainsi que la réputation d’Arusia partit en morceau, en effet, le maître est responsable de l’élève et la faute revint donc au forgeron. Le chevalier ne voulait pas l’épée pour lui, elle devait lui servir pour désigner un roi en la plantant dans un rocher ou quelque chose comme ça. Il fut remboursé par toutes les économies d’Arusia et il décida d’utiliser la bonne vielle méthode de l’héritier du trône. Quant aux villageois des alentours, ils se retrouvèrent sans raison avec une cuillère qui ne pouvait être enlevé de leurs plats que par l’élu des dieux ! C’est ainsi que les déserts moues furent privilégiés dans les régions du nord, la cuillère magique pouvant aisément passer aux travers des gelées et gâteaux divers. Le père d’Arusia n’eut d’autre choix que de le bannir du village, pour sauver l’honneur des siens. Le jeune forgeron ne pourrait revenir que lorsqu’il aurait fait preuve de sa rédemption. Arusia se dirigea vers un village, à peine plus au sud. Il s’installa dans une petite masure avec Logan et il commença sa nouvelle vie. Il lui fallait gagner de l’argent pour pouvoir rouvrir sa forge.
 
__________
 
 
Arusia etait finalement devenu un homme. Lorsqu’il arriva dans son nouveau village, Arusia avait l’âge parfait pour s’engager dans la garde et c’est ainsi qu’il devint gardien de celui-ci. La nature était plus dangereuse dans cette partie du monde, le froid moins fort donnant plus de courage aux créatures du coin. Cela faisait presque deux ans qu’il était dans la garde du village, il avait maintenant dix-huit ans et une barbe drue lui parcourait le bas du visage. Durant cette période, il n’avait pas eu à se battre une seule fois. Il était très tôt quand Arusia se réveilla dans sa chaumière. Tous les matins, c’était son tour de garde et il devait remplacer un de ses camarades à la tour de guet. Il se leva et enfila rapidement son équipement. Arusia était engoncé dans une armure très basique, un bouclier dans le dos et une épée au flanc. Il sortit dehors, en restant discret pour ne pas réveiller Logan. Celui-ci dormait paisiblement dans son enclos. Après un court trajet, le jeune homme arriva à son poste et il monta à l’échelle de la tour de garde. Arusia arrivait dans le dos d’un autre garde, Wilfrid et il posa la main sur son épaule pour qu’il se retourne vers lui.
 
"C’est mon tour de garde Will, tu peux descendre prendre ta pause."
 
Wilfrid ne se fit pas prier deux fois, il descendit rapidement l’échelle et il retourna vers le village, surement en direction de la taverne. Arusia n’aimait pas trop faire la garde dans la tour de guet, sa forge lui manquait, surtout la chaleur du foyer…mais la garde était un mal nécessaire. C’est alors qu’il aperçut une charrette juste en bas de la tour, passant lentement sur la route. Elle était conduite par un paysan qu’Arusia ne connaissait pas beaucoup, celui-ci transportait quatre grands tonneaux, surement vide vu l’allure plutôt rapide de la charrette. Arusia fit un signe au conducteur qui s’arrêta.
 
" Faites attention sur la route, on a vu un groupe de gobelin trainant vers le nord. "
 
Le conducteur le remercia d’un signe de la main et il repartit, son cheval trainant sa charrette derrière lui. Le tour de garde continua ainsi, pendant plusieurs heures, avant que quelqu’un d’autre ne vienne prendre la place d’Arusia. Le jeune homme redescendit rapidement de la tour et il se dirigea vers sa masure, dans la hâte de se mettre devant un bon feu. Arusia s’entraînait tous les jours à la magie, en allumant le feu chez lui, pour ne pas perdre la main. Lorsqu’il arrive chez lui, il fit tout d’abord un tour dans l’enclos, pour dire bonjour à Logan. Le Yak avait enfin atteint sa taille maximale, c’était un mastodonte énorme et Arusia en était très fier. Logan s’approcha d’Arusia et il attendit que celui-ci lui caresse le crane pour lui dire bonjour. Le forgeron lui remis de l’eau et un peu de nourriture tout en lui parlant un peu.
 
"Tu as toujours aussi faim mon vieux Logan…si je n’écoutais que ton ventre, je n’aurai jamais réussi à me faire des économies !"
 
