avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Massacrante.
Exp : 1220

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Prêtre] Hubert Dooferndorf

MessageSujet: [Prêtre] Hubert Dooferndorf Dim 7 Sep - 5:58
Midgard

--- Personnage...

  • Nom : Dooferndorf
  • Prénom : Hubert
  • Sexe : Mâle
  • Âge : Trente-huit ans.
  • Race : Humain.
  • Classe : Prêtre.


  • Magie & Armes :


Voldevie est une technique de guérison qu’Hubert à développer en voyant qu’il était doté de ce pouvoir. Cette magie consiste, plutôt que de guérir tout simplement quelqu’un, à voler la vitalité d’un autre afin de l’insuffler dans le corps de la cible. Cette technique nécessite bien entendu un contact physique et n’empêche pas d’appliquer la technique à sa propre personne. Évidemment, plus la vitalité à voler est grande et plus il est important de garder le contact physique avec la victime. Autre spécificité d’Hubert, il est capable de stocker cette même vitalité dans de petites fioles à quelques diverses occasions (souvent très rare). Mais il est important de noter que la vitalité s’évapore tout bonnement de la fiole après un ou deux jours.


Pour ce qui est des armes, ou plutôt de SON arme, Hubert ne sait pas en manier d’autre que la sienne. Elle est à lui, c’est son bijou et il ne la quitterait pour rien au monde. C’est tout simplement une épée (en réalité une dague, mais ne songez même pas à lui dire que ce n’est pas une épée) de la taille de son avant-bras (quand je vous disais que c’était une dague) dont le fourreau est orné d’une tenture à l’effigie de son Dieu : Loki.  



  • Stats : (15 étoiles à distribuer)

Vitalité    
Attaque       
Magie     
Déf. Physique    
Déf. Magique   
Vitesse     


  • Caractère :


Un prêtre, c’est quelqu’un qui est à l’écoute. Quelqu’un qui sait ce qui est bon ou mauvais pour autrui et qui sait se faire entendre et comprendre de la majeure partie du monde. Sans anicroches, sans passé troublé, sans futur incandescent, un prêtre est ce qui représente le plus son Dieu. Mais Hubert est bien différent de la plupart des prêtres. Une langue bien pendue qui lui attire bien souvent un nombre assez colossale de problèmes, le prêtre est exempt de la moindre once de tact. Implacable tant avec lui qu’avec les autres, il est bien rude de lui faire entendre raison. Plus têtue qu’une mule sur le point de mettre bas, Hubert est ce qu’on pourrait appelé une véritable tête brulée. Il est proprement incapable de se retenir de faire un commentaire ou de céder à ses pulsions les plus basses, il n’est calme que lorsqu’il profère la bonne parole de son Dieu tout puissant : Loki.
 
A ses yeux, Loki est le seul Dieu qui soit capable de s’occuper des Hommes. Traitres, sombres, meurtriers, les Hommes n’ont à ses yeux que peu de valeurs mais n’en sont pas moins magnifique. Il aime… Non ! Il adore tout simplement les Hommes. S’amusant de leurs batailles, se délectant de la plus infimes des disputes, savourant leurs plus grandes fautes avec le plaisir d’un gros lard face à son plat favoris.
 
Et pour bien porter sur ses larges épaules le fardeau que d’être le prêtre annonciateur du grand Loki, Hubert est à l’image de celui-ci. Manipulateur, avare, luxurieux à loisir, déviant pour la plupart des autres (il se nomme lui-même « pimenté », trouvant le terme bien plus adéquat) il est, de ce qu’il imagine tout du moins, à la hauteur des Hommes et de leurs promesses. Mais ce qu’on dit de lui serait plutôt qu’il vaut à lui seul douze salopard dans la fleur de l’âge.


  • Physique :


Hubert est un homme, un vrai, un dur, avec des poils. Des poils qu’il rase, qu’il coupe, qu’il traite et bichonne. Il prête un soin incroyable à ses gestes lorsqu’il se rase, s’épile, coiffe ses longs cheveux aussi noir que l’es la nuit. Il est fier de ses cheveux, comme de tout son corps qu’il met journalièrement plusieurs heures à entretenir. Mais il accorde, comme à ses yeux, un amour tout particulier à ses cheveux. Luisants et pleins de vies, ils lui tombent facilement jusqu’au-dessus des épaules, caressant avec douceur ses trapèze gonflés par l’effort.

