Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Jeu 26 Jan - 3:25
C’était une belle après-midi pour la saison. Le soleil était bien haut dans un ciel bleu sans nuage, alors qu’une brise légère venait effleurer les larges étendues d’herbes des plaines de Lumïa. A la mélodie du vent, venait s’ajouter le chant des grillons ainsi, qu’à de rares occasions, quelques cris d’oiseaux de passage. Cette sérénité régnante était accentuée par l’incroyable étendue verdâtre qui semblait s’étendre à ne plus jamais en finir.

Un destrier portant une armure de guerre, un grand shire blanc, traversait les étendues d’herbes avec énergie, motivé par la fraicheur encourageante du vent et l’incroyable sensation de liberté qu’il ressentait dans ce tableau de vert et de bleu. L’euphorie du cheval ne plaisait pas totalement à son cavalier, un jeune paladin portant une impressionnante armure ainsi qu’un large bouclier attaché en son dos, qui tentait désespérément de maintenir sa monture en direction du nord, sa boussole en main, tirant sur la bride régulièrement afin d’orienter l’animal vers le droit chemin. Au bout de quelques heures, le jeune homme perdit patience.

- « Monsieur Philibert… Nous avons déjà plusieurs heures de retard… » se plaignit le jeune homme en armure.

En toute réponse, le cheval piqua subitement vers la droite, s’enfonçant dans un champ de blé en poussant un hennissement contrarié, les oreilles plaquées vers l’arrière. Le paladin tenta de stopper sa course en tirant avec force sur les rennes mais, le shire blanc n’y faisait guère attention.

- « Calmez-vous, je vous en prie ! Nous avons une mission ! Rappelez-vous ! » criait désespérément l’homme en observant anxieusement l’aiguille de la boussole pointait vers l’ouest.

Au bout d’une demi-heure à tenter, de toutes les manières possibles et imaginables, d’arrêter la course folle de sa monture, le paladin avait finalement renoncé à dompter cet animal, affichant une mine boudeuse. Épuisé de sa folie, le cheval blanc s’arrêta finalement prêt d’un petit ruisseau pour se désaltérer. Le jeune homme en profita alors pour descendre, sortant sa carte de ses bagages, afin de repérer leur nouvelle position. Sa main gantelée frappa subitement son visage, dans une pression de lassitude profonde. Ils avaient pratiquement déviés de leur trajectoire et désormais, Alcombord semblait bien loin. Ils n’atteindraient pas la ville marchande afin le lendemain, pour le plus grand malheur du paladin.

Ce jeune homme est le légendaire paladin Söl Randell, surnommé « la forteresse ». Il est connu dans bien des royaumes pour n’avoir jamais essuyé la moindre défaite en duel et pour ses nombreuses missions menées à l’exploit. Mais, pour une raison inconnue de tous, les animaux n’appréciaient guère la présence du paladin, agissant souvent par crainte ou colère à son encontre. Même sa propre monture, un shire de guerre choisit spécialement pour sa docilité et sa gentillesse, se montrait particulièrement têtue avec lui.

Söl lâcha un petit soupir exaspéré avant de se laisser tomber dans l’herbe, dont le bruit sourd attira l’attention curieuse du grand cheval. Le paladin n’en voulait pas à sa monture mais, craignait ne pas pouvoir, cette fois-ci, remplir le devoir que l’église lui avait confié. Ce serait pour lui, un véritable déshonneur d’échoué aussi misérablement. Après quelques minutes à cogiter, le jeune homme se laissa doucement bercer par la sérénité de l’endroit, par cette douce chaleur sur sa peau, par la caresse du vent dans ses cheveux... En quelques minutes à peine, Söl avait retrouvé ce petit sourire doux qui le caractérisait tant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Dim 29 Jan - 10:46
La végétation bruissait sous ses pieds et mouvait à son passage, sa course ne laissait pas de traces, et était presque aussi silencieuse qu’une biche fuyant le danger dans de gracieux bonds. Mais ce n’était pas du gibier que la garde de Lumïa poursuivait à cheval en cette magnifique journée ensoleillée à travers les bois. C’était une évadée qu’ils traquaient et manquaient de capturer depuis de nombreux mois. Et plus ils trainaient à remmener la fugitive là où était sa place, plus le Maire de Lumïa sentait son fauteuil osciller sous lui en vue des informations compromettantes qui pouvaient êtres proclamées par leur cible.

Depuis qu’ils avaient quitté la ville, la troupe à cheval avait du se séparer à travers les bois de plus en plus denses dans lesquels s’enfonçait la silhouette qu’ils poursuivaient. Malgré les chevaux ils se faisaient encore semés, leur seul salut pour la rattrapée cette fois : les plaines. Ils étaient parvenus à la pister bien assez loin cette fois pour bientôt la menée à découvert !

- " HYAH ! Elle est bientôt enfin à nous ! Nous ne pouvons plus nous permettre le luxe de la perdre cette fois messieurs !" Hurla, entre deux coups d’étriers, l’un des chefs de la garde de Lumïa aux deux hommes qui le suivaient encore.


Commençant à peiner, Eliel se donnait bien du mal à continuer à traverser des fourrés pour ralentir les cavaliers, bien que ceux-ci fussent assez loin d’elle pour la suivre à l’intuition. Elle en avait perdu son sens de l’orientation tant sa course durait depuis d’interminables minutes. Ils étaient à présent loin de la grande ville mais la sueur ruisselant à son front le lui faisait perdre la notion de distance et de temps, jusqu’à-ce que, maintenant, elle entrevoie les Plaines ensoleillées droit devant entre quelques troncs. La jeune fille accéléra encore, elle devrait rester le moins longtemps possible à découvert, voir même aller assez vite pour traverser l’étendue d’herbe jusqu’au prochain ilot de bois sans que la garde ne la voit. Infaisable, mais c’était la seule façon de les voir renoncer pour aujourd’hui…
Elle ne faisait que s’entrainée au tir lorsqu’ils l’avaient surprise… La fuite lui fit perdre quatre flèches, laissées sur sa cible… un gâchis impardonnable pour le peu d’argent qu’elle parvenait à gagner péniblement …
La voilà, qui traversait les derniers buissons avant la plaine… Elle survola un ruisseau, longeant la bordure du bois dont elle surgissait à peine, d’un bond agile et rapide. La présence d’un immense cheval blanc sans cavalier lui fit tourner la tête de surprise à sa gauche. Mais presque au même instant elle se frappa le pied droit dans quelque chose de dur et froid qui la fit gémir. Son étourderie, ce « rocher » sur son passage, elle rebondit sur bien un mètre avant de glisser dans l’herbe dans un tintement distinct des grelots attachés à sa tête et son poignet gauche. Eliel, avait surtout elle-même sentit le craquement de sa cheville avant d’aller brouter l’herbe de la plaine.
C’était finit… même pas encore relevée qu’elle savait sa course compromise, tout comme elle savait déjà sa cheville amochée… Mais elle ne se laisserait jamais capturée, quitte à en payer de sa vie… Rapidement elle s’était redressée sur un genou avant de se retrouver face à un homme en armure qu’elle prit au premier coup d’oeil pour un garde avant de reconnaître que ce « rocher » n’était pas de Lumïa mais son imposante armure l’effrayait tout autant… Peut importe, ils seraient bientôt là pour elle.
L’archer paniquée, au souffle saccadé, rampa en arrière encore un petit mètre avant de brandir son arc devant elle et viser l’étranger de son avant-dernière flèche.

Mais cette confrontation ne dura pas, les trois gardes surgirent des bois à une vingtaine de mètres d’eux et ne tardèrent pas à remarquer leur cible étendue dans l’herbe tourner son arc vers eux. Ils s’approchèrent au trot en sortant leurs épées de leurs fourreaux.

- "Par ordre du Maire Clotaire Lanelle, remettez-nous la gamine, serviteur des Dieux." Annonça le premier garde en s’avançant.

Ayant retenu l’appellation formulée par l’un de ses poursuivants, Eliel se mit à regarder désespérément le dit « serviteur des Dieux », restant à genoux dans l’herbe, serrant son arc qui était peut-être son unique salut malgré le manque de flèches.