Arusia sortit de l’enclos et il rentra chez lui, se blottissant dans une couverture devant un bon feu. Il enleva son armure et s’endormit ainsi, devant la chaleur du foyer. Il ne fut réveillé que deux heures plus tard car la cloche de la ville sonnait. C’était le signe du rassemblement de la garde. Arusia enfila de nouveau son équipement et om ne négligea aucun détail. Lorsqu’il sortit, il accorda une parole à Logan avant de partir.
 
"Enfin mon heure de gloire ?"
 
Il partit en courant vers le point de rendez-vous. Une cinquantaine de personne en armure se trouvait là, tous devant un pupitre ou se tenait le chef de la garde. Apparemment, le groupe de gobelin au nord posait de gros problèmes et le maire chargeait la garde de s’en débarrasser. Les gardes se diviseraient en deux groupes, le gros des forces foncerait vers les dernières positions connues des Gobelins tandis qu’un groupe plus réduit tenterait de trouver leur cachette. Huit gardes fut chargé de trouver la cachette, dans ce petit commando il y avait Arusia et Wilfrid. Le gros des forces se dirigea vers le nord, le chef de la garde à leur tête. Wilfrid dirigeait donc la petite force de frappe vers les montagnes, les gobelins aimaient bien vivre dans des grottes d’habitude ce qui constituait leur meilleure piste.
 
Le commando se dirigeait vers l’est et ils finirent par tomber sur un groupe de trois gobelins qui fuirent à toutes allures. Wilfrid lança la chasse, poursuivant les gobelins jusqu'à une grotte, sur le flanc de la montagne. Cela devait être leur cachette. Lorsque la force principale mettrait les gobelins en déroute et qu’ils se replieraient ici les hommes de Wilfrid les attendraient en embuscade…mais pour mettre le plan à exécution, ils allaient devoir tuer les trois gobelins fuyards. Wilfird se précipita dans la grotte, suivit par les six autres gardes. Arusia s’arrêta net à l’entrée. Il n’aimait pas l’idée de s’enfermer dans la grotte et il mit ses mains en cône devant sa bouche pour dire à ses camarades.

 
"Je pense pas que ce soit une bonne idée !"
 
Mais c’était trop tard, des dizaines de gobelins sortirent de tous les coins de la grotte, fondant sur les sept hommes de tous les côtés à la fois. Arusia se jeta dans le dos des troupes ennemis, pour tenter de sauver ses camarades. La bataille fut intense, à chaque coup, Arusia tuait un monstre, mais ils étaient très nombreux. Le jeune homme reçut plusieurs coups, mais aucun n’atteint sa cible, l’armure le protégeait très bien des faibles gobelins. En plein milieux des troupes ennemis, le forgeron repéra un gobelin, mieux équipé que les autres. Il fonça vers lui, déduisant qu’il était le chef de la bande. Il combattit son adversaire avec force, compensant son manque d’expérience par la puissance de ses coups. Lorsqu’il se rendit compte qu’il ne gagnerait pas, le chef gobelin jeta un de ses congénères sur Arusia. Le garde tomba au sol et le chef gobelin lui fit une vilaine estafilade sur le bras droit. C’est alors que la créature verte sonna dans une corne, repliant toutes ses troupes dans l’instant. Une cinquantaine de Gobelin mort gisaient au sol, avec eux il y avait les sept cadavres humains. Arusia n’avait pas réussi à sauver ses camarades, mais il aurait sa vengeance un jour…et la prochaine fois, il tuerait le chef gobelin.
 
Il fouillât les lieux une dernière fois avant de partir, il allait devoir faire un rapport complet. Dans le fond de la grotte, il repéra une coulée de lave, juste à côté se trouvait un étrange métal en fusion, mais il n’y prêta pas plus d’attention que ça. Le forgeron rentra au village, en trainant la patte, son bras droit le faisait beaucoup souffrir. Lorsqu’il arriva, il remarqua que les autres gardes n’avaient aucunes égratignures, il ne c’était pas battu. Le chef de la garde reçut Arusia et il enregistra toutes les informations que le forgeron lui donna, celui-ci omit de lui parler du métal en fusion dans la grotte, sans trop savoir pourquoi. Lors de l’entretien, Arusia fut soigné par le médecin du village, qui lui annonça qu’il aurait une grosse cicatrice. Après les explications d’Arusia, le chef posa une bourse pleine d’or sur la table, c’était une prime pour le courage dont il avait fait preuve...et pour sa future discrétion. Le chef de la garde lui expliqua que le gros des forces n’avait pas trouvé le moindre Gobelin et que donc, il estimait pouvoir dire qu’il n’y en avait pas. Arusia saisit la bourse en souriant, il se leva, posa son épée et son bouclier sur la table et il prit la parole.