Ses yeux méritent quelques lignes à eux seuls. Encadrés par de longs cils aussi courbés que s’ils avaient été roulés sous un rouleau à pâtisserie, ses yeux ont la forme particulière d’une amande fine et bien sculptée. Dans ces deux amandes, très justement situés sur son visage, se trouvent deux cercles de glaces polaires. D’un bleu froid, d’un bleu glacial, d’un bleu particulier, ses iris glacent le sang et font fondre certains cœurs. Ses yeux semblent regarder au-delà de votre âme et vous transpercer de part en part comme une lance judicieusement plantée.

Sa mâchoire, robuste et bien bâtie, laisse deviner une fâcheuse tendance à beaucoup trop souvent serrer les dents –un petit tic nerveux dont il n’arrive pas à se départir depuis qu’il est enfant- et mène tout droit à un menton sculptural et légèrement pointu orné d’une fossette sous la lèvre inférieure. Cette fossette, ainsi que ses joues creusées naturellement, rendent son visage plus froid et plus anguleux. Pour finir de rendre le personnage sinistre, parlons de ses cicatrices. Une balafre laissée par un tabouret marque sa joue droite, mais l’objet ne s’était pas contenté de ça. Dans sa course effrénée, il a également laissé de nombreuses traces sur l’épaule droite de l’homme.

Dans l’ensemble, Hubert est un homme qui semble donc plutôt froid et antipathique. Mais il suffit de lui parler pour que ce grand échalas d’un mètre quatre-vingt-dix laisse son sourire plein élargir son visage. Un énorme sourire qui lui mange le visage, aggrave encore un peu sa fossette et rende ses joues toujours plus creuses –peut-être sont-ce là deux autres fossette ? Mais son air enjoué jure souvent avec ses vêtements sinistres souvent de vert et de noir –ses couleurs favorites. Il porte aussi un haut d’armure légère qui lui cache les épaules et le cou ainsi que les pectoraux et une partie de la ceinture abdominale. Depuis qu’il a été frappé à l’épaule, il préfère être prudent et s’en sépare jamais. Un tabouret, ça fait rudement mal, alors imaginez une véritable arme ?



  • Thème : https://www.youtube.com/watch?v=HMUDVMiITOU
  • Adore : Les farces, les bons mots, la bière, l'action, les disputes, les femmes, la bonne bouffe, le sucre, les voyages...
  • Déteste : Les prêtres, les légumes, les boutons, les chevaux, les vierges, les saints, le silence, la pitié, les araignées, la harpe, GreenArrow...


  • Histoire :


« Je viens proférer la bonne parole, bande de gueux. Ou au moins l’une d’elles. » Est tout ce que ce brave Hubert avait pu sortir à l’assemblée. Il était dans un de ces coupe-gorge notoire ou la ferveur divine n’était plus qu’un vague souvenir et où il valait mieux s’en remettre à la lame qu’à la foi. Mais Hubert n’avait jamais eu froid aux yeux et, lorsque les nombreux brigands s’étaient levés pour lui dire Ô combien il était le bienvenue en ces lieux, il n’avait pas su retenir sa répartie légendaire. « Retourne d’où tu viens, fou ! »  Et un nouveau sourire de la part du prêtre avant de répondre : « Entre les cuisses de ta mère ? » Il l’a mal pris.
 
Si vous croyez que soudain, Hubert s’est révélé un guerrier du tonnerre de Thor et à, seul contre quinze, fait parler la lame et le sang jusqu’à ce qu’il ne reste que lui, vous vous fourrez le doigt dans l’œil. Car avant tout, Hubert est humain. Et comme tous les humains, il a le sens des priorités. La priorité étant de rester en vie, il a donc simplement pris ses jambes à son cou à la vitesse de l’éclair. Car il faut bien ça pour survivre à ces mots d’amour : Être doué à la course à pieds. C’est ainsi qu’il détala, dans un grand rire nerveux, plus vite qu’un poisson des mers du Sud poursuivit par un prédateur. Que Loki lui vienne en aide s’il veut que sa créature continue de parler en son nom, car à ce train-là il ne pourrait même plus prononcer les voyelles d’ici quelques instants.
 