- "Sauvez-moi ! Je vous en prie !" Implora-t-elle.
- "Silence morveuse !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Dim 29 Jan - 13:26
Le paladin s’était autorisé une courte pause dans sa mission, conquit par la tranquillité des lieux. Il jugeait également bon d’accorder un peu de repos à Monsieur Philibert, qui serait ensuite peut-être d’humeur plus coopérative. Si l’animal se montrait obéissant, Söl pouvait encore gagner Alcombord avant le lendemain après-midi ce qui, lui paraissait raisonnable. Le grand cheval en armure, sur laquelle on pouvait y apercevoir le symbole d’or de l’église, broutait l’herbe fraîche un peu plus loin, semblant tout aussi séduit par les plaines de Lumïa que son jeune maître. Le soleil jouait avec la rivière, laissant paraître une multitude de tâches lumineuses scintillaient sur sa robe. Le jeune homme aux cheveux de blés était comme hypnotisé par ce spectacle naturel. Si la plus part des hommes étaient maintenant indifférents à ce genre d’attractions de dame nature, Söl, homme de foi, vivait de choses simples et, ne se lasserait jamais assez des cadeaux de la vie. Les yeux bleus du paladin se fermaient doucement, paisiblement sous la chaleur douce de l’après-midi, quand soudain…

Il sentit un coup violent lui frapper l’épaulière. Si cela ne lui avait causé aucune douleur, il en fut néanmoins brusquement tiré de sa rêverie. Bondissant avec souplesse et légèreté, tel un chat sauvage des forêts d’Asunia, une jeune femme était apparue devant lui… Le paladin écarquillait les yeux, la bouche entre-ouverte dans une expression pétrifiée, un mélange d’incompréhension et de surprise. La demoiselle semblait plus jeune que lui, portant des vêtements rappelant les couleurs de la forêt, semblable à ceux du peuple elfique. Ses cheveux châtains décoiffés accentuait un certain côté sauvage… La respiration de la jeune femme était saccadée, son visage perlait de sueur et ses incroyables yeux noisette affichaient une angoisse des plus inquiétantes. Sensible, Söl ne put s’empêchait de sonder l’inconnue à l’aide de ses dons magiques, y décelant une peur furtive et une douleur élancée dans la jambe… C’était donc ça, ce qui avait heurté son épaule ! Söl s’était relevé avec une souplesse étonnante pour un homme portant une si imposante armure et, se sentant honteusement coupable de la blessure de la belle, avait tendit une main anxieuse vers elle.

Mais, il s’était décourageait à avancer au moment où la jeune femme avait brandit un arc et une flèche menaçante vers lui. Ayant ressentie sa peur, le paladin avait conscience qu’il devait y aller plus doucement, afin de lui faire entendre qu’il ne lui souhaitait aucun tort. Söl Randell allait prendre la parole quand, un bruit de sabots martelant sèchement le sol l’interrompit dans sa lancé. Plusieurs cavaliers, portant le blason du royaume de Lumïa, s’étaient arrêtés à quelques mètres du jeune paladin. En guise de bonjour, les hommes avaient dégainés leurs épées de leurs fourreaux. Söl n’avait donc pas besoin d’utiliser ses dons pour déterminer que ces hommes n’étaient pas venus avec pacifisme… L’un d’eux, semblant être le mieux décoré, avait pris la parole d’une voix autoritaire.

- « Par ordre du Maire Clotaire Lanelle, remettez-nous la gamine, serviteur des Dieux. » Cria t-il.

Le paladin était resté muet avant de détourner son regard intrigué vers la jeune femme apeurée et blessée. Il ignorait de quel crime elle pouvait bien être accusée mais, dans la situation actuelle, elle était celle qui semblait le plus en position de faiblesse. Cependant, le jeune homme avait connaissance des règles et des châtiments sévères de Lumïa et de ses terres. Söl risquait d’être accusé de complicité et cela, pouvait le mener jusqu’à la pendaison.

- « Sauvez-moi ! Je vous en prie ! » supplia la demoiselle dans un cri désespéré.

- « Silence morveuse ! » tonna l’homme.

Comme à la demande du cavalier de Lumïa, le silence était subitement tombé. Les gardes semblaient attendre la réponse du paladin, comptant sur l’intimidation pour éviter de croiser le fer. Söl soupirait tristement, ayant pris sa décision, avant de planter son regard, aussi bleu que le ciel d'été au-dessus d’eux, dans celui noisette de la jeune femme. Un large sourire d’une incroyable douceur s’était dessinait sur ses lèvres. Söl était ainsi fait, il n'écoutait que les cœurs.

- « Je te protègerai. » promit-il de sa voix de velours.

S’en était de trop pour les gardes du royaume de lumière qui furieux, descendirent de leurs chevaux, l’épée au poing. Alors que les trois hommes s’avançaient d’un pas fulminant, le serviteur des Dieux s’était dressé devant sa protégé avant de décrocher l’énorme bouclier de son dos pour le brandit devant lui. Au grand étonnement de tous, il ne dégainait nullement son épée, la laissant reposée dans son fourreau richement décoré d’or et d’argent. Le premier garde chargea dans un cri guerrier, levant sa lame vers le ciel. Plutôt que de reculer ou d’attendre son adversaire dans une position défensive, le paladin s’élança avec rapidité vers son adversaire, prenant tout le monde au dépourvu. Ce ne fut pas l’épée qui s’abattit sur le bouclier, bien au contraire, ce fut le bouclier qui heurta brutalement la lame adversaire d’une de ses extrémités. Dans un scintillement argenté et un fracas métallique, la lame du garde de Lumïa s’était brisée en son centre. Sous les éclats de métal, le visage du paladin était tout aussi serein qu’auparavant mais, son regard avait brusquement changé. Il brillait de dévotion.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Dim 29 Jan - 19:57
Petit animal blessé, terrifié, Eliel n’avait plus beaucoup de choses à espérer en suppliant le « secours divin » de l’homme en armure. Il pouvait bien écouter un appel d’une enfant, accusé d’il ne savait quel crime par l’autorité de Lumïa… Ses mains tremblaient frénétiquement, jusqu’à ce que ce Paladin ne la regarde encore et… lui sourit.

- "Je te protègerai." Assura-t-il d’une voix très douce, sa voix naturelle…

Elle douta avoir bien entendu, ou plutôt comprit car elle avait distinctement entendu… Elle qui n’espérait déjà plus, ne réalisait même pas qu’une personne pouvait se tenir entre elle et ses poursuivants pour la sauvée… Baissant son arc, l’Archer sentait les larmes lui monter tant elle avait vu sa fin arriver ce matin, dans cette plaine. Relevant les yeux elle vit le premier garde se faire repousser d’un coup de bouclier, son épée volant en éclats. Le chef à terre, les deux hommes chargèrent ensembles cette forteresse humaine qui se dressait entre eux et la fugitive. Ou qui se dressait devant eux tout court, Eliel ayant déjà prit la fuite en direction des bois.
_____________________________________

Merci de me laisser possibilité de faire une grosse réponse construite x)
Tu peux finir le combat, Ely sortira pas de sa cachette avant (ou après).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Lun 30 Jan - 7:21
Sous la force de l’impact du bouclier sur sa lame maintenant brisée, le représentant de garde de Lumïa avait failli trébucher, reculant maladroitement de quelques pas, désarmé et désemparé. Jamais dans toute sa carrière, il avait eu à faire à un adversaire combattant de la sorte. Que ce soit un « larbin de l’église » qui l’ai mis hors de combat, lui infligeait une honte redoutable quant à son égo. Les deux autres hommes chargeaient déjà alors que, celui qui semblait être leur chef, retournait vers les cheveux en crachant quelques injures envers le paladin et la jeune femme qui, s’était déjà éclipsée.

Le fracas métallique des lames heurtant avec frénésie une muraille d’acier ne tardèrent pas à résonner à travers les plaines ensoleillées, réduisant à néant la tranquillité habituelle des lieux. Les yeux bleus du jeune homme suivaient les épées avec expérience, ne laissant aucune attaque traverser sa défense, les parant toutes de son imposant bouclier. Söl Randell bougeait avec une agilité déconcertante et son jeu de jambes rappelait celui d’un escrimeur, à l’exception que le garçon utilisait un bouclier et non une quelconque arme à tranchant. Après plusieurs minutes à frapper désespérément le bouclier qui, n’avait pas la moindre éraflure malgré le nombre important d’attaques qu’il avait encaissé, l’un des soldats fit un signe de tête à son compagnon et ils reculèrent de quelques pas, presque en synchronisation. Les deux hommes avaient déjà le souffle court et leurs visages étaient trempés de sueur par l’effort et la chaleur. Le tranchant de leurs lames se retrouvait sévèrement amoché, au point de devoir rapidement retourner à la forge pour réparation. Söl quand à lui, n’affichait pas la moindre trace de fatigue. Il avait gardé sa position initiale et attendait en silence le prochain assaut. Contrairement à la garde de Lumïa, il n’avait effectué aucun mouvement inutile et avait économisé d’avantage son énergie en n’opposant pas plus de force qu’il en fallait pour contrer les attaques de ses adversaires ; une expérience qu’il avait gagné aux fruits d’un entrainement laborieux. L’un des deux gardes face au paladin s’était retourné vers son chef, lui lançant un regard bilieux.

- « Qu’est-ce que vous foutez bande de rat ?! Ramenez-moi la tête de ce chien de l’église ! » rugissait leur chef, rouge de colère.

Les sourcils du paladin s’étaient légèrement froncés. Il gardait néanmoins son calme naturel et son visage serein, habitué aux insultes et mauvais regards du peuple vis-à-vis de l’église et de son appartenance à celle-ci. Depuis que les Dieux avaient abandonnés Midgard, les hommes avaient perdues la foi et les quelques fidèles restant étaient rares et souvent victimes du désaccord violent de leur entourage. C’était une triste réalité que Söl n’avait jamais accepté mais, que le monde lui imposait sans qu’il n’ait son mot à dire. Les deux gardes encore armés se préparaient à un nouvel assaut, non sans manifester leur découragement, quand soudain le bouclier du paladin s’illumina, éclairant les alentours d’une douce lueur blanche. Instinctivement, les soldats avaient reculés de quelques pas, ne reconnaissant pas ce type de magie. Ils craignaient que ce soit un sort destructeur, bien qu’en général, ceux-ci nécessitent une longue incantation. Quand la lumière disparut, le bouclier de Söl avait complètement changé, il était maintenant bien plus large, brandissant des pics menaçants sur toute sa surface et semblait à présent fait de roche. Si sa taille était impressionnante, son poids le semblait d’avantage, au point qu’il paraissait absurde que le paladin puisse encore le brandir d’une seule main. Les hommes de Lumïa avaient la bouche entrouverte, commençant sérieusement à considérer leur adversaire comme inhumain.

