avatar
Sexe : Masculin
Humeur : *silence*
Localisation : Dans une ombre...
Exp : 1210

Messages : 38
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Ombre et Lumière [PV Amy Snow]

MessageSujet: Ombre et Lumière [PV Amy Snow] Ven 11 Juil - 19:24
Une nuit sombre sans la moindre lune dans le ciel, un vent porteur d'une brume épaisse démontrant la vague de froid venant du Nord par la mer. Mais le temps en lui-même n'était pas si froid que ça... Juste une peu frais, rien de plus. Pour le commun des mortels, ce temps pouvait être contre productif pour une soirée de détente, préférant rester à l'intérieur des maisons que de sortir boire un verre et risquer de ses perdre vu la densité du brouillard qui envahissait la ville portuaire d'Alcombord, mais pour le maître-assassin, ce temps était une bénédiction des dieux de la Mort et de la nuit. Grâce à cela, il pouvait aller où il voulait, quand il voulait et surtout, il pouvait courir moins loin avant de semer ses poursuivants les gardes qui, ces derniers jours, avaient redoublés les effectifs et ce, depuis qu'il avait été aperçu en ville.

La raison de ce manque de vigilance de la part d'Allan ? Le repérage, mais surtout la vague de terreur qu'il semait derrière lui. Où qu'il aille, son nom était le synonyme d'effroi, de terreur, de mort. Depuis qu'il avait commencé son travail, sa réputation n'a cessé de croître et rare étaient les personnes n'ayant pas entendu parler d'Allan Furya, le tueur de mages. Les enquêteurs, malgré leur expérience dans le domaine, avaient tous du mal à comprendre comment des mages de haut rang arriver à se faire avoir par le tueur de sang-froid, et encore moins comment il arrivait à ses fins dans la plus grande des discrétions. Normal que les simples mortels, pour la plupart sans pouvoir, soient terrorisés par la venue d'un assassin aussi célèbre que craint, même des mages... Et la crainte est la meilleure façon d'apporter la confusion dans une ville, confusion qui se retrouvait aussi contagieuse que la peste et la grippe. Et encore, l'on pourrait ralentir la progression de ces deux maladies, mais la maladie mentale, elle, rien ne pouvait l'arrêter.

Ainsi, dans une volonté d'amusement, Allan s'était baladé en début de soirée et se laissa remarquer par un binôme de garde. Cette nuit-là, il marcha dans une ruelle, l'air de rien, repérant la ville dans son inactivité la plus totale. C'est au détour du quartier des bouchers qu'il fit la rencontre des deux gardes. D'abord interpellé, Allan s'arrêta, sa capuche de cape sur la tête et son foulard sur le bas du visage, tout de noir vêtu, avant de se retourner vers les deux gardes. Lorsque ceux-ci croisèrent son regard, froid et transperçant, et virent avec effroi la couleur de son œil droit, ils reconnurent immédiatement le maître-assassin qui s'approcha d'eux d'un pas lent, les talons claquant à chaque pas. Tremblant dans leur armure, immobile comme des statues de marbre, aucun son ne pouvant sortir de la bouche grande ouverte par la plus mauvaise des surprises. Les scrutant comme on scrute l'horizon ou un étalage au marché, Allan s'arrêta devant eux, les laissant entendre sa lente respiration, ses mains cachées sous sa cape tenant fermement ses deux poignards.

_ Bonsoir... Dit-il d'une voix grave.

Retenant leur respiration, les deux gardes, jeunes par leur âge, reculèrent tout en s'écartant, la peur terrassant leur envie d'une confrontation avec cet être qui ne semblait pas être comme le commun des mortels. La voie ouverte, Allan s'en alla dans la longue rue, disparaissant dans les ombres d'une ruelle, ne laissant derrière lui qu'un rire morbide et fantomatique, résonnant dans l'esprit des deux jeunes gardes qui tombèrent à genoux sur le pavé de la rue, la peur et l'angoisse à leur paroxysme.

Évidemment, la venue d'Allan fut rapportée au chef de la garde qui relaya l'information au chef de la ville qui ordonna, dans un soupçon de panique, l'augmentation du nombre de garde dans les rues. Mais l'information se propagea aussi vite qu'une maladie vénale dans un bordel de bas étage. Citoyen, commerçant, prêtre, soldat, mendiant, prostitué... Tous furent au courant de cette rumeur disant qu'un assassinat était proche, ce qui n'inquiéta nullement le tueur qui prenait plaisir de cette vague de peur. Installer dans une taverne miteuse dans une ruelle sombre, sirotant une boisson sans alcool, Allan attendait, glissant sa fine oreille tout autour de lui.