 
"Je démissionne."
 
Le jeune forgeron sortit du bureau, sans même attendre la réponse de son ancien supérieur. Il avait désormais assez d’argent pour ouvrir sa forge, il se forgerait une arme, encore plus légendaire que ses casseroles. Avec celle-ci il retrouvait le chef gobelin et il lui ferait la peau.
 
__________
 
 
L’exploit d’Arusia ne resta pas inconnu, au contraire. Peu de temps après sa bataille, il reçut une lettre de son père. Suite à un conseil de famille, il n’était plus banni du village, son acte lui avait fait retrouver son honneur. Le forgeron remercia ses parents, il rentra même à la maison pour revoir sa famille. Le père avait bien vieillit, des cheveux blancs parsemaient sa chevelure auparavant noire. Il ne restait presque aucun fils dans la maison familiale, a par l’ainée qui était devenu l’associé de Ragnar. Quant au cousin d’Arusia, il avait repris la forge. Pour se faire pardonner son erreur, il avait retrouvé toutes les cuillères magiques, il n’avait pas osé les reforger, il les gardait donc sur une étagère comme s’il s’agissait d’une sorte de collection. Arusia ne resta pas chez lui car il repartit bien vite dans son nouveau village. Le forgeron Grimnar ouvrit rapidement une boutique en face de la taverne et bientôt ses célèbres casseroles envahirent le village.
 
Lorsqu’Arusia n‘était pas dans la forge, il traînait à la taverne, c’était une occupation comme une autre. Il vécut paisiblement pendant deux ans, passant la majorité de son temps à forger des armes de plus en plus destructrices. Chacune de ses créations finissaient dans les mains des aventuriers qui passaient dans le coin, aucune ne lui allait bien. Il se retrouva à la taverne peu après ses vingt ans, devant sa bière. Il parlait comme à son habitude à la tavernière, une femme un peu forte à qui il reparait les outils gratuitement contre sa consommation. Arusia avait reçu une lettre de sa famille et il la lisait en sirotant sa boisson tout en discutant avec la tenancière.

 
"Je suis content de savoir qu’ils vont bien !"
 
La tavernière lui remplit à nouveau sa chope tout en lui répondant.
 
"C’est normal, c’est ta famille après tout."
 
C’est vrai, il oubliait souvent qu’il y avait plus important que sa propre personne, sa famille. Il ne manquerait pas de rendre visite à ses parents dès la première occasion. Arusia finit sa chope et il salua la tavernière avant de sortir pour se rendre dans sa forge, juste en face. Logan l’attendait, devant les étals. Le Yak faisait preuve d’une vigilance extrême, il n’aimait pas les voleurs. La dernière fois que quelqu’un avait tenté de prendre un objet à Arusia, le Yak l’avait poursuivie dans toute la ville. Le forgeron rentrait donc dans sa forge. Il avait devant lui une épée longue, sa dernière création. Le forgeron n’aimait pas trop l’arme, il avait toujours peur de se faire mal tout seul. L’épée partirait donc sur son étal, avec ses autres créations Lorsqu’il posa l’épée sur l’étal, il reçut un regard plein d’interrogation de la part de Logan.
 
"Il me faut autre chose que de l’acier ordinaire…je crois savoir où trouver ce que je veux."
 
La journée passa lentement, il n’avait pas trop de travail en ce moment, il se permit donc de fermer plus tôt que prévu. Arusia équipa Logan de la forge portative, une de ses dernières inventions. La forge portative lui permettait d’exercer l’art de la forge un peu partout et pour sa prochaine idée, elle lui serait nécessaire. C’était grâce à son énergie magique si la forge s’allumait, il n’y avait aucun système de soufflet. Arusia se dirigea donc vers la grotte où il avait subi l’embuscade de la part du chef gobelin. La créature était fort, elle ne revenait jamais à la même cachette, Arusia pénétra donc sans crainte dans la grotte, Logan à ses côté. Il se dirigea vers la coulée de lave qu’il avait vue à sa dernière visite. Il y avait toujours le métal en fusion à côté...Arusia ne savait pas du tout de quoi il s’agissait, mais il ne risquait pas grand-chose de toute façon. Grace à un instrument de sa forge, il commença à prendre une infime partie du métal inconnu. Maladroitement, il fit tomber une partie sur le sol de la grotte et le métal se solidifia instantanément. Il ramassa le métal ainsi solidifié et il le lança dans le fourneau de sa forge portative.
 