Et il en a toujours été ainsi depuis qu’Hubert est Hubert. Prompt à trouver les problèmes là où il n’y en a pas, on le disait fils de Loki alors qu’il n’avait pas plus de Six ans. Cherchant la bagarre avec plus grand –et n’ayons pas peur des mots : plus gros- que lui, il ne ratait jamais une occasion de faire entendre sa voix claire et décidée. Aussi raisonnable qu’un taureau rendu fou par la douleur, il fonçait tête baissée dans toutes personnes ne lui plaisant pas –parfois au sens littéral- et épiais avec passion et beaucoup d’intelligence les femmes lorsqu’elles faisaient leurs toilettes. Et si vous pensez qu’il était ainsi à cause de son jeune âge, le temps à su prouver qu’il n’en était rien et que tout cela ne faisait qu’empirer.
 
S’entourant d’un cortège d’imbéciles et de mauvaises fréquentations –allant du voleur au plus sournois des arnaqueurs- il grandit dans son village avec une solide réputation de personne à éviter. Mais comment une fripouille pareille a-t-elle pu devenir prêtre ? C’est une question dont seul Hubert détient la réponse.
 
Alors âgé d’une vingtaine d’années, conservant avec une surprise non feinte la plupart de ses dents et n’ayant pas le moindre os cassées depuis facilement deux ans, Hubert rencontra Hildegarde. Cette femme à la beauté divine, aux cheveux d’un blond lumineux, lui fit tourner la tête plus vite que la plus puissante des bières. Entichée jusqu’au cou de ses belles épaules, il fit tout pour se la mettre dans son lit. Mais ses efforts furent aussi efficace qu’un alcoolique qui prends la décision d’arrêter de boire alors qu’il a encore une choppe pleine dans les mains. Mais si vous croyez qu’il suffit d’aussi peu pour l’arrêter, c’est que vous connaissez bien mal notre protagoniste.
 
Accompagné de la plupart de ses amis, il alla la trouver à l’auberge ou elle avait élu domicile durant son passage dans le village. Croyez bien qu’il n’était plus question de lui demander son consentement, mais bien de profiter de ses chaires avant que celles-ci ne virent dans un pays lointain. Ensemble, les compères grimpèrent les marches dans un silence cérémonial à peine troublé par le ronflement d’autres clients et par les rires nerveux de quelques membres du groupe. A cet instant, Hubert se dressa dans les escaliers de toute sa hauteur et observa le visage de ses amis. Ils étaient d’une beauté à couper le souffle. L’œil lubrique, le sourire figé à l’idée des sévices dont ils avaient maintes fois parlés et qui allaient enfin se réaliser, les épaules voutées pour se faire plus discret face à l’interdit sous-jacent de rendre visite à une personne qui ne le souhaitais pas. Bref : L’avilissement lui est soudain apparut comme splendide.  « Qu’fais-tu don’, imbécile ? On va s’faire repérer. » « Laisse donc, batard. Avance et ne fais plus attention à moi. »
 
Peut-être était-il réellement le fils de Loki, ou au moins un de ses émissaire alors ? Car personne n’était capable, comme il venait de le faire, de se rendre compte de la sombre beauté de la discorde et de ce qui s’en rapproche. Peut-être était-il le seul capable de voir le monde comme Loki l’aurait vu ? Peut-être que le monde lui-même n’était qu’un immense terrain de jeu sur lequel tous les coups sont permis ? Croyez bien qu’Hubert n’est pas plus bête qu’un autre. Il est même assez intelligent à sa manière. Mais il n’a jamais été un grand tacticien. Ainsi, lorsque ses amis se ruèrent dans la chambre avec autant de discrétion qu’un buffle à la saison des amours, il ne prit pas garde à savoir si quelqu’un viendrait en aide à la belle blonde.
 