- « C’est une fichue illusion ! » conclua trop hâtivement le chef des hommes de Lumïa. – « Chargez idiots ! » ajouta t-il.

Mais les gardes n’avaient pas bougés d’un seul pouce, observant le paladin en mouvement. Söl écarta les jambes, l’une devant l’autre, avant de plier le genou devant lui. C’était aussi clair que de l’eau de roche, le paladin se préparait à passer à l’offensive ! Ayant déjà eu un aperçu de la force qu’il était capable de déployer lors d’une charge, les deux hommes en étaient réduit, impuissants, à désobéir à leur chef. Si traquer une enfant était de leurs ressorts, ils ne semblaient pas être dévoués à leur royaume au point de risquer leur vie dans un affrontement incertain tel que celui-ci. Néanmoins, le meneur d’hommes s’était avancé d’un pas furieux, arrachant sèchement l’épée d’un de ses hommes par la garde, faisant de nouveau face au jeune homme en armure lourde. Il ne prenait nullement la menace silencieuse de l’homme des Dieux au sérieux.

Le chef des gardes de Lumïa s’était élancé vers le paladin avec ardeur, libérant la rage qu’il contenait jusqu’à lors dans un hurlement. Néanmoins, le courage aveugle de cet homme avait une limite. Son élan d’adrénaline et sa course s’étaient stoppés à mi-chemin, freiné par le doute et achevé par la peur. L'imposant paladin avait chargé et se trouvait à présent devant le garde, l’incroyable bouclier de pierre levait au-dessus de sa tête, maintenu par son avant-bras. Le regard du paladin n'avait à présent plus rien de tendre, il paraissait glacial et impitoyable sous l'ombre écrasante du bouclier. L'homme de Lumïa s'était laissé tomber sur son arrière-train, lâchant son arme à terre dans un geste désespéré. Il souhaitait demander grâce mais, il semblait s'y prendre que trop tardivement. Söl, avait abattu violemment son bouclier contre le sol, créant une véritable secousse qui renversa les deux autres gardes au raz-du-sol et fit fuir leurs chevaux à toute allure. Monsieur Philibert quant à lui, n’était pas le moindre du monde effrayé, continuant d’observer la scène avec un manque d’intérêt flagrant. Les deux gardes, restaient en retrait, abandonnèrent leur chef à son sort pour se lancer à la poursuite de leurs bêtes effrayées, leur seul moyen de regagner la citée avant la nuit. Le bouclier s’était enfoncé à demi dans la terre soulevant encore une faible quantité de poussières et de cailloux, devant les yeux écarquillés de stupeur du haut gradé de la garde de Lumïa. Sa bouche était grande ouverte et son visage blanc comme la neige.

- « Partez. » ordonna Söl d’une voix délicate qui ne ressemblait pourtant en rien à un ordre.

Le soldat s'était relevé en hâte avant de s'éloigner au pas de course rejoindre ses compagnons, déjà loin à présent. Une fois à une distance qu'il jugeait sécurisante, il hurla à plein poumons.

- « Tu ne payes rien pour attendre fils de garce ! Toi et la gamine vous allez le payer de vos vies ! » commença t-il alors que le reste de ses jurons devaient de moins en moins compréhensibles au fur et à mesure qu’il s’éloignait.

Le combat était à présent terminé. Le bouclier du paladin s'était illuminé de nouveau afin de reprendre sa forme initiale ; celle d’un bouclier blanc bordé de bleu et de doré et décoré de deux ailes angéliques sculptées sur sa surface. Ne perdant pas plus de temps, Söl accrocha son bouclier en son dos avant de jeter des regards anxieux autour de lui, à la recherche de la demoiselle blessée. Ne la voyant nulle part, il fit appel à ses dons magiques et scruta les environs afin de détecter toutes formes de vies environnantes. Parmi-elles, il pouvait ressentir la présence de la garde de Lumïa qui s’éloignait ainsi qu'une multitude d'autres, bien moins imposantes, à l'exception de celle de Monsieur Philibert et, de la jeune fille, cachée derrière les innombrables feuilles d'un grand arbre. Le jeune homme au bouclier s'avança doucement jusqu'à faire face au tronc puis, leva une main douce vers les branches en affichant son plus doux sourire.

- « Tu n'as plus rien à craindre à présent, ils ne reviendront pas de sitôt. Je suis vraiment désolé, par ma faute, tu es blessé... J'aimerai me racheter. S'il te plaît, accordes-moi cette chance. » lança t-il d'une voix très douce bien qu'hésitante sur les mots.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Lun 30 Jan - 10:54
Difficile de s’imaginer comment la sauvageonne avait grimpé à l’arbre où elle s’était dissimulé pour observer le combat qui se déroulait plus bas. Mais à en juger de sa position dans les branches, elle semblait tout à fait dans son élément. Un membre sur un branchage différent, c’est ainsi qu’elle avait tout vu de l’affrontement aussi rapide que brutal entre les gardes et le serviteur des Dieux. Quoi qu’il en soit, ses poursuivants étaient à présent partit, et elle, déjà un peu plus calmée grâce à la sécurité de sa cachette, commençait à descendre de son perchoir lorsqu’elle entendit l’homme en armure s’approcher. Il l’avait trouvée… Comment ?! Bien moins rassurée pour la peine, elle remonta à sa place initiale en s’agrippant au tronc.

- "Tu n'as plus rien à craindre à présent, ils ne reviendront pas de sitôt. Je suis vraiment désolé, par ma faute, tu es blessé... J'aimerai me racheter. S'il te plaît, accordes-moi cette chance." Lançait-il depuis le sol, se voulant être rassurant.

- "Je vous suis reconnaissante de m’avoir secourue messire… Mais vous ferriez-mieux de repartir, ou c’est la pendaison pour acte de complicité qui vous attend à Lumïa… "


L’archer avait du mal à se montrer vraiment stricte dans le ton, cet homme lui semblait tout autant bienveillant que Izil se l’était montré avec elle je le jour de leur rencontre. De plus, il ne comptait visiblement pas s’éloigner du tronc comme çà, et sa cheville la condamnait à ne plus pouvoir fuir en courant… Elle se souvint tout de même du dernier conseil de Izil lorsqu’il la quitta pour reprendre son voyage. Celui de quitter Lumïa à la première occasion opportune, et pas seule, afin d’être en meilleure sécurité… Une longue hésitation silencieuse suivit, avant qu’elle ne se décide à commencer à descendre les branches lentement en le surveillant. Elle s’arrêta sur une basse, mais assez haute pour être proche de lui sans qu’il ne puisse l’atteindre, accroupie dessus à le regarder de haut comme une pie surveillerait un renard au sol depuis son perchoir. Son regard plongé dans le sien, elle cherchait à desceller la vérité de ces yeux bleus.

- " Comment avez-vous su où je me cachais ? Personne ne me trouve jamais d’ordinaire… C’est pas important… " Soupira-t-elle en détournant le regard. Ce n’est pas en apprenant comment il l’avait trouvée sans mal qu’elle allait savoir qui il était… Ses iris noisette se braquèrent de nouveau sur lui. " Qui êtes-vous ? D’où venez-vous ?... Où allez-vous ?...Et pourquoi ? "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Mar 31 Jan - 3:08
Du haut du grand arbre, en partie dissimulée par les feuilles abondantes, la jeune femme avait mis en garde le paladin contre le royaume de Lumïa et le sort qu’il réservait à ceux s’opposant à ses lois mais, Söl avait agi en toute connaissance de cause. Il n’avait nullement peur de perdre la vie si en retour, cela garantissait la survie d’une autre, innocente. Le jeune homme chérissait l’existence plus que tout mais, il n’avait jamais placé sa propre vie au-dessus de celles des autres. Tout au contraire, sa dévotion l’avait toujours préparé au jour où il se donnerait en sacrifice pour sauver la vie d’autrui, faisant de son corps et de sa vie le bouclier des faibles. La demoiselle lui avait demandée de partir mais, le paladin avait l’impression qu’elle cherchait juste à le protéger de la sorte et, il ne comptait nullement fuir sachant que la garde de Lumïa pouvait revenir et, cette fois-ci, en nombre plus important. De plus, cette enfant était blessée… Un petit silence s’était installé entres les deux individus, jusqu’à ce que la jeune femme descende doucement de l’arbre, guettant néanmoins le paladin avec une certaine crainte. C’est toujours hors de portée, accroupi sur une grosse branche, son regard noisette plongé dans celui bleuté du jeune homme, qu’elle avait reprit la parole.

- « Comment avez-vous su où je me cachais ? Personne ne me trouve jamais d’ordinaire… C’est pas important… » commença-t-elle avant de s’arrêter subitement, presque honteuse. Dans un élan rapide, elle reprit la parole, - « Qui êtes-vous ? D’où venez-vous ?... Où allez-vous ?...Et pourquoi ? » le questionna-t-elle sans prendre la peine de s’arrêter entre deux questions pour lui laisser le temps de répondre.

