avatar
Sexe : Masculin
Humeur : *silence*
Localisation : Dans une ombre...
Exp : 1273

Messages : 38
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

La Lumière sous les Ténèbres [PV Flora Del Carmen]

MessageSujet: La Lumière sous les Ténèbres [PV Flora Del Carmen] Jeu 25 Sep - 23:28
La nuit venait à peine de tombée, les rues se vidèrent d’activité, se remplirent d’ivrognes, de voleurs, de couples illégitimes, d’infidèles et de gardes, devenant dangereuses pour les citoyens vivant dans la ville portuaire. Pourtant, une ombre se faufilait paisiblement dans les coins obscurs de la ville, évitant d’un pas habile et rapide la lumières des torches et braseros que les sentinelles de la Garde avaient allumés pour se sentir rassurer le soir. Un sourire aux lèvres, l’assassin grimpa sur les toits de la grande ville, libre de toutes chaînes qu’elles soient terrestres ou célestes, libre de grimper, de courir, de voler, de tuer ou de s’approprier ce qu’il désirait… Il était son seul maître, son seul juge.

Malgré sa démarche enjouée, il se trouvait encore un peu fatigué par sa courte journée de sommeil, réveiller par un vieillard proche de la mort qui voulait obtenir l’objet de ses convoitises ainsi qu’une vengeance : un globe ancestral, une boule de bronze aux glyphes qui auraient un rapport avec le Walhalla. Peu intéresser, l’assassin à la triste renommée voulut se rendormir jusqu’à ce que le vieillard lui lança une bourse de cuir sur la tête, une lourde bourse remplit de joyaux étincelant.

_ Ceci n’est que le quart de ce que vous obtiendrez si vous m’obtenez le globe et la mort d’une personne !

Ecarquillant les yeux, Allan attrapa la bourse et, d’une voix endormie se redressant sur son hamac, lui demanda d’une voix sombre et lugubre tout en observant le contenu de la bourse :

_ Donnez-moi son nom, sa description physique, son rôle, ses habitudes... Dites-moi tout ce que vous savez sur cette personne.

Un sourire aux lèvres, le vieillard lui donna tellement de détails qu’Allan plissa encore d’avantage les paupières, se demandant quel lien il avait réellement avec cette personne… Le maître-assassin avait entendu pratiquement la vie entière de sa cible, lui laissant croire que sa cible devait être un membre de sa famille ou alors un proche. Quoi qu’il en soit, il venait de signer un accord de l’Ombre et Allan poursuivra sa mission. Ses yeux fixèrent la vaste ville portuaire, la fumée sortant des cheminées, le ciel dégagé de tout nuage, la brise fraiche venant de la mer. Sous sa capuche, son foulard sur une partie de son visage, Allan se remit en route vers le lieu de ses méfaits, son œil vert éclairant sa route, son corps passant outre de tous les obstacles, ses pas souples et agiles n’émettant peu de bruits sur les toits de bois et de tuiles.
Après avoir traversé la ville, le tueur de sang-froid se retrouva sur la toiture d’un lieu saint, une église érigée en l’honneur des anciens dieux des mers, que les marins ne manquaient jamais de prier et d’apporter des offrandes qui, certainement, finissaient dans les coffres et les assiettes des clercs, ceux-ci disant avec allégresse que les dieux avaient emmenés la nourriture et les trésors dans leur royaume sous-marin.

_ Prêtres corrompus et pourris ! Maudit  Allan en ajustant son foulard, observant d’un regard vif tout ce qui l’entourer.

Jetant un coup d’œil rapide dans le cloître vert de ce monastère, Allan se jeta dans le vide et atterrit en douceur, se cachant aussitôt derrière les lourdes colonnes, son corps caché par une longue cape noir. Observant avec patience chaque détail l’entourant, il se mit en route en évitant le passage des prêtres et des servantes. Pauvres jeunes filles recherchant le salut au paradis nordique mais finissant, ironiquement, dans l’enfer du lit des patriarches pervertis et lubriques. C’est d’un regard triste qu’il poursuivit sa route en observant le long couloir des cellules où les prêtres communiés avec la chaire de ses innocentes au cœur pur, se laissant faire sous les caresses sans délicatesse des mains vicieuses et grasses.

Allan atteint au bout de quelques heures le cœur du temple polythéiste en circulant dans ces longs couloirs de la débauche. Entrant silencieusement puis fermant la porte lourdement décorée, le voleur à l’œil magique soupira, posant son dos contre une colonne de pierre taillée.

