" Natsil "
avatar
Sexe : Féminin
Humeur : perverse
Exp : 1982

Messages : 37
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[Créature] Natsil

MessageSujet: [Créature] Natsil Sam 20 Juin - 23:19
« Fiche personnage »
« Informations générales »
« Compétences & attributs »
Nom : Griffargent
Prénom : Natsil
Sexe : Femme
Âge : 18ans
Race : Sen'Griffe
Classe : Créature

Description physique :
Spoiler:
 

Description caractérielle :
Spoiler:
 
 
Maîtrise de magie : L'apokryfes
Spoiler:
 

Maîtrise d'armes / équipements :
Spoiler:
 

Grades :
Grade D - Biokinésie
Spoiler:
 
Grade C - Psychokinésie
Spoiler:
 
Grade B - Etherokinésie
Spoiler:
 
Grade A - Spatiokinésie
Spoiler:
 
Grade S - Chronokinésie
Spoiler:
 

Statistiques (15/15):
Vitalité :          
Attaque physique :          
Défense physique :          
Attaque magique :          
Défense magique :          
Vitesse :          
 
« Background »
Les flammes de l’oubli et de la destruction. Les mages et les alchimistes marchaient sur les ruines de la capitale sainte de Man’Jeska, ville temple où résignaient les dieux que vénérait une race nommée Sen’Griffe. Mais le combat avait commencé, la guerre et un savoir ancestral animait un peuple autrefois perdu dans les vénérations de créatures qui ne les aideraient jamais à évoluer. Prenant leur destin en main, forçant l’avenir, le peuple de toute sa puissance magique et scientifique forgea une alliance, une alliance des deux tops de l’univers, des deux sources de savoir de physique et de métaphysique, mages et scientifiques s’étaient unis en une seule et même entité, les sages ! Gardien de l’ultime savoir. Après des siècles, des millénaires de recherches, ils avaient enfin acquit la force, le pouvoir, la connaissance pour vaincre leurs tyrans. Les impies, les hérétiques marchaient sur les ruines de la capitale divine, animés d’une seule et unique volonté, d’un savoir qu’ils avaient obtenu à la sueur de leurs fronts. Les deux leadeurs, le mage J’Aekan et l’alchimiste Menvia menait la révolte de tout un peuple. Pour la première fois de l’histoire science et magie ne formaient qu’une, une force créatrice, destructrice, l’art de l’Apokryfes était né, le mélange de la science et de la magie, formant la plus puissante source de pouvoir jamais connus, force sous laquelle faux-dieux et inquisiteurs plièrent. Les morts n'iraient pas aux dieux, car les mages et les alchimistes avaient percé le secret de l'âme et de la vie, ainsi chaque mort retrouverait sa place parmi les vivants dans une nouvelle incarnation.
Après des années de lutte, les hérétiques marchaient enfin sur les ruines de la cité divine. Enfin, ils étaient tombés, ces dieux, ces prêtres, ces paladins, enfin l’ère du savoir et de l’évolution pouvait commencer. Dans tous les contes, l’histoire se fini bien, dans la réalité elle se fini par une guerre, mais ici, les légendes, les mythes et les contes prennent forme.