Le métal ne fondait pas, malgré toute l’énergie qu’il lançait dans la forge. C’est pour cela qu’il ne connaissait pas ce métal, il était magique. Soit, il balança le morceau solidifié sur le côté et il entreprit de remplir la forge avec le métal en fusion. Il le gardera dans cet état à l’aide de la chaleur de la forge portative. Arusia rentra au village, il faisait déjà nuit noire, mais il se précipita dans sa forge et il se mit au travail. Toute la nuit durant, il travailla. Logan c’était endormit à sa place, à côté de l’étal. Ce n’est qu’au petit matin qu’Arusia regarda son travail. Un simple manche de bois, très solide, au bout se trouvait la tête de l’arme, deux côtés plats, forgé dans le métal inconnu. En pleins milieu de la tête du marteau, Arusia avait incrusté son talisman, l’œil du loup dans sa bille de verre. Il en avait les larmes aux yeux.

 
"C’est…parfait !"
 
Il sortit dehors et il secoua Logan pour le réveiller, brandissant son marteau devant lui.
 
"Logan ! Logan! J’ai réussi! Je te présente, Ghal Maraz !"
 
__________
 
 
Arusia examinait la casserole devant lui. La tavernière avait assommée un client un peu trop ivre avec et elle était maintenant toute cabossée (la casserole, pas la tavernière). Le forgeron examinait donc l’instrument, il ne lui faudrait que quelque coup avec un petit marteau pour lui redonner sa forme d’origine, rien de bien compliquer. Il posa la casserole sur une table à côté et s’adressa directement à son amie.
 
"Bien sûr que je peux réparer ta casserole, c’est ma spécialité après tout."
 
La tavernière repartit, satisfaite par la réponse du jeune homme. Deux ans auparavant, Arusia avait forgé Ghal Maraz, il s’en servait désormais comme marteau dans sa forge. La matière dont était fait le marteau était ultrarésistante aux chocs et elle ne fondait pas, ce qui était idéal. Récemment, Arusia avait forgé d’autres équipements grâce à Ghal Maraz, toute la garde du village avait désormais des armures et des armes de qualités. Alors que le forgeron remettait en place la casserole, un vieil homme avec une barbe très longue rentra dans la forge. Arusia reposa la casserole et il se tourna vers le client. Il possédait un long bâton au bout duquel se tenait un étrange cristal. L’étranger fit un geste de tête auquel il ajouta la parole.
 
"Bonjour jeune forgeron."
 
Arusia répondit également d’un léger inclinèrent de la tête.
 
"Bonjour monsieur, à votre accoutrement, je vois que vous êtes magicien, non ?"
 
L’homme ricana dans sa barbe. Arusia lui indiqua un tabouret juste derrière lui et il s’assit, en rouspétant contre son dos qui lui faisait mal. Lorsqu’il fut confortablement installé, il répondit.
 
"C’est exact ! Je viens vous voir dans l’espoir de vous recruter pour la quête qui m’incombe."
 
Arusia regarda son interlocuteur avec suspicion. C’était la première fois qu’on lui proposait une aventure. Il ne voulait pas quitter les environs, il lui restait encore sa vengeance à accomplir ici. Il déclina donc l’offre du magicien, très poliment.
 
"Je suis désolé monsieur, je ne suis pas un aventurier."
 
Le vieil homme sortit une pipe de sa manche. C’était vraiment le cliché typique du magicien, il alluma le tabac par magie et il aspira la fumée pour la recracher en petit cercle.
 
"Ce n’est pas ce que raconte le maire…de plus, je pense que nos buts concordent. Je sais où il se trouve…le chef des gobelins."
 
Sans même répondre au magicien, Arusia se leva. Il ramassa une armure de plates complètes sur son étal, un bouclier en acier et Ghal Maraz. Il s’équipa rapidement et sauta sur le dos de Logan. Il se pencha pour voir l’intérieur de la forge ou le magicien était toujours assis.
 
"Vous attendez quoi vieillard ?"
 