Söl, la bouche formant un « o », avait légèrement penché la tête sur le côté dans un air interrogateur. Il ne pouvait s’empêcher de trouvait la voix de la jeune femme très mélodieuse mais également, assez mature pour son âge. Comprenant qu’il ne s’était guère présenté au prêt de sa protégée, ses joues se tâchèrent de rouge et tout en souriant de nouveau, il lui répondit.

- « Je te demande pardon, quel homme peu courtois je fais… » s’excusa-t-il. – « Je suis le paladin Söl Randell du royaume Asunia. Je dois me rendre à Alcombord pour une mission, je ne suis ici que de passage… » lança-t-il, prenant un temps d’arrêt pour être certain d’avoir répondu à toutes les questions de la douce inconnue. En effet, il en avait oublié une... – « Je t’ai trouvé grâce à mes dons magiques. Sans eux, j’avoue que je n’aurai jamais trouvé ta cachette… » s’empressa-t-il d’ajouter. - « Si je peux me le permettre… J’aimerai également connaître ton prénom… »

Ses yeux doux et sincères étaient encrés dans ceux de la jeune femme, plein d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Mar 31 Jan - 5:47
En voyant l’homme pencher la tête, Eliel fit de même en fronçant un sourcil, aussi, elle ne comprit pas bien pourquoi il rougit avant de répondre… Il commença par s’excuser, ce qui était un plutôt bon début malgré qu’il la tutoie toujours…

"Je suis le paladin Söl Randell du royaume Asunia. Je dois me rendre à Alcombord pour une mission, je ne suis ici que de passage… " Se présenta-t-il enfin, aussi brièvement que elle avait demandé ces choses…"Je t’ai trouvé grâce à mes dons magiques. Sans eux, j’avoue que je n’aurai jamais trouvé ta cachette… " Jugeant de ce qu’elle savait à présent, et l’observant à deux fois, elle s’apprêtait à descendre encore un peu lorsqu’il reprit. "Si je peux me le permettre… J’aimerai également connaître ton prénom… "

Voilà les questions moins plaisantes… Lorsqu’on s’intéresse à elle, l’archer avait toujours tendance à faire un pas en arrière… Et c’est ce qu’elle fit, en renonçant à descendre trop tôt de son abri…

- " Les gardes de Lumïa sont prêt à inventer des stratégies pour jouer de ma naïveté… comprenez que je préfère la méfiance… Donc, si je devais vous le dire, je devrai vous tuer." Malgré l'ironie nostalgique dans sa réponse, remarquant la déception dans son regard bleu elle décida de poursuivre. " Je sais cependant que rien n’advient par hasard… Je suis l’apprentie du plus grand Archer de tout Midgard, mon nom est Eliel. " Elle se retint de lui sourire...

Finalement plus à l’aise qu’il n’y paraissait, elle se mit en position assise sur la branche et se laissa partir en arrière pour se retrouver la tête en bas au dessus de lui, qui pourrait à présent l’attraper par les cheveux s’il daignait sauter un peu avec son armure pesante. Elle pendait par la seule force de ses genoux, ce qui ne semblait pas la gêner vu son agilité.

- "Messire Randell, vous êtes plutôt fort, j’ai pu le voir… Êtes-vous de ces voyageurs qui parcourent Midgard en vivant d’argent gagné par l’accomplissement de quêtes ?… Si c’était le cas… je me demandais si… " Moins assurée sur cette question, la jeune archer se fit basculer dans le sens inverse pour se remettre assise. Il ne fallait point être imprudente et se jeter dans la gueule du loup… " Partirez-vous bientôt, que je puisse rentrer chez moi avant la nuit ?... "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Jeu 2 Fév - 6:32
Le jeune paladin ne pouvait s’empêcher de trouver la demoiselle curieusement intrigante mais, tout aussi terriblement craquante. S’il ne s’intéressait pas aux femmes et au jeu de l’amour, Söl était néanmoins très vite attendrit par les visages les plus doux et innocents. Il aurait d’ailleurs aimé sonder le cœur de l’archer afin de mieux la connaître par l’intervalle de ses dons mais, le garçon mettait un certain honneur à utiliser sa magie que pour le bien d’autrui, respectant ainsi leur intimité. Il savait déjà l’état de la jeune femme et de sa jambe blessée et ne voulait pas se montrer d’une mauvaise curiosité à son égard.

- « Les gardes de Lumïa sont prêt à inventer des stratégies pour jouer de ma naïveté… comprenez que je préfère la méfiance… Donc, si je devais vous le dire, je devrai vous tuer. »

Söl avait froncé un sourcil au début de la réponse de la jeune femme ; ne venait-il pas de l’aider en mettant en fuite les gardes du royaume de Lumïa ? Quant à sa dernière phrase, le paladin semblait un peu perplexe. Il n’imaginait pas vraiment la jeune femme réussir à le terrasser, quand bien même elle avait bien pu apparaître dangereuse et sauvage en brandissant son arc, quelques instants auparavant. Gardant le silence, le jeune homme aux cheveux de blé s’était contenté de lui lancer un regard d’une infinie déception.

- « Je sais cependant que rien n’advient par hasard… » Les iris du jeune homme se teintèrent alors d’espoir. - « Je suis l’apprentie du plus grand Archer de tout Midgard, mon nom est Eliel. » se présenta-t-elle finalement.

- « Eliel… Je suis enchanté de faire ta connaissance. » murmura doucement le paladin dans un sourire.

Si la demoiselle nommée Eliel paraissait déjà très particulière aux yeux de l’homme de foi, il n’était pas au bout de ses surprises. Elle serait donc l’élève d’un grand archer ? C’est la tête à l’envers, toujours en partie sur sa branche, qu’Eliel reprit la parole, lui faisant part de ses rapides observations.

- "Messire Randell, vous êtes plutôt fort, j’ai pu le voir… Êtes-vous de ces voyageurs qui parcourent Midgard en vivant d’argent gagné par l’accomplissement de quêtes ?… Si c’était le cas… je me demandais si… " commença-t-elle sans prendre la peine de finir.

Söl Randell se sentait bien gêné qu’elle le juge comme étant un homme dit « fort », ses facultés en combat n’étant que défensive et protectrice. La jeune femme se trompait sur le paladin, bien qu’il vivait en accomplissant des missions en provenance de l’église, laquelle récoltée la récompense en joyaux. En retour, Söl recevait suffisamment pour vivre correctement ainsi que la satisfaction d’avoir accomplit son devoir de paladin. Sa dévotion envers l'église pouvait paraître absurde en dehors de celle-ci mais, aux yeux du jeune homme, elle était naturelle, comme inscrit dans ses gênes depuis toujours.

-« Partirez-vous bientôt, que je puisse rentrer chez moi avant la nuit ?... » demanda Eliel avec détachement en reprenant une position plus convenable sur sa branche.

- « Mes excuses les plus sincères Eliel mais, je refuse de te laisser partir avec une jambe dans un tel état et sachant que tout un royaume est à ta recherche. Ces hommes de Lumïa étaient débordant de mauvaises attentions… Je ne reprendrais pas mon chemin en te sachant ainsi, poursuivie et seule. » s’engagea-t-il en détournant le regard. – « Je t’en prie, laisse-moi te raccompagner jusque chez toi. Je possède un destrier, vous y seront bien plus rapidement et, si ces hommes daignent réapparaître, je serai en mesure de te protéger ! » cette fois-ci, son regard doux s'était de nouveau pointé en direction de celui de la jeune archer, déterminé.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Dim 5 Fév - 1:48
- " Mes excuses les plus sincères Eliel mais, je refuse de te laisser partir avec une jambe dans un tel état et sachant que tout un royaume est à ta recherche. Ces hommes de Lumïa étaient débordant de mauvaises attentions… Je ne reprendrais pas mon chemin en te sachant ainsi, poursuivie et seule. Je t’en prie, laisse-moi te raccompagner jusque chez toi. Je possède un destrier, vous y seront bien plus rapidement et, si ces hommes daignent réapparaître, je serai en mesure de te protéger ! " Proposa ce têtu Paladin en lui adressant toujours le même regard.

Eliel fronça les sourcils, ne la laisserait-il donc pas en paix ? La moue contrariée, elle se mit à regarder ailleurs, sans lui répondre. D’un petit rameau du branchage où elle était perchée, elle arracha un gland, qu’elle se mit à contempler.