Natsil courrait, elle était en retard pour le cours de magie, elle avait passé trop de temps avec son ami, le jeune Eswik’An, étudiant en alchimie. Vêtu d’une tenue de magicienne apprentie, elle dévala les escaliers de l’académie mystique de la capitale de Swij’Iris, construite sur les ruines de Man’Jeska la ville sainte, symbole de renaissance du peuple et de leur victoire sur les divinités. Dorénavant, les nouveaux nés apprenaient ceci « La foi n’est qu’une faiblesse. C’est en cherchant le savoir et la sagesse que l’on marche et que l’on atteint l’ascension ! ». Après la victoire de J’Aekan et Menvia il y a maintenant un siècle, les mœurs des Sen’Griffes ont changé du jour au lendemain, mais les deux factions de la science et de la magie avait créer un avenir où chaque aspect d’un savoir avait son importance, que se soit science ou magie, ces deux savoirs étaient valorisé au même titre et aucun n’était plus important que l’autre, car tous se souvenaient que ces deux forces avaient créé la plus puissante force jamais imaginée, et toutes deux y avaient participer à part égale.
Natsil entendit la cloche, signe que les cours avaient déjà commencé, alors elle utilise un parchemin portant sur lui l’emprunte d’une magie du temps, l’effet ne se fit pas attendre et la féline traversa les couloirs à une vitesse vertigineuse, après la consumation du parchemin, chacun de ses pas était supporté par un cercle de puissance temporelle. Le sortilège ne dura que quelques secondes, mais ce fut suffisant à la Sen’griffe pour atteindre la salle de cours qu’elle ouvrit avec précipitation.
-Excusez mon retard. Déclara-t-elle à bout de souffle. J’ai pris du retard et…
-Mais vous n’étiez pas convoquée demoiselle Griffargent ? S’interrogea l’enseignant.
-Comment cela monsieur ?
Le professeur lui tendit un papier du conseil des mages lui demandant de se rendre au conseil des Sages, la plus haute instance du pays. Que pouvaient bien lui vouloir les plus illustres érudits du pays ? Et la salle du conseil était de l’autre coté de la ville !
-Je vais vous y téléporter.
Sauver ! Heureusement que le professeur Nesma’Klen était spécialiste de l’école de la volonté, grâce au sortilège de maîtrise il pouvoir courber l’espace-temps et provoquer une altération dans le tissu dimensionnelle, résultant une téléportation. Le professeur applique quelques gestes de la main suivit d’une parole claire et monotone, expédiant la jeune apprentie devant l’établissement de l’Elite de la nation. Avalant sa salive, elle entra dans le bâtiment.

Après quelques chandelles d’attente, Natsil fut convoquée lors devant les grands. Lorsqu’elle entra dans la pièce, elle trouva une demi-centaine de sage, tous âges et tout rang sociaux confondus. Des jeunes, des vénérables, des riches, des pauvres, mais ils avaient tous la même importance, car la connaissance et le savoir n’avait pas de prix, et tous les enseignements étaient gratuits, le savoir était à disposition de tous,
-Bienvenue dans la salle du conseil Natsil, assis-toi.
Natsil exécuta l’ordre sans dire un seul mot.
-Nous faisons appel à tous pour une raison précise. Sur un continent fort éloigné du notre, une source de puissance vient de se révéler, une puissance qui ne doit pas tomber entre de mauvaises mains. Ta mission consiste à trouver cette source et à nous la ramener. Expliqua le conseillé magicien.
-Mais pourquoi moi, demanda Natsil, je ne suis qu’une élève.
-Tu as choisis d’étudier un mélange inédit, l’école de la vertu et l’école du péché, répondit un autre conseillé alchimiste cette fois. Tu connais les deux faces du monde, la noire et la blanche, le bien et le mal. Nous comptons sur ces connaissances pour faire de toi meilleur élu dont nous disposons. Acceptes-tu la mission ?
Natsil se leva et colla son poing contre sa poitrine.
-Au nom de l’ère Apokryfes, je jure de servir notre nation. Je remplirais cette mission, retrouverai la source de puissance et la ramènerai entre les mains qui doivent la saisir !
-Nous n’en attendions pas moins de la part d’un membre académique. Mais tu devras également préparer notre venue sur se continent. Car nous allons élargir nos horizons et commencer à nous installer sur d’autres continents. Es-tu prête à ces deux objectif Natsil Griffargent, mage de l’Apokryfes, pécheresse et vertueuse ?
-Skindra’Klabnoza !