_ J'ai cru entendre qu'un assassin serait dans notre ville... Murmura le tavernier penché sur son comptoir.

_ Un assassin aurait été découvert ? Voilà une drôle d'affaire que celle-là... Quel comble ! Ricana un habitué avant de cracher sur le sol recouvert par endroit de paille.

Entendant les confidences des deux personnes, Allan décida de mettre son grain de sel, s'approchant du comptoir en baissant sa capuche afin de cacher ses yeux.

_ Saviez-vous que cet assassin aurait tué plusieurs mages proche de la royauté ?

_ Sacrebleu ! Jura le tavernier. En êtes-vous sûr ?

_ Ouaip mon gars, répondit l'assassin, j'ai entendu cela des gardes aujourd'hui... Une sale affaire, moi j'vous l'dis. La gorge tranchée et la langue arrachée, et même pour certains émasculés !

_ Cette personne me donne froid dans le dos, s'exclama l'habitué.

Bien entendu, tout ceci n'était que mensonge, histoire de rajouter un peu plus d'horreur et de peur dans son sillage. L'exagération transforme les mortels en monstres et les monstres sèment la terreur lorsque l'on parle d'eux. La satisfaction d'Allan fut encore plus grande lorsque le tavernier et l'habitué répandirent les mensonges de l'assassin lorsque celui-ci quitta la taverne, découvrant une cité embrumée.

Son équipement toujours dans son dos, Allan leva la tête vers le ciel, nuageux sans la moindre étoile ou lune pour éclairer le ciel qui sombra dans un manteau blanc. Difficile de voir au-delà de cinq mètres, les torches n'affichant d'une auréole orangée à travers la brume. C'est aussi pour cette raison qu'il ne prit pas son arc et son carquois. Toutefois, il avait gardé son fauchon en argent, caché dans son dos, et ses deux poignards, dissimulés sous les brassards qu'il portait sur ses avant-bras. Sa cape cachant sa silhouette gainée dans une armure de cuir noir, il se faufila dans les ruelles, tel un chat noir, le pas rapide. Ce soir, ses poignards trancheront la gorge de sa victime.
Revenir en haut Aller en bas
" Amy Snow "
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : -_-'
Localisation : Lotheican
Exp : 2017

Messages : 35
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Ombre et Lumière [PV Amy Snow]

MessageSujet: Re: Ombre et Lumière [PV Amy Snow] Mer 16 Juil - 10:34
La nuit était glaciale malgré la saison. La lune, cette belle timide, était peu coopérative à se montrer et, combien même elle aurait fait par de sa générosité pour illuminer la cité marchande de sa lumière argentée, elle n'aurait jamais pu transpercer la brume. Le brouillard était épais, froid et pesant. Tout portait à croire qu'il ne disparaitrait pas avant que l'astre du jour ne le chasse.

L'Asgardienne se maudissait d'avoir une vue grotesque sous son voile d'humaine, la vue d'une simple mortelle. La brume était un obstacle à la tâche qu'on lui avait confiée. Elle allait avoir toutes les peines du monde à trouver sa cible dans Alcombord. De base, la citée portuaire était un véritable labyrinthe. Amy le savait, elle avait déjà contemplé Alcombord depuis les cieux. Les voleurs et autres bandits en tout genre se cachaient sans peine dans les ruelles sombres, maisons abandonnées, passages secrets et souterrains alors... Il ne devait pas avoir meilleur terrain de jeu au monde pour un assassin qu'une grande ville plongée dans l'obscurité.

La cible était un homme spécialisé dans l'assassinat de mages. Ses victimes ne cessaient de s'accumuler et, sa présence à Alcombord avait dépassée le stade de simples rumeurs. Il était ici, dissimulé quelque part dans un coin sombre... Amy le savait, c'était pour elle comme un sixième sens. Elle ne savait pas grand-chose de cet homme qui, rattrapé par une lugubre célébrité, était connu sous divers noms. On avait fait appel à la femme chevalier du nord, car elle était efficace pour ce genre de situations désespérées. La Royauté avait déjà envoyée un grand nombre de guerriers pour arrêter cet homme mais, il leur glissait toujours entre les doigts. C'était même pire que ça, rares étaient ceux à l'avoir simplement aperçu. Ce tueur de mages ressemblait plus à un spectre meurtrier qu'à un simple mortel.