- " Je me fiche un peu de ma jambe, ça ne serait pas la première fois que je me blesse, je sais me soigner seule messire Randell… Et je connais les intentions des gardes de Lumïa, chose qui ne vous regarde pas. " Daignant le regarder à nouveau, elle lança le gland, qui rebondit sur sa tête, puis sur une épaulière dans un petit résonnement avant de tomber en silence dans l’humus frai des bois. Puis elle reprit avec hésitation : " Votre proposition est intéressante, mais voilà, je suis ici et y resterai car j’attends quelqu’un, si je pars, il y a des chances que je ne le retrouve jamais dans Midgard. Cependant, lui préfèrerait que je quitte Lumïa… "

Réalisant qu’elle s’était égarée sur la question, l’Archer soupira longuement puis regarda à deux fois l’homme blond dans sa forteresse de métal. N’ayant pas trente-six solutions, elle se voyait obligée de le laisser l’accompagnée, ou de lui placer une précieuse flèches dans le front. Si il s’avérait être complice de la garde, elle serait vite perdue…

- " Je vais descendre… armée. Ne vous approchez pas à moins de cinq mètres de distance de moi, ou vous jugerez de la précision de ma visée et de la qualité de mes flèches… Vous êtes autorisé à m’escorter, mais pas jusqu’au bout. Suis-je bien claire, Söl Randell ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Jeu 9 Fév - 4:42
Devant la mine dépitée de la jeune femme, Söl ne put s’empêcher de la sonder à l’aide de ses dons magiques, y découvrant que l’archer n’avait aucunement confiance en lui mais, qu’une partie d’elle, semblait hésitante quant à ce jugement hâtif qui n’était au définitif qu’une évidente précaution. Le garçon comprenait, après avoir été ainsi traqué comme du gibier, il était bien difficile de faire confiance au premier venu, quand bien même le cœur de celui-ci était pur. Les yeux bleus du paladin suivaient les mouvements d’Eliel alors qu’elle arrachait un gland à une branche pour le faire jouer entre ses doigts. Il se demandait alors si c’était là une représentation de son indécision ou simplement un jeu.

- « Je me fiche un peu de ma jambe, ça ne serait pas la première fois que je me blesse, je sais me soigner seule messire Randell… Et je connais les intentions des gardes de Lumïa, chose qui ne vous regarde pas. »

Finalement, le gland n’était qu’un jeu ou du moins, son instrument. Sans être particulièrement amusé par le geste de la jeune femme, Söl n’avait pas même sourcillé alors que le gland venait de lui frapper la tête avant de taper son épaulière droite dans un rebond, libérant un petit bruit creux puis, terminer son numéro dans l’herbe. Tout en analysant la mine confuse et la réaction presque tardive du paladin, Eliel poursuivie :

- « Votre proposition est intéressante, mais voilà, je suis ici et y resterai car j’attends quelqu’un, si je pars, il y a des chances que je ne le retrouve jamais dans Midgard. Cependant, lui préfèrerait que je quitte Lumïa… »

Le paladin Randell trouvait ce discours très contradictoire et manquant de bons sens. Si elle se faisait capturer ou pire encore, elle n’aurait alors plus aucune chance de revoir cette précieuse personne, et de plus, cette dernière lui avait elle-même sagement recommandée de quitter le royaume de Lumïa… Eliel semblait être en défaut avec ses décisions… Néanmoins, à la surprise du jeune homme en armure, l’archer avait finalement tranché:

- « Je vais descendre… armée. Ne vous approchez pas à moins de cinq mètres de distance de moi, ou vous jugerez de la précision de ma visée et de la qualité de mes flèches… Vous êtes autorisé à m’escorter, mais pas jusqu’au bout. Suis-je bien claire, Söl Randell ? » demanda-t-elle.

En guise de première réponse, Söl avait doucement secoué la tête de droite à gauche avant de prendre la parole.

- « Si je peux me le permettre Eliel, je ne peux pas accepter ta requête pour plusieurs raisons. Pour commencer, si tu laisses ta jambe dans un tel état, avec ou sans soin traditionnel, tu ne seras plus en mesure de te déplacer aisément pendant plusieurs semaines et, je pense sincèrement que tu as besoin de tes deux jambes en toute circonstance. Deuxièmement, je doute que Monsieur Phillibert soit long de cinq mètres… » commença-il d’une voix toujours aussi douce alors que le grand cheval blanc s’avançait d’un air curieux vers son maître, ayant entendu son nom être mentionné. – « Je t’en prie Eliel, laisse-moi le devoir de m’occuper de ta jambe et de t’escorter jusqu’en lieu sûr ! Je ne te ferais pas le moindre préjudice et cela, je le jure sur ma foi et mon honneur ! » ajouta-t-il d’un ton déterminé mais, également teinté de dévotion.

Comme pour donner d’avantage de force à ses mots, Söl plaça une main à son cœur avant de poser un genou à terre et de s’incliner légèrement vers l’avant. Cette position de soumission était celle d’un paladin lorsqu'il faisait le serment sacré de protéger une personne, un seigneur, un état ou l'église. La main placée au cœur représentait l’âme et le genou au sol, le corps. Protéger, c'est se donner corps et âme.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Sam 18 Fév - 12:03
Les pieds nus et sales de la jeune femme touchèrent enfin le sol que son arc, armé, visait déjà le front du Paladin. Sa posture la dérangeait beaucoup, elle qui était trop peu habituée à recevoir le moindre égard, le moindre respect. Se retrouvait « au dessus » d’un homme qui appartenait à un monde particulier, que elle, de là d’où elle venait, qualifierait de noble.

- " M-mais… Relever-vous donc messire ! Ce manège est embarrassant… " Ordonna-t-elle dans la confusion avec un geste de son arc.

Incommodée, Eliel semblait à présent moins confiante à donner des ordres et menacer, bien que elle visait toujours le même point. Elle surveillait le jeune homme, mais ne pu s’empêcher de tourner la tête vers ce cheval immense, à cause duquel elle était un peu tombée… Nommé « Monsieur Phillibert » le noble destrier semblait d’un calme extrême, ce qui n’était pas le cas avec les chevaux de Lumïa, ceux-ci étaient nerveux, à cause de leurs cavaliers mal intentionnés. Bien, ce cheval lui dira si elle peut faire confiance à Söl Randell.

- " Monsieur Phillibert… " Souffla-t-elle en rangeant sa flèche et approchant la monture du Paladin.

Dans un silence qui semblait être des paroles qu’elle seule et la bête pouvaient entendre, elle s’avançait d’un pas lent, retirant son gant et levant sa main vers la tête du cheval, bien massif à côté d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Mer 22 Fév - 11:07
Eliel ne semblait pas comprendre la signification de la posture soumise du paladin, apparaissant gênée. Söl n’était nullement humilié ou vexé de la réaction de la jeune femme, même si cela revenait à rejeter inconsciemment son serment de dévotion. Avec compassion et tendresse, le jeune homme aux cheveux blond comme les blés lui avait adressé un large sourire. Söl Randell sourirait tant que deux petites rides s'affichaient au niveau de ces lèvres, offrant à son visage un aspect d'autant plus bienfaiteur.

- « Mes excuses, Eliel. Je ne voulais aucunement t’embarrasser. » confia t-il de sa voix de velours. - « Tu n’as aucun besoin de faire preuve de tant de courtoisie à mon égard, tu peux me tutoyer et… Tu peux m’appeler simplement par mon prénom. Ce sera bien plus agréable ainsi. »

Si Söl qualifiait l’archer comme « courtoise », il en oubliait presque la flèche toujours pointée vers lui, menaçant de quitter l’arc d’un moment à un autre sous le simple bon vouloir de la jeune femme. Néanmoins, le paladin voulait faire comprendre à la demoiselle qu’il n’était nullement supérieur à elle. Si elle n’acceptait pas sa soumission alors, il serait son égal.

- « Monsieur Philibert… » répéta t-elle.

A l’entente de son nom, le grand shire blanc avait légèrement penché la tête sur le côté en portant d’avantage son attention sur Eliel. Il ne lui semblait pas avoir été présenté à cette petite humaine… Au plus grand étonnement du paladin, le destrier de combat s’était rapproché avec douceur de la jeune femme, acceptant l’une de ses caresses. L’animal semblait communiquer en silence avec la demoiselle, là où le jeune homme blond et sa sensibilité avaient trop souvent échoués autrefois. Pour la plus grande peine de Söl, les animaux n’appréciaient que très rarement sa présence, se montrant le plus souvent craintifs ou agressifs. Probablement était-ce en raison de son imposante armure ? Après tout, elle donnait au jeune homme, pourtant très tendre, un aspect particulièrement froid et redoutable.

- « Habituellement Monsieur Philibert est peu docile avec les inconnus… » s’étonna Söl à voix haute en posant un regard admiratif sur la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Sam 25 Fév - 5:47
Flattée d’impressionner son sauveur, Eliel ne lui répondit cependant pas, se concentrant plus sur son magnifique destrier blanc très docile avec celle-ci. Soulagée des réponses qu’il lui apportait elle pu enfin souffler et faire le plaisir à son nouvel ami de se présenter à lui.

-"Enchantée Monsieur Philibert, je m’appel Eliel. Et il semblerait que nous allons faire un peu de chemin ensemble. " Sourit la jeune fille en adressant une autre caresse à l’animal.

Replaçant son arc dans son dos elle se tourna vers le Paladin et s’inclina doucement de façon distinguée bien quelle n’ait pas eu ce genre d’enseignement de bonne famille. Monsieur Philibert l’avait bien rassurée quant à son cavalier en métal, Söl Randell. Un humain aussi bon qu’elle ne pouvait l’espérer, et très certainement son ticket de sortie pour fuir Lumïa.