Et il aurait dû y penser. Car pendant que les autres étaient occupés à la maintenir en place, à déchirer ses vêtements ou à tout autre besognes dont je suis sûr qu’il n’est pas utile de préciser la teneur ; alors que lui-même besognait avec ferveur la pauvre femme en maintenant si fermement ses cuisses entre ses mains qu’il lui faisait sans doute mal. Alors que tout cela se produisait comme dans le pire des cauchemars de la pauvre Hildegarde, un tabouret venu de nulle part s’abattit sur le coin de son visage et sur une bonne partie de son épaule. Là, dans le cadre de la porte, se trouvait une véritable équipe de justicier en la personne du propriétaire de l’auberge et ses deux larbins. Véritables masses de muscles, ils fichèrent dehors la bande de malfrat en les confiant à ce qui se rapprochait le plus aux forces de l’ordre du village avant de s’occuper de la jeune femme.
 
Et c’est là que le déclic lui vint. Non pas à cause du choc qu’il prit sur la tête, mais bien en voyant toute cette discorde qui venait soudain troubler le quotidien de ces braves gens. Il avait irrémédiablement, avec l’aide de ses amis, perturbé l’avenir de cette jeune femme. Ils avaient à jamais laissé leurs empreintes dans sa vie à défaut de les avoirs laissés sur sa peau. Il avait pris pleinement conscience de la beauté, de la splendeur même de ce qui fait l’essence de Loki. Et il essaya toute la nuit durant de l’expliquer à ses camarades. Là ou certains se montraient repentant quant à ce qu’ils avaient fait, d’autres se joignirent à Hubert afin de prêcher la parole de Loki auprès des hommes sensés les juger.
 
Et dans cette folie qui s’était installée dans les yeux bleus du brave Hubert, dans le pladoyé totalement révoltant qu’il fit –non pas pour sa défense, mais pour le bien qu’il avait fait à la société en leurs ouvrant les yeux sur ce que Loki venait en personne de leurs apporter- que Hubert fut banni du village avec ses proches. Il fut renié par sa famille et le groupe se sépara bien vite afin de faire bande à part. Mais le jeune homme ne parvint pas à retirer de son esprit tout ce que Loki avait bouleversé dans sa vie en l’espace d’une seule petite nuit. Tout ce qu’il lui avait permis de voir, de vivre. L’excitation d’être pris, le plaisir d’assouvir ses plus viles pulsions, l’incroyable sensation d’être tout puissant face à d’autres Hommes pourtant comme lui… Il compris alors qu’il ne pourrait plus jamais faire machine arrière. Il compris qu’il devait parler de ce qu’il avait vécut. Qu’il devait ouvrir les yeux des autres, afin qu’eux aussi puissent voir la splendeur et la magnificence de ce que Loki à apporter aux Hommes : La plus profonde et la pure noirceur que l’univers n’ai jamais connut.


Midgard

--- Joueur...

  • Pseudonyme ou Prénom : Aby
  • Âge & sexe : 22 ans, mâle
  • Expérience Role Play :J’ai commencé le RP à l’âge de 12 ans avec un ami du collège. Nous avons ensemble découvert le principe des forums RPG et nous sommes irrémédiablement tombés en amour de ces petites merveilles. Mais comme aucun forum ne nous convenait, nous avons décidés d’ouvrir le nôtre. Mon premier forum est donc aussi le premier forum que j’ai créé. Bien évidemment je postais de magnifiques étrons remplis de fautes et de récits insipides, mais c’était tout de même un véritable plaisir (et c’est toujours un souvenir que je chéri, d’ailleurs). Par la suite j’ai écumé les forums sans jamais m’arrêter plus de six mois ou un an. Les forums city, les forums universités, les forums post-apocalyptiques, les forums à thème (comme Pirates des Caraibes ou encore… Twilight. Ouais bon j’ai pas toujours eut de bonnes idées. Mais j’ai tué Edward sur ce forum et ça, ça vaut tout l’or du monde) et ainsi de suite. Je pense que les seuls forums sur lesquels je ne sois pas allé sont les forums ou l’on incarne un animal, je ne suis pas sensible à ce genre d’univers.  