Peu impressionnée, mais méfiante, l'Asgardienne avait choisie les toits joints de la ville comme terrain d'observation. Si la brume s'élevait jusqu'à elle, sa vue du sol était meilleure que vue d'en bas. Elle se déplaçait vite, faisant peu de bruits, guettant dans la nuit toute anomalie qui la conduirait - elle l'espérait - à celui qu'elle cherchait. La femme chevalier avait déjà planifiée l'affrontement. Si elle n'espérait pas égaler la vitesse de l'assassin, elle comptait néanmoins sur la surprise et la sauvagerie pour le terraser avant qu'il ne puisse mesurer toute l'ampleur de la force de l'Asgardienne. Bien des hommes avaient fait l'erreur de sous-estimer ce petit bout de femme, peu d'entre eux pouvaient s'en vanter aujourd'hui.

Dissimulée en partie sous sa longue cape de fourrure, son équipement de combat accroché dans son dos, Amy Snow s'était finalement arrêtée pour observer une petite ruelle. Elle était perchée sur le toit en bois d'une taverne. Une fenêtre ouverte laissait quelques brides de conversations des fêtards s'échapper jusqu'à elle. Des hommes, probablement tous aussi ivre que le voulait la légende du coin, parlaient de ce mystérieux assassin arrivait il y a peu en ville. Si la jeune femme avait d'abord portée une oreille attentive à leurs discours, elle s'en désintéressa bien vite. Ce n'était que de la vulgaire spéculation, après tout... Et pourtant, son regard bleu glacial s'était posé sur l'homme vêtu de noir qui venait de quitter l'établissement. La femme d'ordre et de justice avait un mauvais pressentiment, semblable à celui qu'elle avait lorsqu'elle croisait la route d'êtres sombres et inhumains...

Amy s'était mise en tête de le suivre mais, elle réalisa aussitôt que la brume et la nuit aiderait l'homme à lui filer entre les doigts. Qui plus est, si cet homme en noir était sa cible, l'Asgardienne ne pourrait jamais le suivre sans qu'il s'en aperçoit. Une rune Othila dans sa main droite, la jeune femme avait agilement quittée son perchoir pour rejoindre les dalles sales et usées de la ruelle. Ses deux lances, accrochées en son dos, lançaient comme un appel, réveillant son esprit de guerrière. L'adrénaline montait en elle alors, qu'elle se rapprochait rapidement de la silhouette sombre qui, ne semblait pas encore l'avoir repérée. Les doigts de sa main gauche, si monstrueuse, mais si redoutable à la fois, formaient à présent des griffes prêtes à lacérer la chair. Ses yeux bleus ne quittaient plus l'homme, le fixant avec férocité. Les anges étaient si différent de ceux imaginés par les humains... Quel croyant aurait pu imaginer qu'ils seraient ainsi, si prédateurs ?

Soudainement, le calme de la nuit fut déchiré par un bruit sourd. L'une des lances d'Amy Snow venait de frapper violemment le sol, fracassant une dalle. Dans son éternel silence, l'Asgardienne attendait que l'homme en noir se tourne vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : *silence*
Localisation : Dans une ombre...
Exp : 1210

Messages : 38
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Ombre et Lumière [PV Amy Snow]

MessageSujet: Re: Ombre et Lumière [PV Amy Snow] Ven 18 Juil - 10:27
Marchant dans les ruelles, la tête vide de toutes pensées, Allan marcha dans la plus grande solitude. Ses mains croisées sous sa cape noire, il tourna de sa ruelle jusqu'à un grand axe, traversant celui-ci sans se soucier des gardes qu'il frôla à peine, mais ce geste si incongru, les gardes ne prirent conscience de la réalité que tardivement, sentant monter en eux une anxiété proche de la peur due à leur imagination. L'assassin s'arrêta en entendant les plaintes nocturnes de la peur humaine à l'état brut avant de reprendre son chemin, esquissant un sourire aussi malicieux que sournois.

Continuant sa route, il s'enfonça dans des ruelles semblables à un sous-quartier marchand, des commerçants installant leur « boutique » dans des espaces de moins de quatre mètres, manquant de moyens pour pouvoir avoir une boutique personnelle. Ces lieux n'étant pas très réglementaires, la garde faisaient souvent des sauts et il lui arrivait d'avoir de bonnes prises, partageant le butin par moment... Après tout, c'est naturel pour un simple mortel de vouloir satisfaire des pulsions matérielles, non ?