Le magicien sortit de la forge, en prenant son temps. Il grimpa avec difficulté sur son cheval qui était devant la taverne et l’étalon trottina pour se mettre à la hauteur d’Arusia. Le magicien trouvait fort amusant le Yak géant et il ne se priva pas d’en faire la remarque. Le reste du groupe se trouvait à l’entrée de la ville, il y avait en toutes une dizaine de personnes, tous avaient des aptitudes différentes. Le groupe se dirigea vers un lieu indiqué par le magicien. Le plan était simple, l’equipe allait prendre le chef gobelin à son propre jeu, une embuscade. Le but de la mission n’était pas de tuer tous les gobelins présents, le chef suffisait amplement. Le lieu de l’embuscade était à l’entrée d’un col de montage et l’on voyait déjà l’armée verte à l’horizon. Le magicien cacha toutes les montures sous un couvert magique et il positionna tous les héros du groupe. Arusia aimait bien les compagnies d’aventuriers, mais il n’eut pas eu trop le temps de faire la connaissance de ses compagnons. L’armée gobeline arrivait.
 
Une marée verte déferla dans le col, le chef gobelin se tenait en plein milieu de ses troupes, plus grand que les autres. Le magicien leva son bâton et une boule de feu en partit, explosant proche du chef, mais sans le toucher. Tous les héros chargèrent, mais c’était peine perdu. Chaque fois qu’une attaque allait toucher le chef, un gobelin se sacrifiait pour empêcher sa mort. L’armée gobeline se repliait, inexorablement et le chef fuyait, heureux d’être encore en vie.  Arusia fonçait déjà vers Logan quand le magicien cria à son groupe.

 
"L’embuscade a échoué ! Nous l’aurons la prochaine fois, il faut battre en retraite ! Mais qu’est-ce que vous…"
 
Arusia passa à toute vitesse à côté des héros qui c’étaient regroupés. Logan gallopait, les cornes en avant, dispersant la foule devant lui. Arusia leva Ghal Maraz pour désigner le chef gobelin dans la foule.
 
"Toi, tu ne m’échapperas pas !"
 
Le Yak s’approchait de plus en plus, déchiquetant des gobelins sous ses pattes géantes. Une nuée de flèche volait vers Arusia, mais la faiblesse des arcs gobelins et leurs flèches de piètres qualités ne faisaient que ricocher sur son armure de plates. Même Logan ne subissait aucune blessure, son épais cuir le protégeait efficacement de toute tentative d’attaque. Lorsqu’arusia fut enfin à porter du chef gobelin, celui-ci pris peur et il lança un de ses congénères vers Arusia. Cette fois-ci, le forgeron dévia la trajectoire du gobelin d’un coup de bouclier en pleine poire. Logan arriva enfin sur le chef gobelin et Arusia mit toute sa force dans un seul coup, dévastateur, la tête du chef explosa sous l’impact et la troupe se dispersa, totalement démoralisée. Logan revint lentement vers le groupe d’aventurier, fatigué par la course. Même le magicien était bouché bée devant Arusia, il ne comprenait pas trop ce qui venait de se passer. Le forgeron ne put s’empêcher de dire sur un ton sarcastique.
 
"Vous disiez quoi déjà ?"
 
Le groupe rentra au village et Arusia fut acclamé par la foule, le chef gobelin posait problème depuis des années et la garde ne faisait qu’ignorer son existence. Le magicien récompensa Arusia en enchantant la casserole de la tavernière, elle ne se casserait plus sous le crane des ivrognes malpolis désormais. La vie reprit son cours, mais Arusia pouvait sentir le regard glacé du chef de la garde sur sa nuque, il l’avait déshonoré.
 
__________
 
 
Arusia avait 25 ans lorsqu’il quitta la ville. Il savait que sa relation avec le chef de la garde l’exposait à quelques problèmes, celui-ci voyant d’un mauvais œil la toute nouvelle réputation d’Arusia. Il promit à la tavernière de revenir la voir de temps à autres, pour réparer la taverne. Le jeune forgeron se trouvait sur la route, Logan tirait une charrette ou se trouvait tous ses biens. Le Yak blanc était décidément très utile et Arusia fut heureux d’avoir été le dernier à choisir un animal. Le forgeron avait décidé de déménager dans la grande ville, Utguard, la forteresse du nord. D’ici, il parviendrait à peaufiner son art et le nom des Grimnar sonnerait bientôt dans toutes les bouches de la ville. Il avait même prévus de participer à plusieurs aventures, pour apprendre à se battre encore mieux et occasionnellement trouver des métaux rares. Le Yak s’arrêta devant l’épaisse porte de bois et Arusia lui caressa le flanc pour le remercier.
 