    Mon grand plaisir est, depuis aussi longtemps que je m’en souvienne, de me lancer des défis RP. Généralement ce sont des situations RP dans lesquels je ne me verrais JAMAIS capable d’écrire ou encore incarner un personnage auquel je ne vois pas de réel intérêt ou qui me semble très difficile à jouer (Comme un prêtre badass et complètement frappé, un gobelin inventeur chevauchant un chocobo nain, un raciste skinned, un homme de trente ans coincé dans le corps d’un enfant de huit, un chasseur de vampire aussi intelligent que lâche, une militaire narcoleptique et la liste est longue)

    Eeeet je ne vois pas quoi ajouter à ce magnifique pavé qui ne dit, finalement, pas grand-chose. C’est donc ici que je rends l’antenne, à vous les studios.

  • Code secret de la charte de Midgard :
Revenir en haut Aller en bas
" Loki "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : =__=
Localisation : Dans votre ombre.
Exp : 2210

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Prêtre] Hubert Dooferndorf

MessageSujet: Re: [Prêtre] Hubert Dooferndorf Lun 8 Sep - 7:20
Hubert Dooferndorf a écrit:
son Dieu : Loki.

Fangirl is coming...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Lasse.
Exp : 3489

Messages : 592
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Prêtre] Hubert Dooferndorf

MessageSujet: Re: [Prêtre] Hubert Dooferndorf Lun 8 Sep - 7:26
Un prêtre qui sort de l'ordinaire (bien loin de l'image du petit gros enfermé dans le noir à mangé du chaussé aux moines) mais en même temps... Hubert colle tellement bien avec l'image d'un fidèle de Loki (le Dieu bien sûr, pas le petit gars à l'écharpe rouge !). Je sens que je vais adoré ton personnage !

Fiche validée.

Bienvenue sur Midgard ! Terres des Hommes et du péché !


Tout d'abord, bienvenue sur Midgard Invité.
Que l'inspiration t'accompagne tout au long de ton parcours.

Ce que tu dois faire, après la validation de ta fiche, débute par compléter ta « Feuille personnage » qui se trouve dans ton profil. Ceci sera un court résumé de ton personnage, ce qui permettra aux joueurs, en quelques clics, de connaître des informations basiques le concernant. Pour plus de détails, il devra faire référence à ta fiche.

♦ Les quelques topics essentiels ♦

Notre gentil staff ainsi que d'autres membres ont pris le temps de réaliser divers sujets dans le but de t'aider dans ta progression sur le forum. Il t'est chaudement recommandé de les lire pour accélérer ton intégration au sein de la communauté.

Créé par Ulrich Leodenor, il est le topic incontournable si tu commence l'écriture. Il comporte de nombreux conseils avisés, ainsi que des astuces fort pratiques ! Ne passe pas à côté !

Vous avez beau avoir déjà créé votre personnage, les règles de la magie s'appliquent aussi InRP.

Les joyaux ne sont pas de l'argent, c'est expliqué explicitement ici !

Qu'est-ce que la réputation ? Topic explicatif posant les règles de cet outil se voulant être un moyen de valoriser les plus belles plumes.

Un contenu en constant développement pour vous fournir des informations sur certaines races. A votre disposition également, un bestiaire, reprenant des créatures mythologiques ainsi que des informations sur les dieux de Midgard et bien d'autres choses !

♦ Ce que je dois compléter ♦

Pour faciliter et améliorer ton intégration à l'univers, compléter ces quelques sujets aidera tes partenaires, ainsi que toi même dans l'avancement de ton personnage !

Tu as certainement pu constater que nous possédons un petite phrase - citation - autre, sous le nom de notre personnage. Ta fiche ayant été validée, tu y as aussi droit ! Va voir, c'est juste là !

On entre dans le vif du sujet ! C'est ici que tu trouveras des compagnons de routes, des frères d'armes ... !

Ceci est obligatoire. C'est une manière d'ordonner son histoire de la façon voulue.


N'hésite pas à contacter le staff si jamais tu as la moindre question !
Bon jeu sur Rune Midgard, qu'Ases et Vanes te protègent.

Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

[Prêtre] Hubert Dooferndorf

MessageSujet: Re: [Prêtre] Hubert Dooferndorf
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Retenu[Hubert,Marceline,Bonnant et ravisseurs en Figurant]
» Pool St-Hubert
» Pool St-Hubert La presse
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Hors Jeu ] :: Fiches des personnages :: Anciennes fiches personnages-