_ Triste époque que la nôtre pour cette jeunesse…

Reprenant son sérieux, le maître-voleur se redressa et se concentra sur sa mission, regardant dans le moindre détail la pièce ostentatoire recouverte d’or et d’argent et de pierres précieuses. Allait-il trouver l’objet de son contrat parmi tous ces trésors issu des dons ?
Finalement, il trouve un globe de la taille d’une pomme, tenant dans sa main. Entièrement fait de bronze, il était parcouru par de nombreux glyphes runiques se chevauchant et s’entrelaçant pour donner en rendu final des dessins détaillés d’un loup attaquant un homme portant une lance…

_ Odin… Père des Ases, murmura l’assassin de sang-froid. Si les hommes savaient ce que j’avais vu…

Mettant le globe dans sa sacoche à butin, Allan s’apprêta à rentrer dans sa taverne favorite dans les bas-fonds de la ville lorsque la porte s’ouvra rapidement, un prêtre poussant avec des mouvements brusques une belle jeune femme qui tomba sur le sol pavé et froid. Les murmures qui s’échappèrent de la bouche du vieil homme était malheureusement inaudible mais le voleur compris les intentions malsaines de celui-ci lorsqu’il referma la porte derrière lui en se léchant les lèvres avec dans son regard une lueur satyrique. Le prêtre s’approcha de la belle et passa sa main sur les jambes en remontant la bure jusqu’à mi-cuisse en léchant avec perversion la nuque de la demoiselle qui tenta de le repousser.

Fermant les yeux d’abord en voulant terminer la mission, Allan les rouvrit lorsqu’il entendit les appels à l’aide de la jeune femme, son expression et son aura se transformant, passant de voleur en meurtrier au cœur de glace. Quittant sa cachette, il sortit de son dos une légère matraque de bois aux renforcements d’acier et, tout en tirant sur la capuche du prêtre, donna un violant coup sur l’arrière du crâne, le rattrapant puis posant le corps inanimé sur une chaise de bois. Observant le prêtre assommé, Allan ne put s’empêcher de porter un coup de poing sur la mâchoire du vieil homme, son poing heurtant avec violence le nez qui se brisa, un filet de sang coulant sur sa joue.

_ Ça fait du bien, ricana le voleur en se craquant la nuque.

S’apprêtant à sortir discrètement, le maître-assassin remarqua l’inactivité de la jeune femme, le regard plongeant sur le sol. Sa belle tenue indiquait une appartenance à un ordre religieux : les prêtres d’Odin. Ne pouvant s’empêcher d’aider la personne qui semblait être désorientée, il comprit le handicap dont souffrait cette femme à la charmante beauté : elle était aveugle et ne pouvait voir le visage du voleur, voleur qui semblait être soulagé.

_ Est-ce que tout va bien, jeune demoiselle ? Demanda le voleur en retirant le foulard de son visage. Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas à craindre quoi que ce soit de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : amoureuse ^^
Localisation : dans les nuages
Exp : 2085

Messages : 95
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 500

La Lumière sous les Ténèbres [PV Flora Del Carmen]

MessageSujet: Re: La Lumière sous les Ténèbres [PV Flora Del Carmen] Jeu 16 Oct - 23:09
Elle était a prier, a genoux, tranquille et sereine dans les entrailles d'un temple local. Flora se remettait a peine de ses retrouvailles avec son frère. Pour apaiser ses sentiments et pour reprendre ses esprit, la jeune aveugle s'était retirée dans un sanctuaire.

Elle avait choisi celui dédié au Père de toutes choses, simplement car elle faisait partie de cet ordre et qu'il lui semblait naturel que se recueillir au plus prêt de Lui.
Malheureusement, la jeune femme aux cheveux de rivière n'avait pas eu vent des comportements des Frère de ce temple. Elle ne savait pas qu'ils avaient décidé d'honorer Odin en se comportant comme lui, a disséminer leur semence a tout ventres. Elle ne s'en rendit compte que le moment ou le prêtre, un vieil homme, avec qui elle discutait depuis un moment, lui mit une main aux fesses. Se reculant, un air outré sur le visage, Flora avait tenté de remettre en place l'homme. Mais une gifle bien sentie lui fit sonner les oreilles. Une main puissante lui attrapa le coude et la tira vers les profondeurs du temple, qui tout a coup ne sembla plus du tout être un lieu sain.

L’ouïe fine de l'aveugle entendit clairement que son bourreau ouvrait une lourde porte. D'un geste brusque, elle fut jetée en avant. Une fois de plus en trop peu de temps, Flora se retrouva au sol.