"Nous y voila Logan, Utguard."
 
Devant Arusia s’étendait un spectacle jusqu’ici jamais vue. Des murs de pierres immenses entourait la ville gigantesque, il était impensable que quiconque puisse prendre la ville d’assaut. Sur plusieurs kilomètres, il n’existait que la pierre et la glace, pas une seule brindille ne semblait avoir sa place dans Utguard. Logan rumina un peu en voyant l’aspect de la ville, il n’y avait pas de carrée d’herbe savoureuse.
 
"Ne t’inquiète pas, ils ont à manger."
 


  • Thème : Basil Poledouris – Anvil Of Crom
  • Adore : L’alcool, la forge, le feu, la loyauté, le courage, …

  • Déteste : L’eau, le froid, les monstres, les chats, les voleurs, …


Midgard

--- Joueur...
[list]
[*]Prénom : Eric

[*]Âge & sexe : Un fringuant étudiant de 20 ans.

[*]Expérience Role Play : Je fais du RP depuis mon enfance, mes 12 ans précisément…je n’ai malgré ça qu’un niveau très modeste, mais en progrès.
[*]Code secret de la charte de Midgard :

[*]PS : Je pense que mon histoire fait un peu plus de 30 lignes, c'est grave docteur?
[*]PS2 : Accessoirement j’écoutais ça en plus de Anvil Of Crom lors de la rédaction : Mark Crozer and The Rels - Broken Out In Love[/list
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Enjouée.
Localisation : Là où le destin m'appelle.
Exp : 895

Messages : 362
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 14
Grade : D
Joyau(x) : 450

[Forgeron] - Arusia Grimnar

MessageSujet: Re: [Forgeron] - Arusia Grimnar Jeu 23 Jan - 11:07
*S'amène avec une casserole sur la tête en guise de casque, des petites cuillères attachées sur tout son torse et ses bras.*
« Ami forgeron ! Dominons le monde grâce aux casseroles légendaires et aux cuillères magiques ! »  


Pour être un petit peu plus sérieux, une fiche fort sympathique à lire, avec quelques fautes par-ci, par-là, un méchant paquet de répétitions qui auraient pu être évitées mais ne sont pas très importantes au final. J'ai l'impression que l'histoire a été écrite d'une seule traite, la qualité baissant un peu vers la fin, maintenant ce n'est qu'un avis, je suis peut-être devenu plus sévère en en découvrant un peu plus sur ce personnage qui me plaît déjà ! ^^

Bon jeu sur Midgard !

Fiche Validée.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

[Forgeron] - Arusia Grimnar

MessageSujet: Re: [Forgeron] - Arusia Grimnar Jeu 23 Jan - 11:15
Eh bien merci!

Et non, je suis d'accord, mais j'étais en contrecoup de café vers la fin...donc je demande la permission exceptionnelle de pouvoir modifier ma fiche jusqu'à samedi. Je souhaiterai améliorer un peu l'ensemble si possible. ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Enjouée.
Localisation : Là où le destin m'appelle.
Exp : 895

Messages : 362
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 14
Grade : D
Joyau(x) : 450

[Forgeron] - Arusia Grimnar

MessageSujet: Re: [Forgeron] - Arusia Grimnar Jeu 23 Jan - 11:30
Ben pas de souci ! Une fiche ça se travaille même après validation ! Il y a toujours des petites choses à ajuster, rajouter, retirer ^^
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

[Forgeron] - Arusia Grimnar

MessageSujet: Re: [Forgeron] - Arusia Grimnar Sam 25 Jan - 3:38
Et voilà, c’est bon ! Je pense qu’on peut la ranger avec les autres fiches ! ^^
 
J’ai à peine modifié quelques trucs, mais je ne pense pas pouvoir faire mieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Lasse.
Exp : 3489

Messages : 592
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Forgeron] - Arusia Grimnar

MessageSujet: Re: [Forgeron] - Arusia Grimnar Dim 26 Jan - 0:35
La fiche est officiellement validée, bienvenu sur Midgard ! :)
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

[Forgeron] - Arusia Grimnar

MessageSujet: Re: [Forgeron] - Arusia Grimnar
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Flosi, le forgeron nain
» Aaron Steiner, le Forgeron Onirique[Pas fini]
» William Turner, le Forgeron [Need a second validation]
» Sarkhan Vol, le Guerrier Forgeron
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: Archives :: Archives :: Fiches personnages archivées-