- "Pardonnez-moi, cela doit vous vexer que je préfère faire confiance à un cheval plus qu’à un homme qui fait allégeance à l’église… De plus que je ne me permettrai pas de nommer une personne que je ne connais pas par son prénom. Je suis cependant prête à accepter vos autres conditions." Assura-t-elle en tendant une main incertaine au jeune homme blond. "En remerciement à l’aide que vous m’avez apporté, je ne peux que vous proposer mon savoir faire en combat, chasse et autre choses qui pourraient vous aider… "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Lun 5 Mar - 9:37
La curieuse petite femme s’était présentée au destrier de combat, comme s’il s’agissait d’une personne à part entière, autrement dit d’un humain. Son respect pour le cheval blanc laissait le paladin dans la plus grande admiration. Depuis tout petit, Söl Randell avait appris à juger les êtres sur leur cœur, non sur leur espèce ou apparence comme la plus part des hommes. A ses yeux, les âmes humaines n’étaient pas différentes de celles d’autres créatures des Dieux. Tout être vivant était capable de sentiments comme l’amour ou la haine, ressentait des émotions comme la peine ou la joie et, luttait pour sa survie et celle des siens. Sur la balance divine, toute âme était égale. Lentement, Eliel éveillait en Söl une curiosité nouvelle ; il désirait en apprendre d’avantage sur elle, partager sa vision des choses et entendre la sienne, découvrir son histoire.

- « Pardonnez-moi, cela doit vous vexer que je préfère faire confiance à un cheval plus qu’à un homme qui fait allégeance à l’église… De plus que je ne me permettrai pas de nommer une personne que je ne connais pas par son prénom. Je suis cependant prête à accepter vos autres conditions. »

- « Dans ce cas Eliel, j’espère que tu apprendras vite à me connaître afin de te passer de cérémonie, je trouve cela très embarrassant... Comme tu peux le constater, je n’ai rien d’un monarque ou d’un seigneur. » souriait timidement le paladin en acceptant la main de la jeune femme qu’il prit avec douceur dans la sienne gantelée.

- « En remerciement à l’aide que vous m’avez apporté, je ne peux que vous proposer mon savoir-faire en combat, chasse et autre choses qui pourraient vous aider… »

- « J’en suis très honoré Eliel mais, tu n’as nul besoin de me remercier. C’est mon devoir d’être le bouclier des personnes en difficulté. C’est la raison même de mon existence. » murmura-t-il d’une voix douce. – « A présent, s'il te plait, j’aimerai soigner à ta jambe… » sur ces mots, le paladin délaissa la main de son amie et, avec une souplesse étonnante pour un homme en armure de sa carrure, posa un genou à terre pour examiner la blessure de plus prêt.

De peur d’effrayer sa patiente, l’homme de foi agissait avec lenteur et douceur, affichant sur ses lèvres son éternel sourire. Avec seulement une vue sur l’extérieur, il était difficile pour Söl d'analyser et de déterminer l'origine de la blessure qui, semblait être interne. De ce fait, le paladin avait placé une main à plat devant la jambe d’Eliel laissant ses dons magiques sonder la douleur afin d’en déterminer la source. La science de la magie de guérison nécessitait que son utilisateur connaisse parfaitement l’anatomie humaine, afin de déterminé le type et la source exacte de la blessure à traiter. Comme Söl le redoutait, le péroné de l’archer avait été sévèrement amoché par le choc. Il n’y avait plus de doute possible.

- « Cura ! » prononça le jeune homme.

Une lueur blanche rayonna sous sa paume et la magie de guérison du paladin se libéra, traitant immédiatement l'os abimé afin de le ressouder. En quelques minutes seulement, le jeune homme venait de faire la prouesse de soigner totalement le maux de son amie. Quand la lumière disparut, le visage du jeune homme était trempé de sueur et ses yeux bleus avaient un peu perdu de leur éclat. Quand bien même ses dons étaient formidables, Söl n'était encore qu'un apprentie dans l'art de la magie de guérison.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Jeu 8 Mar - 11:57
Lorsque le preux Paladin blond se mit à genoux pour observer sa jambe, Eliel eu un léger mouvement de recul avant de regarder avec inquiétude Monsieur Philibert, dont le profond regard la rassura. Décidant de laisser le jeune homme faire, elle déchanta très vite en l’entendant prononcer une formule latine, de la magie… Celle-ci avait déjà fait effet quand l’Archer bondit en arrière entre les pattes du cheval en armure.

- "M-ma jambe !? " Constata-t-elle à l’instant, celle-ci ne la faisant plus souffrir. Il l’avait soignée comme il l’avait dit… " Messire Randell ! "

Eliel se précipita vers lui pour se mettre assise sur les genoux et le regarder de plus près. Cette situation d’épuisement, elle connaissait ce genre d’expression de ceux qui utilisent la magie…

- " Si on était à mon campement j’aurai exactement ce qu’il vous faut… Venez près de votre cavalier Monsieur Philibert, s’il vous plait. " Demanda-t-elle en posant une main sur le front du Paladin. " Vous voulez boire ? Pensez-vous parvenir à monter à cheval ? Il va nous falloir se hâter Sir, ou la route pour aller chez moi serra parcourue par des gardes à notre recherche et la nuit nous rattraperait ."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Lun 12 Mar - 8:29
Effrayée par la magie du paladin, la jeune femme s’était réfugiée prêt du shire de guerre. Söl Randell n’avait pas bougé d’un pouce, toujours à genoux dans l’herbe molle, observant l’archer à présent soigné d’un air interrogateur. C’était comme si qu’Eliel découvrait la magie de guérison pour la toute première fois… Söl restait abasourdit quant à l’idée qu’il n’y ait aucun guérisseur magique à Lumïa. Ce royaume était pourtant réputée pour sa grande richesse. Après avoir constatait les bienfaits des dons du jeune homme, Eliel s'était précipitée de nouveau à ses côtés, prenant une position assise similaire à la sienne. Elle semblait inquiète de l’état du paladin, ce qui mettait Söl dans un grand embarras…

- « Si on était à mon campement j’aurai exactement ce qu’il vous faut… Venez près de votre cavalier Monsieur Philibert, s’il vous plait. »

La main de la jeune femme s’était posée sur le front du garçon alors que le grand étalon blanc se rapprochait avec curiosité. Ce contact physique, pourtant simple et banal, semblait alarmé le paladin dont les joues se tâchaient de gêne. Söl, d'une nature incroyablement pudique, n'appréciait pas être touché.

- « Ne t’inquiète pas Eliel, je vais bien. » tenta-t-il en souriant nerveusement.

- « Vous voulez boire ? Pensez-vous parvenir à monter à cheval ? Il va nous falloir se hâter Sir, ou la route pour aller chez moi serra parcourue par des gardes à notre recherche et la nuit va nous rattraperait. »

En quelques gestes prudemment, Söl s’était redressé sur ses deux jambes. Sa tête lui tournait un peu mais, il savait fort bien que d'ici quelques minutes à peine, il serait à nouveau en pleine forme. Il était très loin d'avoir atteint les limites de sa magie.

-« Tu as raison, nous devons partir sur le champ. » reconnut-il avant d’attraper les brides de Monsieur Philibert, soudainement d'une docilité qui surprit le jeune homme. – « Ne te fais aucun souci pour moi, je suis tout aussi résistant que j’en l’ai clair ! » plaisanta-t-il en souriant de plus belle.

Avec une légèreté étonnante pour un guerrier en armure lourde, le paladin mit pied à l’étrier avant de prendre place sur sa monture. Avec galanterie, il tendit une main dévouée à sa nouvelle amie, prêt à l’aider à grimper sur l’animal qui était presque deux fois plus grand qu’elle… Eliel semblait minuscule à côté du paladin en selle…
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Sam 24 Mar - 3:39
C’est avec une certaine inquiétude contenue que la jeune Archer surveilla le Paladin se mettre debout en acquissent à ses paroles. C’est avec une étonnante légèreté et agilité qu’il se mit en scelle sur Monsieur Philibert. Les dimensions de ces deux nouveaux amis, l'image qu’elle avait lui semblait totalement irréaliste, comme une statue. Oui, un grand mémorial en bronze censé se trouvé sur un piédestal plutôt que dans les bois, et avec le héros emblématique de la sculpture se mettre à lui tendre la main pour l’invité à faire partie de son tableau.
Les yeux de Eliel se remplirent d’ailleurs d’excitation en regardant son sauveur lui proposer cet honneur, à elle, une pauvre fille qui ne pensait jamais pouvoir se permettre le luxe de monter sur un animal si noble…

- " V-vraiment ?! Je-je peux vraiment monter ? … Une vagabonde comme moi ?... "

Eliel offrit tout de même sa main au jeune homme, c’était à lui de décider, tout comme à Monsieur Philibert, voulaient-ils tout deux transporter une misérable va-nu-pieds comme elle, surtout après l’avoir déjà secourue ?... Cela semblait être un rêve… Un rêve merveilleux dont elle ne voulait pas sortir, pas tout de suite…Pas avant de savoir ci celui-ci était réellement ce qu’elle avait toujours attendu depuis qu'elle avait retrouvé sa liberté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Ven 30 Mar - 9:29
- « V-vraiment ?! Je-je peux vraiment monter ?… Une vagabonde comme moi ?... » voulut-elle s’assurer avant d’accepter la main du paladin.

- « Allons Eliel, tu n’es pas plus vagabonde que moi ! » s’amusa le jeune homme en souriant amicalement.