La fragile jeune femme haleta de douleur, tentant de ramper pour s’écarter de son agresseur. Lequel venait de fermer la porte et se penchait sur elle. Flora eu un haut le cœur, motivé par le dégoût en sentant l'haleine putride de l'homme sur sa peau. Sa voix appelait
« Aegan ! Nath' ... » tandis que le prêtre riait. « Hé bien garce tu t'en ai fait des hommes a ce que …. » Un choc sourd, puis un craquement.Et une autre voix : « Ça fait du bien »

Flora quant a elle s’était éloignée en rampant sur le sol, les coudes rouges d'avoir tiré son poids. La jeune femme s’arrêta un peu plus loin, le souffle cours, et le corps tremblant. Un gémissement apeuré lui échappa, alors qu'elle prenait conscience qu'une fois de plus, un homme avait tenté d'abuser d'elle.

- Est-ce que tout va bien, jeune demoiselle ? Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas à craindre quoi que ce soit de moi.

La voix claire et musicale de Flora résonna quand elle parla, même a voix basse :
« Sauf votre respect, je ne sais si je peux vous croire. Je pensais n'avoir rien a craindre en ces lieux et …. il me semble que vous avez assisté a mes ennuis, sinon cet homme serait vautré sur moi, a tenter d'imiter le Père de toutes choses. »

Elle laissa passer un silence, frissonna plusieurs fois tandis que les horreurs évitées lui explosaient au visage. C'est ca le plus dire, la prise de conscience.

« Je crois que je ne pourrais plus jamais croire qui que ce soit ... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : *silence*
Localisation : Dans une ombre...
Exp : 1273

Messages : 38
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

La Lumière sous les Ténèbres [PV Flora Del Carmen]

MessageSujet: Re: La Lumière sous les Ténèbres [PV Flora Del Carmen] Sam 1 Nov - 4:57
Allan écouta avec attention la voix de la prêtresse d’Odin. A genoux près d’elle, il se recoiffa lentement d’un geste de la main, essayant de mettre des mèches rebelles le long de son crâne, sans grand espoir. Puis lorsqu’elle finit, Allan dit d’une voix lente et faible, tel un murmure :

_ Si je vous voulez du mal, je ne vous écouterais pas. De plus, si j’avais de mauvaises intentions à votre encontre, j’aurais surement été violent pour pouvoir goûter à votre corps…

Il laissa un léger silence s’installer, observant la jeune femme pétrit de peur. Se redressant doucement, il inspecta la réserve de richesse des prêtres avares et aperçut un objet qui pourrait lui être utile. Il se déplaça à pas feutré, empoigna l’objet convoité d’un geste en faisant tomber des verres et des plateaux en or puis revint vers la prêtresse.

Il se baissa vers elle et déposa doucement sur les frêles épaules le manteau d’hermine et de soie bleu qu’il venait de prendre au trésor ecclésiastique pour pouvoir réchauffer et apporter, par le contact avec le poil chaud, un certain réconfort.

Une fois son geste fait, il ajusta par des gestes lents le manteau sur les épaules de la jeune femme avant de se remettre à parler.

_ Mais je ne suis pas ainsi et je ne pourrais faire de mal à une des prêtresses d’Odin… Je lui en ai fait le serment devant lui.

Posant sa main sur son œil gauche, il se rappela un douloureux événement qui envenimait toujours ses veines d’un poison nommé vengeance et folie meurtrière. Ne connaissant que des visages mais pas de noms et encore moins de lieux pour guider ses pas et sa lame.

Hochant la tête rapidement, il quitta le royaume de ses songes, glissant sa main sur son visage puis se recoiffant. Il sourit et d’une voix douce, demanda à la belle :

_ Est-ce que vous vous sentez un peu mieux, belle prêtresse ? Heureusement que j’étais présent pour vous aider en tout cas. Mais n’ayez crainte : je n’ai pas tué le prêtre. Il dort profondément mais il se réveillera avec le marteau de Thor frappant l’intérieur de sa tête dans plusieurs heures.

Regardant en coin le corps amorphe du prêtre, il sentit en lui l’envie de planter sa lame dans son cœur mais refoula cette vile pensée, étant ici pour une mission particulière et ne voulant faire parler de lui comme un tueur de prêtres hérétiques.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

La Lumière sous les Ténèbres [PV Flora Del Carmen]

MessageSujet: Re: La Lumière sous les Ténèbres [PV Flora Del Carmen]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Lumière face aux Ténèbres ... le combat éternel [ Luke ]
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» 01.03/11.C.[Tokyo] Au croisement de la lumière et des ténèbres.
» .De la lumière naissent les ténèbres, Bedrovy [Phibula]
» Quand la lumière et les ténèbres s'attirent [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Alcombord-