En route pour le continent, mais le moyen de voyage était bien connu des magiciens et des alchimistes, au centre de la ville se trouvait une gigantesque plate-forme décoré d’un gigantesque glyphe, un liquide alchimique circulant dans les arabesques creusé par magie. Un alchimiste et un mage était nécessaire pour activer cette glyphe. Et alors que Natsil se tenait en son centre, un magicien et un alchimiste imposaient leurs mains sur deux socles différents, activant la structure. D’énormes anneaux de pierre et de cristal se mirent à graviter de plus en plus vite, formant une sphère autour de Natsil. L’alchimie mélanger à la magie donnant une détonation bien connu du peuple, celle d’une puissance incommensurable, Natsil devint pur énergie l’espace d’un instant, alors qu’un rayon d’énergie s’éleva dans le ciel voilé, dispersant les nuages.
Aux cotes d’un village paisible, des paysans travaillaient leurs champs lorsqu’une aveuglante lumière traversa les cieux, fendant la couche nuageuse comme un couteau sur un voile de soie. Puis percuta le sol d’un champ, fracassant les cultures, provocant le vacarme d’un éclair déchirant le ciel, faisant la nuit dans le jour. Les soldats de campagne ne tardèrent pas à arriver. Natsil observa les autochtones qui la menaçaient de leurs épées.
-Ek fuses uvu ze ozuc. Prononça la féline.
-Qui êtes-vous ? Demanda un soldat apeuré.
Natsil était assez déconcerté, mais reprit la maîtrise de ses émotions. C’était prévisible que les autochtones aient leur propre langue, mais comment leur faire comprendre qu’elle n’était pas une menace.
-Ek Fuses Natsil, ek ez ozekz biytr mabhr.
-Assez ! Hurla le garde. Qu’êtes-vous ? Que venez-vous faire ici ?
Voyant qu’elle ne pouvait rien tirer de ces hommes, elle préféra partir avant de déclencher une quelconque hostilité, elle sentait grâce à sa magie de vertu que ces hommes avaient peur et qu’ils n’agissaient que pour leur sécurité. Usant de son dernier parchemin, elle le consuma et disparut aux yeux de tous.
Elle ne réapparue que dans une forêt où elle commença à marcher, bientôt interrompu par des rires sournois.
-Jolie la bestiole, je me demande combien vaut ta fourrure ma belle.
Ils étaient trois, trois bandits basique, et Natsil sentait que le seul but était le mal. C’était parfait, ils venaient de lui offrir le passe dont elle avait besoin. Invoquant sa magie, elle fit appelle au péché. La haine. Son visage impassible fut parcourut d’un rictus vicieux, un sourire bestial, une soif de sang délicieuse, sa langue lécha le pourtour de ses lèvres. Les flammes et l’ombre déferla, emportant deux bandits qui ne s’attendaient nullement à une telle action. Elle se servit de sa vitesse pour saisit le dernier, et utilisa un sortilège de cruauté. Le bandit hurla, la douleur était insoutenable, et durant cette période, Natsil fouilla son esprit et en retira les informations désiré comme un boucher extirpe les tripes d’un porc. Le bandit hurlait comme une âme damné, hurlant, suppliant, et lorsque la prédatrice lâcha sa proie, ses yeux, n’exprimaient que folie et nulle conscience, il restait là sur le sol, gémissant et bavant. La Sen’griffe ne put se retenir de rire jusqu’à ce qu’un gémissement attire son attention, une femme attachée, aux vêtements déchirés, probablement violée par les bandits. La féline s’approcha d’un air sérieux, et cette fois fit appel à la vertu, ses traits s’adoucirent et son sourire psychotique laissa place à un sourire compatissant. Elle détacha la jeune femme et soigna ses blessures.
-M..me…merci. Balbutia la jeune femme.
Natsil sourit, elle avait bien extirpé ce qu’elle a voulut de l’homme, son savoir linguistique.
-D’où venez vous ?
-De la capitale. Souffla la jeune femme.
Natsil lui tendit un fruit que l’humaine ne connaissait pas, mais lorsqu’elle le mangea, elle sembla le trouver à son goût.
-Je vais vous accompagner. Ne vous en faites pas, je ne vous ferai aucun mal.
La jeune femme hocha la tête et regarda les vêtements que Natsil lui rendait, une robe dans un tissu inconnu et plutôt élastique. Après l’avoir revêtu, les deux femmes firent route pour la capitale.
« Joueur »

Pseudonyme ou prénom :
Âge et sexe : 23ans homme
Expérience en Role Play : j'arrête de compter, mais je dirais niveau moyen
Code secret de la charte du forum :
Demande spécial ou message destiné à la modération :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Impassible.
Localisation : Arbre de l'Yggdrasil.
Exp : 1213

Messages : 21
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : ???
Grade : S
Joyau(x) : 100

[Créature] Natsil

MessageSujet: Re: [Créature] Natsil Jeu 2 Juil - 9:06
Hop hop ! Bonjour bonsoir,

Je vois que ça a été un peu délaissé dans le coin malgré que la fiche soit terminée, je m'en excuse ! Donc rien de gênant à fortiori même si pas mal de coquilles pas plus gênantes que cela bien que récurrentes ! La gradation des pouvoirs ne me pose aucun problème.

Bon retour :happy01:
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Présentation de Natsil (terminer)
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]
» [Lieu] L'église Saint Sauveur de Ryes
» Les animaux fantastiques, de Newt Scamander
» Chaudron Baveur (Auberge)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Hors Jeu ] :: Fiches des personnages :: Personnages validés & actifs-