D’un geste, Söl avait aidé la jeune femme à se hisser en scelle, derrière lui. Afin de faciliter le confort de la demoiselle, le paladin portait son imposant bouclier à sa droite, la courroie de l’écu autour du bras. Remarquant que tout le monde était sur son dos, le shire blanc commençait à avancer mais, d’un petit coup sec sur les brides, son cavalier l’immobilisa de nouveau. Contrarié, le cheval de guerre poussa un hennissement désapprobateur mais, le paladin ne l’avait pas même remarqué, trop occupé à instruire la jeune femme sur la manière de monter à cheval... Le grand destrier était outragé du manque d’attention de son maître, cela ne lui ressemblait guère.

- « Je ne pense pas que mon armure manque de prise… Mais, je te conseil de t’agripper à ma taille… » expliqua Söl d’une voix douce avant de prendre tendrement la main d’Eliel pour la guider. – « Ici, sur ma cotte de mailles. » confirma-t-il en y laissant la douce main de l’archer. – « Bien que je ne te laisserai pas tomber, je te conseil de bien t’agripper et de… » continua-t-il avant d’être brusquement interrompu par un nouveau hennissement de sa monture, bien plus bruyant que le précédemment. Sans plus attendre, le grand cheval blanc reprit la route, ignorant les plaintes et les protestations de son cavalier. – « Monsieur Philibert… » murmura désespérément Söl dans un dernier soupir.

Conscient que plus rien n’arrêterait l’animal têtu, le paladin avait rendu les armes, laissant le destrier les guider à travers les champs. Le soleil commençait à descendre dans le ciel, illuminant les plaines d’une teinte dorée et affichant un ciel où plusieurs couleurs, comme le bleu, l’orange et le rose, semblaient se livrer une bataille silencieuse. Le jeune homme en était persuadé, ils n’atteindraient aucune ville avant la tombée de la nuit. S’ils avaient de la chance, peut-être croiseraient-ils un petit village campagnard où passer la nuit. Dans le pire des cas, Söl serait contraint de ne pouvoir proposer que sa couverture et un modeste feu de camp à sa protégée. Après quelques minutes de silence, songeur, Söl Randell avait jeté un regard par-dessus son épaule, souriant timidement à la jeune femme.

- « Es-tu toujours déterminés à retourner à Lumïa ? » demanda-t-il, la mine triste. – « J’ignore pourquoi ces hommes étaient à tes trousses et, la raison m’importe peu, mais… J’ai un mauvais pré-sentiment concernant cette citée… » confia le paladin, regardant à présent droit devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Dim 15 Avr - 6:20
Cette première promenade à cheval s’annonçait sous les meilleurs hospices pour Eiel, ses deux compagnons de route se montrant très doux avec elle. Très vite, les petites querelles Söl Randell/Monsieur Philibert avaient même réussies à lui faire pousser un faible rire. En fait, le Paladin n’était pas si doué avec les animaux… du moins c’est elle qui pouvait en juger, elle qui avait toujours eu « le truc » pour approcher les bêtes.
C’est quand un silence passager arriva que le jeune homme décida de reprendre ses questions afin de ne pas le laisser s’installer, des questions ne manquant pas d’intérêt pour la jeune archer :

- " Es-tu toujours déterminé à retourner à Lumïa ? J’ignore pourquoi ces hommes étaient à tes trousses et, la raison m’importe peu, mais… J’ai un mauvais pré-sentiment concernant cette citée… " Bien qu’un air anxieux le trahissait, il ne la regardait plus à la fin.

- " Sir Randell… Si vous devez savoir quelque chose concernant cette ville… c’est que plus la lumière qui brille au dessus est clair et pure, plus les ombres projetées sont grandes et intenses en noirceur… " A ces paroles, Eliel baissa les yeux, elle avait la malchance de savoir de quoi elle parlait. " Vous m’avez dit que vous veniez d’Asunia… Alors j’ai à vous demander : Comment-est-ce là-bas ? Y serai-je protégée ?... Comptez-vous y retourner ?... Je m’excuse cela fait beaucoup de questions… "

Sentant que Monsieur Philibert s’agaçait encore, elle se mit à lui caresser le flanc droit.

- " Un peu de courage Monsieur Philibert, quand nous arriverons j’aurai même un cadeau dont je sais qu’il vous fera plaisir. Et nous ne sommes de toute façon plus très loin, il vous faut tourner à droite et sortir des sentiers…"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Mar 24 Avr - 3:29
L’éclat coloré du crépuscule commençait à se ternir et au loin, le ciel s’assombrissait alors que l’astre solaire disparaissait à l’horizon.

- « Sir Randell… Si vous devez savoir quelque chose concernant cette ville… c’est que plus la lumière qui brille au-dessus est clair et pure, plus les ombres projetées sont grandes et intenses en noirceur… » avoua tristement Eliel.

- « Je vois… » répondit le paladin en baissant les yeux, pensif.

Beaucoup de rumeurs malsaines circulaient à propos de la citée de lumière. Söl avait toujours espéré, au fond de lui, que ce ne soit que de simples racontas de marchands. Malheureusement, Eliel confirmait elle aussi que quelque chose de terrible se déroulait dans l’ombre de Lumïa. Söl ne manquerait pas d’adresser un rapport à son retour à Asunia.

- « Vous m’avez dit que vous veniez d’Asunia… Alors j’ai à vous demander : Comment-est-ce là-bas ? Y serai-je protégée ?... Comptez-vous y retourner ?... Je m’excuse cela fait beaucoup de questions… »

- « Tu n’as pas à t’excuser, je te pose également beaucoup de questions après tout. » la rassura-t-il en se tournant vers elle pour lui adresser un doux sourire. – « Asunia est un royaume prospère. Bien que son bon roi soit retourné au près des Dieux très récemment, son jeune héritier possède un cœur pur et semble entreprendre le meilleur chemin pour son peuple. En ce qui concerne ta protection, il de mon devoir de tenir ma promesse. Je te protègerai. Sache également que l’église accorde asile à tous ceux qui le requière. Si en ces temps sombres beaucoup d’hommes ont abandonnés la foi, l’église garde encore certains privilèges et pouvoirs à Asunia. En ce lieu saint, même la garde de Lumïa n’a aucun droit. Et pour répondre à ta dernière question, je suis actuellement en mission mais après celle-ci, je rentrerai. » acheva le jeune homme en armure après avoir pris soin d’avoir répondu à toutes les interrogations de son amie.

Soudainement, le destrier du paladin s’immobilisa puis, tout en laissant son maître dans l’incompréhension, se mit à brouter l’herbe comme si de rien n’était. La main gantelée du guerrier saint se heurta brutalement à son visage, manifestant ainsi son découragement. Söl, tout en arquant un sourcil, donna quelques petits coups d’étrier au cheval tout en faisant claquer les brides mais, l’animal l’ignora tout bonnement. Le jeune homme n’insista pas plus longtemps, connaissant parfaitement le caractère bien trempé du grand shire blanc. Après un petit soupir de lassitude, le paladin reprit la parole.

- « Je suis désolé Eliel, nous allons devoir passer la nuit ici… » se désola Söl en lui adressant un sourire gêné, les joues rouge.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Mer 2 Mai - 9:38
Bien qu’assez gênée de rester prêt de Lumïa pour la nuit, surtout devoir camper au sol, Eliel savait néanmoins que les gardes ne s’aventuraient pas dans les bois la nuit. Et elle savait comment faire preuve de discrétion. Elle se força à garder son petit air souriant. De toute façon elle avait à faire à deux numéros l’aidant à conserver sa bonne humeur de part leur façon de s’entendre. Avant le Paladin, elle sauta du dos de grand cheval en prenant son arc.

- " Votre mission c’est comme une quête ? Je pourrai vous aider à la remplir ! " S’enthousiasma la jeune fille qui s’impatienter de lui montrer sa façon de faire le camp.

Elle tournait autour de Monsieur Philibert d’un air presque joyeux. L’idée d’accompagner sir Randell l’excitait et ne lui laissait qu’une idée en tête, démontrer toute l’étendue de ses capacités pour l’impressionner. Se voyant déjà réalisé le souhait qu’elle n’avait pu réaliser aux côtés de son maître archer.
Etrangement être aux côtés de ce Paladin la rendait d’ailleurs bien bavarde.

- " Cela vous plairait-il que je chasse de quoi manger pour ce soir ? Cela me permettra de vous démontrer à quel point je peux être utile pour quelqu’un qui vient de la ville… Bien sur je ne prétends pas que vous ne savez pas chasser, je n’en sais rien… on se connaît à peine… Mais je connais parfaitement les bois. "

En parlant elle s’était penchée pour ramasser un bout de bois assez épais et solide. Suivant Söl qui déchargeait sa monture elle détermina le centre du campement et se mit à creuser dans le sol.

- " Je dors toujours dans ces bois, mon maître m’a apprit comment faire du feu sans que la lueur de sa flamme ne soit visible. " Expliqua-t-elle. " Il faut faire le trou qui accueillera le combustible, mais du feu dans un trou ça risque de vite s’étouffer et faire de la fumée, alors on … Peut-être je vous ennuis…ou alors je ne vous apprends rien… " S’interrompit Eliel avec un sourire gênée finissant très rapidement son trou grâce à la consistance malléable de la terre de Lumïa
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Sam 5 Mai - 8:47
A peine le grand shire blanc s’était immobilisé, que la jeune femme avait déjà mis pieds à terre. Eliel semblait particulièrement enthousiaste à l’idée de voyager au côté de son protecteur. Söl en déduisait que, depuis le départ de son maître et avec la garde du royaume de Lumïa à ses trousses, la jeune femme n’avait pas dû avoir d’autre choix que d’apprivoiser la solitude. Le paladin s’était alors demandé, en quoi être seul était-il une mauvaise chose ? Il fut subitement sortit de ses interrogations par l’archer, toujours aussi souriante.