Toutefois, une chose intrigua Allan, l'irritant plus qu'autre chose en fait. Curieusement, il ressentait une sensation désagréable dans son œil droit qui pulsait d'une lumière verdâtre magique, malgré qu'elle soit invisible pour le commun des mortels. Le maître-assassin connaissait parfaitement la raison de ce choc mental qui parcourait son cerveau à toute vitesse : l'apparition d'effluve magique dans les environs, au grand maximum dans une zone d'une cinquantaine de mètres autour d'Allan et comme l'origine magique n'était pas dans son champ de vision, elle se trouvait dans son dos. Mais plus intéressant encore, la source magique se rapprocha de lui avec une vitesse assez élevée. Plissant les yeux, Allan tourna dans la ruelle à droite, augmentant sensiblement sa vitesse de marche. Mis à part son rythme de marche, son attitude n'avait rien changé, profitant de la brume comme un fantôme.
D'un coup, il entendit un bruit sourd derrière lui, la violence du choc dissipant brusquement la brume sous la vitesse avant de remplir la zone de son épais manteau blanc. Soupirant en baissant la tête, préparant ses lames sous ses brassards, il lui dit d'une voix sombre :

_ J'ignore qui tu es et ce que tu me veux, mais je te demanderais juste de me laisser tranquille.

Sa voix résonna dans un léger écho nocturne, mais aucune réponse ne tonna dans son dos, ni aucun bruit. Tournant la tête sur sa droite pour regarder en coin l'inconnu de son œil maudit, il vit la dalle de pierre fissurée au pied d'une grande femme fort agréable à regarder. Malgré le temps embrumé, Allan avait la chance d'avoir un œil voyant dans le noir complet, mais pouvant percer la brume et la fumée la plus épaisse, qu'elle soit magique ou naturelle. Le contrecoup reste plus intense, mais il ne surviendra qu'au lever du soleil, c'est-à-dire dans plusieurs heures.

Mais ce que l'assassin ne vit pas venir resta la vive douleur qui s'empara de son œil droit lorsqu'il se fixa sur l'être irradiant d'une teinte sortant de l'ordinaire, un filet de sang coulant de son orbite, s'agenouillant sur la pierre taillée de la ruelle. Un rire s'échappa de la bouche du maître-voleur qui se redressa lentement, ses épaules haussant à chaque rire... Un rire loin d'être ordinaire, loin d'être joyeux et sentimental... Un rire faisant ressortir les noirs souvenirs d'Allan qui se retourna, son foulard cachant toujours une partie de son visage, ses yeux hétérochromies fixant l'inconnue, un filet de sang coulant le long de la cicatrice de son œil droit.

_ Voilà bien longtemps que je n'en avais pas vu des personnes comme toi ! Cracha Allan à voix haute. Je ne pensais pas que je rencontrerais dans cette cité portuaire un être dans ton genre qui n'a rien à faire dans ce monde...

Inspirant lentement, son regard transperçant, noir de colère, observant la jeune femme qui ne semblait toujours pas vouloir parler.

_ Que fais-tu ici, Asgardienne ? Demanda d'un ton sec l'assassin, ses mains se préparant à attraper ses lames, sentant en lui une colère longtemps enfouie et aujourd'hui ravivée.
Revenir en haut Aller en bas
" Amy Snow "
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : -_-'
Localisation : Lotheican
Exp : 2017

Messages : 35
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Ombre et Lumière [PV Amy Snow]

MessageSujet: Re: Ombre et Lumière [PV Amy Snow] Mar 9 Sep - 6:27
Un nuage de poussière s'était soulevé aux pieds de la sainte guerrière là où, sa lance avait heurtée le sol de dalles. L'homme vêtu de noir s'était tourné vers elle. Les yeux d'Amy, bleu comme le ciel nocturne, observaient sans état d'âme l'individu face à elle. Si l'homme en noir se trouvait être l'assassin, la femme chevalier allait devoir l'abattre sans plus attendre. L'homme qu'elle cherchait été dangereux et ne devait en aucun être sous estimé. Le tueur de mage n'était pas à prendre à la légère. Ce qui n'était qu'un sombre murmure grimpa rapidement en un rire sinistre, résonnant lugubrement dans la ruelle. L'homme en noir riait, amusé d'une chose qu'il était le seul à connaître. Malgré la pénombre, Amy aperçu un filet de sang coulait le long de la joue de l'étranger. Perturbant... De marbre, l'Asgardienne écarta légèrement ses jambes, prête à prendre l'élan nécessaire pour bondir sur l'étranger.

- « Voilà bien longtemps que je n'en avais pas vu des personnes comme toi ! Je ne pensais pas que je rencontrerais dans cette cité portuaire un être dans ton genre qui n'a rien à faire dans ce monde... » Cracha l'homme vêtu de noir. Les mains d'Amy avaient resserrées leurs prises sur ses lances. - « Que fais-tu ici, Asgardienne ? » Termina-t-il.