- « Votre mission c’est comme une quête ? Je pourrai vous aider à la remplir ! » demanda une petite Eliel emballée.

Sa question prit quelque peu le paladin au dépourvu. Il ne l’avait pas secouru pour l’exposer de nouveau au danger.

-« C’est assez différent… Ma mission est un commandement direct de mon roi Alfonse Tristan Perceval VI. Elle consiste à faire un prisonnier pour le livrer à la cours afin qu’il puisse répondre de ses crimes. Le roi ne fait appel aux paladins que lorsque la situation l’exige, ce qui signifie que la mission est dangereuse et…» s’interrompit-il alors qu’Eliel reprit la parole, passant du coq à l’âne.

- « Cela vous plairait-il que je chasse de quoi manger pour ce soir ? Cela me permettra de vous démontrer à quel point je peux être utile pour quelqu’un qui vient de la ville… Bien sûr je ne prétends pas que vous ne savez pas chasser, je n’en sais rien… on se connaît à peine… Mais je connais parfaitement les bois. »

L’étrange tournure de la conversation, sans queue ni tête, eut pour mérite de désarmé le paladin. Son visage affichait un sourire gêné et l'une de ses mains s'était nerveusement plaquée sur sa nuque. Sa nouvelle amie semblait avoir la langue particulièrement déliée ce soir, ce qui transformait totalement les habituelles nuits de loup solitaire du guerrier.

- « J’ai suffisamment de provisions pour nous deux. Inutile de te déranger Eliel, je préfère que tu te reposes. » lui recommanda le jeune homme de sa voix de velours.

Mais le repos ne semblait pas être au programme de la petite archer. Alors que le paladin déchargeait sa monture, l’étrange demoiselle se mit à creuser dans le sol. Söl, bagages en mains, avait alors arqué un sourcil de perplexité, se demandant ce que cette mystérieuse demoiselle pouvait bien encore lui réserver.

- « Je dors toujours dans ces bois, mon maître m’a appris comment faire du feu sans que la lueur de sa flamme ne soit visible. Il faut faire le trou qui accueillera le combustible, mais du feu dans un trou ça risque de vite s’étouffer et faire de la fumée, alors on … Peut-être je vous ennuis…ou alors je ne vous apprends rien… » avait-elle enchainé avant de s’interrompre, gênée à son tour.

- « J'avoue que je n’ai pas pour habitude de faire dans la discrétion… Comme tu l’as sans doute déjà remarqué, ce n’est pas mon point fort… » s’amusa le jeune homme à la chevelure blonde en faisant allusion à son lourd équipement de combat.

Le paladin Randell s’était rapproché d’Eliel et du trou qu’elle avait commencée à creuser, déposant sa charge au sol. Lentement, comme pour ne pas effrayer un animal farouche, il avait posé un genou à terre puis, sa main gantelée d’acier sur l’épaule de la demoiselle. Tout en lui adressant un regard rassurant, le guerrier des Dieux se servit de ses dons pour lui transmettre une vague d’apaisement. Il n’aimait pas particulièrement se servir de ses dons magiques pour calmer les esprits mais, il avait lu dans le comportement de la jeune femme que son pic d’enthousiaste dissimulait en réalité l’anxiété de la solitude. Si ce sentiment était inconnu au cœur du noble paladin, il l'avait bien souvent rencontré dans celui d'autres hommes et connaissait sa force destructrice.

- « Tu ne me dois rien, Eliel. » souffla t-il de sa voix mélodieuse. – « Je tien toujours mes promesses alors, cesse de te tracasser. Je ne t'abandonnerai jamais. » assura t-il en lui souriant avec confiance.

De ses bagages, il sortit une longue couverture de fourrure qu'il déposa sur les épaules de son amie avant de retourner vers Monsieur Phillibert qui, allait avoir besoin d'aide pour se délester de son armure. Söl ne connaissait la jeune archer que depuis peu et déjà, portait le poids de deux promesses. D'un naturel nostalgique, cela lui faisait pensé au serment qu'il avait fait le jour de son adoubement, il y a de cela un certain temps…

Je serai le bouclier des plus faibles, celui qui, même dans l’effondrement des mondes, restera fièrement brandit.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Mer 9 Mai - 7:17
C’est en croisant le magnifique regard bleu du jeune que Eliel, précédemment anxieuse se sentie soudain en confiance, plus tranquille quant à son avenir, qui avait toujours été si flou… Le bon Söl Randell venait de lui promettre qu’il ne l’abandonnera jamais… Celui-ci retourna à ses occupations que la jeune archer se pressa un poing contre le cœur en baissant les yeux. Les mots de ce grand guerrier venaient de lui faire ressentir comme une chaleur, alors qu’elle ne pouvait à cet instant que se remémorer que son maître lui était partit parce qu’il avait peur de l’entrainer dans ses dangereuses quêtes…

Soudain son ami lui posa une couverture dessus, une étoffe chaude faite de fourrure… C’était une couverture de nobles, et qui lui appartenait… Touchée elle tourna la tête pour le regardé, lui qui lui tournait le dos pour alléger Monsieur Philibert de son armure. Blottissant sa joue dans la délicate toison, elle fini son trou pour le feu sans salir le bien du Paladin pendant qu’il avait encore le dos tourné.

THEME_

Mais une fois la tâche terminée elle resta à l’affut de ses gestes, et au son d’un soleret se retournant, son buste pivota en arrière et son visage vers celui du brave blond en armure, les lèvres plissées, des yeux humides, tremblants et brillants se plongèrent dans ses iris bleus. Eliel venait d’user de son expression la plus attendrissante sur Söl Randell avant d’ouvrir la bouche :

- " Quand bien même vous n’en voudriez pas… Je vous suis reconnaissante de tout ce que vous avez déjà fait pour moi aujourd’hui Sir… Je vous en prie, laissez-moi vous remercier, ça me ferrait très plaisir de faire quelque chose pour vous. "

Pour donner plus d’impact à sa demande, Eliel s’était levée avec la couverture pour venir devant Söl en conservant ce même regard touchant d’animal malheureux. Elle prit sa main gantelée gauche dans les siennes.

- " S’il vous plait… Je ferrai ce que vous voudrez si vous me laissez chasser pour ce soir. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Dévouée
Localisation : Dans vos coeurs.
Exp : 2286

Messages : 138
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel] Ven 11 Mai - 9:09
Le grand shire blanc, à peine libéré de son équipement de combat, avait secoué vivement la tête, visiblement heureux de ne plus porter son encombrante charge. Le paladin se réjouissait de voir son compagnon de plus en plus à l’aise en sa présence. Söl et les animaux n’avaient jamais fait bon ménage… Chose attristante pour le jeune homme qui, adorait leur compagnie. Le paladin devait se contenter, le plus souvent, d’une observation discrète et à bonne distance. Laissant sa monture broutait l’herbe librement, le paladin Randell s’était retourné pour faire face à…

- « Eliel ?! » lança-t-il avec surprise en écarquillant les yeux. Ses joues ne tardèrent pas à se tâcher de rouge.

Jamais l’entrainement laborieux du paladin ne l’avait préparé à faire face à une telle situation. Le petit bout de femme affichait un visage larmoyant où on pouvait y lire toute l’innocence et la tristesse du monde. Le guerrier saint était figé sur place, en proie à un sentiment étrange et dominant. Il ne lui restait plus qu'a prier les Dieux.

- « Quand bien même vous n’en voudriez pas… Je vous suis reconnaissante de tout ce que vous avez déjà fait pour moi aujourd’hui Sir… Je vous en prie, laissez-moi vous remercier, ça me ferrait très plaisir de faire quelque chose pour vous. » prononça-t-elle de sa petite voix.

- « Et bien… Mais… » commença-t-il maladroitement sans achever, les lèvres crispées.

La demoiselle s’était relevée, la fourrure sur les épaules, prenant délicatement la main du paladin entres les siennes. Le pauvre homme voyait ses dernières défenses être pulvérisées, l’une après l’autre, face au visage si attendrissant d’Eliel. Un visage qui, aurait facilement rivalisé avec celui d’un mignon petit chaton.

- « S’il vous plait… Je ferai ce que vous voudrez si vous me laissez chasser pour ce soir. » demanda l’archer d’une voix douce.

- « Ce que je voudrai ?! Euh… Non ! D’accord ! Mais s’il te plaît, ne t’éloignes pas trop… » céda l’homme de foi, le visage rouge jusqu’aux oreilles et les paupières closes, seule façon de lui résister un tant soit peu.

Ce soir-là, le paladin Söl Randell apprit qu'aucune armure, qu'aucun bouclier, n'étaient assez solides pour résister au tendre regard d'une femme déterminée.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]

MessageSujet: Re: Un léger détour par la dévotion [PV Eliel]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Lumïa :: Plaines ensoleillés-