Comment ? La guerrière ne s'était pourtant pas trahie. Ses yeux étaient restés similaires à ceux des humains, ses ailes n'étaient pas apparues, son bras divin était encore caché sous sa longue cape de fourrure blanche... Comment cet homme pouvait-il connaître sa véritable nature ? Et ce, en un seul coup d’œil ? Quelle sorcellerie avait-il utilisé ? Tueur de mage ou pas, l'être se dressant devant elle venait de signer son arrêt de mort. Personne. Absolument personne, ne devait savoir !

Comptant sur l'effet de surprise et sur une seule attaque mortelle, Amy Snow venait de libérer la magie contenue dans la rune Othila qu'elle tenait toujours dans sa main droite. Une marque rouge, représentant le symbole de la rune qu'elle venait d'activer, était apparue sur sa joue droite. Bénéficiant de la vitesse offerte par l'ancienne magie, l'Asgardienne avait réduit la distance la séparant de sa cible d'un seul bondit. Avec une violence et une vitesse inhumaine, la pointe de son arme s'était élancée en direction de l'homme en noir, désireuse de l'empaler sur-le-champ. Mais, sans même que l'Asgardienne ne puisse voir son mouvement, l'étranger avait esquivé l'attaque. La tête de la lance avait brutalement rencontré le sol dans un fracas alourdissant.

Réalisant son échec, Amy avait reculée d'un grand bond, mettant à nouveau une certaine distance entre elle et l'homme vêtu de noir. Il était important qu'elle garde plusieurs mètres entre elle et son adversaire, de sorte à que seules ses lances puissent bénéficier d'une portée d'attaque suffisante. Si elle n'avait pas encore vu les lames de son adversaire, elle savait qu'elle ne tarderait pas à faire leur connaissance. Glacial, le regard de la jeune femme s'était de nouveau porté sur l'étranger. Un homme ordinaire n'aurait jamais réussi l'exploit d'esquiver une telle attaque... Cette fois-ci, Amy en était certaine. Cet homme était le tueur de mage.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : *silence*
Localisation : Dans une ombre...
Exp : 1210

Messages : 38
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Ombre et Lumière [PV Amy Snow]

MessageSujet: Re: Ombre et Lumière [PV Amy Snow] Jeu 25 Sep - 23:21
La brume circulait aussi librement dans les ruelles que l’eau dans l’océan. Porteuse de secret et de murmure, voyant tout... La brume restait impossible à vaincre. Sauf le temps pouvait la vaincre. En attendant, son épais manteau était une protection parfaite pour le voleur qui, malgré ses compétences au combat, restait allergique à l’acier. Poussant un ricanement qui se prolongea dans un long écho, Allan recula lentement, murmurant de sa langue natale les mots de pouvoir :

_ Mae'r gwactod amsugno pob sŵn!
Traduction:
 

Les bruits de ses pas se firent murmures, étouffés puis effacés de ce monde. Chaque objet brisé, chaque parole émie, chaque tintement d’acier dans la zone furent absorbé par le vide de sa magie. Un sourire aux lèvres, Allan se glissa dans la brume, ne devenant qu’une ombre silencieuse et meurtrière. Il tourmenta la jeune femme muette en lançant sur elle des cailloux avec peu de force, jouant avec elle, et esquivant ses lances grâce à son œil qui perçait l’épaisseur de la brume.

Après un certain temps, ne trouvant plus amusant de jouer, il se glissa dans le dos de la guerrière et lu plaça une lame sous la gorge, le tranchant de la lame caressant doucement l’artère se trouvant sous la peau. Étant le seul à pouvoir parler dans sa zone de vide, Allan murmura d’un ton froid :

_ Ne te mets pas en travers de mon chemin, valkyrie déchue, ou tu subiras le même sort que tes dieux ! L’homme que je cherche à fait trop de mal pour lui permettre une mort noble… Alors n’interfère pas.

Le maître-assassin retira la lame de la gorge et recula en restant sur ses gardes, restant loin de ses lances et de la belle jeune femme. Le regard de l’homme était aussi froid que l’acier de ses lames, son cœur aussi ardent que le feu… Tant d’images lui revinrent en tête qu’il en attrapa des maux de tête. Partez !! Partez, souvenirs du passé !
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Ombre et Lumière [PV Amy Snow]

MessageSujet: Re: Ombre et Lumière [PV Amy Snow]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fin printemps 1187 - Spectacle Ombre et Lumière
» Appel aux fans de B.D
» [TopSites des Chimères] Ombre et Lumière
» Ombre et Lumière
» Ombre et lumière...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Alcombord-